L

L'enfant obèse

-

Livres
96 pages

Description

Comment savoir si mon enfant souffre de surpoids ou d'obésité, comment lui faire perdre ses kilos excédentaires sans le priver, sans le traumatiser et sans altérer notre relation ?

L'OMS a reconnu en 1997 l'obésité comme la première épidémie non infectieuse. Cette affection touche un nombre sans cesse croissant d'enfants, et cela dès le plus jeune âge. Et un enfant en surpoids a bien des chances de le rester à l'âge adulte avec tous les risques accrus de santé et les difficultés relationnelles.

Entreprendre une perte de poids chez un enfant requiert certaines connaissances de la part des parents. Avec ces conseils pratiques dans tous les domaines (alimentaire, psychologique, prévention...), ce livre constitue un outil indispensable pour les parents et les enfants concernés.

“...Les deux premiers gestes d'une mère ne font qu'un en réalité : elle offre l'amour et la nourriture à son enfant, l'esprit et la matière.”

Franck Senninger


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 septembre 2013
Nombre de lectures 18
EAN13 9782889112630
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
cover

DR FRANCK SENNINGER

L’enfant obèse

Le faire maigrir en douceur

images
Du même auteur, aux Éd. Jouvence
Du même auteur, chez d’autres éditeurs
Extraits de la collection Pratique Jouvence
CATALOGUE GRATUIT SUR SIMPLE DEMANDE :
ÉDITIONS JOUVENCE
Suisse : CP 184, CH-1233 Genève-Bernex
France : BP 7, F-74161 Saint-Julien-en-Genevois Cedex
Site internet: www.editions-jouvence.com
E-mail : info@editions-jouvence.com
Dessin de couverture: Jean Augagneur
Composition: Nelly Irniger, Fillinges (74)
© Copyright 2005 Éditions Jouvence
ISBN 978-2-88911-263-0
Tous droits de traduction, reproduction et adaptation réservés pour tous pays.

SOMMAIRE

Introduction
1 Quelques chiffres
2 Mon enfant est-il obèse ?
La “ligne 97”
L’âge de rebond de l’index de corpulence
3 Les causes de l’obésité
Le rôle de la génétique
L’alimentation du fœtus
L’alimentation dans les premiers mois de la vie
Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es …
Une activité physique insuffisante
4 Pourquoi se préoccuper du surpoids de l’enfant?
Pour le présent de l’enfant
Pour l’avenir de l’enfant
5 Maigrir en douceur : programme pratique
La correction de l’excès de poids
• L’alimentation
• L’activité physique
• Cas particulier de l’adolescent
• Le rôle des parents: de la psychologie avant tout
La prévention
Conclusion
“Tel donne à pleines mains
qui n’oblige personne:
La façon de donner vaut mieux
que ce que l’on donne.”
Corneille, Le Menteur, acte I, scène 1

INTRODUCTION

L’obésité constitue la première épidémie non infectieuse dans l’histoire de l’humanité. Malheureusement, les enfants ne sont pas épargnés par cette “maladie”.
Comment l’adjectif “obèse” en est-il venu à qualifier “l’enfant” ? Concernant cet âge de la vie, on s’attendrait plutôt à des adjectifs, comme “petit, mignon, turbulent, taquin, vif, insouciant, rieur…” L’enfant obèse ne connaît trop souvent dans les cours de récréation que des vexations, comme “gros lard, grosse vache, bouboule, etc.”
Alors la désocialisation de l’enfant commence. Pour échapper à ces blessures d’amour-propre, il développe des conduites destinées à éviter la confrontation physique ou sportive avec les autres enfants de son âge et s’isole, devient taciturne, triste, voire déprimé. Certains parents, eux-mêmes en excès de poids et en proie aux mêmes difficultés, ont parfois tendance à minimiser la souffrance de leur progéniture. D’autres, à l’occasion d’une critique malveillante, d’une crise de larmes de leur enfant ou d’une demande de sa part, entreprennent les démarches nécessaires pour corriger l’excès de poids.
L’enfance constitue une période privilégiée qui ne se reproduira plus jamais, une période propice à l’abandon de mauvaises habitudes et plus facile pour perdre du poids. En effet, l’enfant grandit. Si la taille augmente plus vite que le poids, alors l’enfant obèse ou en surpoids maigrira.
À terme, avec l’aide de ses proches, il retrouvera un poids “normal”.
Le but de ce livre pratique est de donner aux parents les outils nécessaires pour aider au mieux leur enfant dans son désir de perdre du poids, en n’oubliant jamais la règle d’or dans ce domaine : la perte de poids doit se dérouler sereinement, sans que l’enfant ne se rende compte de ses efforts, presque à son insu.
Cette notion sera développée tout au long de l’ouvrage. Elle est primordiale.

