Le marketing politique

-

Livres
404 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre montre l'intérêt du marketing politique qui positionne efficacement le candidat sur l'échiquier politique. Le marketing politique propose différents modèles d'analyse de l'image politique, de la notoriété, de positionnement par la différenciation etc. Il développe divers paradigmes de conception électorale et montre également l'intérêt stratégique de privilégier une forme de marketing en interne à l'appareil de parti. En outre, il développe l'idée fondamentale du respect des promesses électorales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2013
Nombre de visites sur la page 113
EAN13 9782336328911
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Patrick François
LE MARKETINGPOLITIQUE Stratégies d’électionet de réélection
Le marketing politique :stratégies d’élection et de réélection
Patrick François
Le marketing politique :
stratégiesd’élection et de réélection
Du même auteur :
« La dernière larme du lac Kivu», l’Harmattan, Amarante, Paris, 2011.
REMERCIEMENTS
À Florence Vanholsbeeck, celle qui partage ma vie et qui me soutient dans tous mes projets.
À notre fils Eloan François Vanholsbeeck qui pousse dans son ventre et qui déjà nous apporte tout le bonheurtel de l’oxygène.
À Elyne François, ma nièce qui, déjà, comprend les livres.
À ma mère, Villia Pierre,symbole d’une lutte éternelle pour la dignité.
À mon père (Théligny François) et à mes frères (Grégory François et Vladimir François).
Àma famille qui s’allonge de jouren jour : Johnny Pierre, Alice Becerra, Sandra Moons, Ursile Clauna et sa petite famille, Villarceau François et sa petite famille, etc.
À Jocelyne Maguet qui, par ses suggestions, a contribué à l’amélioration de ce texte.
À Pierre-Renaud Darguste et son soutien inconditionnel.
À tous ceux qui comme Karim Chetioui, Junior François, Ary Jean-Baptiste et Daniele Vanderlindenme permettent sans cesse d’affiner mon analyse politique.
À tous mes amis Erkan Ozturk, Haci-Ahmet Nuray, Sahbi, etc.
Au peuple d’Haïtiqui semble éternellement lutter pour sa survie.
À tous ceux qui ont facilité, de près ou de loin, directement ou indirectement, la création de cet ouvrage.
Je vous dis merci.
INTRODUCTION
L’idée de la rédaction de ce livrem’est venue de mes étudiants de l’ECS (European Communication School) de Bruxelles et de mes amis quim’ont incité à en faire un ouvrage dédié aux générations de passionnés de marketing politique. Mes conférences dispensées au Mexique dans plusieurs milieux académiques m’ont permis de réaliser que cet ouvrage peut trouver sa grande utilité dans le monde de la communication que nous connaissons actuellement. C’est ainsi que ce livre a vu le jour.
Avant d’aller plus loin, je voudrais tenter de répondre à une question qui m’a maintes fois été posée en Belgique ou au Mexique : qu’est-ce que le marketing politique exactement? L’homme ou la femme qui fait de la politique à n’importe quel niveau ou dans n’importe quel pays vise à occuper le pouvoir un jourou l’autre. Pour résumer, on pourrait dire que le but ultime de la politique est la conquête du pouvoir. Les idées véhiculées par les formations politiques ont pour ambition de changer la réalité immédiate des peuples. La façon de porter ces idées à la connaissance du public est importante. Cest précisément de cela que s’occupe le marketing politique.Empruntant les grands principes au marketing commercial, il utilise un langage qui peut parfois paraître choquant aux yeux de certaines personnes. Il utilise consciemment un langage commercial pourtraiter d’un domaine qui ressortde l’univers des sciences humaines. Ainsi, tout au cours de cet ouvrage, je parlerai de produits politiques, de marques, de ciblage d’un marché politique, etc. Comme c’est le cas dans le domaine commercial, le marketing politique fait souventappel à l’intuition de ceux qui le composent. Il ne peut pas faire des miracles. Il ne possède pas le pouvoir ou les clés d’une transformationd’un mauvais homme politique en spécialiste de la communication. Mais, il peut l’aider à améliorer son image, puis à mieux positionner ses idées sur l’échiquier politique. L’élection d’unhomme politique est également fonction des opportunités et des menaces, de la conjoncture, du rapport de force, etc. Le marketing politique tient compte de toutes ces réalités.
Engénéral, le marketing commercial est négativement connoté parce qu’il renvoie à un imaginaire de stimulation des besoins, d’orientation des visions, voire de manipulation. L’idée reçue estque les besoins seraient provoqués par le marketing. Or, en réalité, cette discipline ne peut en aucun cas créer le besoin de posséder un bien spécifique. Ellene fait qu’apporter des réponses aux besoins déjà existants, en offrant un produit sur un marché où une demande est déjà disponible. Elle influence le désir, à savoir la façon privilégiée de satisfaire un besoin. Le marketing politiqueest différent en ce sens qu’il n’existe pas à proprement parler de besoin de voter, du moins, pas pour tout le monde. Il agit directement sur le désir, à savoir le choix du candidat.
9