Le développement
483 pages
Français

Le développement

-

Description

Le « développement » a servi pendant six décennies à légitimer, au Nord comme au Sud, d'innombrables politiques économiques et sociales et fait croire à l'avènement du bien-être pour tous. La mondialisation a pris le relais mais, loin de promettre le développement, on se contente désormais de lutter contre la pauvreté en proposant la croissance comme seul recours.Nonobstant son échec, le développement survit comme une lueur d'espoir collectif, car il repose sur une croyance profondément ancrée dans l'imaginaire occidental et le besoin de croire l'emporte sur les doutes que l'on peut avoir sur l'objet de la croyance.Remontant le cours de l’histoire, ce livre fait le point sur les théories et les stratégies qui, depuis la fin des années 1940, ont prétendu transformer le monde. Gilbert Rist, critique du « développement », s’intéresse aujourd’hui à celle du paradigme économique dominant afin de mettre en évidence les limites de l’hégémonie occidentale. Et s’il fallait remettre en cause les catégories économiques et prendre le chemin de la décroissance ?Cette quatrième édition souligne les contradictions nées des « exigences de la croissance » et de l’urgence à sauvegarder la planète."Une lecture dérangeante et indispensable." Julien WoessnerUn livre à déconseiller formellement aux amateurs de formules euphorisantes et autres clichés moralisateurs. Rony Brauman"Comment jugera-t-on demain l’ère du développement ? Il est trop tôt pour le dire. Mais il est temps de poser la question. Afin de convoquer l’imagination dans le combat contre les évidences." Yves Hardy"Le développement est devenu une réalité virtuelle à laquelle on feint de croire pour donner un sens aux pratiques sociales. Pour Gilbert Rist, il est urgent de remettre en cause la croyance. Il ouvre des pistes pour y parvenir dans un domaine où tout reste à faire." Silvia Pérez-Vitoria"L’ouvrage constitue indiscutablement une référence urgente pour ceux qui ont à cœur de préparer les évolutions futures." Lahsen Abdelmaki

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 novembre 2007
Nombre de lectures 27
EAN13 9782724686661
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Mondes
Le développement H i s to i re d ’ u n e c ro ya n c e o c c i d e n t a l e e 3 édition revue et augmentée
Gilbert Rist
R É F É R E N C E S
Le développement
Du même auteur
Il était une fois le développement(avec Fabrizio Sabelliet al.), Lausanne, Éditions d’En Bas, 1986, 155 p. La mythologie programmée. L’économie des croyances dans la société moderne(avec MarieDominique Perrot et Fabrizio Sabelli), Paris, PUF, coll. « Économie en liberté », 1992, 217 p. Le Nord perdu. Repères pour l’aprèsdéveloppement(avec Majid Rahnema et Gustavo Esteva), Lausanne, Éditions d’En Bas, coll. « Forum du développement », 1992, 174 p.
La culture, otage du développement ?(sous la direction de Gilbert Rist), Paris, EADI/L’Harmattan, coll. « L’Homme et la société », 1994, 192 p.
La mondialisation des antisociétés. Espaces rêvés et lieux communs(sous la direction de Gilbert Rist), Les Nouveaux Cahiers de l’IUED, 6, Genève, . IUED, Paris, PUF, 1997, 221 p.
Traductions : The History of Development. From Western Origins to Global Faith, Zed Books London & New York, UCT, Cape Town, 1999 [1997], 276 p. Lo sviluppo. Storia di una credenza occidentale,Turin,BollatiBoringhieri, 1997, 316 p. El desarrollo : historia de una creencia occidental,Madrid, La Catarata, 2002.
Mondes
Le développement
Histoire d’une croyanceoccidentale
Gilbert Rist
e 3 édition revue et augmentée
Catalogage ÉlectreBibliographie (avec le concours de la Bibliothèque de Sciences Po) e Le développement. Histoire d’une croyance occidentaleédi/ Gilbert Rist – 3 tion revue et augmentée – Paris : Presses de Sciences Po, 2007. ISBN 9782724610482 RAMEAU : – développement économique – progrès : philosophie – civilisation occidentale DEWEY : – 303.3 : Processus sociaux. Changements sociaux Public concerné : Tout public
La loi de 1957 sur la propriété intellectuelle interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit (seule la photocopie à usage privé du copiste est autorisée). Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, du présent ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français dexploitationdudroitdecopie(CFC,3,rueHautefeuille,75006Paris).
© 2007, PRESSES DE LA FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES
ISBN  version PDF : 9782724682076
Chapitre 1/
Chapitre 2/
Chapitre 3/
Chapitre 4/
SOMMAIRE
Préface à la troisième éditionPréface à la deuxième éditionIntroduction
DéfinitionLa pensée ordinaire Précautions méthodologiques Éléments d’une définition Une définition scandaleuse ? Le « développement » comme élément de la religion moderne
LesmétamorphosesdunmytheoccidentalLes conséquencesimplicites de la métaphore Repères pour l’interprétation occidentale de l’histoire Conclusion
LesprémicesdelamondialisationLa colonisationLa Société des nations et le système des mandats Conclusion
LinventiondudéveloppementLe « Point IV » du président Truman
9 11 17
27 27 29 34 44
48
5556
60 84
91 93
109 122
127 128

