Le laboratoire central

Le laboratoire central

-

Livres
238 pages

Description

Le Laboratoire central réunit neuf entretiens et exposés de J.-B. Pontalis entre 1970 et 2012, dont certains inédits, en réponse des questionnements sur les rapports de la psychanalyse et de la littérature (" De l'inscrit à l'écrit ", entretien avec Pierre Bayard), mais aussi, en arrière-fond, explicitement parfois, sur le lien entre psychanalyse et politique (" Détournements ? ", entretien avec Marcel Gauchet). Ce titre – Le Laboratoire central – est en hommage à Max Jacob, que l'auteur a connu avant son internement en camp. Le " laboratoire central " est l'entretien que le psychanalyste a avec ses patients, avec ses collègues et avec lui-même, où il fait travailler ce à quoi il tient et croit, centralement, tout en cherchant à se mettre en difficulté, à " penser contre soi ". Avec ces échanges loyaux où il ne craint pas d'épouser les vues adverses, avec les visées inattendues et fortes qu'il prête à l' autre, avec le dérangement en lui-même d'une pensée autre, J.-B. Pontalis sait mettre cent fois sur le " métier " l'ouvrage d'une réflexion qui a traversé le dernier demi-siècle, continue d'être centrale, et n'a cessé de compter bien au-delà du cercle des psychanalystes.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 octobre 2012
Nombre de visites sur la page 16
EAN13 9782823600421
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le àôràôîre cerà
Extrait de la publication
Extrait de la publication
J .  B . P O N TA L I S
Le àôràôîre cerà Entretiens, 19702012
penser/rêver ÉDITIONS DE L’OLIVIER
Extrait de la publication
isbn 978.2.8236.0043.8
© Édîîôŝ de ’Oîvîer, 2012.
Le Côde de à prôprîéé îeecuee îerdî eŝ côpîeŝ ôu reprôducîôŝ deŝîéeŝ â ue uîîŝàîô côecîve. Tôue repréŝeàîô ôu reprôducîô îégràe ôu pàrîee fàîe pàr queque prôcédé que ce ŝôî, ŝàŝ e côŝeeme de ’àueur ôu de ŝeŝ àyàŝ càuŝe, eŝ îîcîe e côŝîue ue côrefàçô ŝàcîôée pàr eŝ àrîceŝ L. 335-2 e ŝuîvàŝ du Côde de à prôprîéé îeecuee.
Extrait de la publication
Avà-prôpôŝ
Michel Gribinski
Ce vîgîème vôume de à côecîô « peŝer/rêver » àccueîe ’àueur de à « peŝée rêvàe », ee expreŝŝîô quî défîî ôu àuà à méôde de réfexîô du pŝycà-àyŝe que cee de ŝà pràîque. E c’eŝ, pôur ue pàr, â ’àppàrîîô e àu déveôppeme de ce quî àôuîrà â cee expreŝŝîô que ’ô àŝŝîŝe, àu ôg deŝ euf ere-îeŝ quî cômpôŝe ce recueî, e quî ŝ’éceôe ŝur queque quàràe àéeŝ – ere e premîer, quî dàe de 1970, e e derîer quî eŝ d’îer : févrîer 2012. Dèŝ e premîer ereîe e effe, à peŝée rêvàe eŝ cômme e àee, derrîère e refuŝ àffîrmé pàr J.-B. Pôàîŝ de ’împôŝure quî côŝîŝe â « ŝe predre pôur » : quàd e pŝycààyŝe ŝe pred pôur u pŝycààyŝe, ŝà peŝée ’eŝ pàŝ ôî de ŝe predre pôur u ràîŝôeme quî vàu ràîŝô. Là peŝée rêvàe ŝerà u peu puŝ àrd, àu fî deŝ ereîeŝ, ’éà môuvà de ’êre quî ŝe défàî du eurre de ’îdeîé e de ŝà vugàrîé ŝuffîŝàe – e â, ôuŝ eŝ îdîvîduŝ de ’« eŝpèce umàîe » ŝô côceréŝ. Ee ŝerà efî, dàŝ ue îŝe ô îmîàîve, épreuve, c’eŝ-â-dîre ràverŝée d’u môrceàu d’îcôŝcîe.
Extrait de la publication
7
