Nous ne sommes pas des quotas

Nous ne sommes pas des quotas

-

Livres
138 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Imaginez que pour un emploi, une promotion professionnelle ou un mandat politique, on sélectionne une candidature simplement sur des critères physiques ? C'est ce qui arrive quotidiennement à des femmes, des handicapés... réduits à la condition de quotas, 50% de femmes, 6% de handicapés. La discrimination dite positive est d'abord de la discrimination. L'accepter, c'est ouvrir la porte au pire.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 avril 2013
Nombre de lectures 10
EAN13 9782336663173
Langue Français
Signaler un abus
NOUS ENS MOEM SAP SEDQUS ASOTniMastfeoc eertn al csidnatirimiositon pvieImagioces edn zen enun  upleme quurpotooirpmonu eio ,n ne sioofesn prtadnam nu uo ell son, ueiqitol pidna ad eruton ,ecélonti une cneauilét,ss  aepsrn pas pour ses qs ,eigreépmoc setélinaonénn so, saemuois nxe ,oses, tencenthson ur ses dlempntmeiam is sirépecnegradant,ues ? Dé shpsyqic irèteranlimihu, ntsaisliva ,ruetcudér ce qant ourtst p eéc? péal,td , esmmfendhas desépacitiudér rrivui aotide qumeneeinned s t àe  dmmfe, es  h edidnaépacq ,ss à la conditiond  euqtosa  hcram seriagluv crret  es sedian« s têerno tiuv s de telés »ourcc encsnote eno dia riscncie eimue xvatuséa  uscendancec condeoinnitaccpe ae lard dcrim dise evitisoad tsontinamipoe it due ,rtsèj ueen ,reJulie Elie a al rrop a etip ur,tee c ostriuvpolient uvemn mosnu  sadaneltaoi nets lecalos téilibasnopser sedur les dombat pona selc rearnid r su tlegaene gé ell tseuqitE .eent Souvise.reprefmmrè eerimalp fee ulsea  loue  tses elle ,emm lhommeroits detsa juuo .lEele readan dhrd cuiednatne nu srg esrb juuo eoptaute jaur n êtrmaisouq nu eellE .ataue èn m ccei ssotjuuosrb taut epour être reconnp eu ruoellemêm- Ee.e llesstot  NIETuoc trevertunE.s lur aesbaompot   ayaI ssin de ure  de3//020 14: 1  13ATOUQ-SE  ddni.S
NOUS NE SOMMES PAS DES QUOTAS
Intelligence stratégique et géostratégique
Manifeste contre la discrimination positive
32
Julie Elie
UEIQEO-GRASTGITEGILLECNERTS-GETA-NE-SOMMES-PAS-DUQ_EFPE_IL_EONSU
N
OUS NE SOMME
     
S
         
P AS DES QUOTAS
 
                          © LHarmattan, 2013 5-7, rue de lÉcole-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00331-3 EAN : 9782343003313
OUS NE SO
Julie Elie    
MMSEP SAD SE QUOTAS
   N Manifeste contre la discrimination positive                  
 
