//img.uscri.be/pth/2743c096241d3ab8205e2dbc8b392847c0600e60
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,63 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le Deuil d'amour

De
144 pages
Ce livre est un essai sur les malades du deuil. Il s'inscrit dans une voie nouvelle pour la psychanalyse des dépressions, de la psychose maniaco-dépressive, des névroses d'échec et des conduites fétichistes. Claude Nachin présente une étude clinique vivante et fouillée des dépressions fondées sur une série de cas personnels d'entretiens.
Voir plus Voir moins

LE DEUIL D'AMOUR

Collection Conversciences dirigée par Philippe Brenot
A l'aube du troisième millénaire, le champ scientitique éclate, les disciplines en mutation s'interpénètrent. convergence d'attitude pour le dé-

cloisonnement des connaissances. « conversciences » se veut le carrefour de réflexion dans, sur et au-delà de la science, lieu d'élaboration pluri- et transdisciplinaire. « conversciences » accueille ainsi des ouvrages de synthèse multi-auteurs (la Nfémoire, tomes I et II), des actes de réunions à thème (les Origines, Langage, Sociétés), ainsi que des essais transdisciplinaires. Au-delà du clivage des disciplines et de la dichoto-

mie sciences exactes-sciences humaines, « conversciences créeunes»
pace d'interaction pour que conversent les sciences en conversion.

Les Origines Langage Sociétés
La J\1émoire (Tome 1) La lvlémoire (Tome II) LA Lecture (Tome I) La Lecture (Tome II) La Lecture (Tome III) L'analyse critique des sciences Le statut du malade Les rythmes Lesfigures de la/orme La théorie générale de l'évolution Faut-it brûler Darwin? Le recours de la science au mythe Le paradigme de lafiliation Le corps et ses discours Du "système" à Latorah Le singe, l'enfant et ['homme. Essai d'éthnopsychanalyse des interactions sociales Jacques JAFFLIN, Critique de la raison scientifique Marc de CECCATIY, L'aube des savoirs et des dieux, 1997. Christian POIREL, Le cerveau et la pensée. Critique des fondements de la neurologie, 1997. Jean-Claude BENOIT, Homo schizophrenicus. Mais où sont passés les gens normaux ?, 1997. Jacques COSTAGLIOLA, Epistémologie du phénomène Ovnien, 1997. Première édition: Éditions universitaires, 1989

cg L'Harmattan, 1998 ISBN: 2-7384-6616-8

Claude N achin

LE DEUIL D'AMOUR

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

Photo de couverture Georges Jeanclos : « Urne 197ft ». terre cuite Photo Éric Baudouin Collection de rartiste

A la mémoire de Nicolas ABRAHAM A Maria TOROK A mes patients

SOMMAIRE

Avant-propos.

............................................

11

Introduction.

.............................................

13

PREMIÈRE PARTIE RENCONTRES CLINIQUES

I. Les malades du deuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Maladie du deuil à partir d'une névrose hystérique. . . . . . . . . . . Maladie du deuil à partir d'une névrose phobique. .......... Maladie du deuil à partir d 'une névrose obsessionnelle. ...... Maladie du deuil à forme mélancolique. .................... Maladie du deuil et psychose maniaque-dépressive. .......... Malades du deuil avec symptômes corporels. . . . . . . . . . . . . . . . . Malades du deuil avec conduites mimétiques du défunt. . . . . . . Malades du deuil avec conduites psychopathiques ............ Fétichisme bénin après un deuil difficile. ................... Alcoolisme périodique et maladie du deuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . Maladie du deuil et psychosomatique. ...................... II. La dame au Requiem. ................................. Prélimin aires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Début de la cure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le père mort incorporé. .................................. Morts et naissances. ...................................... Du maroquin au chien et au requin. ....................... Le symbole du requin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

17 18 19 22 23 25 30 31 32 32 32 33 35 35 36 39 40 42 45

8

DEUXIÈME PARTIE HISTOIRE ET LITTÉRATURE III. Les enfants survivants des familles victimes du génocide.
«

..

Une famille comme les autres»

..........................
...........................

« Je ne lui ai pas dit au revoir»

53 53 55 61 62 63 67 69 72 74

IV. Crypte et création littéraire; l'œuvre de Romain GARY. . Les cachettes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le personnage à identités multiples. . . . . . . ';' . . . . . . . . . . . . . . . . L'auteur et ses pseudonymes: l'invention d'Emile AJAR. . . . . L'homme et l'œuvre. .....................................

