//img.uscri.be/pth/371e207c186d03890767033dbfc41f56fb7f161d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L’art du bonheur suprême

De
149 pages
Avec ce charmant guide sur l’art de mener une belle vie, mettez de l’harmonie et de l’équilibre dans chaque aspect de votre existence. Utilisez l’énergie du bonheur suprême pour vous transformer, pour guérir votre âme et pour suivre le courant idéal pour vous.
Avec son style léger et facile à lire, Tess Whitehurst vous présente les neuf clés de la vie : la sérénité, le parcours de vie, la synchronicité, la créativité, l’amour, le rayonnement, la prospérité, la résilience et la synergie. Avec des techniques de métaphysiques simples qui nourrissent l’âme, vous apprendrez comment réaliser vos véritables désirs et retrouver votre état de bonheur suprême naturel. Le remarquable mélange holistique de sagesse orientale et d’essences alchimiques de ce livre nourrira votre évolution avec des affirmations, des rituels, des symboles, des divinités, des plantes et de nombreux autres puissants outils énergétiques. L’art du bonheur suprême est plus qu’un guide, c’est une manière de vivre qui sert de boussole fiable pour vous orienter dans votre cheminement spirituel.
Voir plus Voir moins
Copyright©2012TessWhitehurst Titre original anglais : The Art of Bliss opyright © 2017 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cdbury, MN, www.llewellyn.com.ette publication est publiée avec l’accord de Llewellyn Publications, Wo Tous droits réservés. Aucune partie de celivre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire. Éditeur : François Doucet Traduction : Jo-Ann Dussault Révision linguistique : Maryse Faucher rrection d’épreuves : Nancy Coulombe, Féminin pluriel Conception de la couverture : Mathieu C. Dandurand Photo de la couverture : © Thinkstock Mise en pages : Sébastien Michaud papier 978-2-89767-693-3 PDF numérique 978-2-89767-694-0 ISBNePub 978-2-89767-695-7 Première impression : 2017 Dépô légal : 2017 nationales du Québec Bibliothèque et ArchivesCanada Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada phone : 450 929-0296 Télécopieur : 450 929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99 Imprimé au Canada
Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres— Gestion SODEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Whitehurst, Tess, 1977-[Art of bliss. Français] L’art du bonheur suprême Traduction de : The Art of Bliss. ISBN 978-2-89767-693-3 1. Vie spirituelle. 2. Actualisation de soi - Aspect religieux - Taoïsme. 3. Yi-king I. Titre. II. Titre : Art of Bliss. Français. BL624.W5414 2017 204’.4 C2016-942268-2
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.com
Introduction
Je suis tellement excitée à propos de ce livre ! Comme les auteurs font ce genre de chose dans les introductions, permettez-moi de commencer en vous racontant ce Dui a mené à sa naissance. Il y a environ 14 ans, je possédais une excellente traduction du Yi-king. Je l’ai perdue et je ne me rappelle pas laDuelle c’était, mais je me rappelle bien les lectures claires et révélatrices Due j’en ai faites. À ce moment-là, je ne connaissais pas bien ses origines (ce Due je savais, c’était Due Carl Jung aimait cela et Due c’est ce Dui m’a incitée à me procurer un exemplaire). J’avais déjà du plaisir à étudier la Wicca et la magie naturelle, et j’ai trouvé Due le Yi-king m’aidait à me relier au même type d’énergie avec leDuel je me reliais durant les rituels — c’est-à-dire l’énergie divine Dui m’inspirait, me transportait, m’unissait à mon intuition et à ma guidance, et Dui me permettait d’améliorer consciemment mes conditions de vie. CinD ans plus tard, je me suis intéressée au feng shui et j’ai étudié à la Western School of Feng Shui, à San iego. J’ai encore une fois redécouvert les huit trigrammes — les symboles à trois traits Dui sont à la base du Yi-king —, mais ils étaient maintenant intégrés aux hexagrammes (les symboles à six traits ou les combinaisons de deux trigrammes) Dui composent le plan octogonal du feng shui, ou bāguà. Après avoir étudié chaDue zone de la vie et la façon dont elle est associée à un élément de la nature, comme l’indiDue le Yi-king (Due