//img.uscri.be/pth/3bc9673ce3d7219de3525c56f0805b95afd2928c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,45 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Léon, Victor Limacher 1894-1986

De
131 pages
Léon Victor Limacher est un témoin discret du XXè siècle. Né dans une famille alsacienne qui choisit la France après la défaite de 1870, il s’engage dans l’armée française en 1914. Grièvement blessé lors des conflits, il est réformé et embrasse la carrière de facteur pendant l’entre-deux-guerres. Sous l’occupation allemande, le receveur-distributeur infiltre l’administration des Postes pour venir en aide aux forces alliées et s’illustre avec ses camarades dans le réseau « Résistance PTT ». Admirablement documenté, cet ouvrage retrace avec retenue et précision la destinée remarquable d’un homme guidé par la fermeté de ses valeurs, loyauté et courage.
Voir plus Voir moins

2 Titre
Léon Victor Limacher
1894-1985
Combattant et postier

3

Titre
Christian MERLE
Léon Victor Limacher
1894-1985
Combattant et postier

Biographie
5Éditions Le Manuscrit
Paris























© Éditions Le Manuscrit, 2010
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-03368-7 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304033687 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-03369-4 (livre numérique) 033694 (livre numérique)
6 Léon, Victor LIMACHER 1894-1986 Combattant et
Postier
.




















7 Léon Victor Limacher








.
8 Léon, Victor LIMACHER 1894-1986 Combattant et
Postier
CHAPITRE 1

Le 28 Septembre 1870, la France capitule à
Strasbourg devant l’invasion de l’Alsace par les
Prussiens. Le 10 Mai 1871, la Prusse obtient
l’annexion de l’Alsace et une partie de la
Lorraine par la signature du Traité de Francfort.
Le choix est donné aux alsaciens et aux lorrains
qui peuvent, ce jusqu’au 31 octobre 1872, opter
pour la nationalité allemande ou la nationalité
française. Ceux qui choisissent d’être français
doivent quitter la « Terre Impériale » dans les
plus brefs délais. La famille Limacher, originaire
de Thann, fera partie des 159 000 personnes qui
quittent les deux provinces rattachées à
l’Allemagne.
Installé à Commercy, aux confins de la
Meuse, Joseph Limacher, fils d’Antoine
Limacher et de Madeleine Ritzberger, épouse le
29 juin 1889 Marie, Henriette, Alphonsine
Delpas, issue d’une famille de la région
parisienne. Nous sommes en 1889 et le Général
Boulanger peut à tout moment prendre le
pouvoir en France, poussé par une vague
9 Léon Victor Limacher
nationaliste et populaire. Pourtant, il hésite,
demande conseil à sa maîtresse, puis fuit en
Belgique où il se suicide. Mais le mal est fait.
L’idée de revanche a germé dans l’esprit
d’alsaciens, de lorrains expatriés, tout autant
que dans la pensée d’écrivains tel Paul
Déroulède, nationaliste et revanchard. N’écrit-il
pas au même moment, dans ses Chants du soldat :

Vive la France !
Oui, France, on t’a vaincue, on t’a réduite même
Et comme il n’a pas eu pour preuve le succès,
A ton courage encore on jette l’anathème,
Et les Français s’en vont rabaissant les Français.
Que la faute fut grande et cette guerre folle
Qui le nie ? Ils sont là nos désastres d’hier [… ]

Et la revanche doit venir, lente peut-être,
Mais en tout cas fatale, et terrible à coup sûr ;
La haine est déjà née, et la force va naître :
C’est au faucheur à voir si le champ n’est pas mûr.

Joseph tient une épicerie fleurissante à
Commercy. C’est une ville de garnison qui
fournit une excellente clientèle militaire aux
petits commerces. Marie-Henriette met au
monde quatre filles et un garçon.
Léon Victor Limacher naît le 2 avril 1894. Il
est le benjamin de cette grande famille. C’est
alors que son père, avide de cet esprit de
10 Christian Merle
revanche qui a fleuri dans le cœur des expatriés,
quitte la France pour rejoindre le Général
Galliéni, chargé de mettre à mal la piraterie
chinoise du Haut-Tonkin. Cette province dans
laquelle les Pavillons-Noirs mettent à feu et à
sang les villes et les villages, se situe en
Indochine française dont une partie, la
Cochinchine orientale, a été cédée à la France
par l’Empereur du Viet Nam, Tu Duc, le 5 juin
1862. Après moults combats, la Cochinchine
occidentale devient française en 1867. Quant au
Cambodge, il est devenu protectorat français en
1863, sous le règne de Norodom Ier.
Galliéni y trouvera la gloire, Joseph Limacher
y gagnera les fièvres. De retour en France, il
décède du paludisme contracté dans les
montagnes asiatiques. Marie Henriette se
retrouve veuve, elle est âgée de 35 ans. Son fils,
unique garçon, devient soutien de famille.
L’épicerie ne rapporte plus beaucoup. L’enfant
grandit. Il livre à vélo chez les notables de
Commercy. Les marchandises vendues aux
militaires de l’Armée Française sont surtaxées.
Sa mère se plaint de la hausse du prix des
produits qu’elle trouve de plus en plus difficiles
à vendre.
11 Léon, Victor LIMACHER 1894-1986 Combattant et
Postier
CHAPITRE 2

Léon a connaissance, sans doute par sa mère
ou par la famille de sa mère, qui vient de Port-
Marly dans le département des Yvelines, de
l’école militaire enfantine Hériot de La
Boissière. La Boissière est un ancien château
acheté par Olympe Hériot, frère d’Auguste
Hériot, propriétaire des Grands Magasins du
Louvre. Auguste est milliardaire et célibataire. Il
décède en 1879, léguant tout à son frère
Olympe. Celui-ci est entré à Saint-Cyr en 1853.
Mais il quitte la carrière militaire en 1880,
lorsque sa mère et son frère meurent l’un après
l’autre. En 1886, il fonde dans un accord signé
avec le Général Boulanger, Ministre de la
Guerre, l’Ecole Hériot installée sur 9 hectares et
60 ares, près de Rambouillet. Olympe Hériot dit
« le Commandant Hériot » décède le 22 juillet
1899 à La Boissière où il est inhumé. Sa fille
Virginie Hériot s’est rendue célèbre en tant que
navigatrice et poétesse. Montée à 14 ans sur le
« Vautour » du Commandant Pierre Loti, elle
13