//img.uscri.be/pth/42f43fe18b989740afc15276662ba13b8dd5fe99
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

La Mort de Napoléon

De
34 pages

Publiée dans deux journaux anglais, sous le titre deNÉCROLOGIE DU PRISONNIER DE SAINTE-HÉLÈNE ;

ON doit des égards aux vivans, a dit un Français illustre ; on ne doit que la vérité aux morts. Depuis que la vie de Napoléon n’est plus qu’un souvenir, on pourra sans doute lui rendre justice. Mais on n’a pas attendu son heure suprême pour l’accabler d’outrages.

Napoléon Bonaparte naquit à Ajaccio, le 15 août 1769, peu de temps après la réunion de la Corse à la France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Lord Byron

La Mort de Napoléon

Précédé d'une notice sur la vie et la mort de Napoléon Bonaparte, par sir Thomas Moore

AVERTISSEMENT DU TRADUCTEUR

LES deux pièces que nous publions ici pourront avoir quelques succès en France, comme elles seront sans doute accueillies partout ailleurs. Maintenant que Napoléon a cessé de vivre, il doit être permis de lui rendre justice ; et d’ailleurs la Notice de sir Thomas Moore est assez sévère. Lord Byron, plus indulgent, parce qu’il admire en poëte, a moins appuyé sur les reproches que l’on peut faire à Napoléon ; et son dithyrambe plaira aux âmes qui sentent, tandis que la Notice de sir Thomas Moore sera plus agréable aux esprits qui jugent.

Le dithyrambe de lord Byron a été composé dans une soirée ; c’est une production de l’impression violente que la mort du héros a faite sur l’esprit du grand poëte. Il nous a été envoyé par sir Arthur Smylders, ami du noble lord ; et nous devons à nos lecteurs de leur avouer que ce dithyrambe n’est qu’une première inspiration non encore achevée ; il en circule divers morceaux à Londres, quoique jusqu’ici lord Byron n’ait pas confié son nouveau poëme à la presse. Il veut, nous écrit-on, l’étendre davantage ; et il est probable que lorsqu’il sera imprimé, le traducteur habituel de lord Byron en fera part au public français. Pour nous, nous avons voulu, en attendant, faire paraître la traduction d’un morceau qui nous parait plein de beautés et de force.

La notice de sir Thomas Moore a été publiée dans deux journaux semi-périodiques de Londres. Nous nous sommes fait un devoir de la joindre au dithyrambe.

Nous avouerons encore que nous avons fait quelques légères suppressions dans la notice et dans le dithyrambe. Ces passages supprimés étaient, ou des injures à la France, ou des circonstances qu’il ne convenait pas de laisser dans cette brochure.

 

ALFRED DE LA F*******.

NOTICE SUR LA VIE ET LA MORT DE NAPOLÉON BONAPARTE,

Publiée dans deux journaux anglais, sous le titre deNÉCROLOGIE DU PRISONNIER DE SAINTE-HÉLÈNE ;

PAR SIR THOMAS MOORE1.

*
**