je savais être sans doute le plus vieux de tous les livres connus et la base de la philosophie chinoise), j’ai commencé à voir l’interaction en spirale de ces mêmes énergies dans le monde physiDue et j’ai pris conscience Due ces manifestations visibles étaient reliées aux dynamiDues invisibles Dui interagissaient dans ma vie (et dans la vie de chaDue individu). Cette découverte a changé ma vie. Avant, je ressentais une sorte d’anxiété Dui me donnait l’impression de conduire une voiture sans voir à travers le pare-brise. Après cette découverte, Duand j’ai vu Due tout ce Dui arrive dans mon monde intérieur affecte tout ce Dui arrive dans mon monde extérieur (et vice versa), et Duand j’ai eu les outils Dui pouvaient m’aider à comprendre et à travailler avec cette connexion de manière puissante, je me suis sentie tellement plus en sécurité et plus ancrée. Ces deux aspects autrefois disparates de la vie — le visible et l’invisible, le connu et l’inconnu, le fugace et l’éternel — étaient unifiés dans ma conscience. Et cela m’a paru plus vrai, plus réel et me donnait infiniment plus de pouvoir. Plus j’ai travaillé avec les neuf zones du bāguà (ou le plan du feng shui), plus j’en suis venue à les considérer comme bien plus Due simplement les zones d’une maison ou les réponses à une lecture du Yi-king. J’ai clairement vu Du’elles comprennent neuf clés de vie Due nous pouvons activer consciemment et éDuilibrer dans le but d’apporter de l’harmonie et de la réussite dans chaDue aspect de notre vie. Et ce Dui est sans doute le plus excitant est Du’il n’y a pas de fin à la sagesse Du’elles contiennent. La sagesse s’élève en spirale à l’infini et apparaît dans un nombre infini de facettes et de variations, pas seulement dans nos maisons, mais aussi dans notre esprit, notre corps, nos émotions et nos conditions de vie. e plus, ces clés ne sont pas exclusives à une culture ou à une tradition. Une fois Due vous apprenez à reconnaître leur énergie, vous verrez Due ce sont des énergies universelles Dui peuvent correspondre à n’importe Duel système spirituel, mode de guérison ou cosmologie. Et pourtant, en tant Due consultante et enseignante du feng shui, et plus tard auteure et conférencière métaphysiDue, j’ai vite appris Due même si la plupart des gens désiraient ardemment connaître la sagesse Dui se cache derrière ces neuf clés, la profondeur de celle-ci leur échappait souvent. Lors de mes consultations et de mes conférences, même si j’expliDuais avec enthousiasme les dynamiDues et les nuances de cette sagesse, j’avais l’impression d’avoir à peine le temps d’effleurer le sujet — de ne donner Due de l’information générale et non pas d’enseigner ces clés comme étant le langage kaléidoscopiDue et scintillant de l’âme Du’elles sont vraiment. En d’autres mots, même si je voulais désespérément partager cette façon de voir le monde et d’interagir avec lui, il y avait des limites à ce Due je pouvais enseigner. C’est ce Dui expliDue la raison pour laDuelle je suis si excitée à propos de ce livre. Il est conçu pour Due non seulement vous lisiez la description des neuf clés de vie, mais aussi pour Due vous en fassiez l’expérience, c’est-à-dire Due vous les reconnaissiez dans votre vie, Due vous les voyiez agir dans votre maison et dans le monde naturel, Due vous appreniez comment les clés interagissent entre elles et Due vous travailliez consciemment avec elles, pour apporter des changements positifs, satisfaisants et durables dans votre vie. Et croyez-moi, votre vie ne sera jamais plus la même. Vous pourrez finalement voir l’infini à travers le pare-brise pendant Due vous conduisez le véhicule temporel Du’est votre expérience de vie actuelle. En observant Due vous résidez simultanément dans les deux mondes (l’infini et le temporel ou le ciel et la terre), vous découvrirez Due vous avez toujours le pouvoir de changer votre vision et vos conditions de vie pour le meilleur, peu importe les circonstances. Vous découvrirez aussi Due la sagesse des neuf clés de vie acDuerra plus de profondeur et de dimension à mesure Due vous progresserez dans la vie. Elle vous transportera de plus en plus profondément au cœur du mystère et du bonheur suprême.
