La tyrannie du paraître

-

Livres
117 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Oser être soi-même



"Je me sens seul(e) contre tous", "Je ne suis pas à la hauteur", "Personne ne me remarque", "J'ai le sentiment d'être bloqué(e)", "Je ne suis pas moi-même avec les autres"...

Si ces impressions vous sont familières, vous souffrez peut-être de l'impératif du paraître qui sévit dans tous les secteurs de la société.



Il n'est plus possible aujourd'hui de prétendre à une vie épanouie sans s'exposer d'une manière ou d'une autre. Le monde dans lequel nous vivons nous impose à travers la publicité ou les réseaux sociaux, des objectifs de performance, une image séduisante, un modèle inaccessible de réussite. Quels sont les moyens de vaincre la honte, la peur du ridicule, le sentiment de solitude qui résultent de cette contrainte sociale, pour oser enfin être soi ? Peut-on contourner l'exhibitionnisme ambiant, se réaliser sans se perdre ou se renier, quand il faut se montrer pour exister ?



Cet ouvrage propose une réflexion originale sur la tyrannie du paraître, les phobies sociales qu'elle entraîne et les moyens de s'en libérer.




  • Qu'est-ce qui ne va pas ?


    • L'effet solitude : "je suis perdu"


    • L'effet transparence : "on ne me voit plus"


    • L'effet paralysie : "je ne peux plus avancer"


    • L'obligation de se couper en deux : "je me dédouble"


    • Les réactions psychosomatiques : "mon corps réagit malgré moi"


    • L'extension du domaine des sentiments




  • Aux sources du malaise


    • La honte et ses méfaits


    • L'oeil de l'Autre


    • Quelque chose à cacher ?


    • Le poids de la famille et de l'histoire


    • L'identité sexuelle




  • Comment réagir ?


