//img.uscri.be/pth/07d969b13a69fb584d58fe99742c808446b0e865
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

LES BRICS

De
144 pages
Avec l'amplification des échanges commerciaux, nous voyons aujourd'hui intervenir et grandir de nouvelles puissances économiques. L'acronyme "BRIC" désigne cinq nations (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) dont la forte croissance économique, les réformes de type libéral et les choix de stratégies de développement ont redéfini la place sur l'échiquier mondial. Très sérieux concurrents des pays développés, elles redistribuent les positions de chacun dans les enjeux économiques internationaux.
Voir plus Voir moins
ThèmesDébats &
Les BRICS
Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, les puissances économiques e duXXIsiècle
P a s c a l R i g a u d Agrégé de sciences économiques et sociales
Retrouvez toute la collection& ThèmesDébats sur notre site
www.editions-breal.fr
© Bréal 2014 Toute reproduction même partielle interdite. ISBN 978-2-7495-3369-8
AVANTPROPOS
L’objectif de la collection « Thèmes et Débats Économie »est de présenter de façon simple et accessible, mais néanmoins complète, l’essentiel des concepts et des mécanismes propres à un thème économique à travers ses débats et ses grandes questions. Chaque chapitre est développé à partir d’une question simple. À chaque fois, les différents courants de pensée ou théo ries en présence sont clairement exposés. Cela permet au lecteur de maîtriser les principaux enjeux de chacune des facettes d’un problème économique. Les ouvrages de cette collection s’adressent aux lycéens et aux étudiants qui doivent, dans leur cursus, s’initier aux sciences économiques, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent aux grands débats économiques actuels. Cet ouvrage sur les BRICS propose une rapide description du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, en mettant l’accent sur quelques points communs entre ces cinq nations : mise en place de réformes économiques de type libéral, forte croissance économique sur la dernière décennieet choix de stratégies de développement fondées sur l’insertion dans l’économie mondiale. Il souligne aussi que l’acronyme BRICS, inventé par une banque d’affaires américaine pour ses clients, s’est imposé dans les réflexions économiques et diplomatiques sur les transforma tions du monde contemporain. Notre objectif n’est pas d’apporter des réponses définitives, mais bien d’offrir au lecteur, initié ou débutant, les quelques clés de lecture qui lui permettront de nourrir sa réflexion sur la mon e dialisation duxxisiècle. En effet, les BRICS ne sont pas des pays émergents comme les autres, ce sont aussi des puissances cultu relles et militaires. Ces caractéristiques invitent donc à penser un nouveau monde multipolaire. Le lecteur pourra trouver en fin d’ouvrage une bibliographie qui lui permettra d’approfondir la connaissance de ces cinq pays.
Marc Montoussé Directeur de la collection « Thèmes et Débats Économie ».
SOMMAIRE
Introduction.......................................................................................... 7
Chapitre 1 : Pourquoi les BRICS peuventils être qualifiés de « pays émergents » ?................................. 9 1. – Qu’estce qu’un pays émergent ? .................................................. 10 a. Classer un pays : être identifié dans les institutions multilatérales....10b. Définir un pays émergent : croissance économique et nouvelles conditions de financement................................................15 2. – Quelles sont les particularités du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ? ............................. 18 a. Les principaux « potentiels de croissance » e auXXIsiècle selon Goldman Sachs ................................................18 b. La fiche d’identité du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ..................................20
Chapitre 2 : Quelles sont les grandes transformations économiques du Brésil ?............................................. 25 1. – Performances économiques et niveau de vie au Brésil : la croissance économique permet d’améliorer le développement humain sans remettre en cause les fortes inégalités...................... 26 a. L’évolution du produit intérieur brut .............................................26 b. Le développement humain au Brésil...............................................27 2. – Les transformations structurelles du Brésil : le processus de libéralisation n’est pas linéaire et le pays se spécialise dans l’exploitation et la transformation .................... 30des richesses des sols (agricoles, miniers ou marins) a. La libéralisation de l’économie brésilienne ......................................30 b. Le commerce extérieur du Brésil ....................................................32
Chapitre 3 : Quelles sont les grandes transformations économiques de la Russie ?........................................ 35 1. – Performances économiques et niveau de vie en Russie : le pays maintient sa part dans l’économie mondiale et améliore ses indicateurs de développement ............................. 35 a. L’évolution du produit intérieur brut .............................................35 b. Le développement humain en Russie ..............................................36
2. – Les transformations structurelles de la Russie : une nouvelle forme de capitalisme singularisée par le poids des exportations d’hydrocarbures .................................... 38 a. La libéralisation de l’économie russe...............................................38 b. Le commerce extérieur de la Russie ................................................40