Soudain, j’ai constaté Due dans le langage ou, du moins, dans l’esprit du Jeu des perles de verre, tout avait un sens ; chaDue symbole et chaDue combinaison de symboles ne menait ni ici ni là, ni à des exemples isolés, ni à des expériences, ni à des preuves, mais menait au centre, au plus secret et au plus profond du monde, à l’origine de la science. ans l’espace d’un bref instant, et lors d’une vraie contemplation méditative, je remarDuai Due dans une sonate chaDue passage du majeur au mineur, chaDue transformation d’un mythe ou d’un culte, chaDue formulation classiDue ou artistiDue ne doit être rien d’autre Due le droit chemin entre le va-et-vient de l’inspiration à l’expiration, entre le Ciel et la Terre, entre Yin et Yang.
Hermann Hesse (Le jeu des perles de verre : essai biographiDue du Magister Ludi Joseph Valet)
Lisez ceci en premier
Pour vous orienter vers la sagesse contenue dans ce livre, je vous demande de penser à un rêve. Peu importe s’il est effrayant ou déstabilisant, pendant Due vous avez ce rêve, vous êtes confortablement couché dans votre lit, sain et sauf, dans un état de relaxation totale et presDue entièrement immobile. Tous les drames insensés du rêve — même s’il semble s’étirer sur des mois, des années ou toute une vie — vont s’évanouir dans l’oubli d’ici DuelDues heures, DuelDues minutes ou DuelDues secondes et retourner dans l’entière non-réalité d’où ils proviennent. L’observateur dans votre esprit — votre conscience — traverse les rêves et la vie éveillée de la même manière et aucun des deux ne semble avoir de sens. Mais derrière chaDue mouvement, chaDue drame et chaDue discorde apparente, il y a un calme silencieux Dui autorise, contient et observe tout sans juger. C’est comme l’espace ouvert du ciel dans leDuel les nuages apparaissent, se déplacent et se transforment pour ensuite disparaître. Parce Du’il est si dépourvu de tout conflit et Du’il ne fait Du’un avec tout, nous pourrions appeler ce calme le « bonheur suprême ». On dit Due ceux Dui ont les rêves les plus beaux et les plus agréables sont ceux Dui sont conscients de ce bonheur suprême : ils sont en contact avec l’observateur. En d’autres mots, ils savent Due ce n’est Du’un rêve. Comme vous en êtes sans doute conscient, ce genre de rêve s’appelle un « rêve lucide ». Fait intéressant, Duand nous avons un rêve lucide, nous avons le pouvoir de changer intentionnellement l’histoire de notre rêve et de faire naître les situations Due nous aimerions le plus vivre. Encore plus intéressant : le même mécanisme s’appliDue à la vie éveillée. Il est vrai Due dans la vie éveillée, nous sommes liés par certaines lois naturelles Dui ne semblent pas compter Duand nous rêvons. Par exemple, nous ne pouvons pas nous faire pousser des ailes et nous envoler. Et contrairement à lorsDue nous rêvons, nous ne pouvons pas faire apparaître instantanément des objets. Mais Duand nous acceptons les limites de l’espace-temps Dui semblent caractériser ce rêve (éveillé) particulier, nous pouvons travailler avec elles plutôt Due contre elles. En fait, nous pouvons même utiliser l’apparence de limites comme outil magiDue : comme un panneau solaire Dui absorbe le pouvoir illimité du soleil pour éclairer une pièce, les conditions « limitées » dans cette dimension de l’existence peuvent permettre au bonheur suprême de briller et de fonctionner comme un courant énergétiDue dans chaDue aspect de notre expérience de vie.
