//img.uscri.be/pth/b328e52d5ebe5a523c5a652380653eef55571e2d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le Travail de l'expérience

De
324 pages
La compréhension de la construction de l'expérience et son utilisation apparaissent aujourd'hui comme une voie majeure de développement de la formation et de la recherche sur la formation. Cet ouvrage porte significativement sur le travail de l'expérience. Le travail de l'expérience, obligatoirement situé dans l'histoire des sujets, consiste en une itération constante entre vécu, élaboration et communication de l'expérience.
Voir plus Voir moins
L aérehocpmden ionsnscoa  lnoitcurtxel ed e  tos népirneecion appautilisatjua druosiartnes ume vneuihom cedd ru eamejio e de mentoppeével te noitamrof ale cherchrea  ldeeC .uo tgarvop er su flamaorontiemtns rul  ertvarte signicativenaM .ecn ed erèi ldel aiieérxpeiosntsm rpdol  eiersign ce quepoime rte nci qupxeeiré tiul ed se consont ellenaèierd uq ealm  éueaqch, meorsfnart es te tiurtassis la fo à lautntstic noatepe Le.ntncieérxp tsen e enu sapet lise yen e moéatedl iuaveps isfot  ediinocsslbainemeév t ,ucentité uniforme  :leele tsà l  aid sel ; evisruc lue qnsioctinstatelm neivétcait disvitéacti et cnitnoitsed sid naaselypos  luro éper ro neptuein sonten son sirnexeéptsa ece stins di. Lctestno sétieuqigoloon net, nt ees dtnere pscased antre sujets et enidaretoitce snsiuse  lodprt uiis a, mapres prolgse sèrelruuc nha cntya arsierned sec ,sétivitcale sur  princippytoèhesno.sL hguntira dmecoe suosrof coss séince,érieexpde lemtnioergitao lbhils an duéit stejus sed eriots repose laquellega ese tec tuorvsécintmencdoré pvart liaeuq  el mmnu tocoi ncitaexpde lnce.ériegarvuoLro tse e asénigader ouut,sc noists eneu ne itération connatse etertncév  éu,bolatira eon secapsed noitacisoast  eceenrinertno scaittnre;- ités tividac seleiovtnem -:stiesneonin cquq ;  -xeépépirneecs à lexs daccèceenripés le-  ;noitcurtxel ed iencxpér fore etrostarppere e tnuctrontie  dexlus estej te snocalyse de la consépirneec;  -lnapp antreieére,nc ud tneCassi» egechercheaxe de rti,ée px« A tcviitston chercheecl ed nies ua éu duruiton.Fmatiedr it fllce nocér etinusel noc ibtriout dnsple d sea tr stem téiers, cet ouvragd )FRC( resnoC ue irtovaalontina eererd hc ehcrela fsur tionormaesru ,nC( rPfose Barbieran-Marie)maneJ ,C ,eC FRtoocntragaie(Ds crniahA aMtrer: atoiabordu liés cossa serbmem uos rembmes urieus), Angelo Greco inevsrti édvÉyr cdeféonncre ue,tuD  tioîaM( ertur), Namtine Marinev,eu  éedsrti(Aa nncenttaissspeS ,)mauoB arohve), Fab de Genèvireisétnaet ,nUCR, CnF orctteanayoboD( nneiaS eur Crche(Chenaz eievsi J roma,) (ertlei Zrénd A,)CMPU ; manC FRnCma,)S lyivna e(Doctorant, CRF  ,et FRCmanCP ,)rtMa (inctDoanoresrufoseoruS ,gAck Matri (PrayenyreméR atsissA( n)joDip ssneVa, rèilnemerap ucitofprsiesà t s de ted shcnoensle  intéresercheursroéht al rap séscta lden ioatisréned iadsnoi n pras dehampts cîtMa drecoe érnfecneUI ,d MFrB eetagne).AcTion e TASovri S réeircHeec runt esHecelloc eod noitges uvraechede rs acrehastnrdseioctduro petn iotcal ed tnemega engntrees eroqucépiter ti stéor Jarn-eaigir péerehcDehciréSeR eavoir  ion et Sio.rA tc neds vad ,noitavitca see,ntoinjtusin  etsurc no noctcoies etiqur lat pa esèr edoppa stre dér suhylthpost .lEele tsf noités et des suje232 028-OPQPVTUOUMMOMBae riMaSBrIierb-879 : N00-343-2expérience
A c & S avoir
Série Recherche
Ouvrage coordonné par Jean-Marie Barbier et Joris ievenaz
Le Travail de lexpérience
tion eLvarT lial ed
 
