La bande dessinée

La bande dessinée

-

Français
256 pages

Description

De Tintin à Titeuf, d’Astérix à Asterios Polyp, de Superman à L’Association et à Death Note, que nous dit enfin la bande dessinée sur elle-même au sortir d’un siècle de pollinisations croisées entre cultures nationales, de transformations chrysalidiques et de pluralisation authentique ? « Je est un autre. » C’est bien la formule rimbaldienne qui s’impose : je ne suis pas cet ensemble d’histoires destinées à un public d'enfants ou d'adolescents auquel vous me destiniez ; je ne suis pas une combinaison de textes et de dessins enfermés dans des cases rectangulaires alignées ; je n’ai pas de naissance simple et encore moins d’essence ultime.
S’il faut le dire avec force c’est que nous sortons à peine de deux discours prédominants sur la bande dessinée. L’un dénonçant une forme dégradée de Culture. L’autre, apologique et militant dont le prix à payer en a été une nouvelle essentialisation du médium qui mimait parfois les positions des dénonciateurs (en les inversant).
Pour rompre avec ces discours hérités du siècle passé et finalement assez sclérosants, cet ouvrage aborde une troisième voie, « constructiviste ». Il refuse la limitation identitaire de la bande dessinée et propose une ouverture du champ des possibles. Elle est proposée ici par des auteurs qui ne partagent pas toujours les mêmes opinions et les mêmes ancrages théoriques mais qui croient en la diversification et en la richesse explosive d’une constellation culturelle en expansion.

Ouvrage dirigé par Éric Maigret, professeur de sociologie des médias et études culturelles à la Sorbonne Nouvelle, Université Paris 3 et Matteo Stefanelli, chercheur à la Faculté de Sciences Politiques de l’Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 février 2012
Nombre de lectures 26
EAN13 9782200278861
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
© Armand Colin, 2012
978-2-200-27020-9
Collection « Médiacultures »
Dans la même collection
Maigret É., Macé É. (dir.), Penser les Médiacultures. Nouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde, 2005
Glevarec H., Libre antenne, 2005
Macé É., La société et son double, 2006
Morin E., L’esprit du temps, 2008
Katz E., Lazarfeld P.L., Influencepersonnelle, 2008
Glevarec H., Macé É., Maigret É. (dir.), , 2008Anthologie des cultural studies
Buckingham D., La mort de l’enfance. Grandir à l’âge des médias, 2010
Cervulle M., Rees-Roberts N., Homo Exoticus. Race, classe et critique queer, 2010
Table des matières
Les auteurs
Introduction : Un tournant constructiviste
Partie 1 Politiques et histoire
Un siècle de recherches sur la bande dessinée (Matteo Stefanelli)
La bande dessinée comme objet théorique. Éléments pour une archéologie des discours sur la BD
Pour une cartographie des théories : disciplines et paradigmes
Le cadre des comics studies : approches et domaines de recherche
Théorie des bandes débordées (Éric Maigret)
Le « langage » de la BD : la domination du modèle linguistique
Temporalité, séquentialité et langage visuel
« Le rapport infini » entre l’image et l’écrit
Flux bande dessinée et analyse de dispositifs
Pour une socio-histoire des bandes dessinées
Sur quelques conditions d’apparition
Histoire de la bande dessinée : questions de méthodologie (Thierry Smolderen)
La flèche du temps
Multiplicité des groupes concernés et des définitions
La définition de l’art séquentiel
Le concept d’art séquentiel comme discriminant historique
Le creuset de l’illustration humoristique
Stylisation et diagrammatisation
Le genre des histoires en images vu à travers le prisme polygraphique
L’invention de Töpffer
Conclusion
Partie 2 Pratiques et publics
Tour de marchés (France, Japon, États-Unis) (Xavier Guilbert)
Une santé fragile
La course en avant de la surproduction
Japan Gross National Cool
L’approche 360
La frontière numérique
En guise de conclusion
Annexes : Modèles éditoriaux
La bande dessinée, pratique culturelle (Gilles Ciment)
Une légitimation très critiquée
L’absence de médiateurs culturels
Où ranger la bande dessinée dans les pratiques culturelles ?
La concurrence des nouveaux médias
Une lecture encore très masculine
La jeunesse et la bande dessinée
Pour une étude sur la pratique culturelle de la bande dessinée
Bande dessinée et postlégitimité (Éric Maigret)
Le vol suspendu de la légitimité culturelle
Les aléas du régime postlégitime
La bande dessinée : culture postlégitime
L’impossible distinction par le roman graphique
Le positionnement des chercheurs : comment ne plus être légitimiste ?
La lecture de manga et ses transformations : enquête sur plusieurs générations de lecteurs en France (Olivier Vanhée)
L’appréciation et la connaissance des mangas en France
La passion pour le manga dans les trajectoires de lecteurs
Partie 3 Poétique et transmédialité
Emprise graphique et jeu de l’oie (Philippe Marion)
Une poétique de la bande dessinée ?
Pour une poétique médiagénique de la BD
Le roman graphique (Jan Baetens)
Une évolution inévitable ?
Pour une première définition du roman graphique
Le roman graphique : une forme d’adaptation littéraire ?
Le roman graphique « contre » la littérature ?
Le roman graphique : ni case, ni planche, mais livre
Du « cinéma-centrisme » dans le champ de la bande dessinée (Matteo Stefanelli)
Pour une analyse des configurations sociales
Les discours théoriques sur la BD et l’influence du cinéma
De Luca et la mise en abymedu dispositif de la planche
L’influence du cinéma dans les pratiques de création et de production des newspaper strips 231
Conclusions : la bande dessinée au-delà de son destin cinématographique
La bande dessinée et le cinéma : des origines au transmédia (Ian Gordon)
Naissance de la bande dessinée : définitions et catégorisations
Les influences respectives de la BD et du cinéma : portées et limites
Des super-héros en blockbusters
la bande dessinée au cinéma : une affaire de convergence
Les emprunts du cinéma, au-delà des super-héros
Quant aux mangas