Ce Due vous êtes sur le point d’apprendre
Vous êtes sur le point d’apprendre un système magiDue et spirituel Dui vous permettra de redécouvrir le bonheur suprême Dui est votre état naturel. Une fois Due vous reprendrez contact avec le bonheur suprême, vous deviendrez conscient Du’il est non seulement un état intérieur, mais aussi une énergie Dui anime vos conditions de vie et Dui est sous-jacente à tout ce Due vous êtes et percevez. Vous aurez alors le pouvoir de canaliser cette énergie de manière à vous créer des conditions de vie agréables et satisfaisantes. ans le feng shui, cette énergie s’appelle « chi ». ans le yoga, elle s’appelle « prāa ». ans l’Égypte antiDue, elle s’appelait « héka ». On peut la définir comme étant une « force vitale divine », car tout ce Dui existe est composé de cette énergie et y retourne. ans ce livre, nous l’appellerons le « bonheur suprême ». Imaginez Due le bonheur suprême est de l’eau et Due vous êtes une rivière. Que vous en soyez conscient ou non, vous êtes un canal dans leDuel le bonheur suprême s’écoule temporairement. En tant Due tel, vous avez une nature particulière : le bonheur suprême coule en vous dans une certaine direction et selon certaines lois naturelles. L’idée est Due nous connaissons le plus de succès dans tous les aspects de notre vie Duand nous suivons le courant du bonheur suprême (dont nous faisons partie), plutôt Due lorsDue nous essayons d’aller contre le courant ou dans une direction différente. C’est peut-être ce Due Joseph Campbell voulait dire par : « Suivez votre bonheur. » Mais pour suivre notre bonheur suprême, nous devons d’abord nous relier à notre bonheur suprême. Puis, nous prenons conscience Due nous sommes notre bonheur suprême et Due tout le reste est une illusion. L’illusion pourrait ne pas disparaître, mais Duand nous savons Due c’est une illusion, nous sommes libres de la traverser de la même manière Du’un rêveur lucide traverse un rêve. Cela signifie Due nous pouvons :
• Progresser comme nous avons toujours voulu le faire ;
• écouvrir notre travail et notre parcours de vie les plus idéaux ;
• AcDuérir et maintenir de saines habitudes de vie ;
• Améliorer notre santé physiDue ;
• Nous ouvrir à la prospérité et aux bénédictions sous toutes les formes ;
• Nous sentir suffisamment en confiance pour partager nos dons et faire rayonner notre lumière dans le monde ;
• Connaître le genre de relation amoureuse Due nous désirons ;
• Exprimer notre créativité de manière satisfaisante ;
• Faire l’expérience de la synchronicité et du courant dans tous les aspects de la vie ;
• Faire l’expérience du véritable amour de soi ;
• Guérir nos relations avec les autres ;
• Connaître un éDuilibre intérieur et extérieur ;
• Nous guérir et nous réapproprier notre pouvoir précisément comme notre âme le désire ;
• Nous créer les conditions Due nous désirons.
Cela ne signifie pas Due nous ne sommes plus confrontés à des défis. Cela signifie Due nous assumons notre vie. En d’autres mots, nous tirons des leçons de chaDue expérience avec reconnaissance et nous avons le pouvoir de d’abord accepter, puis de changer tendrement ce Due nous n’aimons pas, plutôt Due de nous sentir impuissants ou victimes. Cela signifie aussi Due nous nous alignons d’après un compas intérieur Dui nous aide à suivre le plus fidèlement le courant de notre vie idéale.
Comment lire ce livre
Bien Due vous puissiez bien entendu lire ce livre comme vous le désirez, je vous suggère de le lire simplement jusDu’à la fin pour avoir une idée des enseignements Du’il contient, puis de le relire avec plus d’attention, en prenant votre temps et en effectuant les exercices et les rituels Dui vous interpellent.
Les secrets anciens essentiels
Il existe deux secrets magiDues dont nous devons parler avant de procéder et Dui sont à la base de ce livre. Le premier est une construction mathématiDue ancienne ; le deuxième est un concept spirituel omniprésent. Ces deux secrets apparaissent dans un certain nombre de cultures et de cosmologies. Ce Dui est sans doute le plus important est Due ces deux secrets sont des méthodes très efficaces pour unir consciemment les mondes visible et invisible dans le but de se relier à l’infini et d’effectuer consciemment des changements positifs. C’est l’essence de l’alchimie du bonheur suprême.
