Le phénomène évangélique

Le phénomène évangélique

-

Livres
344 pages

Description

Comment expliquer la croissance des mouvements évangéliques en Occident alors que le christianisme traditionnel est en constante perte de vitesse ? A partir du contexte suisse, où les évangéliques ont triplé en trente ans pour représenter désormais 2 à 3 % de la population, quatre chercheurs ont mené l'enquête afin de répondre à cette énigme. Sur la base de plus de mille questionnaires et de près d'une centaine d'entretiens qualitatifs, trois grandes orientations sont identifiées au sein du milieu évangélique : les conservateurs, les classiques et les charismatiques. Partageant de mêmes conceptions sur l'inspiration divine de la Bible, la conversion individuelle, la centralité de Jésus-Christ et l'évangélisation, ces courants se différencient principalement quant à leur rapport à la société - ouverture ou retrait - et à leur degré d'adhésion à la ferveur « charismatique ». Tout indique que le succès actuel des évangéliques repose avant tout sur leur capacité à maintenir une identité forte en se protégeant des influences de nos sociétés contemporaines tout en proposant différents biens concurrentiels (spirituels, relationnels, vacances, loisirs, etc.) avec d'autres offres séculières. Contrairement à d'autres Eglises protestantes et catholiques, l'évangélisme apparaît dès lors comme un « milieu socioreligieux » particulièrement compétitif lui permettant de résister et de se reproduire dans nos contextes sécularisés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782830950083
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Comment expliquer la croissance des mouvements évangéliques en Occident alors que le christianisme traditionnel est en constante perte de vitesse ? A partir du contexte suisse, où les évangéliques ont triplé en trente ans pour représenter désormais 2 à 3 % de la population, quatre chercheurs ont mené l'enquête afin de répondre à cette énigme. Sur la base de plus de mille questionnaires et de près d'une centaine d'entretiens qualitatifs, trois grandes orientations sont identifiées au sein du milieu évangélique : les conservateurs, les classiques et les charismatiques. Partageant de mêmes conceptions sur l'inspiration divine de la Bible, la conversion individuelle, la centralité de Jésus-Christ et l'évangélisation, ces courants se différencient principalement quant à leur rapport à la société - ouverture ou retrait - et à leur degré d'adhésion à la ferveur « charismatique ». Tout indique que le succès actuel des évangéliques repose avant tout sur leur capacité à maintenir une identité forte en se protégeant des influences de nos sociétés contemporaines tout en proposant différents biens concurrentiels (spirituels, relationnels, vacances, loisirs, etc.) avec d'autres offres séculières. Contrairement à d'autres Eglises protestantes et catholiques, l'évangélisme apparaît dès lors comme un « milieu socioreligieux » particulièrement compétitif lui permettant de résister et de se reproduire dans nos contextes sécularisés.