Les salutations en pays baoulé

-

Livres
134 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans la vie quotidienne, saluer quelqu'un relève d'une marque d'attention, de civilité ou de respect que l'on lui accorde. Chez les peuples africains, en général, la salutation mutuelle entre les personnes vivant dans un même environnement revêt une importance capitale. Pour la plupart d'entre eux, les salutations se font avec des formules différences suivant les moments déterminés par le positionnement du soleil et aussi, selon les circonstances de la vie. Il convient de souligner également que ces salutations requièrent des réponses adéquates. Tout ceci constitue des savoirs et savoir-faire qui sont des techniques difficiles à maîtriser.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 85
EAN13 9791093030043
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,065 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LES SALUTATIONS EN PAYS BAOULÉ
1
2
Kofi Bernadette Akissi
Les salutations en pays baoulé
3
Dédicace
-Mes chers parents -Enfants et petits enfants -Toutes les personnes qui s’intéressent à la culture africaine, ivoirienne et qui accordent une attention particulière aux salutations en pays baoulé.
4
Remerciements
Mes remerciements les plus sincères s’adressent à tous ceux et toutes celles qui ont œuvré pour la réalisation de cet ouvrage. Particulièrement, je reste reconnaissante à : - Monsieur Philippe Leurette, mon beau-frère, un Français qui , par sa volonté à apprendre la langue de son épouse, ma sœur, m’a inspirée pour l’élaboration de ce livre. - Mes enfants et petits-enfants résidant en France et en Côte d’Ivoire, pour leur intérêt et leurs encouragements à l’aboutissement heureux de ce projet. Enin, toute ma reconnaissance à Nannan N’Guessan Bégbin, chef du village de Krangrassou-Alluibo (S/P de Dimbokro), membre-fondateur du Conseil Supérieur des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire, auteur de la préface ci- dessous.
5
K o f f i B e r n a d e t t e A k i s s i
© GAD Éditions, Abidjan, 2014. ISBN 979-10-93030-04-3 Tous droits réservés pour tous pays.
6
Préface
L e s s a l u t a t i o n s e n p a y s b a o u l é
adame Kofi Bernadette Akissi, Linguiste, Ethnologue, Pédagogue émérite, sont autant de qualiicatifs qui vous M accompagnent et tiennent place; lorsqu'on parcourt l’œuvre de recherches personnelles et approfondies que vous avez bien voulu soumettre à ma sagacité. Le mérite est vôtre. La bénédiction vous accompagne, car c'est à l'autorité coutumière que vous faites juge de vos travaux. La ierté qui se dégage au vu de la valorisation d'un pan important de la culture Akan, fait de vous une digne ille d'Afrique et de Côte d'Ivoire. En effet, au-delà de vos connaissances académiques reconnues, vous indiquez, du doigt votre enracinement dans nos valeurs authentiques. « Les salutations en pays baoulé », car c'est d'elles qu'il s'agit, constituent un thème bien singulier et très important dans l'univers linguistique Akan. Elles sont au départ de tout rapport humain de communication. Qu'elle soit verbale, gestuelle ou tambourinée, la communication est toujours précédée de salutations. L'articulation du document consacre la riche connaissance pédagogique de l'auteur ainsi que la maîtrise de la didactique qui sou-tend sa stratiication. Les variantes toniques, les expressions émotionnelles liées aux inluences linguistiques de voisinage des
7
K o f f i B e r n a d e t t e A k i s s i
peuples, expliquent la complexité et la richesse de la langue baoulé constatées dans les salutations. Reconnaître cela et mettre les différentes formes de salutations en pays baoulé à la disposition du citoyen, force le respect et la considération de l'auteur. C'est pourquoi, je la félicite et lui rend hommage, non seulement pour avoir osé, mais surtout, pour avoir réussi. Beaucoup est dit. Et beaucoup reste certainement à dire à propos des salutations en pays baoulé. Cependant, il faut retenir que : « pour loger le serpent boa, il n'est point nécessaire de tenir compte de sa taille pour construire son abri ».Madame Kofi Bernadette Akissi l'a si bien compris. Que gloire et honneur lui soient donc rendus pour le triomphe de la culture langagière africaine.
Fait à Abidjan, le 10 mai 2007 Nannan N'guessan Bégbin, Conseiller pédagogique à la retraite Chef du village de Krangrassou-Alluibo, Membre-fondateur du Conseil Supérieur des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d'Ivoire.
8
L e s s a l u t a t i o n s e n p a y s b a o u l é
Avant-propos
n ce troisième millénaire, les recherches scientiiques ont abouti aux Nouvelles Technologies de l'Information et de la E Communication (Ntic) qui ont rendu désuètes la plupart des trouvailles antérieures. Ainsi, l'ordinateur, avec ses logiciels spéciiques, a détrôné l'ancienne machine à écrire. Le téléphone portable repousse de plus en plus le téléphone ixe. La télévision domestique fait de l’ombre au grand écran du cinéma. Ainsi, à travers la télévision, la radio et l'Internet, qui véhiculent les informations et les images d'un continent à l'autre, le grand vent de la mondialisation soufle ; et semblable à la tempête « Katrina, » il détruit et emporte sur son passage tout ce qui n'est pas solidement implanté. En Afrique, l’acculturation des populations est d’autant plus facile que beaucoup de jeunes n’ont plus de répères culturels africains ou alors, ils minimisent ceux qui leurs sont présentés. Ainsi, certains d’entre eux sont plutôt branchés sur tous les apports culturels européens et américains. Ils acceptent tout, jusqu’aux pratiques immorales (’homosexualité et autres) qui n’existent pas dans les modèles traditionnels africains, tandis qu’ils demeurent ignorants de la culture de leur propre terroir. D’autres ne comprennent même pas leur langue maternelle
9