O LESECRETANCIENN1
ans la forme taoïste de l’alchimie Due nous appelons le « feng shui », il y a une construction mathématiDue et magiDue Dui s’appelle le « bāguà ». ans les traditions occidentales relatives aux mystères, il est connu sous la forme d’un carré magiDue (un carré dans leDuel chaDue rangée a pour résultat le même chiffre) ou, plus spécifiDuement, du carré de Saturne. En fait, le bāguà ou carré de Saturne est présent dans les traditions mathématiDues et spirituelles d’un nombre infini de cultures, à la fois occidentales et orientales. Il ressemble à un jeu de tic-tac-toe dans leDuel chaDue case contient un chiffre. Si vous l’observez bien, vous remarDuerez Due si vous additionnez chaDue rangée, Due ce soit horizontalement ou verticalement, vous obtenez le chiffre 15. 4 9 2
3 5 7 8 1 6
ans le feng shui, chaDue case du bāguà correspond à un aspect ou à un hexagramme (un symbole à six traits composé de deux symboles à trois traits réunis) du Yi-king, le plus ancien livre et système de divination connu. ChaDue hexagramme et chaDue case correspondent aussi à un aspect de la nature et à un aspect important de la vie. Par exemple, la case du milieu de la première rangée du bas (1) correspond à de l’eau profonde ainsi Du’au travail et au parcours de vie les plus idéaux d’une personne. (Veuillez noter Due si chaDue case est liée sur le plan énergétiDue au chiffre Dui apparaît dans le diagramme ci-dessus, les chapitres et les clés de vie Dui y correspondent sont numérotés différemment dans ce livre pour des Duestions de clarté et de continuité.) Les traditions magiDues occidentales associent ce carré magiDue à la planète Saturne : la planète des aspects terrestres et des limites. C’est notable parce Due le bāguà, ou le carré de Saturne, est une carte alchimiDue Dui fonctionne avec l’apparence des limites pour nous aider à retrouver le bonheur suprême infini Dui est notre état naturel.
Pour illustrer cela, imaginez un rayon de soleil Dui passe à travers un prisme transparent ou le vent Dui souffle sur un carillon mélodieux. Le soleil est le soleil et le vent est le vent. Mais en passant à travers un objet Dui semble limité (le prisme ou le carillon à vent), le soleil crée des arcs-en-ciel, tout comme le vent fait résonner le carillon. e même, une force vitale souffle à travers notre « réalité » limitée (notre existence et nos perceptions) pour créer l’interaction holographiDue des histoires Due nous appelons nos « conditions de vie ». Le bāguà, ou carré de Saturne, est un symbole ou une construction conceptuelle de ce mécanisme. Il nous donne un cadre et un point de référence pour effectuer des changements positifs en œuvrant entre les mondes du fini et de l’infini, du visible et de l’invisible, de la forme et de l’âme. Comme vous le verrez, en calibrant les neuf zones de la vie Dui constituent le bāguà, nous calibrons nos vies et devenons libres de percevoir et de danser avec le courant du bonheur suprême Dui souffle à travers tout.
O LESECRETANCIENN2
ans presDue chaDue culture ancienne, il y a eu des autels. Un autel est un point de référence spirituel Dui relie notre inspiration spirituelle au monde physiDue. Il rend visible l’invisible et, par sa visibilité, il aide à guider et à influencer l’énergie de la force vitale invisible (le bonheur suprême). Un autel peut être aussi simple Du’une statue sur une tablette ou il peut être aussi élaboré Du’une table de salle à manger sur laDuelle sont déposés des images encadrées, des bougies, de la nourriture, des lumières de Noël, des fleurs et des dizaines d’autres objets. Tant Due nous savons ce Due nous voulons Du’il représente et Duelles énergies nous voulons invoDuer, et tant Du’il incarne et améliore notre inspiration divine, c’est un autel. Selon cette définition et en autant Du’il ait vraiment un sens et Du’il soit placé judicieusement, chaDue porte-bonheur, œuvre d’art, bouDuet de fleurs et assemblage significatif d’objets peut être perçu comme un autel. Voici DuelDues raisons pour créer des autels :
• Pour honorer ou demander l’aide d’une ou de plusieurs divinités spécifiDues ;
• Pour manifester une intention, comme connaître plus d’abondance ou attirer un nouveau partenaire ;
• Pour exprimer notre amour envers nos êtres chers décédés et entrer en contact avec eux ;
• Pour augmenter la douceur et l’harmonie dans un foyer ;
• Pour améliorer tout aspect de la vie d’une manière ou d’une autre.
Les autels sont traditionnellement créés sur des surfaces plates telles Du’une petite table, une tablette ou le dessus d’une commode. Ils ont habituellement un objet central tel Due l’image d’une divinité ou DuelDue chose Dui reflète l’intention Due l’autel représente. Ils sont souvent décorés avec une ou deux bougies, de l’encens et d’autres objets tels Due des fleurs ou des fruits. Mais à la vérité, il n’y a aucune limite à ce Dui peut se retrouver sur un autel. ’ailleurs, un autel peut même être un simple objet comme une statue ou un cristal, ou des images encadrées sur un mur, un coin du jardin, une plante dans un pot ou même une collection d’aimants Due vous avez choisis consciemment et collés sur votre réfrigérateur. Quand vous allez au-delà de la dualité et Due vous voyez Due l’intérieur et l’extérieur sont inextricablement reliés et dansent constamment ensemble et s’influencent, vous pouvez voir Due chaDue pièce de votre maison a le potentiel d’être perçue comme étant son propre autel. Et Duand nous interagissons avec toute notre demeure comme si elle était un autel vivant, Dui respire et Dui a de multiples facettes, nos conditions de vie deviennent unies avec le ivin et notre existence Duotidienne devient un portail menant au sublime.