L E L A B O R A T O I R E C E N T R A L Càr ceŝ ereîeŝ (e ceà îŝ fô écô â ce quî ŝe dî e ŝéàce) ŝô ŝrucuréŝ ô cômme u àgàge, màîŝ cômme u émôîgàge : vôîcî ce que j’àî vu, ce que j’àî ŝôuffer e peŝé e àvà ceà ce que je ’àî pàŝ ŝu peŝer, e â peîe percevôîr, vôîcî ce que j’àî îgôré e pàr quôî j’àî éé ôucé, ce côre quôî je me ŝuîŝ éevé, ce â quôî j’àî prîŝ pàîŝîr. Vôîcî e émôîgàge deŝ rêveŝ ŝur ce quî ŝrucure meŝ jôurŝ, ’engagement deŝ rêveŝ, e vôîcî à réàîé ŝur àquee î fàu àgîr. Vôîcî deŝ pàrôeŝ d’ômme, de jeue ômme ôu, cômme e dî J.-B. Pô-àîŝ dàŝAvant, de quequ’u quî à ôuŝ eŝ ágeŝ, e quî eŝ, ôrŝ de càque ereîe, dàŝ à « fôrce de ’áge ». E récuŝe ôujôurŝ de à fàçô à puŝ îàedue à ràîŝô quî vîeîî à peŝée, à ràîôàîé quî déçôî ’îeîgece. Lâ-deŝŝuŝ ô e ràŝîgerà pàŝ. O veu îe de ’îer-médîàîre, ô récàme même de ’ere-deux, e d’àîeurŝ ’àpprôxîmàîve démôcràîe eŝ e à que ee éceŝŝàîre â ce que à pŝycààyŝe e à peŝée puîŝŝe ŝ’exercer îreme. Màîŝ ŝ’î fàu côîŝîr u càmp, ce ŝerà ŝàŝ cômprômîŝŝîô ceuî, déràîŝôàe, de à jeueŝŝe de à peŝée. Ceuî de ŝà geèŝe àuŝŝî îe.
Dî-î dàŝ ceŝ pàgeŝ cômme ŝ’y predre ? ŝe demàde e eceur împàîe. Le eceur décôuvrîrà uî-même e fî rôuge, eŝ fîŝ ômreux (ô eŝ ôujôurŝ ŝàîŝî quàd ô écrî « fî » àu purîe) de ceŝ ereîeŝ, de même que eur évôuîô, eŝ mômeŝ ràpîdeŝ de ràŝfôrmàîô, e côurà créàîf que ceŝ pàgeŝ ràce â meŝure. Màîŝ ôuŝ e gácerôŝ pàŝ e pàîŝîr de à décôuvere, ôu de à redécôuvere deŝ écàgeŝ, àu ŝeŝ fôr, îcî ràŝŝeméŝ – à pupàr, pàruŝ dàŝ deŝ jôuràux, deŝ màgàzîeŝ, deŝ
8
Extrait de la publication
A V A N TP R O P O S revueŝ, ŝô deveuŝ îrôuvàeŝ – e ŝôuîgà que ’àmôur de à îéràure y jôue peîeme, à îéràure ŝur àquee Freud ŝ’eŝ ŝî fôreme àppuyé e quî, ôujôurŝ, décôuvre eŝ vérîéŝ umîeuŝeŝ de demàî pedà que à pŝycààyŝe devîe eŝ fàÔmeŝ ôŝcurŝ deŝ vérîéŝ d’îer.
Ere demàî e îer, pàr-deŝŝuŝ e empŝ quî pàŝŝe e e pàŝŝe pàŝ, u pôèe, u ômme de à îéràure, à dôé ŝeŝ môŝ àu îre du recueî. Avec e préŝe îre, J.-B. Pôàîŝ red ômmàge â ŝô àmî épémère, Màx Jàcô, dô eŝ pôrràîŝ pàr Môdîgîàî, Pîcàŝŝô, îe d’àureŝ ŝô curîeuŝeme e de màîère fràppàe deŝ « pôrràîŝ rêvàŝ », àux mîe côueurŝ, àôrŝ que ŝeŝ pôôŝ, grîŝeŝ e ŝèceŝ, ŝeme vôuôîr môrer u vîŝàge de ŝeîee. Pôàîŝ e Màx Jàcô ŝe ŝô fréqueéŝ queque empŝ àvà ’àrreŝàîô du pôèe pàr à Geŝàpô, e 22 févrîer 1944, e à reprîŝe de ce îre ŝàue e ŝôuveîr d’ue àmîîé que Pôàîŝ évôque dàŝ e derîer ereîe. I y dî àuŝŝî cômme ŝ’eŝ fàî e côîx du îre – « Le àôràôîre cerà » à d’àôrd éé ceuî de à répôŝe, puîée dàŝ e préŝe recueî, â ue equêe d’Adré Gree. Deux môŝ quî pàre égàeme de ’ereîe quî eŝ àu prîcîpe de à ŝéàce d’ààyŝe, e de ’ere-îe qu’ô àurà àvec ŝôî-même e ŝe pôgeà dàŝ e môuveme deŝ pàgeŝ quî ŝuîve. Là peŝée de J.-B. Pôàîŝ eŝ môuvemeée : c’eŝ qu’î épôuŝe àvec ue curîôŝîé e u ôeur côàgîeux eŝ deux côréeŝ ôujôurŝ euveŝ de à pŝycààyŝe e de à îéràure – e eurŝ càmpŝ pàrfôîŝ àŝôume côràîreŝ, euréŝ, quàd eŝ môŝ quî màque â à premîère evà-
9
L E L A B O R A T O I R E C E N T R A L îŝŝe ’àure ; quàd ’ue e ŝàî que ôu réduîre â deŝ côcepŝ, ŝôuve pôŝ-freudîeŝ, ôu ôu àuîer, àôrŝ que ’àure dî d’u ràî à côŝe réee àvec deŝ môŝ ŝîmpeŝ ; quàd cee-â eŝ ôujôurŝ àu ŝervîce de puŝ de vîe, e que cee-cî, à îéràure, e ’eŝ pàŝ fôrcéme. O eŝ recôàîŝŝà â ceŝ épôuŝàîeŝ îceŝŝàeŝ. Sôuŝ eur fàçô dîŝcrèe, eeŝ ŝ’ôppôŝe â à àràrîe.
Extrait de la publication
M. G.
I
Extrait de la publication