Monarchies et sociétés d

Monarchies et sociétés d'Arabie

-

Livres
363 pages

Description

La décennie 1990 et le monde post-2001 constituent une période charnière pour les monarchies d'Arabie : pression internationale, remplacement des élites dirigeantes par leurs héritiers, réformes économiques pour faire face à la mondialisation, afflux de jeunes, présence massive d'expatriés, baisse du niveau de vie, confrontation entre des aspirations à la vie moderne et des résistances traditionnelles, apparitions de nouvelles élites, etc. Cest pour relever ces défis internes que les dirigeants de ces pays ont amorcé de nouvelles orientations politiques que l'auteur sattache à analyser grâce à ses fréquents séjours sur le terrain et les nombreux liens tissés tant avec des personnalités de la société civile qu'avec les élites dirigeantes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2006
Nombre de lectures 53
EAN13 9782724686623
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Mondes
Mondes
Fatiha Dazi-Héni
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
Le temps des confrontations
La péninsule Arabique est de nouveau l’un des centres du monde :
l’augmentation des cours du baril de pétrole, de 11 à 70 dollars, permet aux monarchies
d’Arabie de connaître le plus spectaculaire boom financier et immobilier de leur Monarchies
histoire.
La région a davantage évolué en vingt-cinq ans que sur les quinze siècles
précédents, alors que le Moyen-Orient a connu deux guerres du Golfe, la chute et sociétés d’Arabie
du régime de Saddam Hussein, la pression américaine post-2001, et vu la
menace d’Al-Qaida se déployer sur son territoire et la puissance iranienne se renforcer. Le temps des confrontations
Conservatrices ou libérales, les dynasties d’Arabie ont compris que le
monde avait changé : elles arbitrent une transition politique qu’elles entendent
contrôler et composent pour ce faire avec leurs élites technocratiques. Des
évolutions notables ont eu lieu – souvent sous la pression américaine et interna- Fatiha Dazi-Héni
tionale – de manière différente dans ces monarchies : Arabie Saoudite et Oman,
Émirats arabes unis et Qatar, Bahreïn et Koweït.
Les nouvelles générations princières baignées de culture politique anglo- Préface de Gilles Kepel
saxonne et libérale auront-elles néanmoins raison d’un radicalisme islamiste Postface du Dr Ghanim al-Najjarsalafiste croissant, hostile aux États-Unis et à l’Iran, opposé aux chiites et au
choix de gouvernance libérale aujourd’hui en vigueur ?
Fatiha Dazi-Héni permet de construire une grille de lecture des régimes et
des sociétés de ces six États d’Arabie et fournit des clés de compréhension
sur les dynamiques et les enjeux régionaux. Voici un livre de référence, sur des
pays jusque-là méconnus, à un moment décisif pour l’avenir de certains d’entre
eux comme pour l’équilibre mondial.
Fatiha Dazi-Héni est chercheur associé au CERI, Centre d’études et de recherches
internationales de Sciences Po, membre du programme « Golfe » dirigé par Gilles Kepel. Elle est
également expert de la péninsule Arabique à la Délégation aux affaires stratégiques
(ministère de la Défense).
™xHSMHMEy609028z
22,00€
ISBN 2-7246-0902-6 – Code SODIS 949 797.1
Extrait de la publication
Design Graphique : Hémisphères & compagnie
Fatiha Dazi-Héni
Monarchies et sociétés d’Arabie01res_MonarArab.fm Page 1 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Monarchies
et sociétés d’Arabie
Le temps des confrontations
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 3 Jeudi, 2. février 2006 5:26 17
Mondes
Monarchies
et sociétés d’Arabie
Le temps des confrontations
Fatiha Dazi-Héni
Préface de Gilles Kepel
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 4 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Catalogage Électre-bibliographie (avec le concours des Services de
documentation de la FNSP)
Monarchies et sociétés d’Arabie : le temps des confrontations / Fatiha
DaziHéni – Paris : Presses de Sciences Po, 2006.