Chapitre 4 : Quelles sont les grandes transformations économiques de l’Inde ?.............................................. 43 1. – Performances économiques et niveau de vie en Inde : un doublement du niveau de vie en une décennie, mais la pauvreté reste un des grands défis..................................... 43 a. L’évolution du produit intérieur brut............................................. 43 b. Le développement humain en Inde .................................................44 2. – Les transformations structurelles de l’Inde : le dynamisme des échanges de services et de produits industriels grevé par le poids croissant des importations de produits pétroliers ........... 47 a. La libéralisation de l’économie indienne .........................................47 b. Le commerce extérieur de l’Inde.....................................................49
Chapitre 5 : Quelles sont les grandes transformations économiques de la Chine ?......................................... 53 1. – Performances économiques et niveau de vie en Chine : la deuxième puissance économique mondiale face aux défis des inégalités internes ............................................. 54 a. L’évolution du produit intérieur brut .............................................54 b. Le développement humain en Chine...............................................55 2. – Les transformations structurelles de la Chine : une industrialisation rapide et une montée en gamme des productions ............................................................ 57 a. La libéralisation de l’économie chinoise...........................................57 b. Le commerce extérieur de la Chine ................................................59
Chapitre 6 : Quelles sont les grandes transformations économiques de l’Afrique du Sud ?........................... 63 1. – Performances économiques et niveau de vie en Afrique du Sud : une croissance modérée pour financer des défis immenses en termes de cohésion sociale........................................................ 63 a. L’évolution du produit intérieur brut............................................. 63 b. Le développement humain en Afrique du Sud ................................65
6
lechômage
2. – Les transformations structurelles de l’Afrique du Sud : les réformes sont aussi raciales ...................................................... 67 a. La libéralisation de l’économie sudafricaine...................................67b. Le commerce extérieur de l’Afrique du Sud....................................69
Chapitre 7 : Quelle est la place des BRICS dans l’économie mondiale ?........................................ 73 1. – Le poids croissant des BRICS dans la richesse mondiale ............. 74 a. Les BRICS dans la crise de l’économie mondiale : forte résistance aux chocs et reprise plus rapide que les autres pays ..........................74 b. Le développement tourné vers les marchés étrangers fait des BRICS les nouveaux défenseurs du libreéchange ......................77 c. Une diplomatie économique active ..................................................822. – De nouveaux acteurs dans la mondialisation du capital : multinationales et fonds souverains des BRICS ........................... 87 a. Des multinationales de plus en plus diversifiées...............................87 b. Fautil avoir peur des fonds souverains des BRICS ? ......................94
Chapitre 8 : Les BRICS formentils une nouvelle puissance géopolitique ?............................. 99 1. – Des puissances militaires et culturelles ....................................... 100 a. Moderniser les forces armées........................................................100 b. Renforcer l’influence culturelle.....................................................107 2. – Les divergences politiques entre les BRICS ............................... 117 a. Les BRICS au Conseil de sécurité de l’ONU : 2 + 3 ou 2 contre 3 ? ....117 b. Un groupe désuni en matière de négociations commerciales ...........121 c. Des relations bilatérales parfois ambiguës .....................................123 3. – Une nouvelle voix pour imposer une mondialisation multilatérale 127 a. Un nouveau club dans la gouvernance mondiale...........................127 b. Des réserves de change en dollars à la remise en cause de la suprématie de la devise américaine.......................................129 c. Les BRICS au cœur de la réforme du FMI ...................................134
Conclusion........................................................................................ 137
Bibliographie  Webographie......................................................... 143
INTRODUCTION
La Chine est devenue le premier exportateur mondial et la deuxième puissance économique mondiale. Le Brésil est l’une des principales puissances agricoles au monde, dominant à la fois les marchés mondiaux par ses exporta tions de produits traditionnels (café) et les nouveaux marchés en forte croissance (OGM, biocarburants).La Russie est le principal fournisseur d’hydrocarbures de l’Europe et de la plupart des pays limitrophes. En Inde, les multinationales se développent et prospèrent sur les marchés mondiaux, tant dans le commerce international des services que dans les secteurs industriels traditionnel lement dominés par les vieux pays industrialisés (acier, industrie automobile). L’Afrique du Sud s’est imposée en quelques années comme la puissance diplomatique et financière du continent africain. La compréhension des processus de mondialisation oblige à procéder à l’analyse de ces nouveaux acteurs, car la hiérarchie des puissances économiques, financières et géopolitiques mondiales est remise en cause par l’affirma tion du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (BRICS). Une question s’impose alors : ces BRICS sontils les grandes puissances économiques e duxxisiècle ? L’acronyme BRICS permet d’identifier et d’unifiercinq pays différents. En effet, les BRICS sont d’abord des économies émergentes, c’estàdire des pays qui se singula risent à la fois par une forte croissance de leur production et une expansion de leurs marchés financiers (voir chapitre 1).