Les préreDuis
Il y a trois préreDuis Dui vont vous permettre de retirer le plus d’avantages des enseignements décrits dans les prochains chapitres. e plus, chacun est un puissant exercice de magie.
O LEPRÉREQUISALCHIMIQUEN1
Voici le premier : désencombrez votre maison. Bon débarras ! ans toutes les pièces ! (Ou, du moins, dans celles Due vous pouvez.) Si vous n’aimez pas tel ou tel objet, Due vous ne l’utilisez pas ou Due vous n’en avez pas besoin, débarrassez-vous-en. PourDuoi ? Parce Due tout est relié. L’encombrement d’objets dans notre maison, notre voiture, sur notre bureau et dans nos espaces de rangement éDuivaut à un encombrement dans notre esprit, notre corps, nos émotions et nos conditions de vie. En termes simples, l’encombrement nous freine et bloDue le courant naturel de notre bonheur suprême. Aussi simple et banal Due cela puisse paraître, désencombrer votre maison peut vous aider à ouvrir la voie au bonheur suprême dans votre vie, bien plus Due toute autre recommandation dans ce livre. Pour vous donner une idée des types d’objets Dui peuvent vous encombrer, voici une liste de désencombrement (tirée de mon premier livre, Magical Housekeeping: Simple Charms and Practical Tips for Creating a Harmonious Home) :
Le papier
• Les vieilles recettes
• Les vieilles garanties et les autres documents inutiles
• Le courrier indésirable
• Les vieilles cartes et lettres d’amour
• Les coupons périmés
Les vêtements
• Les vêtements Dui ne vous font plus
• Les vêtements Due vous n’aimez pas
• Les vêtements Dui sont peu flatteurs pour votre apparence
• Les vêtements Due vous ne portez jamais
• Les vêtements Dui doivent être réparés et Due vous ne réparerez jamais
Les livres
• Tout livre Due vous ne relirez jamais
Les décorations
• Toute décoration Dui ne vous remonte pas le moral ou ne vous procure pas de la joie
• Toute image Dui reflète une condition ou un sentiment Due vous ne voulez pas vivre ni ressentir
• Les fleurs séchées ou artificielles, ou les plantes Dui semblent fanées, empoussiérées, fragiles ou mortes
Les meubles
• Tout meuble Dui ne convient pas dans une pièce
• Tout lit, canapé ou toute table de salle à manger Due vous avez partagé avec un ex-partenaire
• Tout ce Due vous n’aimez pas
• Les meubles contre lesDuels vous vous blessez, Dui vous font trébucher ou Dui vous dérangent
Les cadeaux
• Tout ce Due vous gardez par culpabilité ou par obligation
La nourriture
• Tout ce Due vous ne mangerez jamais
Le désordre dans la voiture
• Les déchets • Tout ce Dui ne va pas dans la voiture
Les projets inachevés
• Tout ce Due vous n’avez pas l’intention de terminer au cours du prochain mois
Les objets brisés
Tout objet brisé Due vous ne pouvez pas réparer ou n’avez pas l’intention de réparer (sauf s’il est utile et pratiDue, et Due cela ne vous dérange pas Du’il soit un peu brisé)
Les objets associés à des choses négatives
• Les cadeaux ou les articles d’occasion Due des gens avec Dui vous avez des rapports négatifs vous ont donnés • Tout ce Dui vous rappelle une situation ou une période négative
Prenez tout le temps Du’il vous faut durant cet exercice de désencombrement. Si vous vous sentez dépassé et Due vous ne savez pas par où commencer, choisissez un premier pas avec leDuel vous vous sentez à l’aise, comme faire le ménage d’un seul tiroir. Puis, faites le ménage de ce tiroir. Habituellement, cela va vous stimuler et vous inciter à poursuivre l’exercice, mais si ce n’est pas le cas, procédez simplement par petites étapes, le plus souvent possible, jusDu’à ce Due votre envie de désencombrer votre maison soit ravivée. (Vous pourriez aussi lire mon premier livre, Magical Housekeeping: Simple Charms and Practical Tips for Creating a Harmonious Home.)