ISBN 2-7246-0902-6
RAMEAU :
–Monarchie : Arabie
: Politique et gouvernement : 1990-…–Arabie
–Arabie : Conditions sociales : 1990-…
DEWEY :
– 320.7-530 : Science politique (politique et gouvernement) – Conjoncture et
conditions politiques – Péninsule Arabique
Public concerné : public intéressé
La loi de 1957 sur la propriété intellectuelle interdit expressément la photocopie à usage
collectif sans autorisation des ayants droit (seule la photocopie à usage privé du copiste est
autorisée).
Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, du présent ouvrage est
interdite sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de
copie (CFC, 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris).
© 2006, PRESSES DE LA FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES
Extrait de la publicationISBN - version PDF : 978272468199401res_MonarArab.fm Page 5 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
À Hadj Kaddour Dazi et Hadja Halima Daouadji-Dazi,
mes parents
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 7 Jeudi, 2. février 2006 5:02 17
Table des matières
Remerciements 11
Liste des abréviations 15
Sites internet 17
Préface de Gilles Kepel 19
Carte régionale / Péninsule Arabique 22
Introduction 25
I - LES MONARCHIES CONSERVATRICES
D’ARABIE SAOUDITE ET D’OMAN
Carte / Royaume d’Arabie Saoudite 38
Carte / Sultanat d’Oman 39
Arbre généalogique / Dynastie des AL Saoud 40
Introduction 41
Chapitre 1 / LES DYNASTIES AL SAOUD ET AL BÛ SA’ÎD 43
• Fondements et construction de l’État AL Saoud 43
Oman et la stratégie de légitimation
des AL Bû Sa’îd 47
Des régimes autoritaires contraints de s’ouvrir 52
Chapitre 2 / DES SOCIÉTÉS TRADITIONNELLES
EN PLEINE MUTATION 65
Évolution de la structure des populations 65
Réalités urbaines
et transformations sociales (1994-2004) 68
Bouleversements sociaux en Arabie Saoudite 76
Chapitre 3 / LA CRISE DE LÉGITIMITÉ DU RÉGIME SAOUDIEN 85
La fin du monopole institutionnel
du clergé conservateur 86
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 8 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
8
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
La monarchie AL Saoud
face aux contestations islamistes 103
L’entreprise de re-légitimation
du régime AL Saoud 112
eChapitre 4 / QUEL SULTANAT D’OMAN AU XXI SIÈCLE ? 125
Une nouvelle élite
en quête de réformes économiques 126
La question de la succession en Oman 132
Conclusion 137
II - L’OUVERTURE DES MONARCHIES
DU QATAR ET DES EAU
Carte / Émirat du Qatar 140
Carte / Fédération des Émirats arabes unis 141
Arbre généalogique / Dynastie des AL Nahyân 142
Arbre généalogique / Dynastie des AL Maktûm 143
Introduction 145
Chapitre 5 / VERS LA MODERNITÉ POLITIQUE
DANS LES ÉMIRATS ARABES UNIS 149
La domination des AL Nahyân
sur Abû Dhabî 150
Les AL Maktûm shaykh-s de Dubaï 151
La création des Émirats arabes unis 153
L’avenir de la Fédération des Émirats
arabes unis 165
Chapitre 6 / LA LIBÉRALISATION AU QATAR 173
La domination de la dynastie AL Thânî 173
Les règnes de shaykh Khalîfa
et de shaykh Hamad 180
Chapitre 7 / EXISTER PAR LA MONDIALISATION 193
Le miroir du « phénomène dubaïote » 194
Dubaï, une menace pour le système fédéral ? 202
Qatar : le choix de la globalisation 208
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 9 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
9
Table des matières
Chapitre 8 / IDENTITÉ MONDIALE
VERSUS IDENTITÉS NATIONALES 215
La marginalisation des nationaux 216
Le besoin d’Amérique
face aux incertitudes régionales 222
Conclusion 227
III - LES MONARCHIES « LIBÉRALES »
