//img.uscri.be/pth/b081d318b997ce3ae4eb1bac1d8f28a5880e3343
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille CHAMPION

De
2 pages
CHAMPION

A l’origine — Le patronyme Champion a deux origines possibles. Il a pu désigner un
“champion”, c’est-à-dire celui qui combattait pour sa cause ou pour celle d’un autre. Mais
le nom peut aussi avoir désigné un mesureur. Près de 11 000 personnes portent
aujourd’hui son nom en France.
Le saviez-vous ? — C’est la très jolie lingère Antoinette Champion qui devint en 1743
l’épouse du philosophe Denis Diderot (1713-1784), le maître d’œuvre de L’Encyclopédie
du siècle des Lumières.
La fameuse librairie Honoré Champion — C’est en 1874 qu’Honoré Champion (1846-
1913) créa la librairie et maison d’édition savante qui porte son nom. Il devint notamment
l’éditeur de l’Ecole pratique des hautes études et de la Société de l’histoire de Paris. Ses
deux fils Pierre et Edouard développèrent l’entreprise paternelle. Chartiste, Pierre
Champion (1880-1942) multiplia les travaux d’érudition. Collectionneur de manuscrits et
d’autographes, vice-président de l’Association des écrivains combattants, son frère
Edouard était également adjoint au maire du Touquet.
Des musiciens blésois — Une famille Champion de Blois s’illustra à la cour des derniers
Valois. Nicolas Champion était chantre de la musique de François 1er avant de devenir
maître de chapelle à la cour de Madrid. Son cousin Nicolas Champion, claveciniste et
organiste de la chambre du roi, vit son fils Jacques prendre sa suite et être anobli. Fils de
ce Jacques, Jacques Champion laissa une œuvre pour clavecin considérable et ...
Voir plus Voir moins