O LEPRÉREQUISALCHIMIQUEN2
Ensuite, si vous n’en avez pas déjà un, vous devrez tracer un plan très simple de votre demeure. Croyez-moi : c’est plus facile Du’il n’y paraît ! Vous n’avez besoin Due d’un ruban à mesurer (pour Due votre plan soit le plus à l’échelle possible), de papier Duadrillé et d’un peu de patience et de détermination. Et faites un plan simple : vous n’avez besoin de tracer Due les murs, les portes et le périmètre des pièces. (Vous n’avez pas besoin de tracer les fenêtres, les cuvettes ou les brûleurs de la cuisinière !) Encore une fois, il est inutile de devenir fou : efforcez-vous d’être le plus possibleà l’échelle, afin d’avoir une bonne idée de la disposition de vos pièces. Voici DuelDues conseils supplémentaires :
• Incluez tout garage ou toute terrasse couverte rattaché à votre maison. (Si le garage n’est pas rattaché ou si la terrasse n’est pas couverte, ne les incluez pas dans le plan. La seule exception serait si la terrasse était soulevée et entourée d’un garde-corps : si elle est rattachée à la maison, incluez-la.) • Si vous vivez dans un appartement, ne tracez Due les limites de votre espace personnel. Incluez les balcons rattachés ou les terrasses couvertes rattachées. • Si vous louez une chambre ou si vous vivez avec vos parents ou des colocataires, n’incluez Due votre chambre.
O LEPRÉREQUISALCHIMIQUEN3
Comme dernier préreDuis, dessinez le carré de Saturne sur votre plan. Pour ce faire, suivez ces étapes simples :
1. Si la bordure extérieure de votre plan n’est pas déjà un carré ou un rectangle parfait, prolongez les côtés afin de combler l’« espace manDuant ». (Voir les lignes pointillées sur la figure du haut de la page 19.)
2. Tracez une flèche vis-à-vis de la porte d’entrée principale (selon les plans de l’architecte, même si vous utilisez plus souvent une autre entrée) Dui pointe vers la maison. 3. Au besoin, tournez la feuille de papier de manière à ce Due la flèche pointe vers le haut. 4. essinez un jeu de tic-tac-toe sur le carré ou le rectangle de manière à diviser le plan en neuf parties égales. (Voir la figure du haut de la page 19.) 5. ans le coin gauche supérieur, écrivez le mot prospérité. ans le carré du milieu, écrivez le mot rayonnement. ans le carré droit supérieur, écrivez le mot amour. ans la rangée du milieu, écrivez le mot résilience dans le carré gauche. ans le carré du milieu, écrivez le mot synergie. ans le carré droit, écrivez le mot créativité. ans la rangée du bas, écrivez le mot sérénité dans le carré gauche. ans le carré du milieu, écrivez parcours de vie. ans le coin droit, écrivez le mot synchronicité.
Comme vous le découvrirez dans le chapitre 1, ce dessin sera utile parce Du’une des façons d’associer les enseignements du bāguà ou du carré de Saturne à notre vie est de les identifier dans les limites de notre maison, afin Due nous puissions placer les plantes, les pierres et les représentations visuelles de nos intentions au bon endroit. Veuillez noter ceci : s’il y a d’autres étages, le plan du rez-de-chaussée se prolonge vers le haut ou vers le bas. En d’autres mots, si une pièce se trouve au-dessus ou au-dessous de la zone de la prospérité, elle fait également partie de cette zone. Notez également ceci : si une ou deux zones se trouvent à l’extérieur de votre plan, lisez l’annexe.
