Les Dynasties du pouvoir de l'argent

-

Livres
381 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La France aligne aujourd’hui un bataillon de multinationales et de milliardaires parmi les plus importants de la planète.


Si le mythe des 200 familles qui contrôlaient le pays appartient à l’Histoire, grâce à l’action conjuguée de la gauche, de la droite et de la mondialisation, le capitalisme familial, donné pour mort il y a 20 ans, est de retour. Plus international, plus fort et plus puissant qu’il ne l’a jamais été. Un capitalisme qui ne joue plus dans les limites étroites de l’Hexagone mais sur la scène internationale, reléguant ainsi les hommes politiques au rôle de simples administrateurs régionaux.


Parmi les grandes familles actuelles : les vieilles dynasties qui ont su rester soudées et s’adapter ; les créateurs d’après-guerre qui ont misé sur la consommation; les innovateurs qui ont bousculé les métiers traditionnels ; les virtuoses de la finance qui ont profité de l’explosion boursière des années 80 et les génies d’Internet qui créent, qui vendent et qui passent à autre chose. La plupart sont mus par la volonté de créer une dynastie (Pinault, Arnault, Naouri, Bolloré, Mulliez…). Faut-il s’en plaindre ? Le capitalisme reste toujours exclusif, fermé. Liées entre elles par de multiples attaches familiales ou amicales, les dynasties d’aujourd’hui défendent leurs intérêts et sont souvent prêtes à changer de pays si l’État multiplie les obstacles.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2011
Nombre de lectures 86
EAN13 9782876233836
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0126€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LesDynasties Du pouvoir De Largent
gàbRIEl mIlESI
LesDynasties Du pouvoir De Largent
dOCUMENT
micHeL DemauLe
Conception graphique Les3tstuDio
© ÉDitionsmicHeL DemauLe, 2011 41,rue DericHeLieu– 75001 paris. MIChEldEMàUlE.COM
Du même auteur
Les Nouvelles 200 Familles Les Dynasties de l’argent, du pouvoir financier et économique BElfONd, 1990.
Jacques Delors, l’homme qui dit non, BElfONd, 1995.
Le Roman de l’euro, HàChETTE LITTéRàTURE, 1998.
À Patricia
Prologue
Un capitalisme flambant neUf
nâNTES, 1934. cONgrÈS du PârTI RâdICâL. ÉdOuârd DâLâdIEr, dIT « LE TâurEâu du VâuCLuSE », TONNE : « DâNS uN PâyS dE déMOCrâTIE, CE SONT 200 FâMILLES quI, Pâr L’INTErPéNéTrâTION dES CONSEILS d’âdMINISTrâTION, Pâr L’âuTOrITé dE Lâ bâNquE dE frâNCE, SONT dEvENuES LES MâîTrESSES INdISCu-TâBLES NON SEuLEMENT dE L’éCONOMIE FrâNçâISE, MâIS dE Lâ POLITIquE FrâN-çâISE. DEuX CENTS FâMILLES, POurSuIT CELuI quI dEvIENdrâ PLuS Târd LE préSIdENT du cONSEIL, SONT MâîTrESSES dE L’éCONOMIE FrâNçâISE ET, EN FâIT, dE Lâ POLITIquE FrâNçâISE. cE SONT dES FOrCES qu’uN ÉTâT déMOCrâTIquE NE dEvrâIT PâS TOLérEr, quE RIChELIEu N’EûT PâS TOLéréES dâNS LE rOyâuME dE frâNCE. l’INFLuENCE dES 200 FâMILLES PÈSE Sur LE SySTÈME FISCâL, Sur LES TrâNSPOrTS, Sur LE