//img.uscri.be/pth/5be749cf2ed4bb17c677ac5645fad0742a78051a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Yves

2 pages
Yves
Quelle origine ? — Yves vient d’une racine à la fois présente dans le gaulois et le
germanique, ivo, qui désigne l’if, un arbre toujours vert symbole d’éternité. Très
anciennement porté, Yves apparaît dans les chansons de geste comme compagnon de
Roland à Roncevaux.
Quelle popularité ? — La popularité de saint Yves (XIIIe siècle) en Bretagne assure à
ce prénom une longue carrière dans la région. Il faut attendre le début du XXe siècle
pour qu’il se répande en France (il demeure très rare dans les autres pays). Il ne fait que
croître jusque dans les années 1950 et atteint même le record de 6 426 attributions en
1947 ! Il est ensuite en recul.
Quel saint ? — Juge à Rennes, Yves de Tréguier (ou de Kermartin) (1253-1303) défend
gratuitement les pauvres, les veuves et les orphelins. En 1284, il devient prêtre et se
consacre dès lors à secourir les malheureux. L’immense dévotion qu’on lui porte en
Bretagne a fait de ce prénom le prénom breton par excellence. Yves est naturellement le
saint patron des avocats. Saint Yves est le patron des assureurs, des avocats, des avoués,
des juristes, des notaires et des professeurs de droit.
Son jour... Yves se fête le 19 mai.
Le saviez-vous ? — La société Yves Saint-Laurent n’a pas été créée par un Yves mais...
par un Pierre, Pierre Bergé.
Au cinéma — Yves Robert, né en 1920, devint acteur (Les grandes manœuvres de René
Clair), puis réalisateur (Un éléphant, ça trompe énormément, 1976) et adapta des succès
de la littérature populaire ...
Voir plus Voir moins
Y
ves
Quelle origine ? —
Yves vient d’une racine à la fois présente dans le gaulois et le
germanique, ivo, qui désigne l’if, un arbre toujours vert symbole d’éternité. Très
anciennement porté, Yves apparaît dans les chansons de geste comme compagnon de
Roland à Roncevaux.
Quelle popularité ? —
La popularité de saint Yves (XIIIe siècle) en Bretagne assure à
ce prénom une longue carrière dans la région. Il faut attendre le début du XXe siècle
pour qu’il se répande en France (il demeure très rare dans les autres pays). Il ne fait que
croître jusque dans les années 1950 et atteint même le record de 6 426 attributions en
1947 ! Il est ensuite en recul.
Quel saint ? —
Juge à Rennes, Yves de Tréguier (ou de Kermartin) (1253-1303) défend
gratuitement les pauvres, les veuves et les orphelins. En 1284, il devient prêtre et se
consacre dès lors à secourir les malheureux. L’immense dévotion qu’on lui porte en
Bretagne a fait de ce prénom le prénom breton par excellence. Yves est naturellement le
saint patron des avocats. Saint Yves est le patron des assureurs, des avocats, des avoués,
des juristes, des notaires et des professeurs de droit.
Son jour...
Yves se fête le 19 mai.
Le saviez-vous ? —
La société Yves Saint-Laurent n’a pas été créée par un Yves mais...
par un Pierre, Pierre Bergé.
Au cinéma —
Yves Robert, né en 1920, devint acteur (Les grandes manœuvres de René
Clair), puis réalisateur (Un éléphant, ça trompe énormément, 1976) et adapta des succès
de la littérature populaire (La guerre des boutons, La gloire de mon père, Le château de
ma mère…). Yves Deniaud (1901-1959) tourna de nombreux films : Le comte de Monte-
Cristo, Premier de cordée, Fantômas, Jean de la Lune, Si Versailles m’était conté, Huis
Clos… Né en 1941, le marionnettiste Yves Brunier a créé Casimir, élu « personnage de TV
pour enfants » du siècle en 1999 et qui apparut dans 1 200 épisodes entre 1974 et 1982.
Il a aussi conçu les personnages colorés du Village dans les nuages, du Bêbête-Show ou
la mascotte Footix pour la coupe du monde de football de 1998.
En chanson —
C’est en 1938 qu’Ivo Livi, devenu Yves Montand, s’essaya à la chanson.
En 1945, le voilà tête d’affiche aux côtés d’Édith Piaf au théâtre de l’Étoile. Sans
abandonner la chanson, il aborde avec succès le cinéma : Le salaire de la peur,
Compartiments tueurs, Z, L’aveu, La guerre est finie…
En littérature —
L’enseignant Yves Le Berre a traduit du breton en français le livre de
Yan Inizan sur la Révolution en Bretagne, Emgan Kergidu. Avec Jean Le Du, il réalisa une
Méthode audio de langue bretonne et un Dictionnaire franco-breton. Né en 1920, Yves
Le Gallo, directeur du Centre de recherche bretonne et celtique, a participé aux ouvrages
Finistère et Bretagne et publié L’histoire de Brest, prix Henri-Vovard 1976. Et vous
souvenez-vous que Mon frère Yves est l’un des plus beaux romans de Pierre Loti ?
Dans
l’histoire
Yves Coppens, né en 1934, est l’auteur de travaux sur la
paléontologie humaine, la préhistoire et l’archéologie, et a contribué à faire connaître sa
discipline à un plus vaste public. On peut citer aussi : l’avocat Yves Gandon (1745-1834),
chargé par Bonaparte d’élaborer le Code civil ; le romancier Yves Gandon (1899-1975),
grand prix du roman de l’Académie française ; Yves Laporte, né en 1920, spécialiste de
neurophysiologie ; les peintres Yves Tanguy (1900-1955), qui adhéra au mouvement
surréaliste, Yves Klein (1928-1962), à l’origine du groupe des nouveaux réalistes ; Yves
Lacoste, né en 1929, fondateur de la revue géographique et géopolitique Hérodote ; le
grand couturier Yves Saint Laurent (1936-2008) ; le jockey Yves Saint-Martin, qui
remporta 15 cravaches d’or et 3 314 victoires ; le chanteur de variétés Yves Simon, né en
1944 ; l’imitateur et fantaisiste Yves Lecoq, né en 1946 ; le footballeur Yves Mario (1948-
2000) ; le chanteur Yves Duteil, né en 1949…
Des prénoms voisins :
Erwan, Erwin, Iozen, Iven, Ivens (Grande-Bretagne), Ivo
(Allemagne, Italie, Espagne), Yvain, Yvan, Yvinec, Yvo,