Les tisseurs de quotidien

Les tisseurs de quotidien

-

Livres
152 pages

Description

Les auteurs mettent en valeur la dimension quotidienne de l'accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité, la relation essentielle qui se tisse au jour le jour, en dépit de la technicisation croissante des interventions imposée par les référentiels professionnels.
Les temps et les actes a priori banals du quotidien sont en réalité les supports à toute action d'accompagnementéducatif, social ou soignant des personnes en situation de vulnérabilité. Les auteurs ont souhaité dans cet ouvrage revaloriser ces moments dits «ordinaires» en les incluant dans une réflexion sur l'éthique de l'accompagnement, à l'heure où les référentiels professionnels tendent à une technicisation des interventions. Ils s'appuient sur des situations rencontrées, sur des écrits de professionnels en formation et revisitent certains auteurs et concepts.
Arlette Durual, assistante sociale de formation initiale, sociologue, est actuellement coordinatrice pédagogique du pôle des formations en travail social à l'ADEA à Bourg-en-Bresse.
Patrick Perrard, moniteur-éducateur puis éducateur spécialisé, doctorant en sciences de l'éducation, est actuellement responsable du pôle des formations en travail social à l'ADEA (Bourg-en-Bresse). Il a publié avec Philippe Gaberan, Moniteur-éducateur (érès, 2004, réédité de nombreuses fois) et avec Arlette DurualAMP : aide médico-psychologique (érès, 2008). Il a également collaboré à la revue Reliance.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 mars 2016
Nombre de visites sur la page 10
EAN13 9782749215938
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Couverture de l'epub
Arlette Durual et Patrick Perrard

Les tisseurs de quotidien

Pour une éthique de l’accompagnement de personnes vulnérables

Présentation

Comment prendre soin des personnes fragiles, vulnérables, dépendantes ? Comment veiller à ce que leur dignité soit préservée ? Comment participer à leur reconnaissance ? L'accompagnement de ces personnes dans des temps dits « ordinaires », l'attention portée à leurs besoins spécifiques, le partage d'espaces, d'activités... sont autant de fils à tisser pour construire un « vivre ensemble » qui donne du sens à notre présence au monde. Dans le secteur des personnes âgées, ou des enfants et des adultes lourdement handicapés, le partage et l'accompagnement du quotidien semblent maintenant réservés à quelques professionnels, dont le travail a tendance à être dévalorisé. Pourtant, lorsque les AMP ou les moniteurs-éducateurs font le récit de l'infiniment petit, donnent la part belle aux « petits riens », s'appliquent à donner le sens du geste, ils révèlent la richesse de ce qui chaque jour s'accomplit. Les auteurs témoignent ici, à travers de nombreux exemples concrets, de la nécessité d'inscrire l'action de ces professionnels du côté de l'humanité et de l'éthique de l'accompagnement plutôt que du côté de l'opérationnalité et de la technicité.

Table des matières

  • Avant-propos
  • Introduction
    • Qualifier le quotidien …
  • I. Variations autour du quotidien
    • Des espaces temps à identifier
      • Un quotidien qui se répète ?
      • Les temps informels
    • Des « espaces temps » à habiter
      • Routine et quotidien
      • Un quotidien peuplé d’imprévus
      • Investir les « recoins » du quotidien
    • Une combinaison de quotidiens
      • Des quotidiens qui s’affrontent
      • Un rapport individuel au quotidien
  • II. De la dépersonnalisation à la reconnaissance
    • Relégation et dépersonnalisation
      • Vulnérabilité et relégation
      • Les processus de dépersonnalisassent
    • De la reconnaissance par le « vivre-ensemble »
      • Regard sur la psychothérapie institutionnelle
      • Quotidien et animation
      • Les activités de « médiations »
    • Quotidien et lien social
      • Milieu ordinaire et relégation sociale
      • Passer du lieu au lien
  • III. Pour une observation engagée des quotidiens
    • Des soutènements du quotidien ...
      • Des objets insignifiants ...
      • … qui donnent du sens
    • ... à repérer et à décrypter
      • Savoir interroger le quotidien
      • L’art du quotidien
    • Des personnes à reconnaître...
      • La découverte...
      • … à la rencontre
  • IV. Penser sa posture professionnelle
    • Revenir à l’essence du projet
      • L’émergence du projet individuel
      • Retrouver le sens du projet
    • Métis : art de faire ... et dire
      • Métis : art de faire...
      • Art de faire et dire…
    • Pour une posture professionnelle métis-sée
      • Devenir professionnel...
      • Accueillir, être engagé …
      • Interroger sa pratique…
  • Conclusion
  • Bibliographie

Avant-propos

Nous avons débuté l’histoire d’une écriture à « deux mains » en 2008, avec l’ouvrage AMP. Aide médico-psychologique, un métier à découvrir, des professionnels à reconnaître. Un bon accueil a été fait à cette première production commune et, depuis, des professionnels nous interrogent : « À quand la suite ? » Reprenant cette invitation, et toujours mus par l’envie de transmettre ce qui nous est donné d’entendre ou d’observer, à partir des terrains où s’exerce l’accompagnement des personnes en situation de handicap, de dépendance ou encore de vulnérabilité, nous avons décidé de reprendre le chemin de l’écriture.

C’est une volonté de valoriser ce qui fait le « terreau » de l’accompagnement éducatif et social qui nous a tout particulièrement animés ; une volonté de rendre visible ce qui pourrait passer inaperçu, ce qui ne s’apparente pas à une « performance ». Une volonté également de mettre en avant ce qui n’est guère mesurable et qui, pourtant, est au cœur des métiers du social, dès lors que ceux qui les exercent ne se résignent pas à être de simples « prestataires de service ».