Le livre de l'adieu: « Les cerfs-volants» ....................
La littérature contre la vie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TROISIÈME

PARTIE

THÉORIE ET TECHNIQUE V. Du deuil à la mélancolie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Karl ABRAHAM et FREUD. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Deuil et dépression chez Mélanie KLEIN. . . . . . . . . . . . . . . . . ..
«

79 79 86

Le cas Marie» de Daniel LAGACHE

87
92 92 92 93 94 95 96 97 97 98 98 99 102 103 104 104 105 109

VI. Théorie psychanalytique des clivages du Moi. . . . . . . . . . . . . Le noyau de la maladie du deuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La régression vers le mécanisme de la satisfaction hallucinatoire du désir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une relation singulière dont la perte fait vaciller le survivant. Du traum-a psychique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Du deuil comme trauma. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Du moment de la perte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Portée du processus d'introjection et fantasmes d'incorporation De l'évolution des notions psychanalytiques. . . . . . . . . . . . . . .. La portée de l'introjection. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Le deuil impossible et le blocage de l'introjection. . . . . . . . . .. La mise en œuvre des fantasmes d'incorporation. . . . . . . . . .. L'échec des fantaslnes d'incorporation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Les fantasmes d'incorporation comme langage. . . . . . . . . . . . .. Les el ivag es du fi 0i Clivage du moi, mise en latence et deuil. . . . . . . . . . . . . . . . . .. Cryptes au sein du Moi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Inclusions au sein du Moi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

9

Particularités

des cryptes.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

109

L'identification endocryptique Variétés de cryptes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Dynamique de la crypte et mots magiques. . . . . . . . . . . . .. Le fétiche: objectivation du symbole brisé. . . . . . . . . . . . ..
Psychanalyse et langage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Le verbier de I'homme aux loups. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Les mots de la dame au Requiem. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Le symbole psychanalytique: de l'importance du signifié.

109 110 111 111
112 112 114 115

VII. Psychanalyse et Psychothérapie analytique des malades du deuil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Singularité de l'expérience psychanalytique. . . . . . . . . . . . . . . . .. Conditions de la rencontre du patient. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Entretiens préliminaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Psychanalyse et psychothérapie analytique. . . . . . . . . . . . . . . . . .. Déroulement de la cure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. L'ouverture de la crypte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. Particularités du transfert et du contre-transfert. . . . . . . . . . . . ..

117 117 117 120 120 122 124 127

EN GUISE DE CONCLUSION

De la portée et des limites de ce travail.
De travaux récents. .... De quelques questions. L'événement. ........ Le fantasme. ........ La cure. . . . . . . . . . . . . Trauma et symbole. ... ......... ......... ......... ......... ......... ......... ... ... ... ... ... ... .... .... .... .... .... ....

. . . . . . . . . . . . . . . . . .. 131
... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ....... ....... ....... ....... ....... ....... .... .... .... .... .... .... .. .. .. .. .. .. 133 136 136 137 137 139

Bibliographie.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 142

AVANT-PROPOS

«

... En cas de deuil la nature de celui-ci

sera fonction du rôle que jouait l'objet au moment de la perte. Si les désirs le concernant ont été introjectés, aucun effondrement, maladie du deuil ou mélancolie, ne sont à redou-

ter... » Maria Torok, Maladie du deuil et fantasme du cadavre exquis.
La citation de Maria Torok (4) 1 en exergue indique les conditions idéales d'un travail de deuil normal. L'étude des « malades du deuil », qui présentent diverses manifestations de « deuil pathologique», nous permettra d'éclairer les conditions et les mécanismes des troubles qu'ils présentent, en vue d'en favoriser la prévention et la cure. Le titre de ce livre, Le deuil d'amour, suggère l'une des causes de deuil pathologique. Il ne s'applique parfaitement qu'aux cas où un amour exceptionnel, trop tôt interrompu, unissait le futur patient et son objet d'amour perdu. Pourtant, plus généralement, l'ambiguïté « d'amour» permet d'entrevoir que l'impossibilité d'accomplir le travail d'un deuil puisse laisser un sujet amputé d'une partie de sa libido d'une partie de sa propre capacité d'aimer, de s'intéresser et de créer. Ce livre est né d'une double exigence intime. Même lorsqu'ils n'ont pas été trop personnellement touchés, les humains de ma génération ont été témoins de deuils tragiques liés à la Seconde Guerre mondiale.
1. Les nuo1éros ( ) renvoient à la bibliographie placée à la fin de l'ouvrage.

