La compétition culturelle des élites intellectuelles
160 pages
Français

La compétition culturelle des élites intellectuelles

-

Description

Cet ouvrage contribue au débat actuel sur la fonction des intellectuels. Il traite de la confrontation des élites intellectuelles et suggère que leurs conduites sont inscrites dans une démarche pour interpréter le monde, mais également pour imposer leurs propres idées aux autres. En d'autres termes, la compétition des élites intellectuelles nous interroge sur la question des idées et des êtres humains qui les font naître et les portent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 janvier 2019
Nombre de lectures 1
EAN13 9782140110542
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Sous la direction de Antigone Mouchtouris
La compétition culturelle des élites intellectuelles
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Série Sociologie de la connaissance
La compétition culturelle des élites intellectuelles
Logiques SocialesSérie Sociologie de la connaissance dirigée par Francis Farrugia  En tant que productions sociales, les connaissances possèdent une nature, une origine, une histoire, un pouvoir, des fonctions, des modes de production, de reproduction et de diffusion qui requièrent descriptions, analyses et interprétations sociologiques.  La série vise à présenter la connaissance dans sa complexité et sa multidimensionnalité : corrélation aux divers cadres sociaux, politiques et institutionnels qui en constituent les conditions empiriques de possibilité, mais aussi, de manière plus théorique, analyse des instruments du connaître dans leur aptitude à produire des « catégorisations » savantes ou ordinaires, à tout palier en profondeur et dans tout registre de l’existence. Attentive à la multiplicité des courants qui traversent cet univers de recherche, ouverte à l’approche socio-anthropologique, intéressée par les postures critiques et généalogiques, cette série se propose de faire connaître, promouvoir et développer la sociologie de la connaissance. Elle s’attache à publier tous travaux pouvant contribuer à l’élucidation des diverses formes de consciences, savoirs et représentations qui constituent la trame de la vie individuelle et collective. Dernières parutions FARRUGIA Francis et MOUCHTOURIS Antigone (Dir.), La pensée des sociologues, Catégorisation, classification, identification, différenciation et reconnaissance, 2018. FARRUGIA Francis,Connaissance et Libération. La socio-anthropologie de Marx, Freud et Marcuse, 2016. MOUCHTOURIS Antigone,La métamorphose. Sociologie de la perception, 2015. NAMERGérard,La mémoire sociétale et la démocratie. Texte posthume, élaboré, composé et préfacé par Francis Farrugia, 2014. MOREAU DE BELLAINGLouis,Des sociologues dans la soute, 2009. NAMER Gérard,Machiavélisme et mondialisation en crise, 2009. CHARMILLOT Maryvonne, DAYER Caroline, SCHURMANS Marie-Noëlle (dir.),Connaissance et émancipation, 2008.
Sous la direction de Antigone Mouchtouris La compétitionculturelledes élitesintellectuelles
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16426-7 EAN : 9782343164267
Sommaire
Chapitre I:Sur la généalogie d’un objet d’étude : Les intellectuels e e en France (milieu duXVIIIsiècle – milieu duXXsiècle) Bernard VALADE.....................................................................9 Chapitre II:Une topologie du monde intellectuel desIllusions e perduesde Balzac Étude de sociologie des élites intellectuelles auXIXsiècle Panagiotis CHRISTIAS.......................................................... 29 Chapitre III :La conceptualisation, enjeu de la compétition e culturelle des élites : exemples de la charité et de la solidarité auXIX e siècle, de l’égalité et de l’équité auXXsiècle Jacqueline DEGUISE-LEROY............................................. 49 Chapitre IV:La dissonance cognitive : l'intellectuel face au non-être. Le cas soviétique Sergueï GACHKOV............................................................... 61 Chapitre V:Multiculturalisme et politique de l’esprit à l’âge des réseaux informatiques Thomas SEGUIN....58............................................................... Chapitre VI:Le concept d’intellectuel peut-il survivre à la culture de l’immédiateté ? Nouveaux enjeux sociaux de la confrontation des élites intellectuelles Antigone MOUCHTOURIS.................................................. 103 Chapitre VII:Les intellectuels Algériens autour de l’œuvre de l’énigmatique Camus : Essai d’analyse Rachid HAMADOUCHE................................251...................... Postface Antigone MOUCHTOURIS...........................................741.......
CHAPITREI
Sur la généalogie d’un objet d’étude : Les intellectuels en France e e (milieu duXVIIIsiècle – milieu duXXsiècle)
Bernard VALADEProfesseur émérite de sociologie Université Paris Descartes
La constitution des intellectuels français en objet d’étude historique a commencé au milieu des années quatre-vingt du siècle dernier. Les pionniers de cette opération ont été Pascal Ory et Jean-François Sirinelli qui, en 1987, publient un ouvrage devenu la principale référence sur ce thème,Les intellectuels en France, de l’affaire Dreyfus à nos jours. Depuis, les recherches des historiens se sont multipliées sur « le siècle des intellectuels », titre du livre de Michel Winock (1997) co-directeur, avec Jacques Julliard, du volumineuxDictionnaire des intellectuels français paru en 1996 et deux fois réédité. Les directions dans lesquelles ces recherches ont été engagées sont aussi diverses qu’originales ; on soulignera, avec J.-F. Sirinelli (2006), l’importance de celles qui portent sur les générations d’intellectuels et les formes de sociabilité qui leur sont associées. En marge de la masse considérable d’informations fournies, on notera que l’antériorité et l’intérêt des travaux sociologiques consacrés à cette espèce sociale particulière ne sont guère signalés. On notera aussi la focalisation de l’attention sur la période qui s’étend des e e dernières années duXIXà la fin du siècle XXce que – justifie la date de naissance du vocable en question (J.-P. Honoré, 1983), mais qui fait écran et pratiquement