Le développement
Chapitre 5/
Chapitre 6/
Chapitre 7/
Chapitre 8/
Chapitre 9/
Une nouvelle vision du monde : le « sousdéveloppement » L’hégémonie étatsunienne Une structure paradigmatique nouvelle L’ère du « développement »
LamiseenplaceDelaDoctrineetdesinstitutionsinternationalesLa conférence de Bandoeng Les nouvelles institutions internationales de « développement »
133 137 140 142
147 149
160
LamoDernisationentrehistoireetprophétie169 Une philosophie de l’histoire 171 Anticommunisme ou marxisme sans Marx ? 180 Les voix dissidentes 186
LespériphériesetlétudedelhistoireLe néomarxisme aux ÉtatsUnis Lesdependentistaslatinoaméricains Un nouveau paradigme mais des présupposés anciens Annexe
Lautonomiesociale:lepassécommuncommemodèledelavenirUjamaaou l’expérience tanzanienne Les principes de laselfrelianceConclusion
Letriomphedutiers-mondismeLe Nouvel ordre économique international
195 198 201
207 215
219 223 237 240
247 252
SOMMAIRE
Une voie originale : le rapport Dag Hammarskjöld (1975) La queue de la comète L’approche des « besoins fondamentaux » Conclusion
271 276 284 296
Chapitre 10/L’environnementoulanouvellenaturedu«développement»299 Retour à l’économie classique et supplément d’âme humanitaire 299 « Développement durable » ou croissance éternelle ? 312 Le Sommet de la Terre 329 Conclusion 336
Chapitre 11/
LemélangeDuréalismeetdesbonssentimentsLa Commission Sud Le PNUD et le « développement humain »
Chapitre 12/Laglobalisationcommesimulacredu«développement»De l’utilité des malentendus La globalisation, ultime espoir de réaliser le « développement » ? La réalité virtuelle comme refuge de la croyance
Chapitre 13/DelaluttecontrelapauvretéauxobjectifsdumillénairepourledéveloppementOù est le problème ? Qu’estce qu’un pauvre ? Intervenir tous azimuts
345 346 357
369 372
387
391
395 400 402 404
Le développement
Les Objectifs du millénaire : le « développement » en miettes L’aide au « développement » : la manipulation des chiffres Conclusion
Chapitre14/Au-DelàDu«Développement»:deladécroissanceauchangementdeparadigmeéconomiqueLes objecteurs de croissance et les « fidèles du développement » La « science » économique : un paradigme obsolète Conclusion
ConclusionLe constat L’« après développement » L’épuisement du paradigme économique : croire ou savoir ?
BibliographieIndex des noms de personnes
406
412 416
417
418
426 437
439 440 443
450
457 477
Préface à la troisième édition
On pouvait penser, voici dix ans, que le « développement » allait s’essouffler et que l’avenir de la planète et de ses habitants serait désormais envisagé de façon plus pragmatique ou plus « réaliste », loin des illusions entretenues par le mythe du progrès et des présupposés obsolètes sur lesquels se fonde la doctrine éco nomique dominante. Or, il n’en est rien. Même si les préoccupations écologiques tempèrent l’optimisme qui prévalait naguère, il reste que, au Nord comme au Sud, à gauche comme à droite de l’échiquier politique, la croissance économique constitue toujours la panacée universellement prescrite pour améliorer le sort de tous, ce qui ne fait qu’accroître les risques climatiques dont on s’inquiète et les inégalités que l’on prétend vouloir réduire. La minorité qui contrôle le système et qui en profite n’a donc aucun intérêt à le remettre en cause et se contente d’affirmer – en dépit de toute évidence – que la richesse est généralisable à tous. Il suffit de parvenir à le faire croire pour que l’injustice soit tenue pour temporaire. Cela dit, les préoccupations pour l’état de la planète et de ses habitants se font toujours plus pressantes et, quoique le « développe ment » ne soit plus aussi fréquemment invoqué qu’autrefois, il prend des formes nouvelles qui vont des « Objectifs du millénaire pour le développement », censés réduire de moitié la pauvreté extrême d’ici l’an 2015, à l’intérêt porté aux « biens publics mondiaux » que l’on voudrait soustraire aux lois du marché. En marge du courant dominant, la croissance ellemême fait désormais l’objet d’un débat, assez timide lorsqu’il s’agit simplement de dénoncer l’impossibi lité de sa prolongation illimitée, et un peu plus audacieux de la part de ceux qui se regroupent dans le camp de la décroissance.