La réussite d

La réussite d'une province rurale

-

Livres
180 pages

Description

Mémoires de la politique belge au XXe siècle

Charles-Ferdinand Nothomb est l’une des figures majeures de notre paysage politique et l’un des artisans des transformations successives de l’Europe et de la Belgique parlementaire. Les responsabilités successives qu’il a endossées tout au long de sa carrière l’ont amené à faire des choix décisifs aux plus hauts niveaux.
Descendant d’une famille qui compte de nombreux serviteurs de l’État, fils de l’écrivain Pierre Nothomb et grand-oncle d’Amélie, il a toujours nourri un attachement profond à la province de Luxembourg dans sa diversité qu’il a représentée pendant trente ans au Parlement.
En témoignele présent essaioù le regard de l’auteur, enrichi d’une longue expérience,décode les mécanismes qui ont amené une province essentiellement rurale à réussir son expansion économique et à se doter d’atouts solides pour relever les défis de demain. 

Au travers de son expérience en tant que membre du parlement belge, Charles-Ferdinand Nothomb présente ici l'évolution économique de la Province du Luxembourg.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1936, Charles-Ferdinand Nothomb est présent sur la scène politique belge depuis de longues années. Ministre d'État depuis 1995, il fut notamment l'un des conseillers du roi Albert II lors de la crise gouvernementale qui a touché la Belgique en 2007.

EXTRAIT 

4000 km², 213 000 habitants, le Luxembourg belge est une province essentiellement rurale, la seule en Belgique. Elle est excentrique, différente, à dominante agricole, frappée par l’exode rural, victime de guerre à faible revenu par tête, éloignée des centres de décision et, ayant le sentiment d’être gouvernée par une élite extérieure (urbaine ou industrielle) indifférente… comme beaucoup d’autres zones rurales dans le monde de 1950… ou de 2010.
Entre la situation économique du Luxembourg dans les années 1950 et celle de la deuxième décennie du XXIe siècle, il y a une modification profonde.
Dans les années 1950, les perspectives économiques sont sombres pour la province de Luxembourg, seule province rurale (50 habitants au km²) de Belgique (300 habitants au km²). Ses deux secteurs économiques principaux, l’agriculture et la métallurgie, vont droit vers une crise fondamentale. 
L’exode rural est constant depuis un siècle malgré une natalité très positive. La population de la province représentait 4,6 % de celle du royaume en 1846 et 2,5 % en 1947.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 février 2015
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782874893155
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mémoires de la politique belge au XXe siècle

Charles-Ferdinand Nothomb est l’une des figures majeures de notre paysage politique et l’un des artisans des transformations successives de l’Europe et de la Belgique parlementaire. Les responsabilités successives qu’il a endossées tout au long de sa carrière l’ont amené à faire des choix décisifs aux plus hauts niveaux.
Descendant d’une famille qui compte de nombreux serviteurs de l’État, fils de l’écrivain Pierre Nothomb et grand-oncle d’Amélie, il a toujours nourri un attachement profond à la province de Luxembourg dans sa diversité qu’il a représentée pendant trente ans au Parlement.
En témoignele présent essaioù le regard de l’auteur, enrichi d’une longue expérience,décode les mécanismes qui ont amené une province essentiellement rurale à réussir son expansion économique et à se doter d’atouts solides pour relever les défis de demain. 

Au travers de son expérience en tant que membre du parlement belge, Charles-Ferdinand Nothomb présente ici l'évolution économique de la Province du Luxembourg.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1936, Charles-Ferdinand Nothomb
est présent sur la scène politique belge depuis de longues années. Ministre d'État depuis 1995, il fut notamment l'un des conseillers du roi Albert II lors de la crise gouvernementale qui a touché la Belgique en 2007.

EXTRAIT 

4000 km², 213 000 habitants, le Luxembourg belge est une province essentiellement rurale, la seule en Belgique. Elle est excentrique, différente, à dominante agricole, frappée par l’exode rural, victime de guerre à faible revenu par tête, éloignée des centres de décision et, ayant le sentiment d’être gouvernée par une élite extérieure (urbaine ou industrielle) indifférente… comme beaucoup d’autres zones rurales dans le monde de 1950… ou de 2010.
Entre la situation économique du Luxembourg dans les années 1950 et celle de la deuxième décennie du XXIe siècle, il y a une modification profonde.
Dans les années 1950, les perspectives économiques sont sombres pour la province de Luxembourg, seule province rurale (50 habitants au km²) de Belgique (300 habitants au km²). Ses deux secteurs économiques principaux, l’agriculture et la métallurgie, vont droit vers une crise fondamentale. 
L’exode rural est constant depuis un siècle malgré une natalité très positive. La population de la province représentait 4,6 % de celle du royaume en 1846 et 2,5 % en 1947.