 
 
Le Travail de lexpérience
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Action et savoir  RECHERCHE
 ACTION ET SAVOIR  RECHERCHE est une collection d'ouvrages de recherche s'adressant particulièrement à des professionnels et à des chercheurs intéressés par la théorisation de l'action dans les champs de pratiques, et par les rapports entre constructions des activités et constructions des sujets. Elle est fondée sur l'hypothèse de liens étroits et réciproques entre engagement de l'action et production de savoir.  Elle est dirigée par J.-M. Barbier.
 
Dernières parutions
 Jérôme GUERIN, Activité collective et apprentissage. De lergonomie à lécologie des situations de formation , 2012. Ludovic BOT, Marie-Laure VITALI, Modélisation et activités des ingénieurs , 2011. Patrick KUNEGEL, Les maîtres dapprentissage. Analyse des pratiques tutorales en situation de travail, 2011. André ZEITLER, Les apprentissages interprétatifs , 2011. Jean-Marie BARBIER, Christian CHAUVIGNÉ, Marie-Laure VITALI, Diriger : un travail , 2011. Martine DUTOIT, Etre vu, se voir, se donner à voir, 2011.. Anne-Lise ULMANN, Dans les pas des contrôleurs de prestations sociales. Travailler entre droit et équité , 2010. R. WITTORSKI, Professionnalisation et développement professionnel , 2007. J.-M. BARBIER, E. BOURGEOIS, G. de VILLERS, M. KADDOURI (Eds), Constructions identitaires et mobilisation des sujets en formation , 2006. Françoise CROS (Ed.), Ecrire sur sa pratique pour développer des compétences professionnelles , 2006. Maryvonne SOREL et Richard WITTORSKI (Coord.), La professionnalisation en actes et en questions , 2005.
Jean-Ma
Ouvrage coordonné par rie Barbier et Joris T
 
 
ihvenea
z  
Le Travail de lexpérience
 
 
 
 
 
 
 
LHarmattan 
Comité scientifique  
 
 
Les contributions présentes dans cet ouvrage, ont fait l'objet d'une expertise réalisée par un comité de lecture externe et international coordonné par Line Numa-Bocage (université dÉvry) et réunissant Luc Albarello (université de Louvain), Jean Donnay (facultés universitaires de Namur), Gérard Vergnaud (Centre national de la recherche scientifique) et Isabelle Vinatier (université de Nantes).
 
 
 
 
 
© LHARMATTAN, 2013 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00028-2 EAN : 9782343000282  
SOMMAIRE
Avant-propos .................................................................................7 Vécu, élaboration et communication de lexpérience, Jean-Marie Barbier ...........................................................................13  Première partie : voies daccès 1. Entretien de rétrospection et espaces temporels : explorer les activités mentales, Sephora Boucenna .......................41 2. Les discours interactifs dexpériences significatives, Angelo Greco ....................................................................................73 3. Approcher re-vécu et reconstitution dune expérience calligraphique, Sylviane Martin .................................101  Deuxième partie : expérience et associations despaces dactivités  4. La communication de lexpérience professionnelle en situation de formation Martha Arciniegas .............................127 5. Espaces discursifs, espaces mentaux : aspects théoriques et méthodologiques, Fabienne Saboya .........................................157  Troisième partie : la part dautrui dans lélaboration de lexpérience  6. Faire expérience de létiquetage, Martine Dutoit ...................187 7. Élaboration conjointe de lexpérience en accompagnement : lexemple de la VAE, Vanessa Rémery .....209
  
Quatrième partie : expérience et apprentissage 8. Les apprentissages interprétatifs : entre stabilité et évolution de lexpérience, André Zeitler .....................................239 9. La transformation des habitudes dorientation de laction :  le travail silencieux de lexpérience, Joris Thievenaz ..................269  Cinquième partie : expérience et formation 10. Les limites de lexpérience, Patrick Mayen ..........................293  
  
