Karim vote à gauche et son voisin vote FN

Karim vote à gauche et son voisin vote FN

-

Livres
192 pages

Description

« Depuis plusieurs décennies, on s’interroge à chaque élection sur la manière dont ont voté les électeurs en fonction de leur genre, de leur âge, de leur profession - et, évidemment, de leur religion. Pendant longtemps, l’enjeu consistait à mesurer le vote "catholique" ou le vote "juif". Aujourd’hui, l’enjeu c’est aussi le vote "musulman". Ce dernier a suscité de nombreux commentaires après les dernières élections municipales. Des socialistes battus, expliquant que leur défaite tenait à l’abandon de l’électorat musulman, conséquence du mariage pour tous. Des leaders des Républicains, se réjouissant d’avoir récupéré le vote musulman. Enfin, quelques observateurs en mal de sensationnel sont allés jusqu’à annoncer le basculement de cet électorat vers le Front national.L’objectif de cet essai est très simple : étudier à la fois le vote "musulman" - vers qui se tourne-t-il et quelles sont ses motivations ? - et l’impact électoral, s’il existe, de la présence d’une population d’origine arabo-musulmane dans les différents quartiers.Dans cette enquête dirigée par Jérôme Fourquet apparaît le visage d’une France trop rarement représentée comme une réalité dans l’analyse des votes, alors qu’elle est, inversement, surexposée comme un fantasme dans l’imaginaire collectif. »Gilles FinchelsteinJérôme Fourquet dirige le département Opinion et stratégies d’entreprises de l’Ifop. Cet ouvrage contient également des contributions de Sylvain Crépon, Joël Gombin, Nicolas Lebourg et Sylvain Manternach.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 novembre 2015
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782815912747
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L ’ U R G E N C E D E C O M P R E N D R E
Karim vote à gauche et son voisin vote FN
dirigé parJérôme Fourquet préface deGilles Finchelstein
l’aube
Karim vote à gauche et son voisin vote FN
Lâ çôéçîôL’Urgence de comprendre éŝ dîîÈé pâ Jéâ Vîâd ŝÈîéL’Urgence de comprendre
© Édîîôŝ dé ’AUbé é Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, 2015 www.édîîôŝdéâUbé.çô
ISBN 978-2-8159-1273-0
JÈÔé FôUqUé âéç é çôçôUŝ dé Syâî CÈpô, Jôë Gôbî, Nîçôâŝ LébôU é Syâî Mâéâç
Karim vote à gauche et son voisin vote FN Sôçîôôîé Èéçôâé dé ’« îîâîô »
PÈâçé dé Gîéŝ Fîçéŝéî
éditions de l’aube
Du même auteur : Janvîer 2015 : e catayseur(âéç Aâî Méîé), Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, 2015 La reîgîon dévoîée. Nouvee géographîe du cathoîcîsme (âéç HéÈ Lé Bâŝ), Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, 2014
Remerciements Jé îéŝ À éxpîé ôUŝ éŝ ééçîééŝ À Syâî Mâéâç, qUî â ôâé éféçUÈ é èŝ ôUîéUx ââî dé çôpâé ŝU éŝ îŝéŝ Èéçôâéŝ, áçé ŝâŝ âqUéé çé ôUâé ’âUâî pâŝ pU ôî é jôU. I â Èâéé ÈâîŝÈ éŝ âpîqUéŝ pÈŝéâ éŝ ÈŝUâŝ ÈéçôâUx déŝ dîfÈééŝ îéŝ, pÈŝéŝ dâŝ çé ôUâé. Jé ééçîé Èâéé Jéâ-Yéŝ CâUŝ, Syâî CÈpô, Jôë Gôbî é Nîçôâŝ LébôU, ôUŝ ébéŝ dé ’Obŝéâôîé déŝ âdîçâîÈŝ pôîîqUéŝ dé â Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ (ORAP) pôU éU çôîbUîô âîŝ âUŝŝî pôU éŝ Èçâéŝ UçUéUx qUé ôUŝ âôŝ éUŝ éŝébé ŝU é ŝUjé. Méçî Èâéé À Vîçé Tîbéj, dU Céé d’ÈUdéŝ éUôpÈééŝ dé Sçîéçéŝ Pô, pôU ŝâ ééçUé é ŝéŝ çôéâîéŝ péîéŝ é ŝîUâŝ ŝU é âUŝçî. JÈÔé FôUqUé