DU KOWEÏT ET DE BAHREÏN
Carte / Émirat du Koweït 230
Carte / Royaume de Bahreïn 231
Arbre généalogique / Dynastie des AL Sabâh 232
Introduction 233
Chapitre 9 / DYNASTIES ET ÉLITES 235
Le rôle politique des élites marchandes 240
L’émergence d’une élite politique au Koweït 252
L’expérience démocratique, « un bilan mitigé » 265
Chapitre 10 / DES SUCCESSIONS ET UN AVENIR INCERTAINS 271
Le conflit de génération
au sein de la dynastie AL Sabâh 271
Bahreïn : des visions du monde divergentes 279
La crédibilité du processus de démocratisation 287
Quel avenir pour les modèles
monarchiques réformés ? 295
Conclusion 299
Conclusion générale 301
Postface 313
Annexes 317
Bibliographie 343
Index 353
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 11 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Remerciements
Cet ouvrage doit beaucoup à la confiance que m’ont témoignée les
professeurs de l’Institut d’études politiques de Paris à l’origine d’un
programme doctoral sur le monde arabe et musulman, à commencer par le
regretté Rémy Leveau qui nous a quitté au cours du mois de mars 2005. Il
n’a jamais ménagé sa peine pour m’aider à me rendre sur le terrain, et mon
grand regret est de n’avoir pas eu le temps de lui soumettre mon travail.
Ghassan Salamé, l’un des meilleurs connaisseurs internationaux de la
péninsule Arabique m’a également été d’un grand soutien, par ses
recommandations auprès de ses contacts académiques et institutionnels
dans le Golfe. Je remercie Gilles Kepel qui dirige la Chaire Moyen-Orient à
l’Institut d’études politiques de Paris pour m’avoir toujours associée aux
travaux de son équipe et me faire l’honneur d’écrire la préface de ce livre. Je
suis enfin fort reconnaissante à Bertrand Badie, professeur de relations
internationales à l’Institut d’études politiques de Paris, de m’avoir le premier
accordé sa confiance.
Il me faut remercier aussi tous ceux qui m’ont permis de réaliser ce travail, à
savoir les nombreux acteurs sociaux et institutionnels de ces pays, devenus
pour la plupart des amis précieux, et pardon à ceux nombreux que je ne peux
citer. Merci donc aux professeurs Ghanim al-Najjar (auteur de la postface),
Dr Khaldun al-Naqeeb et Dr Shamlân Al-Essa (mes meilleurs soutiens à
l’Université de Koweït), Dr Rasha Al Sabâh (ancien recteur de l’Université de
Koweït), Abd al-Aziz al-Saqr (patriarche des familles marchandes et ancien
président de la Chambre de commerce et de l’industrie koweïtienne), Hassan
Ali Al-Ibraheem (président d’une ONG pour le développement et l’éducation
des enfants dans le monde arabe), Ali al-Kandari, Khaled et Hilal al-Mutayri,
Alî al-Rashid, Salwa et Muhammad Darwish, Hania et Muhammad
Ashkenani et Tayeb Dajani (tous du Koweït), de même que Marc Baretty
(ancien premier conseiller de l’ambassade de France à Koweït) ; Muhammad
al-Rahbi, Hanan et Abd al-Qadîr Askalân d’Oman, mais aussi Marc Valéry
dont les travaux sur Oman (doctorat à l’Institut d’études politiques de Paris,
juillet2005) et les discussions échangées ont été fort bénéfiques;
Dr Muhammad Jaber al-Ansârî (conseiller du roi de Bahreïn) et Ayman
Arakat notamment de Bahreïn ; Dr Nawaf Y. al-Othman (ex-membre du
Conseil consultatif saoudien), l’ensemble du département de sciences politiques
de la King Saud University, avec notamment les Dr Nasser al-Braik, Abdul
Karim al-Dakheel, Dr Hassan al-Namla, Dr Raeed al-Krimly, Dr Abdullah
alHomaid, Dr Abdurahman al-Said (proche conseiller politique du roi ‘Abd01res_MonarArab.fm Page 12 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