Intelligence stratégique et géostratégie Collection dirigée par Viviane du Castel
La collection « Intelligence stratégique et géostratégie » vise à mieux comprendre les évolutions du monde découlant de la nouvelle donne géopolitique en construction. Le recours à lintelligence stratégique et à la géostratégie sont des incontournables du décryptage du monde. Les éditions LHarmattan ont souhaité éclairer les lecteurs sur les changements géostratégiques en créant cette collection « Intelligence stratégique et géostratégie ». Celle-ci se donne pour objectif de présenter des analyses et des mises en relation dévénements internationaux, ainsi que des projections de la géographie et des composantes intrinsèques des États, face à un contexte spécifique, dans une perspective stratégique.
Déjà paru : Jeanne RIVA,La difficile cohabitation États-nations Europe, 2013. Henri PRÉVOT,Moins de CO2 pour pas trop cher. Propositions pour une politique de lénergie, 2012. Thierry Jacques LAURENT,Camus et de Gaulle, 2012. Jacques DA-ROCHA,Gao, je taime, 2012. Paul OHANA,Mon Père au cur du Judaïsme marocain, 2012. Henri PROCHOR,Israël-Palestine : vers une paix historique. Le scénario dune sortie de crise au Proche-Orient, 2012. Isabelle TISSERAND,La prise en charge du choc en situation de crise, 2012. Patrick de FONTBRESSIN,France-Dépassement, Lheure de la citoyenneté volontaire, 2011. Fabienne COSTADAU,La mer de Barents, Un nouvel enjeu géostratégique, 2011. Jean BIGOT,Où va le Kenya Un grand dAfrique entre ? tensions et développement, 2011.   
IntroductionInsidieusement des concepts totalement déstructurants simposent dans une logique politiquement correcte. Les poncifs de la bien-pensance lisse, normalisée1 et obligatoire deviennent incontournables. Les mécanismes qui consistent à ostraciser qui ne rentre pas dans le moule sinstallent. « Dès lors quon a réuni le triangle sacré - une minorité stigmatisée, une image politique de modernité et une pique à lennemi conservateur : cest du pain béni. »2Il en est ainsi des quotas et en particulier des quotas sexuels.Ils sont devenus lun des instruments dasservissement à lidéologie dominante, un nouveau totalitarisme. Cette mauvaise idée pas pensée ou trop bien construite devient impossible à contester faute dêtre incontestable. La dictature des quotas et lambiguïté du genre sont devenues vecteurs3 dinfluence et influencent une conception déformée de la société. La manipulation commence par une volonté dimposer une égalité indifférenciée et une forme dinterchangeabilité qui sous couvert de tolérance ne 1Le mot « normalisation » a été écrit pour la première fois dans cette acception en 1956 à Prague par un char. 2Alain-Gérard Slama,Le Figaro Magazinedu 31 août 2012. 3 Le correcteur dorthographe voudrait mimposer « vectrices » alors quil sagit bien de la fonction de vecteur
7
supporte pas la différence, refuse lhistoire, rejette la culture, nie la nature. Le mécanisme est clair : il vise à détruire les fondements de la société pour mieux la malmener. Sil peut encore y avoir un débat sur les quotas, il sera politique. Il constituera un enjeu de civilisation. Mais le système ne permet pas de réagir. Daucuns ont perdu le goût de la liberté, par peur dêtre eux-mêmes. Labsence de différence sest transformée en indifférence, lindifférence en inversion et linversion en normalité. Cest la perversité de lintroduction du genre. Je ne connais de genre quhumain. La parité, la diversité, le genre sont autant didéologies contemporaines et dominantes, instruments dexclusion et de ségrégation, outils de déstabilisation et déstructuration de la société. Malheur à celui qui osera émettre un doute : interdiction formelle de seulement émettre une nuance. Le diktat de lévolution des mentalités permet dexclure sans appel possible, les ringards et les obscurantistes qui ne sy soumettent pas. Les minorités sont des labels dintelligence mais surtout des assurances dintangibilité. Il ny a quà se souvenir du filmLe Placard.44Le Placardfrançaise, écrite et réalisée par Francis Veber, comédie en 2000 et sortie le 17 janvier 2001. Le film est centré sur les mésaventures dun homme qui se prétend homosexuel afin de conserver son emploi.
8
Si Eric Molinié, président de la HALDE et du Samu Social peut dire qu« un handicapé peut aussi être un con»5, cest parce quil est handicapé. Mais nimaginons même pas de pouvoir dire quune femme peut être une conne (même si on est une femme), encore moins quun homosexuel peut être un con (sauf si on est un homosexuel). Parce quon ne peut pas dire, on na pas le droit de dire. Les vérités tues sont tuées. Au delà dun cri du cur et dun coup de gueule, il sagit ici du refus catégorique et loin dêtre anecdotique de lidée de quota.Elle ne serait quhumiliante, affligeante, pathétique si elle nétait pas perverse, destructrice, avilissante. Il sagit de revendiquer le droit égal pour les hommes dêtre des hommes et pour les femmes dêtre des femmes et dexister tant dans le monde personnel, professionnel que politique pour ce quils sont fondamentalement, des êtres humains doués dintelligence, de sensibilité, de culture
5http://ww.welifagorf.emr/oipl01/2041//81/00900265401118ARTFIG . 00531-eric-molinie-un-handicape-peut-aussi-etre-un-con.php.
9