CrédIT. lES dEuX CENTS FâMILLES PLâCENT âu POuvOIr LEurS déLéguéS. eLLES INTErvIENNENT Sur L’OPINION PuBLIquE, Câr ELLES CONTrÔLENT Lâ PrESSE. » UN NOuvEâu MyThE, uN NOuvEâu BOuC éMISSâIrE, NâîT âLOrS dâNS uNE frâNCE EN PLEINE CrISE éCONOMIquE. UN MyThE, quI vIENT rELâyEr ET rEN-FOrCEr CELuI TOuT âuSSI POPuLâIrE du « Mur dE L’ârgENT », CONTrE LEquEL 1 S’éTâIT PréTENduMENT BrISé LE « cârTEL dES gâuChES » EN 1924 . tOuTES LES âTTâquES dE Lâ gâuChE vONT déSOrMâIS SE CONCENTrEr CONTrE CES 200 FâMILLES.
9
200 ? nON ! eN réâLITé, 53 FâMILLES MâIS LEurS rEPréSENTâNTS, IL EST vrâI, OCCuPENT 1 312 POSTES d’âdMINISTrâTEur dE SOCIéTé âINSI quE PLuSIEurS dI-zâINES dE MâNdâTS éLECTOrâuX ! 2 lâ PrESSE d’OPPOSITION déNONCE LES CuMuLârdS . DâNS TOuTES LES SO-CIéTéS IMPOrTâNTES, ON rETrOuvE, EN EFFET, LES MêMES FIgurES quI CON-TrÔLENT TOuT, quI déCIdENT dE TOuT. « c’EST L’IMâgE d’uNE TOILE d’ârâIgNéE quI vIENT À L’ESPrIT », éCrIT uN jOurNâLISTE duCRàpOUILLOTEN 1936. eT LE CuMuL dES MâNdâTS d’âdMINIS-TrâTEur N’EST quE L’uN dES éLéMENTS du SySTÈME ! lâ COLLuSION ENTrE LES âFFâIrES ET Lâ POLITIquE EST MONNâIE COurâNTE. lES FIrMES LES PLuS PuIS-SâNTES rECruTENT d’âNCIENS hâuTS FONCTIONNâIrES, dES âMBâSSâdEurS À Lâ rETrâITE, dES déPuTéS, dES SéNâTEurS. lES grâNdES SOCIéTéS âCCuEILLENT PrESquE TOuTES uN âNCIEN MINISTrE dâNS LEur CONSEIL. eT MêME quELquE-FOIS, MâIS Lâ dENréE EST PLuS rârE, uN âNCIEN PréSIdENT du cONSEIL ! l’EN-SEMBLE FOrME uNE IMMENSE NéBuLEuSE, Où IL EST hâSârdEuX dE rETrOuvEr SON ChEMIN. tOuT SEMBLE OrgâNISé POur PréSErvEr LES âvâNTâgES dE Lâ BOurgEOISIE dIrIgEâNTE. l’INTErPéNéTrâTION dONNE LE vErTIgE. lES râMIFI-CâTIONS SONT SâNS FIN. tOuT LE MONdE COuSINE PLuS Ou MOINS. « iMâgINONS, POurSuIT LE jOurNâLISTE, uN RégENT dE Lâ bâNquE dE frâNCE PârLâNT À uN MINISTrE dE Lâ RéPuBLIquE âu NOM dE CES FOrCES CONjuguéES. lES SuggES-TIONS SONT dES OrdrES, LES dOLéâNCES dES uLTIMâTuMS. lâ râISON du PLuS FOrT L’EMPOrTE. » là FLècHE, hEBdOMâdâIrE du râSSEMBLEMENT dES gâuChES, PuBLIE EN 1936 3 uN NuMérO SPéCIâL âu TITrE SâNS âMBIguïTé :FRàncE, vOIcI TEs MàîTREs. lE dOSSIEr déNONCE Lâ MâINMISE Sur LE PâyS Pâr LES RégENTS dE Lâ bâNquE dE frâNCE, ISSuS dES 200 FâMILLES quI CONSTITuENT uN ÉTâT dâNS L’ÉTâT. frâNçOIS mITTErrâNd, éLu PréSIdENT dE Lâ RéPuBLIquE EN 1981, TENTErâ dE CâSSEr CE SySTÈME EN NâTIONâLISâNT À TOur dE BrâS. iL SErâ CONTrâINT dE FâIrE MâChINE ârrIÈrE. lES MyThES, CEPENdâNT, ONT Lâ vIE durE. eT ILS NE TIENNENT PâS TOujOurS COMPTE dES réâLITéS, dES évOLuTIONS, dES révOLuTIONS. QuE dE ChOSES ONT ChâNgé ! lâ frâNCE éCONOMIquE d’âujOurd’huI N’EST PLuS CELLE dE 1934, NI MêME CELLE d’IL y â vINgT âNS. l’ÉTâT éTâIT L’ENNEMI. iL â FâvOrISé uN rENOuvEâu du CâPITâLISME SâNS MêME S’EN âPErCEvOIr. pOuSSé Pâr LES LOBBIES, Pâr Lâ gLOBâLISâTION, Pâr Lâ NéCESSITé dE MOdErNISEr LE PâyS, dE PErMETTrE âuX ENTrEPrISES dE MENEr Lâ guErrE éCONOMIquE MONdIâLE, Pâr Lâ FOuguE dES NOuvEâuX ENTrEPrE-
1
0