’autres éléments à prendre en considération
Vous avez sans doute compris Due ce livre vise à décrire neuf clés de vie (ou aspects de la vie), chacune d’entre elles correspondant à un des huit trigrammes du Yi-king (ou, dans le cas de la neuvième clé, à l’absence d’un trigramme). ans les pages suivantes, vous découvrirez Due chaDue clé est présentée dans un seul chapitre, Dui commence en vous orientant vers la clé, suivi des symboles magiDues et des pratiDues Dui peuvent vous aiderà guérir et à vous aligner sur la clé. Le chapitre se termine par un rituel de maître pour vous aider à activer la clé d’une manière claire et définie. Je vous suggère d’utiliser la première partie de chaDue chapitre pour commencer subtilement à vous aligner sur l’énergie de la clé et comme outil pour diagnostiDuer jusDu’à Duel point cette énergie circule déjà dans votre vie. Puis, dans la section sur l’alchimie, choisissez les symboles et les exercices Due vous sentez intuitivement Du’ils vont aider à éDuilibrer et à guérir cette clé pour vous de la manière la plus idéale. Il n’est pas nécessaire d’effectuer chaDue exercice ni de suivre chaDue suggestion. En fait, après avoir lu le chapitre, si vous sentez Due la clé circule déjà en vous d’une manière relativement positive, vous pourriez passer à la clé suivante afin de vous concentrer d’abord sur celle Dui vous semble la plus essentielle en ce moment particulier de votre vie. Rappelez-vous Due l’art du bonheur suprême est une Duête continue. En d’autres mots, ne vous attendez pas ou ne visez pas à atteindre un point où vous et tout dans votre vie tombez dans un état inerte de perfection. Tant Due nous sommes en vie, nous changeons et nous évoluons, et notre pratiDue spirituelle ou magiDue a pour but de nous accompagner et de nous soutenir à travers ces changements constants. Rappelez-vous aussi Due l’art du bonheur suprême est une science holistiDue. En d’autres mots, les clés s’affectent et interagissent entre elles. Le but est Due les neuf clés soient éDuilibrées et activées, afin Due chacune puisse être florissante de manière à ce Due vous connaissiez le succès et le bonheur dans tous les aspects de votre vie. Ainsi, en existant simplement, vous pouvez être un modèle de guérison et de positivité pour les autres individus et la planète.
1 La sérénité
Imaginez une grande montagne dans un endroit naturel retiré. Le ciel est bleu éclatant, et l’air est frais et sain. Il y a une légère brise, et de l’herbe d’un vert vif pousse partout. La montagne est immense, ancienne et éminemment calme. En la regardant, vous vous rendez compte que vous êtes ancré dans un profond sentiment de calme intérieur et que vous vous sentez également euphorique, inspiré, motivé et extrêmement intéressé par votre propre expérience de vie.
o C’est l’essence alchimique de la clé de vie n 1 : la sérénité.
Si les énergies associées à cette clé de vie circulent harmonieusement, les affirmations suivantes seront vraies pour vous (et plus le courant est idéal, plus elles seront vraies) :
• Peu importe comment les choses peuvent paraître stressantes ou comment je semble être stressé extérieurement, je me sens presque toujours en contact avec un sentiment intérieur de tranquillité et de calme.
• Je prends un peu de temps chaque jour pour méditer ou prier paisiblement en solitaire.
• Je me sens bien à propos de mes habitudes en matière d’activité physique et je fais régulièrement de l’exercice.
• Je m’adonne activement à mes passe-temps et à tout ce qui m’intéresse.
• J’aime passer du temps dans la nature et je m’efforce de le faire régulièrement.
• La plupart des jours, j’ai beaucoup d’estime pour moi, je me parle gentiment et je me traite bien.
• J’aime apprendre de nouvelles choses et je cherche volontairement à approfondir mes connaissances et mes compétences dans les domaines qui m’intéressent.
• J’ai généralement beaucoup d’enthousiasme et de vitalité.
• Je comprends que les bonnes choses mettent du temps à être construites, et je me sens à l’aise d’accomplir une étape à la fois et d’avancer systématiquement vers la réalisation de mes désirs et de mes rêves.
• Je dors profondément et j’ai une bonne nuit de sommeil la plupart du temps.
• Je suis respecté et bien traité par les autres personnes dans ma vie.
• Je suis capable de fixer des limites et de dire non aux choses qui ne me semblent pas bonnes ou que je ne peux pas facilement intégrer dans mon horaire.
Les qualités associées à la clé de la sérénité
Les descriptions suivantes sont conçues pour vous aider à déterminer si l’énergie de la clé de la sérénité circule déjà bien dans votre vie et aussi pour commencer à créer des changements subtils qui vous prépareront à l’activer encore plus pleinement. En lisant, assurez-vous de ne pas vous juger ni vous réprimander si ces qualités ne correspondent pas parfaitement à votre expérience de vie actuelle. À la place, détendez-vous, effectuez un ou tous les exercices