Préface. L’analyse contre l’anathème
Un jour, un journaîste demandaît à ’écrîvaîn Cîoran quee étaît sa prîncîpae actîvîté. ï répondît : « Je dépore.» Par tempérament, je ne suîs d’ordînaîre aucunement dans a déporatîon. Maîs, à, je doîs reconnatre que je n’aîme pas e tour que prend de pus en pus e débat pubîc. On ethnîcîse a Répubîque – et a « communauté » à aquee chacun est sommé d’appartenîr prend e pas sur ce bîen sî précîeux qu’est e « commun ». On essentîaîse es îndîvîdus – un « musuman » seraît d’abord et avant tout un « musuman », quand bîen même ne pratîqueraît-î aucune reî-gîon ou ne se réduîraît-î évîdemment pas à sa reîgîon. Je m’înquîète des dérîves de ’opînîon pubîque. Beaucoup de Françaîs, comme d’autres peupes européens d’aîeurs, se repîent et se crîspent. La Igure de « ’autre » aît peur – et d’autant pus peur que cet « autre » est musuman. Progresse aînsî chez es Françaîs ’îdée que « ’on n’est pus chez soî comme avant » (61 %) ou que « a reîgîon musumane n’est pas com-1 patîbe avec es vaeurs de a socîété rançaîse » (54 %) . Ces évoutîons touchent tous es éectorats dans un mouvement quî
1. PôU â éîîô çâôîqUé, é çîfé éŝ dé 6 % é pôU â éîîô jUîé dé 15 % ; ôUéŝ çéŝ dôÈéŝ ŝô îÈéŝ dé â ôîŝîèé âUé dU bâôèé ŝU éŝ âçUéŝ âÇâîŝéŝ ÈâîŝÈé pâ IPSOS/ STERIA pôU â Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, Sçîéçéŝ Pô éLe Monde.
7
voît, sur es questîons îdentîtaîres, e barycentre de a socîété rançaîse se dépacer vers a droîte. Je constate avec consternatîon es dérîves d’une grande par-tîe des « responsabes » de a droîte répubîcaîne – et avec une consternatîon redoubée cee de Nîcoas Sarkozy. On cherche à exacerber à où î audraît apaîser. On cherche à înstrumentaîser à où î audraît pacîIer. On cherche à dîvîser à où î audraît rassember. 2007 : mînîs-tère de ’ïmmîgratîon et de ’ïdentîté natîonae. 2010 : dîscours de Grenobe. 2012 : campagne présîdentîee tout entîère centrée sur ’îdentîté. 2014 : surenchères sur e voîe à ’unîversîté, es can-tînes scoaîres, e droît du so – a îste n’est pas exhaustîve… Cette stratégîe d’aîgnement sur e Front natîona est non seuement abjecte maîs ee est au surpus totaement vaîne : Marîne Le Pen a réaîsé son pus gros score à ’îssue de cette campagne quî égîtîmaît son dîscours – sans même qu’ee aît à en rajouter ; et, aujourd’huî, son éectorat est Idèe quand tous es autres éectorats sont mobîes… Je redoute a constructîon d’un bouc émîssaîre, et es dan-gers et es rumeurs et es amagames et es antasmes quî en découent. Jérôme Fourquet et Aaîn Mergîer, en exporant a manîère dont es Françaîs îssus des mîîeux popuaîres avaîent vécu et înterprété es attentats et es manîestatîons de janvîer2015, ont poînté du doîgt a réaîté de ce rîsque. ïs ont montré, dans un chapître întîtué « L’épîcîer, son Is et es amîs de son Is », comment « du père au Is, du Is à ses amîs et de I en aîguîe 1 des amîs aux amîs, a suspîcîon court comme une contagîon».
1. Aâî Méîé é JÈÔé FôUqUé,Janvîer 2015 : e catayseur, Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, âî 2015. I ŝ’âî d’Ué éqUêé pâŝŝîôâé ÈâîŝÈé âUpèŝ déŝ îîéUx pôpUâîéŝ – é ’éŝpèçé d’épôyÈŝ é d’ôUîéŝ ÈéçéUŝ îéîéŝ dU Fô âîôâ.
8