1

Quelques chiffres

En 1997, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu l’obésité comme la première épidémie non infectieuse. Cela signifie, d’une part, qu’il s’agit d’une maladie et, d’autre part, que celle-ci se répand rapidement.
En France, l’étude ObÉpi mesure tous les trois ans la progression de l’obésité et du surpoids. Voici quelques résultats récents :
• La France compte aujourd’hui 5,3 millions de personnes adultes obèses et 14, 4 millions de personnes en surpoids.
• Chez l’adulte, le poids normal est défini par un IMC1 inférieur ou égal à 25 kg/m2.
• Le surpoids correspond à un IMC compris entre 25 et 30.
• L’obésité est définie par un excès de masse grasse et un IMC égal ou supérieur à 30 kg/m2.
• L’obésité sévère correspond à un IMC supérieur à 35 kg/m2.
• L’obésité morbide se définit par un IMC supérieur à 40 kg/m2.
En quarante ans, l’augmentation s’est déroulée régulièrement pour être multipliée par cinq environ. Plus précisément, si l’on compare les résultats de 1997 à ceux de 2003, ils sont inquiétants:
• De 8,2 % de personnes obèses, on est passé à 11,3 %.
• L’obésité grave (IMC supérieur à 40) est passée de 0,3 % à 0,6 % ; elle a donc doublé en 6 ans et elle touche actuellement 200 000 Français.
• Concernant plus particulièrement les enfants:
– tous degrés confondus, 13,5 % d’entre eux présentent aujourd’hui une obésité,
– cette proportion était moitié moindre il y a 15 ans. Si l’on regarde les chiffres dans le détail, on s’aperçoit que l’obésité modérée de degré 1 (voir page 13) n’a été multipliée que par deux. En revanche, l’obésité avérée de degré 2 a été multipliée par cinq.
La France n’est pas un cas à part !
Aux États-Unis, l’obésité infantile touche aujourd’hui un enfant sur cinq (25 % de la population), avec une augmentation de 60 % sur 10 ans.2 L’obésité, deuxième cause de mortalité après le tabac, touche un Américain sur trois. C’est le pays le plus atteint par ce fléau.
images
Comparaison des pourcentages d’obésité infantiles entre la France et les États-Unis.3
Si l’on compare ces courbes d’enfants obèses aux États-Unis et en France, on remarque qu’elles sont parallèles. La France n’est pas mieux armée pour combattre ce fléau; elle est seulement en retard et suit globalement la même pente.
Le nombre d’enfants en surpoids ou obèses représente 21 % de la population en Allemagne et 16 % en Italie.4 Ainsi, tous les pays sont touchés, y compris ceux en voie de développement.
L’âge durant lequel l’enfant est le plus fragilisé pour prendre du poids se situe dans une fourchette comprise entre 7 et 10 ans, comme le montre le tableau ci-dessous.
Âge
% d’enfants obèses ou en surpoids
2
6,9
3
7,5
4
11,8
5
12,8
6
13,8
7
20,4
8
16,9
9
17,4
10
18,3
11
15,7
12
15,8
13
14,5
14
12,3
15
11,1
16
6,6
17
10,8
Pourcentage d’enfants en surpoids ou obèses, en fonction de l’âge, en France.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes et le constat est préoccupant. Le chapitre suivant tente d’expliquer les raisons de cette pandémie (épidémie étendue au monde entier).
___________________________
1 Pour calculer l’IMC, se reporter à la page 12.
2Nutri-Doc, n° 23, 2000.
3 D’après M.-F. Rolland-Cachera, M. Deheeger, F. Bellisle, in Cah. Nut. Diét., 36 février 2001.
4Alimentation et précarité, n° 5, 1999.

2

Mon enfant est-il obèse ?

La “ligne 97”

Contrairement à ce que ce titre pourrait laisser croire, il ne s’agit pas d’une ligne de bus, mais d’un référentiel de mesure permettant de situer la limite entre le surpoids et l’obésité.
Les limites entre le poids normal, le surpoids et l’obésité sont variables en fonction de l’âge et du sexe de l’enfant. Pour cette raison, on a créé des courbes différentes pour les garçons et pour les filles.
L’utilisation de ces courbes requiert un calcul préalable : celui de l’index de masse corporel que l’on note IMC. Cet index est aussi appelé indice de corpulence, indice de Quetelet ou encore BMI dans la terminologie anglo-saxonne, pour Body Mass Index.
L’IMC s’obtient en divisant le poids en kilogrammes par deux fois la taille en mètres :
IMC = poids en kg / (taille × taille) en mètres
Par exemple, un enfant qui pèse 40,5 kg et qui mesure 1,32 m aura un IMC de :
40,5 / (1,32 x 1,32) = 23,24 kg/m2
Reportez le chiffre que vous venez de trouver sur l’une des courbes ci-après selon que votre enfant est un garçon ou une fille.
Sur les parties verticales, à gauche et à droite des graphes, se situent les indices de corpulence (de 11 à 32).
En bas, sont placés horizontalement les âges, de la naissance jusqu’à 18 ans.
Sur la partie droite, verticalement et en regard des indices de corpulence, on remarque qu’à chacune des courbes est associé un chiffre : 3, 10, 25, 50, 75, 90, 97. Ces chiffres correspondent au pourcentage de la population concernée. Ainsi, on retrouve en dessous de la courbe du 3 seulement 3 % de la population. En dessous de la courbe du 10, 10 % de la population et ainsi de suite.5
• On considère que jusqu’à 90, la corpulence de l’enfant ou de l’adolescent est normale.
• Entre 90 et 97, on parle de surpoids.
• Au-dessus de 97, on parle d’obésité de degré 1 car, en continuant ainsi, l’enfant aura à l’âge adulte un IMC supérieur à 25 kg/m2.
• Au-dessus de la courbe en pointillé, on parle d’obésité de degré 2 car, en continuant ainsi, l’enfant aura à l’âge adulte un IMC supérieur à 30 kg/m2.
Plusieurs cas de figures peuvent se présenter. Revenons à l’IMC que nous avions calculé et qui était de 23,24 kg/m2 :
• Une fille âgée de 8 ans aura un IMC qui la placera dans l’obésité de degré 2 (sévère).
• À 10 ans, le même IMC la placera dans l’obésité de
...