Les Demeures du Soleil

Les Demeures du Soleil

-

Livres
400 pages

Description

Qui a créé Versailles ? Quelle est la part respective de Louis XIV, de ses ministres et de ses architectes dans l’élaboration progressive de l’immense bâtisse et des autres grandes constructions royales à l’apogée du règne ? Quel fut le rôle de ces chantiers dans la structuration et l’affirmation de la monarchie absolue ?
Pour répondre à ces questions, Les Demeures du Soleil replacent les Bâtiments du roi dans le contexte politique, administratif et culturel des années 1680, au moment où s’ouvre la « crise de la conscience européenne ». Nous entrons dans l’intimité de Louis XIV, de Colbert, de Louvois et de leurs conseillers techniques, artistiques et littéraires, Vauban, Charles Le Brun, jules Hardouin-Mansart, Charles Perrault et Henri de La Chapelle-Bessé. Derrière le masque solennel des dignitaires en perruque, nous découvrons les discussions, les disputes, les intrigues de cour ou de bureau et la verve de personnalités truculentes. Plus que de peinture, d’architecture ou de littérature, c’est de l’État qu’il s’agit ici, d’un État « moderne » dont les institutions culturelles ont survécu à la monarchie elle-même.
I:enquête nous entraîne tour à tour à Paris, à Versailles, à Chambord et sur le chantier de l’aqueduc de Maintenon, mais également en Provence, en Angleterre, en Allemagne et en Italie, dont les trésors affluent alors vers les palais du Grand Roi.
Les Demeures du Soleil sont une page de l’histoire de l’Europe à l’heure de la prépondérance française.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 juillet 2017
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9791026705819
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
1
ÉPOQUES EST UNE COLLECTION DIRIGÉE PAR JOËL CORNETTE
Le présent ouvrage est publié avec le soutien du Service historique de l’armée de terre, e de la Société d’étude duXVIIsiècle et de la Société de l’École des chartes
Illustration de couverture : Pierre Dulin,Louvois présente à Louis XIV le plan devant servir à la construction de l’hôtel des Invalides. 1710, huile sur toile (Musée de l’Armée).
© 2003,CHAMP VALLON, 01420SEYSSEL WWW.CHAMP-VALLON.COM ISBN2-87673-381-1 ISSN0298-4792
2
LES DEMEURES DU SOLEIL
3
DU MÊME AUTEUR
Le Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale, 1661-1848, Mémoires et documents de l’École des chartes, 1994. La République des médailles : numismates et collections numismatiques à Paris du Grand Siècle au siècle des Lumières, Honoré Champion, 2003.
En collaboration :
La Roumanie en guerre et l’effondrement de l’armée russe : édition critique des rap-ports du général Berthelot, chef de la Mission militaire française en Roumanie, 1916-1918, L’Harmattan, 2000. Guerre, pouvoir et finance dans l’Alsace du roi-soleil : la famille Dietrich de 1681 à 1715, Service historique de l’armée de Terre, 2000. Pouvoir politique et autorité militaire en Algérie française, 1945-1962 : hommes, textes, institutions, L’Harmattan, 2002. La Place Vendôme : art, pouvoir et fortune, Action artistique de la Ville de Paris, 2002.
4
Thierry Sarmant
LES DEMEURES DU SOLEIL
LOUIS XIV, LOUVOIS ET LA SURINTENDANCE DES BÂTIMENTS DU ROI
Champ Vallon 5
6
« Amor Che move il Sole E l’altre Stelle. » Dante,Comedia, XXXIII, 145.
PRÉFACE Bruno Neveu Membre de l’Institut
7
8
La figure de « Louis l’administrateur » – pour reprendre l’expression heureuse de Lemontey – domine cesDemeures du Soleil. Il demeure le roi numismate et collectionneur déjà évoqué par Thierry Sarmant dans ses publications antérieures. Mais cette fois un proche du Grand Roi figure avec son souverain au centre du tableau : le marquis de Louvois, bien connu par ailleurs comme secrétaire d’État de la Guerre, observé à présent dans ses fonctions de surintendant des Bâtiments, depuis sa nomination le 6 septembre 1683, jour de la mort de Colbert, jusqu’à sa disparition le 16 juillet 1691. Il convient de souligner d’emblée toute la nouveauté de ces recherches, appuyées sur les sources originales, en premier lieu les archives de la Maison 1 du Roi (sous-série O des Archives nationales) et la correspondance admi-1 nistrative de Louvois (sous-série A des archives du Service historique de l’armée de terre), dont l’auteur est aujourd’hui le meilleur connaisseur puisqu’il a entrepris l’inventaire analytique de ces milliers de pièces. Une marqueterie de textes inédits donne ainsi à l’évocation de ces quasi dix années de grands travaux et de direction artistique et scientifique les cou-leurs de la vie et la spontanéité de l’événement. Jamais cependant l’accumu-lation patiente de petits faits vrais, de propos rapportésverbatimne nuit à une réflexion historique sur les caractères revêtus par l’activité administra-tive d’un service de l’État dont par plus d’un trait la modernité nous frappe. S’il faut laisser au lecteur le plaisir et le fruit de la découverte, au fil de quatorze chapitres nourris de documents et d’une stimulante conclusion, le tout écrit en un style alerte et avenant, fertile en images expressives et en rapprochements bienvenus, on ne saurait renoncer pour autant à livrer quelques-unes des impressions que suscite un travail dont la venue au jour atteste les progrès décisifs d’une historiographie renouvelée sur le règne de Louis XIV, longtemps voué à une présentation conventionnelle et réduc-trice. Les précieuses découvertes dues aux historiens de l’art ont laissé de côté « l’étude dynamique des fonctionnements et des pratiques politiques 9