Les travailleuses du sexe chinoises au Cameroun

-

Livres
292 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage a pour objet la prostitution chinoise au Cameroun. Il est fondé sur des investigations anthropologiques menées de 2012 à 2015 auprès des travailleuses du sexe chinoises, des clients et prostitués camerounais. L'approche employée met en lumière les trajectoires de vie des protagonistes, ainsi que l'organisation du marché du sexe dans les villes de Yaoundé et de Douala. L'ouvrage révèle également l'influence des prostituées chinoises sur l'imaginaire de la sexualité des Camerounais.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 mars 2017
Nombre de lectures 878
EAN13 9782140031779
Langue Français
Signaler un problème
PatienceBILIGHATOLANE
Les travailleuses du sexe chinoises au Cameroun
Préface de Pascale Absi et Monique Selim ANTHROPOLOGIE C R I T I Q U E
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-11478-1 EAN :9782343114781
Les travailleuses du sexe chinoises au Cameroun
CollectionAnthropologie critiquedirigée par Monique SELIM Cette collection a trois objectifs principaux :
- renouer avec une anthropologie sociale détentrice d’ambitions politiques et d’une capacité de réflexion générale sur la période présente,- saisir les articulations en jeu entre les systèmes économiques devenus planétaires et les logiques mises en œuvre par les acteurs,- étendre et repenser les méthodes ethnologiques dans les entreprises, les espaces urbains, les institutions publiques et privées, etc.
Dernières parutions
Marie-Dominique Garnier :Alphagenre, 2016 Julie Lourau :Fêtes populaires et carnaval, le commerce de rue en temps de fête à Salvador de bahia,2015 Wenjing Guo :Internet entre Etat-parti et société civile en Chine, 2015 Querrien Anne, Selim Monique :: une plus-valueLa libération des femmes mondiale2015 Ferdinando Fava,Qui suis-je pour mes interlocuteurs ?2014 Roch Yao GNABÉLI,Les mutuelles de développement en Côte d’Ivoire. Idéologie de l’origine et modernisation villageoise, 2014. Gaëtane LAMARCHE-VADEL,Politiques de l’appropriation, 2014. Mathieu CAULIER,De la population au genre. Philanthropie, ONG, biopolitiques dans laglobalisation,2014. Bernard HOURS & Monique SELIM,L’enchantement de la société civile globale, ONG, femmes gouvernance,2014. Nicole KHOURI & Joana PEREIRA LEITE :Khojas isamiili du Mozambique colonial à la globalisation2014. Claire MESTRE,Maladies et violences ordinaires dans un hôpital malgache, 2014. Françoise HATCHUEL,Transmettre ? Entre anthropologie et psychanalyse, Regards croisés sur des pratiques familiales, 2013. Yannick FER & Gwendoline MALOGNE-FER,Le protestantisme évangélique à l’épreuve des cultures, 2013. Monique SELIM,Hommes et femmes dans la production de la société civile à Canton, 2013. Nicole FORSTENZER,Politiques de genre et féminisme dans le Chili post-dictature, 2012. Marie BONNET,Anthropologie d’un service de cancérologie pédiatrique, 2011.
Patience BILIGHATOLANE Les travailleuses du sexe chinoises au Cameroun
RemerciementsCet ouvrage n’aurait pu voir le jour sans le soutien financier de l’IRD et les conseils pertinents de Pascale Absi, Bernard Hours, Bernard Mérigot et Monique Selim. Merci à vous.
SOMMAIRE PRÉFACE Entre ambiguïté et ambivalence : une anthropologie de la prostitution .........................................................................9 Pascale Absi et Monique Selim Notes au lecteur ........................................................................13 PRÉAMBULE L’anthropologie m’a libérée .....................................................15 L’UNIVERS PROSTITUTIONNEL SINO-CAMEROUNAIS Une esquisse anthropologique ..................................................25 Un terrain difficile ....................................................................41 La prostitution au Cameroun ....................................................73 L’OFFRE CHINOISE MULTIDIMENSIONNELLE Le corps des femmes ................................................................93 Un système financier illégal ...................................................115 L’argent ..................................................................................137 Une prostitution chinoise plurielle .........................................157 Les mouroirs chinois ..............................................................185 LA RÉUSSITE CHINOISE Les clients ...............................................................................197 La colère des Camerounaises .................................................219 L’essor de la médecine chinoise .............................................255 CONCLUSION De l’autonomisation à l’asservissement .................................269 Bibliographie ..........................................................................277 Annexe....................................................................................283
PRÉFACE Entre ambiguïté et ambivalence : une anthropologie de la prostitutionPascale Absi, Monique Selim Àplus d’un titre, l’ouvrage que nous livre Patience Biligha Tolane va surprendre le lecteur, le plongeant dans un micro-univers généralement resté dans l’ombre : les travailleuses du sexe chinoises installées au Cameroun et séduisant par mille stratagèmes, bien mieux que leurs consœurs camerounaises, les clients camerounais portés comme ils le disent bien naïvement au « paradis ». L’étude de laprostitution, qui fait l’objet de cet ouvrage à travers un segment spécifique, paraît essentielle, en premier lieu, pour comprendre les nouvelles grammaires du travail dans la période présente et c’est pourquoi il faut tout d’abord revenir sur la dénomination de travail du sexe. La construction de la catégorie de travail du sexe est inventée aux USA à la fin des années 1970 et sa diffusion progressive a pour conséquence importante l’abandon des anciennes conceptions de la prostitution comme problème social, public, politique, moral. Dans le champ des sciences sociales, les demandes de reconnaissance en tant que travailleurs et travailleuses du sexe, ont stimulé l’approche de la prostitution en termes de travail et de métier de service requérant des compétences particulières. De ce fait, son analyse s’est en partie extraite du champ de la déviance et d’une interprétation univoque de l’oppression des femmes pour mobiliser les outils de la sociologie du travail et des