12
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
Allah sur les questions régionales et internationales), mais aussi les princes
‘Abd al-Azîz Bin Salmân Al Saoud (vice-ministre saoudien du Pétrole),
Dr Faysal Bin Salmân AL Saoud (directeur de Sharq al-Awsat) et le prince
Abdullah Bin Faisal Bin Turkî Al-Abdullah AL Saoud (ancien président de la
Saudi Arabia General Investment Authority), Redha Kazem et toute sa famille
d’Arabie Saoudite, de même que Bernard Poletti (ancien ambassadeur de
France en Arabie Saoudite) et Issa Maraut (ancien deuxième conseiller de
l’ambassade de France à Riyad) ; Dr Jamal Sanad al-Suweïdi (directeur du
Centre émirien d’études stratégiques à Abû Dhabî), Christian Muchbahani
(Dubaï Bank) et Abdel-Aziz Dazi pour leur aide logistique et les réseaux de
relations qu’ils ont mis à ma disposition à Dubaï et Abû Dhabî, mais aussi
Bernard el-Ghoul dont les recherches sur Dubaï ont constitué un précieux
apport et enfin et surtout Mehdi Dazi qui, grâce à sa position de spécialiste
des marchés du Golfe, m’a permis d’avoir accès à un niveau privilégié de
contacts et d’informations sur les technocrates golfiens les plus en vue
aujourd’hui.
Merci à Wolfgang Köhler, correspondant Moyen-Orient au Frankfurter
Allgemeine Zeitung Für Deutschland, avec lequel j’ai régulièrement observé
la vie politique koweïtienne et bahreïnienne. Je remercie encore Anie
Montigny, anthropologue et spécialiste du Qatar, pour m’avoir accordé un
temps précieux à m’éclairer sur l’organisation tribale au Qatar.
Je tiens en outre à rendre hommage à l’important travail de relecture
d’Alain Dieckhoff (directeur de recherche au CNRS-CERI) qui m’a par
ailleurs toujours associée avec Laurence Louër (chercheur sur le Golfe au
CERI) aux séminaires organisés sur cette région par le Centre d’études et de
recherches internationales. Outre l’apport intellectuel de ces échanges, leur
disponibilité et leur confiance ont constitué pour moi un réconfort précieux.
Sans oublier Julie Thermes et Marie-Geneviève Vandesande des Presses de
Sciences Po pour leur relecture attentive, ainsi que Benoît Martin et Patrice
Mitrano de l’atelier de cartographie de l’Institut d’études politiques de Paris.
Merci enfin à ceux qui m’ont honorée de leur confiance pour faire aboutir
ce projet qui a mis plus de quatre ans à prendre forme, à commencer par
Marc Perrin de Brichambaut, ex-directeur des Affaires stratégiques (DAS) au
ministère de la Défense, aujourd’hui secrétaire général de l’OSCE qui m’a
vivement encouragée à rédiger cet ouvrage.
Je n’oublie pas ceux qui m’ont apporté leur soutien, leurs critiques
constructives et une lecture attentive du manuscrit : Muriel Maraut, Sakina
Boukheima-Bonne et Diane Masson. Merci aussi à Bernard Hourcade
(directeur de recherche au CNRS-Ivry), spécialiste de l’Iran pour les
nombreux échanges sur la zone et les conseils prodigués ainsi qu’à Nelida
Fuccaro (Université d’Exeter), DrMadawi al-Rasheed (King’s
CollegeOxford), Dr James Piscatori (Université d’Oxford) et Dr Mai Yamani (Royal
Institute for International Affairs).
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 13 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
13
Remerciements
Il faut encore associer ici mes amis dont le soutien a été indéfectible,
notamment Anne-Gabrielle Castagnet, Sophie Jouineau, ma regrettée
Isabelle Cordonnier, Jeanne Ramadier, Martine Kermanach, Valérie Florent
et Brigitte Curmi, mais aussi Pierre Conesa, Irène-Jung-Mi Gounon, Soad
Zerrouki, Françoise Sellier et François-Xavier Trégan.
