193 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

La psychothérapie psychanalytique corporelle

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pourquoi des psychanalystes sont-ils encore si réticents à interroger leur pratique alors qu'ils constatent les limites de certaines cures-types ? Ce livre est une réflexion sur une autre façon d'utiliser la méthode psychanalytique pour des patients dits inanalysables. Le corps trop souvent négligé dans sa fonction organisatrice de la psyché trouve ici toute son importance. Le divan de la Psychothérapie Psychanalytique Corporelle place l'analyste devant le patient allongé, afin de permettre le dégagement de l'archaïque traumatique en appui sur la perception et la sensorimotricité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2011
Nombre de lectures 283
EAN13 9782336250021
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

La psychothérapie psychanalytique corporelle
Les auteurs : Monique Dechaud-Ferbus, psychanalyste de la Société Psychanalytique de Paris (SPP), ancienne consultante à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris, présidente depuis 1985 de l’APEPR, fondatrice en 2008 de l’Association pour l’enseignement de la psychothéra-pie psychanalytique corporelle (AEPPC), a particulièrement travaillé avec Marianne Strauss, Francis Pasche, Paul-Claude Racamier, Jean et Monique Cournut, Michel Schweich, épisodiquement avec Julian de Ajuriaguerra, et d’autres psychanalystes auxquels elle se réfère. Marie-Lise Roux, psychanalyste SPP, ancienne consultante à Sainte-Anne, élève de Marianne Strauss concernantla Relaxation Ajuriaguerra, fondatrice avec elle en 1972 de l’Association pour l’enseignement de la psychothérapie de relaxation (APEPR) dont l’évolution théorico-pratique a permis la création de l’AEPPC par Monique Dechaud-Ferbus et son équipe. Marie-Alice du Pasquier, psychanalyste SPP, ancienne consultante à Sainte-Anne, présidente de l’Association de Graphothérapie créée par J. de Ajuriaguerra et R. Diatkine, vice présidente de l’AEPPC. Chantal Frère Artinian, psychanalyste SPP, créatrice de la Bibliothèque Francis Pasche à Saint Etienne, formatrice à l’AEPPC. François Duparc, psychanalyste SPP, membre de l’Institut de Psychosomatique (IPSO), formateur à l’AEPPC. Jacques Morise, psychanalyste de l’Institut de la SPP, formateur à l’AEPPC. Brigitte Pacquement, psychanalyste de la Société Psychanalytique de France (SPF), formatrice à l’AEPPC.
Monique Dechaud-Ferbus La psychothérapie psychanalytique corporelle L’inanalysable en psychanalyseLe divan par devant Avec la collaboration de Marie-Alice du Pasquier et de Chantal Frère Artinian Préface deMarie-Lise Roux Participation de François Duparc Brigitte Pacquement Jacques Morise Livre de l’Association pour l’enseignement de lapsychothérapiepsychanalytiquecorporelle (AEPPC) diteRelaxation psychanalytique Ajuriaguerra L’Harmattan
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54207-5 EAN : 9782296542075
A Olivier et Laurence mes enfants A Thomas, Louis, Emma et Léopol mes petits enfants A mes collaborateurs et amis Mes remerciements affectueux à Chantal Frère Artinian ainsi qu’à Marie-Alice du Pasquier pour leur précieuse participation Aux patients, toute ma reconnaissance
Espaces Théoriques Collection dirigée par Michèle Bertrand Partout où le réel est donné à penser, les sciences de l'homme et de la société affûtent inlassablement outils méthodologiques et modèles théoriques. Pas de savoir sans construction qui l'organise, pas de construction qui n'ait sans cesse à mettre à l'épreuve sa validité. La réflexion théorique est ainsi un moment nécessaire à chacun de ces savoirs. Mais par ailleurs, leur spécialisation croissante les rend de plus en plus étrangers les uns aux autres. Or certaines questions se situent au confluent de plusieurs d'entre eux. Ces questions ne sauraient être traitées par simple juxtaposition d'études relevant de champs théoriques distincts, mais par une articulation rigoureuse et argumentée, ce qui implique la pratique accomplie, chez un auteur, de deux ou plusieurs disciplines. La collectionEspaces Théoriques a donc une orientation épistémologique. Elle propose des ouvrages qui renouvellent le champ d'un savoir en y mettant à l'épreuve des modèles validés dans d'autres disciplines, parfois éloignées, aussi bien dans le domaine des SHS, que dans celui de la biologie, des mathématiques, ou de la philosophie.Déjà parusMichèle BOMPARD-PORTE,Si je t’oublie, ô Babylone…, 2009.Christian JOUVENOT,La folie de Marguerite. Marguerite Duras et sa mère, 2008.Claude de TYCHEY (sous la dir.),La prévention des dépressions, 2004.Pierre Loïc PACAUT ,Un culte d'exhumation des morts à Madagascar : le Famadihana. Anthropologie psychanalytique,2003.Michèle PORTE (sous la direction de )Les Traumaspsychiques, 2003.Michèle PORTE,De la cruauté collective et individuelle : singularité de l'approche freudienne, 2002.Claude de TYCHEY, (sous la direction de) Peut-on prévenir la psychopathologie?2001.
A la mémoire de mes maîtres, Marianne Strauss, Francis Pasche, Paul-Claude Racamier et Julian de Ajuriaguerra
Sommaire
Un morceau d’histoire… ...................................................................... 11
Préface .................................................................................................... 13 Par Marie-Lise Roux
Introduction ........................................................................................... 17
Présentation ........................................................................................... 25
A - Les présupposés théorico-pratiques de la Psychothérapie psychanalytique corporelle (PPC)............................................. 271 - La technique psychanalytique de Freud......................................... 282 - L’influence de Ferenczi pour les aménagements.......................... 333 - Du Dialogue tonico-émotionnel d’Ajuriaguerra à la Psychothérapie psychanalytique corporelle. .................................. 364 - Corps psyché : uncontinuumen action ......................................... 38