À ’occasîon de ’înterprétatîon des dernîères éectîons munî-cîpaes, e « vote musuman » a été utîîsé pus que de raîson. Par des candîdats socîaîstes battus, expîquant que eur déaîte s’expîquaît par ’abandon de ’éectorat musuman, eque s’ex-pîquaît par e marîage pour tous. Par des eaders de ’UMP se réjouîssant d’avoîr récupéré e vote musuman. Par queques observateurs en ma de sensatîonne airmant e bascuement de cet éectorat vers e Front natîona. Ces concusîons étaîent-ees ondées? Nous aurîons pu ne pas nous poser a questîon. Ne pas chercher à en savoîr davantage. Parce que a questîon seraît exposîve – et ee ’est. Parce que a questîon seraît îégîtîme – orthogonae à a conceptîon tradîtîonnee de a Répubîque quî se veut, seon a ormue de Laurent Bouvet, « aveuge sur es îdentîtés en es dépassant par a cîtoyenneté ». Parce que a questîon seraît înextrîcabe – Hervé Le 1 Bras a montré qu’on ne saît quees données utîîser , dès ors que notre pays récuse ce que ’on appee es « statîstîques ethnîques ». Nous aurîons pu attendre en espérant que e hasard nous per-mettraît de répondre à ces questîons – et e hasard aît paroîs bîen es choses. Une étude sur es vaeurs des Francîîens a aînsî permîs de voîr se constîtuer – grâce à un traîtement purement statîstîque des données – une amîe de pensée dont a prîncîpae 2 caractérîstîque étaît d’être sur-représentée chez es musumans . Ouî, nous aurîons pu renoncer ou procrastîner. Maîs c’eût été une erreur.
1. Lâ Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ â pUbîÈ U éŝŝâî çôâîçâ d’HéÈ Lé Bâŝ ŝU çé ŝUjé :Statîstîques ethnîques, e vraî débat, jâîé 2010. 2. Gîéŝ Fîçéŝéî,?,Des musumans de gauche Fôdâîô Jéâ-JâUèŝ, âŝ 2014.
9
La questîon des îens entre e vote et a reîgîon n’est pas nouvee. 1 À chaque éectîon présîdentîee , depuîs pusîeurs décennîes, on s’înterroge sur a manîère dont ont voté es éecteurs en onc-tîon de eur genre, de eur âge, de eur proessîon, de eur régîon – et, évîdemment, de eur reîgîon. Pendant ongtemps, ’enjeu consîstaît à mesurer e vote des « cathoîques » – et ’émergence de ce quî ut ongtemps un oxy-more, es « cathoîques de gauche ». Pendant ongtemps, en dépît d’un poîds démographîque margîna, ’enjeu compémentaîre consîstaît à anayser e vote 2 « juî » – quî, d’aîeurs, a suîvî e chemîn înverse . Aujourd’huî, ’enjeu, c’est aussî e vote « musuman ». J’ajoute que cette questîon est d’autant pus împortante que chacun mesure e retour du reîgîeux dans nos socîétés – et e socîaîste, juî, ashkénaze, ac et athée que je suîs a sans doute mîs trop de temps à e mesurer. Chacun convîent que sî es cîtoyens ne se réduîsent pas à eur reîgîon, cee-cî constîtue un repère de vaeurs quî pèse dans a constructîon d’un vote. Et chacun saît que, dans e regard des autres, a reîgîon, même a reîgîon prêtée ou antasmée, peut égaement peser. Jean-Pau Sartre expîquaît dès 1946 dans sesRÈléxîôŝ ŝU â qUéŝîô jUîé que e juî est ceuî quî est consîdéré comme te par es non-juîs ; c’est e même raîsonnement quî vaut aujourd’huî aussî pour es musumans. Nous avons donc prîs e rîsque de nous saîsîr de ce sujet exposî, en dépît des dîicutés, parce que c’est a vocatîon de a
1. L’Èéçîô pÈŝîdéîéé ŝé pêé dâââé À çéŝ ââyŝéŝ âppôôdîéŝ çôpé éU À â ôîŝ dé ŝô îpôâçé pôîîqUé é dé ŝâ dîéŝîô âîôâé. 2. JÈÔé FôUqUé, «Léŝ ôéŝ jUîŝ», ïFOP Focus116, âôû 2014., °
10