//img.uscri.be/pth/37bd9c14d2d6dc381ce2ebdb0347e65aa1d87e06
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'adhésion à l'extrême droite

De
232 pages
Cet ouvrage compare l'extrême droite française, hongroise, italienne et roumaine pour comprendre les processus qui ont mené ces partis dans un espace politique très médiatisé, leur assurant un certain succès électoral, la possibilité de séduire une partie de la population et d'attirer de nouveaux militants. Il rend compte des motivations psychosociologiques de l'adhésion et du processus de confrontation entre une histoire privée, individuelle, et l'histoire sociale et politique du pays.
Voir plus Voir moins
Ladhésion à lextrême droite Étude comparative en France, Hongrie, Italie et Roumanie
Logiques SocialesCollection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collectionLogiques Socialesentend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions
Ulrich BRAND, Michael LÖWY,Globalisation et crise écologique. Une critique de léconomie politique par des écologistes allemands, 2011. Fred DERVIN,Impostures interculturelles, 2011. Anne-Lise SERAZIN,Vies de travail en Loire-Atlantique au XXe siècle. Traversées du siècle, 2011. Jacqueline DEGUISE-LE ROY,Les solidarités à l'épreuve de la pauvreté.Expériences anglaises et françaises auxXIXEetXXesiècles, 2012. William GASPARINI et Lilian PICHOT (sous la dir. de), Les compétences au travail : sport et corps à lépreuve des organisations,2011. André GOUNOT, Denis JALLAT, Michel KOEBEL (sous le dir. de),Les usages politiques du football, 2011.Martine CHAUDRON,Lexception culturelle, une passion française ? Éléments pour une histoire culturelle comparée,2011 Philippe ZARIFIAN,La question écologique, 2011.
Sous la direction de Birgitta ORFALILadhésion à lextrême droite Étude comparative en France, Hongrie, Italie et Roumanie Préface de Pascal Perrineau
LHarmattan
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56938-6 EAN : 9782296569386
Ont participé à cet ouvrage : BETEA Lavinia EROS Ferenc FASANELLI Roberto GALLI Ida LECUR Erwan ORFALI Birgitta PULAY Gergo RADUT-GAGHI Luciana UJLAKY Judit
Sommaire
Préface9Introduction......................................................................11Chapitre 1La France .........................................................................35Chapitre 2La Hongrie .....................................................................111Chapitre 3LItalie............................................................................149Chapitre 4La Roumanie ..................................................................179Conclusion .....................................................................225
7
Préface
ès l blicatio nte étude sPulrusldeesdimxéacnasniaspmresadepuladhésinondeasuonFerxocnetllenational1, Birgitta Orfali reprend le fil de ses recherches pour interroger dans une étude comparative les motivations psycho-sociales de ladhésion à lextrême droite dans quatre pays européens aux histoires et aux profils politiques et sociaux différents. Les grilles dinterprétation théorique se nourrissent aux mêmes sources fécondes de lanalyse des représentations sociales et de lapproche des minorités actives. La méthodologie des entretiens qualitatifs auprès de militants et de sympathisants est toujours aussi rigoureuse et particulièrement bien adaptée à cette perspective qui veut lier létude des parcours individuels qui mènent à lengagement dans de tels mouvements et leur inscription dans des environnements sociaux et culturels spécifiques. Cependant, par rapport à létude publiée en 1990, lambition est plus forte : il sagit de mettre au jour, à léchelle européenne, les logiques de ladhésion à ces mouvements dextrême droite qui aujourdhui connaissent de très fortes dynamiques électorales et viennent perturber les équilibres politiques de nombreux pays européens. Au terme de cette recherche fine, précise, menée avec une méthodologie commune et bien maîtrisée par lensemble des chercheurs qui participent à cette uvre commune, on découvre une forte homogénéité des motivations dadhésion à lextrême droite quel que soit le contexte économique, social et politique du pays concerné. Il y a bien un terrain de 1 Birgitta Orfali,Ladhésion au Front national, de la minorité active au mouvement social, Paris, Kimé, 1990.
9
motivations communes à cette poussée de lextrême droite sur la scène européenne. Certes, ici le problème des minorités nationales sera présent (Europe de lEst) alors quil est absent ailleurs. Lantisémitisme sera vif ici, marginal là. Le rapport à la puissance nord-américaine sera très négatif en Hongrie, plus ambigu en France. Mais, au-delà de ces différences, on retrouve ici et là une même logique minoritaire où des individus, particulièrement exposés au sentiment de dépossession par rapport à un monde environnant qui change à vitesse accélérée, se réinsèrent dans un système de représentations que leur offre lextrême droite et qui contribue à leur rendre une estime de soi et une réinsertion dans un collectif dappartenance qui vient apaiser leur évanescence identitaire. Cette recherche collective dirigée par Birgitta Orfali nous fait découvrir létonnant terrain du ressentiment exacerbé par la transformation rapide de nos sociétés européennes sur lequel prospèrent les engagements dans lextrême droite. Un siècle après la remarquable analyse de Max Scheler sur «Lhomme du ressentiment», elle montre la pertinence de ce mécanisme du ressentiment qui se trouve « au maximum dans des sociétés comme la nôtre où des droits politiques, et à peu près uniformes, cest-à-dire une égalité sociale extérieure officiellement reconnue, coexistent à côté de très consi-d uis e, à la riécrhaebslsees,àdilffaérceunltcuersedetec.f»a2esdertnenoisnetetcetDanspcnasàtnalit,qua différences qui ne cessent de se développer et de saccentuer et une volonté de retrouver une identité homogène, stable et rassemblée, sinstalle le mécanisme du ressentiment qui pousse nombre de citoyens européens jusquaux portes des organisations dextrême droite.
Pascal Perrineau
2 Max Scheler,Lhomme du ressentiment Gallimard, Idées,, Paris, 1970 (1èreédition : 1912), p.23.