 
6
 
AVANT-PROPOS Comprendre et utiliser la construction de lexpérience
 La compréhension de la construction de lexpérience et son utilisation apparaissent aujourdhui comme une voie majeure de développement de la formation et de la recherche sur la formation. La référence même au concept semble spécifier le champ de la formation des adultes. Alors que dans lespace scolaire son usage est essentiellement limité à des chercheurs (Rochex, 1995 ; Dubet, Martucelli, 1996), lexpérience est depuis longtemps un concept de référence pour les professionnels de la formation, ce qui conduit dailleurs à caractériser ce champ éducatif comme sadressant à des publics se reconnaissant une expérience, et construisant à partir de celle-ci des projets professionnels, personnels et/ou sociaux finalisant leurs projets de formation. À mesure que sinstallent de nouvelles cultures dorganisation économique, sociale, professionnelle, intellectuelle liant constructions des activités et constructions des sujets dans, par et pour lactivité, ce concept est décliné sans cesse sous de nouvelles formes : formation expérientielle, validation des acquis de lexpérience, analyse des pratiques, debriefing , retour dexpérience, histoire de vie, réflexivité, etc. Il est aussi utilisé dans les domaines de lorientation, du bilan, de laccompagnement, du recrutement et de lemploi (Mayen, 2009). On lassocie fréquemment au vocabulaire de la
  
compétence et des relations formation/travail et aux nouvelles formes dorganisation du travail cherchant à lier performance et mobilisation de la subjectivité. De façon plus générale, létude de la construction de lexpérience peut amener selon nous à opérer un certain nombre de ruptures dans les sciences sociales. Obligation de penser dans un même mouvement ce qui se passe du coté des sujets (traditionnellement étudiés par les disciplines de la « subjectivité ») et ce qui se passe du coté des activités et des environnements contextes/objets de lactivité (tradition-nellement étudiées par les disciplines de l « objectivité »). Obligation de penser en même temps ce qui relève de lindividuel et du collectif, du mental et du discursif, et donc de remettre en cause les contours dobjets fondateurs des disciplines classiques (notamment psychologie, sociologie, linguistique). Obligation de penser les constructions des sujets dans une perspective dynamique. Obligation enfin, sur le plan épistémologique, de relativiser la référence à des concepts également considérés comme fondateurs de la démarche scientifique, tel le concept de causalité, pour recourir à des concepts aptes à rendre compte de lhistoricité des phénomènes, telles les notions de trajectoire, de co-détermination ou encore de configuration. Le Centre de recherche sur la formation du Conservatoire national des arts et métiers, qui a pour objet détude les rapports réciproques entre formation et activités professionnelles, se trouve très directement concerné par ces questions, tant sous leur aspect social que scientifique. Deux de ses axes de recherche labordent directement : lun porte sur les rapports entre activité, expérience et apprentissage et lautre sur les relations entre formation et communication.
  
 8
Le présent ouvrage est le produit dun travail collectif mené dans le cadre de laxe de recherche « Activité, expérience, apprentissage » 1 . Il a été alimenté à la fois par la conduite de thèses ayant un rapport avec lélaboration, la communication, la reconnaissance et lutilisation de lexpérience, et par un travail scientifique collectif sur lapproche de lexpérience et de sa construction. Par son titre significatif, Le Travail de lexpérience , les auteurs rassemblés dans le présent ouvrage ont voulu notamment signifier trois choses : - cest moins le produit de lexpérience qui importe que la manière dont cette dernière se construit et se transforme, chaque étape constituant à la fois lassise et le moyen de létape suivante ; - lexpérience nest pas une entité uniforme ; elle est à la fois et indissociablement vécu, activité mentale et activité discursive. Les distinctions que lon peut opérer en son sein sont des distinctions pour lanalyse : ce sont des objets dotés de sens et de significations pour lactivité de connaissance, et non des entités ontologiques distinctes ; - la construction de lexpérience est probablement le produit dinteractions entre différents espaces dactivités, ayant chacun leurs règles propres, mais associés sous forme de configurations dans le développement de lactivité des sujets. Lhypothèse fondatrice de cet ouvrage est précisément que le travail de lexpérience, obligatoirement situé dans lhistoire des sujets, consiste dans une itération constante entre vécu, élaboration et communication de lexpérience. Une contribu-tion introductive de Jean-Marie Barbier a été consacrée à cette
                                                 1 Pour plus dinformation sur les travaux de cet axe, consulter le site  internet du laboratoire : <http://www.crf.cnam.fr>  9