Enfin, je tiens à témoigner toute ma reconnaissance à ceux qui ont toujours
été présents, surtout dans les moments de doute. Mes parents, Hadj Kaddour
et Hadja Halima, à qui je dédie cet ouvrage, mes frères et sœurs, mon époux
et mes enfants, Aïmen-Ali et Meyssoun. Merci à eux de m’avoir
accompagnée et soutenue jusqu’au terme de cette entreprise.01res_MonarArab.fm Page 15 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Liste des abréviations
ADIA Abu Dhabi Investment Authority
ADNOC Abu Dhabi National Oil Company
ANDH Association nationale des droits de l’homme
ARAMCO Arabian American Company
BBC British Broadcasting Corporation
BCHR Bahrain Center of Human Rights
BMA Bahrain Monetary Agency
CCG/CCEAG Conseil de coopération du Golfe, rebaptisé Conseil
de coopération des États arabes du Golfe
CDLR Committee for the Defense of the Legitimate Rights,
Arabie Saoudite
CES Conseil économique suprême, Arabie Saoudite
CNF Conseil national fédéral, Émirats arabes unis
CPS Conseil pétrolier suprême, Arabie Saoudite
CIJ Cour internationale de justice
CNN chaîne de télévision satellite américaine
DAFZ Djebel Ali Free Zone, Dubaï
DDIA Dubai Development Investment Authority
DED Department of Economic Development
DFSA Dubai Financial Security Authority
DIC Dubai Internet City
DIFC Dubai International Financial Centre
DIFX Dubai Internatancial Exchanges
DMC Dubai Media City
Dolphin projet gazier EAU / Qatar
EAU Émirats arabes unis
Financial centre financier à Bahreïn
Harbour Centre
FLPGAO Front de libération populaire du golfe Arabe occupé,
Dhofar en Oman01res_MonarArab.fm Page 16 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
16
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
GAFI Groupe d’action financière
GME / GMO Greater Middle East / Grand Moyen-Orient
GNL Gaz naturel liquéfié
GTL Gas To Liquid
HRW Human Rights Watch
IISS International Institute for Strategic Studies
JSC Jazeera Satellite Channel
KIA Kuwait Investment Authority
MBC Middle East Broadcasting Channel
MEPI Middle East Partnership Initiative
MIRA Movement for Islamic Reforms in Arabia
OCDE Organisation de coopération et de développement
économique
OIT Organisation internationale du travail
OMC Organisation mondiale du commerce
ONU Organisation des Nations unies
OPEP Organisation des pays exportateurs de pétrole
ORBIT réseau télévision et radio satellite arabe à capitaux
saoudiens
OST Organisme supérieur de tourisme, Arabie Saoudite
PIB Produit intérieur brut
PME Petites et moyennes entreprises
QP Qatar Petroleum
Qatar Cité de l’éducation
Foundation
QNB Qatar National Bank
QSCEIA Qatar Supreme Investment Council for Economic
and Investment Affairs
UNDP United Nations Development Program
UOG UAE Offset Group
US CENTCOM United States Central Command
SAMA Saudi Arabian Monetary Agency
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 17 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Sites internet
www.aljazeera.net
www.alwatan.com.sa
www.ameinfo.com
www.brook.edu
www.bma.gov.bh
www.cia.gov
www.crisisgroup.org
www.csis.org
www.difc.ae
www.diwan.com
www.dree.org
www.eia.doe.gov
www.elaph.com
www.ecss.co.ae
www.grc.ae
www.gulfnews.com
www.gulf2000.columbia.edu
www.heritage.org
www.hrw.org
www.icmkw.org
www.iiss.org
www.kia.gov.kw
www.middleeast.org
www.mideasti.org
www.opec.org
www.oxan.com
www.rsf.org
www.sama.gov.sa
www.saudiaramco.com
www.saudi-american-forum.org
www.saudielection.com
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 18 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
18
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
www.sawtaljihad.com
www.state.gov/secretary
www.taleea.com
www.un.org
www.unctad.org
www.undp.org
www.unido.org
www.worldbank.org
www.yaislah.org01res_MonarArab.fm Page 19 Jeudi, 2. février 2006 2:13 14
Préface de Gilles Kepel
n ce début du millénaire, la péninsule Arabique est –de
nouveau – l’un des centres du monde. En ces années où l’islamEest devenu l’un des enjeux géopolitiques majeurs de la planète,
La Mecque constitue un point de référence aussi important qu’à
l’époque où le Coran fut révélé au Prophète, il y a quatorze siècles. Et
le contrôle des lieux saints ne saurait laisser aucune puissance
indifférente. L’attaque de la Grande Mosquée par des militants radicaux en
1979, les manifestations orchestrées par les pèlerins iraniens pendant
les premières années consécutives à la Révolution islamique, la
présence militaire américaine et occidentale sur le territoire saoudien,
lorsque Saddam Hussein envahit le Koweït en 1990 – tout cela se
ecombine avec ce phénomène apparu au XX siècle : le pétrole.