B - La psychothérapie psychanalytique corporelle (relaxation psychanalytique Ajuriaguerra). La question du traitement psychanalytique des pathologies des limites. ........ 431 - Qui sont les patients concernés par les indications ? .................... 44 Par Marie-Lise RouxConstruction du Moi Psychique...........................................................................44Constatations cliniques ........................................................................................46 Les états psychotiques .........................................................................................47 2 - Bases des indications de la psychothérapie psychanalytique corporelle (PPC) ............................................................................ 48 Par Marie-Alice du Pasquier
6
La Psychothérapie psychanalytique corporelle
3 - Freud, le fonctionnement psychique et la clinique : la place de l’objet dans les pathologies et le traitement .............................. 51 Par Monique Dechaud-Ferbus4 - Le cadre de la psychothérapie psychanalytique corporelle, ses paramètres et son fonctionnement. ................................................ 54 Par Monique Dechaud-FerbusEvaluation du fonctionnement psychique ........................................................... 54 ... 5La question du cadre......................................................................................... 6 Perception et utilisation du divan ........................................................................ 57 Le divan ............................................................................................................... 59 Du contre-transfert au devenir sujet .................................................................... 61 5 - Une réflexion sur le cadre interne.................................................. 65 Par Marie-Alice du Pasquier6 - L’indication d’une PPC et le travail de contre-transfert ............... 66 Par Chantal Frère ArtinianPenser le contre-transfert en premier................................................................... 66 Réintroduire la suspension, élaborer l’indication................................................ 68 L’anticipation créatrice, une tiercéisation ........................................................... 68L’indication est un travail de liaison étayante ..................................................... 70 Se constituer comme destinataire d’une demande qui n’a pas encore lieu ........ 72 Le cadre interne de l’analyste comme structure encadrante................................ 73
C - L’articulation d’une théorie du fonctionnement psychique et d’une théorie de l’origine de l’appareil psychique dans la cure de PPC : étude des concepts opérant à partir de l’étayage des processus psychiques sur le corps ........................77 Par Monique Dechaud-Ferbus1 - Le corps et la genèse de la perception, .......................................... 78Les distorsions du principe de réalité .................................................................. 78 La perception, un opérateur essentiel de la cure.................................................. 79 2 - Intuition de Freud de l’importance de l’objet ................................ 813 - La question de la douleur pose le problème de la représentation et dela mémoire du corps. ..................................... 834 - La genèse de la perception............................................................. 86La Psychothérapie psychanalytique corporelle7
5 -6 -
7 -
La réalité en psychanalyse ............................................................. 91Ce qui fonde le sentiment d’existence de la réalité........................ 94La pathologie liée à la réalité...............................................................................96 Le corps et le Moi, la question du regard ............................................................96 Fonction de la réalité dans la pathologie .............................................................97 Le toucher et le regard, deux paramètres essentiels..................... 100
D - La Clinique ................................................................................. 1031 - Le travail de la trace en séance .................................................... 104 Par Chantal Frère ArtinianDe la mémoire du corps à la figuration .............................................................104 Rétablir la rencontre ..........................................................................................105 Le lien perceptivo-moteur..................................................................................106 Transformation par la construction....................................................................107 2 - La trace d’un sujet inabouti ......................................................... 109 Par Marie-Alice du PasquierLe tonus, le mouvement et la symbolisation. ....................................................111 L’écriture comme signifiant du premier travail de liaison entre pulsion et représentation.....................................................................................................112 Le tonus comme organisateur psychique...........................................................113 Le travail de la graphothérapie. .........................................................................115 3 - De la séparation et l’individuation à l’adolescence ..................... 117 Par Brigitte PacquementLa fragilité du pare-excitation ...........................................................................117 Revenir au corps en présence de l’analyste ................................ .......................119La PPC d’Alain..................................................................................................119 La rencontre .......................................................................................................119 La peur de quitter le monde de l’enfance ..........................................................121 La construction du pare-excitation ....................................................................122 La relation d’objet..............................................................................................123 La séparation......................................................................................................1244 - Aménagement du cadre et processus de subjectivation .............. 125 Par Chantal Frère Artinian
8
La Psychothérapie psychanalytique corporelle