12

Trente-trois ans plus tard, ce que j'ai ressenti, adolescent, est entré en résonance avec mon expérience de psychiatre et de psychanalyste. Et j'ai voulu témoigner de la fréquence et de l'importance des deuils pathologiques dans ma pratique de la psychanalyse et de la psychothérapie psychanalytique. Ce livre est placé sous l'égide de l'œuvre de Nicolas Abraham (4) et de Maria Torok 1, qui ont publié toute une série de travaux sur ce sujet entre 1968 et 1975, ce qui explique l'abondance des citations que je me suis autorisées. Mon propre travail poursuit la recherche dans la même direction en enrichissant la documentation clinique disponible sur ce thème et en tentant de réaliser une sorte de « précis» sur les malades du deuil qui soit d'accès commode et puisse être un outil de travail pour les psychothérapeutes psychanalystes. En dehors de deux chapitres consacrés à la théorie et à la technique psychanalytiques, il peut également intéresser l'ensemble des étudiants et des personnes préoccupés par le problème du deuil. Ce livre a été composé pour l'essentiel entre 1977 et 1984 pour des échanges avec des collègues et notamment avec les membres d'un groupe de travail sur l'œuvre de Nicolas Abraham et de Maria Torok qui s'est réuni de 1981 à 1986. Il fait également l'objet d'un enseignement aux étudiants de psychiatrie et de psychopathologie des U.F.R. de Médecine et de Philosophie et de Sciences Humaines d'Amiens. Mes remerciements vont particulièrement à Maria Torok, Nadine Zuili, Nicolas Rand, Gabriel Cottin, Yolande Tisseron-Papetti et Serge Tisseron pour leurs apports, leurs conseils et leur amitié, ainsi qu'à ma femme pour son aide constante.

1. Les citations de leurs deux principaux ouvrages, Le verbier de l'homme aux loups et L'écorce et le noyau sont référencées respectivement V.H.L. et E.N., suivies de la pagination.

INTRODUCTION

Bien que la littérature psychanalytique constitue le corpus théorique le plus consistant en matière de psychopathologie, on y retrouve, comme ailleurs, une grande distance entre les théories. de référence défendues par les auteurs dans leur production théorique et la théorie de la pratique, plus souvent implicite qu'explicite, que l'on peut repérer dans les présentations de cas cliniques faites dans des groupes de travail. La rareté des documents cliniques dans beaucoup d'ouvrages n'apparaît pas seulement liée au souci de discrétion. Leur présence rendrait trop criante la distance entre la théorie de référence (freudienne, kleinienne ou autre variante à partir de Freud) et les notions qui pourraient apparaître (in- )opérantes au lecteur dans le déroulement d'une cure. Ce livre fait une large place à la clinique (Première Partie). Le lecteur pourra acquérir ou renforcer sa connaissance du rôle des deuils pathologiques dans la causalité et dans les mécanismes de dépressions sévères et récidivantes ainsi que de manifestations psychopathologiques très variées (Chapitre I). Un fragment de psychothérapie analytique (Chapitre II) lui permettra de constater que l'approche clinique et psychothérapique de ces cas s'appuie sur l'écoute attentive de la douleur du deuil et sur la mise en évidence des fantasmes d'incorporation et des commémorations anniversaires. Le recours à I'histoire et à la littérature (Deuxième Partie) a encore une valeur clinique en dehors de la valeur propre des témoignages de victimes de la Seconde Guerre mondiale (Chapitre III) et de l'art du grand romancier né de cette guerre que fut Romain Gary (Chapitre IV). C'est dans son œuvre que j'ai trouvé la meilleure expression d'une problématique du deuil impossible.

14

Peut-être le lecteur aura-t-il -plus de peine à me suivre dans le domaine de la théorie et de la technique (Troisième Partie) ? Historiquement (Chapitre V), le dossier du deuil et de la mélancolie a été ouvert par Karl Abraham et Freud, il a été repris avec ampleur par Mélanie Klein, mais c'est Daniel Lagache qui s'est autorisé une critique soigneuse des conception~ de K. Abraham et de Freud à partir d'un fragment de psychanalyse. La théorie psychanalytique des clivages du Moi (Chapitre VI), développée à partir de l'œuvre de N. Abraham et Torok, suppose la réévaluation de la notion de traumatisme psychique, essentielle à la compréhension du deuil pathologique comme à une conception meilleure de l'ensemble du fonctionnement mental. Ce sont les mots liés aux situations traumatiques qui font l'objet d'un traitement particulier du langage. Ce travail opère sur le signe verbal avec ses deux faces, signifiée et signifiante, intervenant toutes deux en psychanalyse comme indications guidant vers les opérations symboliques brisées. Du point de vue de la technique (Chapitre VII), le lecteur pourra être sensible soit aux nombreux points communs entre la cure de ces patients et la psychanalyse des névroses, soit, au contraire, aux différences. Et la différence essentielle est liée à la possibilité pour divers personnages intérieurs de s'exprimer par la bouche du patient. Ce dernier peut en particulier réincarner son objet d'amour perdu, tandis que l'analyste est convié dans la position du patient enfant ou adolescent. Enfin, le lecteur ne sera pas pourvu de conclusions, mais invité à poursuivre sa réflexion sur le traumatisme et le symbole.