Principale région du globe qui recèle des hydrocarbures, la péninsule
Arabique détient la clef du développement économique et de la marche
de l’univers. Ressource rare dont les prix sont orientés à la hausse
d’une manière qui paraît irrésistible à mesure que les marchés
consommateurs indien et chinois s’ajoutent à ceux de l’Occident, le pétrole a
fait de l’Arabie Saoudite et des États du Golfe des acteurs essentiels.
Pourtant, la méconnaissance de cette région est en proportion inverse
à son importance. Longtemps difficile d’accès, protégée par ses
traditions rigoristes, elle est aujourd’hui confrontée à une modernisation
que certaines de ses élites s’emploient à surmonter– tandis que
d’autres s’efforcent de la subvertir. Le 11 septembre 2001 – ont écrit
ecertains – constitue l’événement fondateur du XXI siècle. Et le
Saoudien déchu de sa nationalité, Oussama ben Laden – terroriste pour les
uns, héros pour les autres – est la figure la plus médiatique – sinon la
plus marquante– de ce début de siècle. Sa notoriété a été très
largement fabriquée par la chaîne satellitaire Al Jazîra– qui émet
depuis l’émirat du Qatar, puissance gazière majeure à l’échelle
internationale, où une cité de l’éducation bénéficiant des technologies les plus
en pointe souhaite attirer les grandes universités occidentales. L’émirat
voisin de Dubaï conjugue les superlatifs que l’on réservait autrefois aux
États-Unis : cité-globale qui sert de hub à une vaste région économique
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 20 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
20
MONARCHIES ET SOCIÉTÉS D’ARABIE
s’étendant du Maghreb à l’Inde et de l’Afrique à la Russie, elle aligne
les hôtels les plus luxueux, les centres commerciaux les plus fournis,
crée des îles artificielles que l’on peut apercevoir depuis la lune, etc. Ce
qui se passe dans la péninsule Arabique est inouï et ahurissant – et les
clefs d’analyse nous font largement défaut.
