//img.uscri.be/pth/982cb24e21961e209d83feb690e3c419b6b15e0f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Les Finances du Parti Communiste Français

De
240 pages

Les finances du Parti communiste : ce thème inquiète et passionne depuis longtemps. Il n?a jamais été exploré à fond ni d?une manière systématique.
Pour la première fois, Jean Montaldo propose une vue d?ensemble de l?énorme appareil financier du P.C.F. et dévoile « sa face cachée typiquement capitaliste ». Il nous apprend que « le P.C.F. contrôle plusieurs centaines d?entreprises et sociétés commerciales qui monopolisent les marchés des municipalités communistes et des pays de l?Est ».

Journaliste et écrivain, auteur de : Les Corrompus, sur l?affaire des policiers de Lyon, Dossier S? comme Sanguinetti, Dossier O.R.T.F. 1944/1974 : Tous coupables, qui ont prouvé l?indépendance de sa démarche et la valeur de ses enquêtes sans complaisance, Jean Montaldo démonte ici « les mécanismes qui font du P.C.F. le parti le plus riche et le plus capitaliste de France ».

Ce livre se propose de « contribuer, comme les précédents, à l?assainissement des moeurs politiques, tant réclamé par la gauche et la droite ».

Voir plus Voir moins
Les finances du Parti communiste : ce thème inquiète et passionne depuis longtemps. Il n'a jamais été exploré à fond ni d'une manière systématique.
Pour la première fois, Jean Montaldo propose une vue d'ensemble de l'énorme appareil financier du P.C.F. et dévoile « sa face cachée typiquement capitaliste ». Il nous apprend que « le P.C.F. contrôle plusieurs centaines d'entreprises et sociétés commerciales qui monopolisent les marchés des municipalités communistes et des pays de l'Est ».
Journaliste et écrivain, auteur de : Les Corrompus, sur l'affaire des policiers de Lyon, Dossier S? comme Sanguinetti, Dossier O.R.T.F. 1944/1974 : Tous coupables
, qui ont prouvé l'indépendance de sa démarche et la valeur de ses enquêtes sans complaisance, Jean Montaldo démonte ici « les mécanismes qui font du P.C.F. le parti le plus riche et le plus capitaliste de France ».
Ce livre se propose de « contribuer, comme les précédents, à l'assainissement des moeurs politiques, tant réclamé par la gauche et la droite ».