//img.uscri.be/pth/e82fe93ddd06d17bee21548db80a8af0bb4309a6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Les BRIC

De
127 pages

Avec l'amplification des échanges commerciaux, nous voyons aujourd'hui intervenir et grandir de nouvelles puissances économiques. L'acronyme "BRIC" désigne quatre nations dont la forte croissance économique, les réformes de type libéral et les choix de stratégies de développement ont redéfini la place sur l'échiquier mondial. Très sérieux concurrents des pays développés, elles redistribuent les positions de chacun dans les enjeux économiques internationaux.

Voir plus Voir moins
SOMMAIRE
Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Chapitre 1 : Pourquoi les BRIC peuvent-ils être qualifiés de « pays émergents » ?11. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1. – Qu’est-ce qu’un pays émergent ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 a. – Classer un pays12. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – Définir un pays émergent : croissance économique et nouvelles conditions de financement15. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. – Quelles sont les particularités du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 e a. – Les principaux « potentiels de croissance » auXXIsiècle selon Goldman Sachs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 b. – La présentation du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine. 20 c. – Pourquoi ces quatre pays et pas d’autres ?23. . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 2 : Quelles sont les grandes transformations économiques du Brésil ?27. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1. – Performances économiques et niveau de vie au Brésil : la croissance économique permet d’améliorer le développement humain sans remettre en cause les fortes inégalités . . . . . . . . . . 27 a. – L’évolution du produit intérieur brut27. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – Le développement humain au Brésil29. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. – Les transformations structurelles du Brésil : les exportations de produits agricoles et de produits manufacturés comme moteur de la croissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 a. – La libéralisation de l’économie brésilienne31. . . . . . . . . . . . . . . . . b. – La répartition sectorielle de la production et de l’emploi33. . . . . . . c. – Le commerce extérieur du Brésil : une montée en gamme grâce aux transferts de technologie et une évolution du taux de change34
Chapitre 3 : Quelles sont les grandes transformations économiques de la Russie ?39. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1. – Performances économiques et niveau de vie en Russie : la faiblesse de l’espérance de vie des hommes limite l’amélioration des conditions de vie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 a. – L’évolution du produit intérieur brut. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 b. – Le développement humain en Russie40. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. – Les transformations structurelles de la Russie : définir une nouvelle forme de capitalisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 a. – La libéralisation de l’économie russe43. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – La répartition sectorielle de la production et de l’emploi. . . . . . . 44 c. – Le commerce extérieur de la Russie : les ventes d’hydrocarbures dominent les exportations45. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 4 : Quelles sont les grandes transformations économiques de l’Inde ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 1. – Performances économiques et niveau de vie en Inde : un doublement du niveau de vie en une décennie mais la pauvreté reste un des grands défis . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 a. – L’évolution du produit intérieur brut. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 b. – Le développement humain en Inde50. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. – Les transformations structurelles de l’Inde : vers une économie postindustrielle ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 a. – La libéralisation de l’économie indienne53. . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – La répartition sectorielle de la production et de l’emploi55. . . . . . . c. – Le commerce extérieur de l’Inde : le dynamisme des échanges de services et de produits industriels56. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre 5 : Quelles sont les grandes transformations économiques de la Chine ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 1. – Performances économiques et niveau de vie en Chine : la deuxième puissance économique mondiale reste très inégalitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
a. – L’évolution du produit intérieur brut. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 b. – Le développement humain en Chine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 2. – Les transformations structurelles de la Chine : une industrialisation rapide et une montée en gamme des productions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 a. – La libéralisation de l’économie chinoise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 b. – La répartition sectorielle de la production et de l’emploi65. . . . . . . c. – Le commerce extérieur de la Chine : une « nation commerçante ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Chapitre 6 : Quelle est la place des BRIC dans l’économie mondiale ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 1. – Les BRIC dans la crise de l’économie mondiale . . . . . . . . . . . . 72 a. – Une forte résistance aux chocs72. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – Une reprise plus rapide que celle des autres pays74. . . . . . . . . . . . 2. – Le poids croissant des BRIC dans la richesse mondiale . . . . . . 76 a. – Un développement tourné vers les marchés étrangers. . . . . . . . . 76 b. – De nouveaux défenseurs du libre-échange79. . . . . . . . . . . . . . . . . 3. – De nouveaux acteurs dans la mondialisation du capital : multinationales et fonds souverains des BRIC . . . . . . . . . . . . . . 81 a. – Des multinationales de plus en plus diversifiées. . . . . . . . . . . . . 81 b. – Faut-il avoir peur des fonds souverains des BRIC ?. . . . . . . . . . 85
Chapitre 7 : Les BRIC forment-ils une nouvelle puissance géopolitique ?95. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1. – Des puissances militaires et culturelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 a. – Moderniser les forces armées96. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . b. – Renforcer l’influence culturelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 2. – Les divergences politiques entre les BRIC . . . . . . . . . . . . . . . . 105 a. – Les BRIC au Conseil de sécurité de l’ONU : 2 + 2. . . . . . . . . 106 b. – Des relations bilatérales parfois ambiguës. . . . . . . . . . . . . . . . 107 3. – Une nouvelle voix pour imposer une mondialisation multilatérale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
a. – Remise en cause de la suprématie du dollar110. . . . . . . . . . . . . . . b. – De nouveaux avocats pour prendre la défense des DTS112. . . . . . c. – Les BRIC au cœur de la réforme du FMI113. . . . . . . . . . . . . . . . d. – Du G20 au G4 ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119
Bibliographie125. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
INTRODUCTION
La Chine est devenue le premier exportateur mondial. Le Brésil est l’une des principales puissances agricoles au monde dominant les marchés mondiaux à la fois par ses exportations de produits traditionnels (café) et par celles de nouveaux biens sur les marchés en forte croissance (OGM, biocarburants). La Russie est le principal fournisseur d’hydrocarbures de l’Europe et de la plupart des pays limitrophes. En Inde, de nouvelles multinationales se développent et s’imposent sur les marchés mondiaux tant dans le commerce international des services que dans les secteurs industriels traditionnellement dominés par les vieux pays industrialisés (acier, industrie automobile). Peut-on appréhender le processus de mondialisation sans procéder à l’analyse de ces nouveaux acteurs ? La hiérarchie des puissances économiques, financières et géopolitiques mondiales est-elle remise en cause par l’affirmation du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine ? Les BRIC sont-ils les grandes puis-e sances économiques duXXIsiècle ? L’acronyme BRIC permet d’identifier et d’unifier quatre pays singuliers. En effet, les BRIC sont d’abord des économies émergentes, c’est-à-dire des pays qui se singularisent à la fois par une forte croissance de leur production et par une expan-sion de leurs marchés financiers (voir chapitre 1). Au-delà de leurs différences tant économiques, sociales que politiques, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine sont proches par leurs performances macroéconomiques. Ils se ressemblent aussi par les transformations structurelles engagées, notam-ment les politiques de libéralisation de leur économie. De plus, ces quatre pays ont fondé leur développement économique sur des stratégies industrielles et commerciales orientées vers l’augmentation de leurs parts de marché dans le commerce mondial de biens et de services (voir chapitres 2 à 5).