Traditionnellement soumise à l’influence britannique, puis embrassée
par une alliance américaine prégnante, la région a fait l’objet de
nombreux travaux en langue anglaise, où le meilleur côtoie le pire,
l’étude savante la polémique ou l’apologétique. En langue française, le
dernier ouvrage à vocation exhaustive – publié aux éditions du CNRS
par Paul Bonenfant – datait d’un quart de siècle, alors que la région a
davantage évolué pendant les vingt-cinq dernières années que depuis
les quinze siècles précédents. C’est tout le mérite de Fatiha Dazi-Héni de
mettre aujourd’hui entre les mains du lecteur un volume
remarquablement à jour, qui vient à un moment d’autant plus opportun que des
transitions dynastiques majeures se sont produites dans la plupart des
pays de la région entre la fin de 2005 et le début de 2006. Étudiante du
regretté Rémy Leveau à Sciences Po, elle a fait sa thèse sur le Koweït au
tournant des années 1990 – découvrant le 2 août 1990 que le pays
qu’elle étudiait venait d’être soudainement rayé de la carte par son
voisin irakien, avant de réapparaître quelques mois plus tard suite à
l’opération « Tempête du désert », menée par les États-Unis et leurs
alliés… Pareil événement trempe le caractère – et développe la curiosité
de l’essentiel. Pendant trois lustres, dans le cadre de ses activités
professionnelles, l’auteur a parcouru les États du Conseil de coopération du
Golfe (CCG), nouant des réseaux de relations précieux, et accumulant
une documentation et des connaissances dont le présent livre est le
fruit. Il s’agit d’un survey précis, qui constitue une introduction
extrêmement utile pour le praticien et le politique, l’industriel et
l’universitaire, d’un travail sans égal dans son genre en français. Appuyé sur une
solide familiarité avec les faits, les hommes, les institutions, cet exposé
fort clair rendra de nombreux services à tous ceux qui souhaitent
découvrir ce continent quasiment inconnu. Mme Dazi-Héni développe
également des analyses personnelles sur chacun des États de la région,
ouvrant un débat que ce livre n’a pas vocation à clore. Une approche
didactique distingue trois types de pays : les monarchies conservatrices
et peuplées d’Arabie Saoudite et d’Oman, confrontées au vent des
réformes – les Émirats arabes unis et le Qatar, pris dans le tourbillon
d’une modernité qu’ils ont enclenchée – puis Koweït et Bahreïn, où la
tradition libérale d’antan se heurte aux enjeux du présent.
Extrait de la publication01res_MonarArab.fm Page 21 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
21
Préface
Par ce travail, Fatiha Dazi-Héni ouvre la voie à toute une génération
de jeunes chercheurs qui, à Sciences Po et dans d’autres universités,
sont en train de renouveler le champ des connaissances sur cette
région – rattrapant ainsi le retard considérable qu’avaient pris les études
en langue française sur la péninsule Arabique.
Gilles Kepel
Extrait de la publication1990
1992
2000
2000
01res_MonarArab.fm Page 22 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Péninsule Arabique
Jordanie
Camp Doha
Irak
Koweït
Koweït
camp Arifjan
facilité américaine ou site Go(soutien logistique : troupes
Perssecondaires déployées en Irak, Afghanistan
et corne de l'Afrique) B
camps
poste de commandement
ede la V flotte américaine
Riyadcommandement avancé
des forces terrestres
de USCENTCOM
co
quartier général et base d'A
CENTCOM des forces aériennes
fron
Qata
Arabie Saoudite
Soudan
Mer Rouge
Érythrée
40˚
Part des expatriés dans
85 % tracé de 1934la population80 % (Traité de Taïf)
65 %,
Sanaa
40 %
35 % Yémen
25 % Bâb
al-Mandeb
Golfe d'AdenDjibouti
45˚ 50˚Somalie
Extrait de la publication
1993
EAU
Qatar
Koweït
Bahreïn
Arabie S.
Oman1992
1990
1992
01res_MonarArab.fm Page 23 Jeudi, 2. février 2006 1:01 13
Péninsule Arabique
frontière définie
1992 année de l'accord
contentieux frontalier30˚
tension frontalière
Iranït
depuis 1971, tensions Iran / EAU :
- Île Abû Mûsa
- Île Petite Tunb
- Île Grande Tunb
Golfe
Persique
Détroit
0 200 kmBahreïn d'Ormuz
Manama
Qatar Al-Bâtin 25˚
FujayrahDoha Al-Dhafrâ'
Golfe d'OmanAl-Sayliya
Abû
Dhabî
EAU Mascate
Khôr
ZarâraAl-Udayd
Shaybah
frontière Bahreïn/
Qatar : 2001
Omane
Masirah 20˚
Mer d'Oman
Thumrayt
55˚ 60˚
15˚
Irak 140 000
Koweït 20 000
Qatar 7 500
EffectifsEAU 1 700
américains dans la zone
source : compilation de Fatiha DAZI-HÉNI
50˚ Benoît MARTIN, atelier de cartographie de Sciences Po, juin 2005e
Extrait de la publication
T
ro
p
iq
u
e
d
u
C
an
c
er
1999
1991