    • Les remèdes dangereux ou insuffisants


    • Une période cruciale dans la vie de Sigmund Freud


    • Rentrer en soi sans s'isoler


    • Transformer sa honte en fierté


    • Les leviers de la transformation



Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 avril 2013
Nombre de visites sur la page 66
EAN13 9782212223293
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0097 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Oser être soi-même
« Je me sens seul(e) contre tous », « Je ne suis pas à la hauteur »,
« Personne ne me remarque », « J’ai le sentiment d’être bloqué(e) », « Je ne
suis pas moi-même avec les autres »... Si ces impressions vous sont
familières, vous souffrez peut-être de l’impératif du paraître qui sévit dans
tous les secteurs de la société.
Il n’est plus possible aujourd’hui de prétendre à une vie épanouie sans
s’exposer d’une manière ou d’une autre. Le monde dans lequel nous vivons
nous impose à travers la publicité ou les réseaux sociaux, des objectifs de
performance, une image séduisante, un modèle inaccessible de réussite. Quels
sont les moyens de vaincre la honte, la peur du ridicule, le sentiment de solitude
qui résultent de cette contrainte sociale, pour oser enfin être soi ? Peut-on
contourner l’exhibitionnisme ambiant, se réaliser sans se perdre ou se renier,
quand il faut se montrer pour exister ? Cet ouvrage propose une réflexion
originale sur la tyrannie du paraître, les phobies sociales qu’elle entraîne et les
moyens de s’en libérer.
Gérard Bonnet est psychanalyste, enseignant et chercheur. Il
est membre sociétaire de l’Association psychanalytique de
France et auteur de nombreux ouvrages sur la sexualité et ses
composantes. Il a créé l’EPCI (école de propédeutique à la
connaissance de l’inconscient) où il dispense un enseignement
destiné à un large public.Gérard Bonnet
La tyrannie du paraître
Faut-il se montrer pour exister ?Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Avec la collaboration de Charline Malaval
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou
partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de
l’Éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de copie, 20, rue des
GrandsAugustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2013
ISBN : 978-2-212-55621-6Également dans la collection « Comprendre et agir » :
Juliette Allais,
Décrypter ses rêves
La Psychogénéalogie
Au cœur des secrets de famille
Juliette Allais, Didier Goutman, Trouver sa place au travail
Dr Martin M. Antony, Dr Richard P. Swinson, Timide ? Ne laissez plus la peur des
autres vous gâcher la vie
Lisbeth von Benedek, La Crise du milieu de vie
Valérie Bergère, Moi ? Susceptible ? Jamais !
Marcel Bernier, Marie-Hélène Simard, La Rupture amoureuse
Jean-Charles Bouchoux, Les Pervers narcissiques
Sophie Cadalen, Inventer son couple
Christophe Carré, La Manipulation au quotidien
Marie-Joseph Chalvin, L’Estime de soi
Cécile Chavel, Les Secrets de la joie
Claire-Lucie Cziffra, Les Relations perverses
Michèle Declerck, Le Malade malgré lui
Ann Demarais, Valerie White, C’est la première impression qui compte
Sandrine Dury, Filles de nos mères, mères de nos filles...
Jean-Michel Fourcade, Les Personnalités limites
Laurie Hawkes, La Peur de l’Autre
Steven Hayes et Spencer Smith, Penser moins pour être heureux
Jacques Hillion, Ifan Elix, Passer à l’action
Lorne Ladner, Le Bonheur passe par les autres
Mary C. Lamia et Marilyn J. Krieger, Le Syndrome du sauveur
Lubomir Lamy,
L’amour ne doit rien au hasard
Pourquoi les hommes ne comprennent rien aux femmes...
Virginie Megglé,
Couper le cordon
Face à l’anorexie
Entre mère et fils
Bénédicte Nadaud, Karine Zagaroli, Surmonter ses complexes
Ron et Pat Potter-Efron, Que dit votre colère ?
Patrick Ange Raoult, Guérir de ses blessures adolescentes
Daniel Ravon, Apprivoiser ses émotions
Alain Samson,
La chance tu provoqueras
Développer sa résilience
Dans la collection « Les chemins de l’inconscient », dirigée par Saverio
Tomasella :
Véronique Berger, Les Dépendances affectives
Christine Hardy, Laurence Schifrine, Saverio Tomasella, Habiter son corps
Martine Mingant, Vivre pleinement l’instantGilles Pho, Saverio Tomasella, Vivre en relation
Catherine Podguszer, Saverio Tomasella, Personne n’est parfait !
Saverio Tomasella,
Oser s’aimer
Le Sentiment d’abandon
Les Amours impossibles
Hypersensibles
Dans la collection « Communication consciente », dirigée par Christophe Carré :
Christophe Carré,
Obtenir sans punir
L’Auto-manipulation
Manuel de manipulation à l’usage des gentils
Nathalie Dedebant, Jean-Louis Muller, Emmanuel Portanéry, Catherine Tournier,
Transformez votre colère en énergie positive
Florent Fusier, L’Art de maîtriser sa vie
Pierre Raynaud, Arrêter de se faire des films
Dans la collection « Histoires de divan »
Laurie Hawkes, Une danse borderlineTable des matières
Introduction
PARTIE 1
Qu’est-ce qui ne va pas ?
Chapitre 1 – L’effet solitude : « Je suis perdu »
Le diagnostic de la solitude
Un mal de plus en plus répandu
« Étranger au paradis »
La perte de l’estime de soi
Le sentiment de persécution