Audelà de leurs différences tant économiques, sociales que politiques, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud sont proches par le dynamisme de leurs performances macroéconomiques ces dernières décennies. Ils se ressemblent aussi par les transformations structurelles engagées, notamment les politiques de libé ralisation de leurs marchés du travail et de leurs marchés financiers. De plus, ces cinq pays ont axé leur dévelop pement économique sur des stratégies industrielles et commerciales basées sur l’augmentation de leurs parts de marché dans le commerce mondial de biens et de services (voir chapitres 2 à 6). Si la crise financière, puis économique, a affecté lesperformances des BRICS, comme celles des autres pays, elle n’a pas remis en cause la dynamique de croissance amorcée depuis le début des années 1990. Les BRICS continuent de s’imposer dans la mondialisation grâce à leur poids croissant dans les échanges internationaux de biens et de services. Ces performances commerciales expliquent l’ascension de nouvelles entreprises multinationales et d’importants fonds souverains alimentés par les réserves de change issus des excédents commerciaux. Les BRICS sont ainsi devenus des acteurs importants au sein de l’Organi sation mondiale du commerce (voir chapitre 7). Ces pays équipent et entretiennent les principales armées du monde. Ces dernières années, ils se sont enga gés dans une phase de modernisation de leurs forces armées. Ils sont aussi le berceau ou le relais de cultures (langues, religions, arts, etc.) largement diffusées hors de leurs frontières. Bref, puissances économiques et mili taires, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud sont aussi des puissances culturelles qui aspirent à jouer un rôle plus important au sein des organisations internationales (voir chapitre 8).
CHAPITRE1
Pourquoi les BRICS peuvent-ils être qualifiés de « pays émergents » ?
Pays en voie de développement, pays du tiersmonde, pays à revenu intermédiaire, pays en développement, pays du Sud…, les appellations sont nombreuses pour dési gner des regroupements de pays qui ont comme point commun de ne pas être assez développés ou industrialisés. Ces typologies ne sont pas neutres, elles sont souvent le résultat de compromis politiques dans les organisations internationales ou de luttes idéologiques dans les cercles académiques. Elles s’imposent à tous lorsqu’elles sont adoptées par les acteurs concernés et donnent du sens aux transformations économiques et sociales. Nommer, c’est mettre de l’ordre, c’est aussi légitimer. Ces dernières années, une nouvelle désignation s’est répandue, celle de « pays émergents ». Le concept d’émergence s’est diffusé avec le développement de la globalisation financière. Il vise à identifier, parmi les nombreux pays en développement, ceux qui connaissentà la fois un fort taux de croissance de leur productionet un développement rapide de leurs marchés financiers.
10
lesbrics
C’est dans ce contexte que l’acronyme « BRIC », créé par une banque d’affaires américaine, s’impose aux acteurs et aux observateurs de la mondialisation. En associant quatre pays, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, le sigle permet alors de comprendre à la fois que le centre degravité de l’économie mondiale s’est déplacé en faveur des « économies émergentes » et d’identifier les nouvelles grandes puissances économiques et politiques. En 2011, l’Afrique du Sud s’est jointe à ce nouveau groupe en forma tion, le terme de BRICS symbolise désormais l’affirmation e de ces cinq puissances émergentes duxxisiècle.
1. – Qu’estce qu’un pays émergent ?
Les organisations financières internationales classent les pays au sein de différents ensembles afin d’offrir une meilleure compréhension de leurs actions, de rendre compte de leurs activités et, surtout, de distinguer ceux qui peuvent bénéficier de conditions privilégiées. D’autres acteurs de la mondialisation, comme les acteurs de la finance (banques d’affaires, fonds de pension, compagnies d’assurance,hedge funds, fonds souverains, etc.), effec tuent aussi des classements qui répartissent et hiérarchisent les pays, notamment pour proposer à leurs clients une meilleure compréhension de leurs placements, de leurs risques et de leurs perspectives de rendement. a. Classer un pays : être identifié dans les institutions multilatérales Le Groupe de la Banque mondiale classe les écono mies des pays membres de la Banque mondiale (188 pays ou territoires en 2014) selon trois grands critères analy