Le mystère Freud

-

Livres
256 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les notions d'incestualité, de perversion relationnelle et la prise en compte de la violence psychologique ouvrent de nouveaux éclairages sur les origines de la psychanalyse. Cet ouvrage nous invite à un voyage passionnant au coeur de la psychanalyse pour affiner les problématiques soulevées par Freud sur le concept d'incestualité. Il s'agit ici pour les auteurs de revisiter les origines de la psychanalyse, en s'appuyant notamment sur les cas de Dora, d'Anna O., et de Freud lui-même.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782336333656
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Maurice Hurni et Giovanna Stoll
LE MYSTÈRE FREUD P sycha nal y s e et v io len c e f amiliale
Essai
LE MYSTÈRE FREUD
Psychanalyse et violence familiale
Maurice Hurni et Giovanna Stoll
LE MYSTÈRE FREUD
Psychanalyse et violence familiale
Essai
Des mêmes auteurs La haine de l’amour - La perversion du lien, L’Harmattan, 1996. Saccages psychiques au quotidien - Perversion narcissique dans les familles,L’Harmattan, 2002.
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02296-3 EAN : 9782343022963
À Pierre-André Gloor
INTRODUCTION Au gré des années, il apparaît de plus en plus clairement que les travaux de Paul-Claude Racamier ont marqué une avancée déci-sive dans le développement de la psychanalyse. Ses élaborations étaient novatrices à plus d'un titre. En premier lieu, par la compréhension qu’elles autorisaient despathologies sévères, psychotiques puis perverses. Avant Racamier, ces af-fections avaient été ségréguées hors du champ de la psychana-lyse ou dans un domaine très marginal, l'intérêt restant obstiné-ment focalisé sur la névrose et sa cure type. En réalité, on s'aperçoit que la pathologie névrotique est, aujourd'hui du moins, peu fréquente, alors que la majorité de nos patients re-lève au contraire de ces dysfonctionnements plus profonds.
Ses recherches sur la psychose ont aussi amené Paul-Claude Racamier à prendre en compte lafamille, autre point révolu-tionnaire naguère, encore largement méconnu aujourd’hui. In-tégrant avec brio les notions précieuses comme la disqualifica-tion ou le paradoxe, élaborées par les thérapeutes dits systé-mistes, se tenant en revanche à l'écart de leur vision parfois trop défensive, quasiment mathématique, c'est principalement sur les relationsqu’ilporte son attention domaine que Freud avait délaissé. Dans cette optique, les patients apparaissent non iso-lément, mais au contraire comme captifs d'un réseau de rela-tions, passées ou actuelles, qui les perturbent dans leur vie.
La conception même de la pathologie psychique s'en trouve profondément remaniée :il ne s’agit plus detel ou tel individu qui manifeste des symptômes dont l'origine est à rechercher uniquement dans l'inconscient, mais biend’un groupe de per-sonnes dont les désirs, les troubles ou les conflits s'entrelacent. Racamier comprend qu'au sein de ces familles, ces probléma-tiques s'emboîtent les unes dans les autres, qu'il est vain de ne prendre en compte que les symptômes d'un seul individu. Ce genre de pathologie doit être appréciée en fonctiond'au moins
9