Chapitre 2 – L’effet transparence : « On ne me voit plus »
La femme invisible
Un fantasme vieux comme le monde
Le risque de dépersonnalisation
Chapitre 3 – L’effet paralysie : « Je ne peux plus avancer »
« Je bloque »
Le rêve d’exhibition
Chapitre 4 – L’obligation de se couper en deux : « Je me dédouble »
Marilyn, égérie et martyre du système
Un dédoublement dangereux
Un risque de perversion
Chapitre 5 – Les réactions psychosomatiques : « Mon corps réagit malgré
moi »
Quand le corps s’en mêle
À qui profite la tyrannie du paraître
Chapitre 6 – L’extension du domaine des sentiments : appréhension,
frayeur, trac, panique
« J’appréhende »
« Je suis effrayé »
« J’ai le trac »
« Je suis paniqué »
PARTIE 2D’où cela vient-il ? Aux sources du malaise
Chapitre 1 – La honte et ses méfaits
Le plus ancien des affects
La honte primaire et la honte secondaire
Les surprises de la honte
La honte de la honte
Honte et culpabilité
Honte et pudeur
Chapitre 2 – L’œil de l’Autre
Le surmoi visuel
Du collectif au personnel
Un œil intérieur difficile à localiser
Qui incarne cet œil ?
Chapitre 3 – Quelque chose à cacher ?
Le complexe de Pinocchio
Les mauvaises rencontres
Chapitre 4 – Le poids de la famille et de l’histoire
La famille
L’histoire
La question des origines
Chapitre 5 – L’identité sexuelle
Un tournant décisif et révélateur : l’adolescence
Le sexe ou le genre
PARTIE 3
Comment réagir ? Se refaire une image
Chapitre 1 – Les remèdes dangereux ou insuffisants
Les solutions virtuelles : Internet et les réseaux sociaux
Les drogues ou les euphorisants
Les traitements médicamenteux
La chirurgie esthétique
Les thérapies relationnelles
La folie du roi Candaule
Chapitre 2 – Une période cruciale dans la vie de Sigmund Freud
La honte de Freud
L’auto-analyse et le partage : une autre exhibition
Chapitre 3 – Rentrer en soi sans s’isoler
Détricoter la honteRêver, imaginer, revivre en pensée
Raviver ses potentialités exhibitionnistes
Se mettre à nu
Se refaire une image
Comment et pourquoi s’aimer ?
Chapitre 4 – Transformer sa honte en fierté
Le cinquième élément : la colère ou la rage
I n d i g n e z - v o u s
Regarder les choses en face
Renverser la vapeur
Chapitre 5 – Les leviers de la transformation
Le look
Le talent personnel
L’enracinement humain : le socle des origines
L’humour et l’esprit
Un solide amour-propre
La culture telle qu’on la vit
Quelqu’un à qui parler
Conclusion
Bibliographie
Index des cas citésÀ mon pèreIntroduction - Le mal du siècle
Le monde entier est exhibitionniste
Imaginez que vous vous trouviez soudain face à un exhibitionniste comme on
en voit de temps à autre. Le geste a beaucoup perdu de son caractère
licencieux dans le contexte actuel, et pourtant, vous vous sentirez gêné,
décontenancé, et à la limite, agressé. Pourquoi ? Parce que ce geste a une
double signification. D’un côté, comme le formule Freud, « l’exhibitionniste
1montre son sexe pour qu’on lui en montre autant ». Vous ressentez donc
inconsciemment son geste comme une invitation à vous exhiber à votre tour.
Mais compte tenu des règles de bienséance les plus élémentaires, il vous est
impossible de répondre à une invitation de ce genre ! Eh bien c’est ce double
impératif contradictoire qui provoque paralysie et malaise profonds. J’ai
longuement étudié cette situation en abordant toutes les figures de
2l’exhibitionnisme, des plus intimes aux plus globales , et un fait s’est imposé à
moi comme une évidence : le monde entier est exhibitionniste aujourd’hui, il
nous place devant une contradiction analogue, et elle est plus paralysante
encore, car cette fois, les deux termes de la contradiction sont clairement
notifiés, et nul ne peut s’y dérober.
Une injonction paradoxale
Le monde médiatique actuel nous oblige comme jamais auparavant à nous
montrer et à nous faire remarquer si nous voulons nous faire une place.
L’homme est contraint « de se dévoiler interminablement », écrit Michel
3Foucault . Et paradoxalement, la société rend à la fois cette tâche nécessaire et
quasi impossible car « nous sommes tous des numéros », des chiffres, des
4matricules, constatent avec dépit certains internautes sur le Web . Tout est fait
pour que nous rentrions dans le rang et agissions le plus discrètement possible.
Forcés de nous exhiber pour exister d’un côté, rejetés dans l’anonymat de
5l’autre : certains psychologues parlent alors d’injonction paradoxale . Elle est
faite ici de deux ordres contradictoires : « restez dans l’anonymat/faites-vous
remarquer ».
Les régimes autoritaires ont toujours manié ce double langage, car il est le plus
sûr moyen de garder la mainmise sur le peuple. C’est la raison pour laquelle je
parlerai de tyrannie, à cette différence près qu’aujourd’hui, elle n’est plus le fait
du prince ou d’une autorité, mais du système médiatique tout entier. Je vais
donc envisager les conséquences de ce nouvel état de fait sur les personnes.
Une question de vie ou de mort sociale
Faut-il en déduire pour autant qu’il s’agit du « mal du siècle » ? Au temps
d’Alfred de Musset, l’expression désignait un certain romantisme nostalgique,