Qui sont les députés français ?

Qui sont les députés français ?

-

Livres
216 pages

Description

Acteurs incontournables de la vie politique française, les députés forment des élites en définitive mal connues. L'affaiblissement du Parlement par la Constitution de 1958, la présidentialisation du régime français, la décentralisation et l'intégration européenne ont en effet érodé l'attention que leur portaient citoyens, médias et scientifiques. Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau et répond aux questions suivantes : sont-ils des citoyens comme les autres ? Que font-ils exactement ? Qu'est-ce qui gouverne leurs comportements et leurs discours ? Quelle est leur influence ?Forts d'une typologie et de données quantitatives et qualitatives inédites, les auteurs décrivent des entrepreneurs politiques tr?s organisés, travaillant en équipe et assumant plusieurs rôles au niveau local et national. Ils mettent en évidence la professionnalisation de la vie politique et la pratique du cumul des mandats dans l'espace et dans le temps.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juin 2007
Nombre de lectures 26
EAN13 9782724686753
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Olivier Costa et Éric Kerrouche QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ? Enquête sur des élites inconnues
Acteurs incontournables de la vie politique française, les députés forment des élites en définitive mal connues. L’affaiblissement du Parlement par la Constitution de 1958, la présidentialisation du régime français, la décentralisation et l’intégration européenne ont en effet érodé l’attention que leur portaient citoyens, médias et scientifiques.
Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau et répond aux questions suivantes : sont-ils des citoyens comme les autres ? Que font-ils exactement ? Qu’est-ce qui gouverne leurs comportements et leurs discours ? Quelle est leur influence ?
Forts d’une typologie et de données quantitatives et qualitatives inédites, les auteurs décrivent des entrepreneurs politiques très organisés, travaillant en équipe et assumant plusieurs rôles au niveau local et national. Ils mettent en évidence la professionnalisation de la vie politique et la pratique du cumul des mandats dans l’espace et dans le temps.
Olivier Costa et Éric Kerrouche sont tous deux chargés de recherche CNRS et chercheurs au Spirit (Science Politique Relations Internationales Territoire) à l’Institut d’études politiques de Bordeaux.
ISBN 978- 2-7246-1030-7 - SODIS 954 911.7
12
compagnie &
- QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ? Olivier Costa et Éric Kerrouche QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ? Enquête sur des él i tes i nconnues
Olivier Costa et Éric Kerrouche
Design Graphique : Hémisphères
1 1
QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ?
Olivier Costa et Éric Kerrouche QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ? Enquête sur des élites inconnues
Traduit de l’anglais par Rachel Bouyssou
Ouvrage publié avec le concours de Sciences Po Bordeaux
Catalogage Électre-Bibliographie (avec le concours de la Bibliothèque de Sciences Po) Qui sont les députés français ? Enquête sur des élites inconnues / Olivier Costa, Éric Kerrouche. – Paris : Presses de Sciences Po, 2007. ISBN 978-2-7246-1030-7 RAMEAU : – Parlementaires : France : Enquêtes – France. Assemblée nationale (1958-….) : Pouvoirs et fonctions – Représentation politique : France DEWEY : – 328 : Pouvoir législatif Public concerné : Public intéressé
La loi de 1957 sur la propriété intellectuelle interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit (seule la photocopie à usage privé du copiste est autorisée). Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, du pré-sent ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC, 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris).
© 2007, PRESSES DE LA FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES
ISBN  version PDF : 9782724682175
Sommaire
Remerciements
Introduction Le concept d’éligibilité L’approche principal/agent La sociologie des rôles parlementaires
Chapitre 1 DESGENSCOMMENOUS?UNEREPRÉSENTATIONENTROMPE-LŒIL La question de la représentation parlementaire La représentativité des députés français
Chapitre 2 DES«PROFESSIONNELS» ? Devenir député dans un contexte électoral toujours plus incertain Les critères d’éligibilité Rester député
Chapitre 3 ENTREPALAISBOURBON ETCIRCONSCRIPTION Les moyens de travail des députés à l’Assemblée et en circonscription Paris/province : l’organisation concrète du travail des députés Le député en circonscription : entre plaisir et contrainte
7
9 12 18 23
29 29 35
6
5
69 73 86
9
9
101
113
122
6
QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ?
Chapitre 4 INFLUENCE(S) L’Assemblée nationale sous la Cinquième République Faire la loi, vraiment ? Contrôler le gouvernement et les administrations centrales Latitude(s)
Conclusion Une typologie duale des rôles parlementaires L’interdiction du cumul des mandats, solution à la dualité du rôle ?
Annexes Bibliographie
137
138 151
165 170
183 183
194
199 207
Remerciements
Cet ouvrage est issu du projet de recherche Depastra (Députés à Paris et Strasbourg), relatif à l’étude comparée des profils et comportements des députés français à l’Assemblée nationale et au Parlement européen. Conduit au sein du laboratoire Spirit (Science Politique Relations Internationales Territoire – UMR 5116 du CNRS) à l’Institut d’études politiques de Bordeaux, il a été financé à titre principal par la région Aquitaine, que nous tenons à remer-cier pour son soutien. Il a également bénéficié de subsides de l’Union européenne (programme Interreg Federes) et du CNRS. Le protocole de recherche est en cours d’extension à plusieurs pays européens dans le cadre du programme Parenel (Parliamentary Representation at National and European Levels). Le travail de collecte des données a été opéré avec la colla-boration d’une équipe efficace et enthousiaste, à laquelle nous adressons notre sincère reconnaissance: Isabelle Janin, Clémence Labrouche, Dana Manescu, Emmanuelle Munier, Mariya Nedelcheva et Olivier Rozenberg. Nos remerciements s’adressent également à la Présidence de l’Assemblée nationale (en particulier à M. Evence Richard), ainsi qu’à tous les députés qui ont pris le temps de nous recevoir et de répondre à nos questions.
Olivier COSTAet Éric KERROUCHE
Introduction
« Deux grandes règles animent le milieu politique français : pour un député, le ressort unique de la vie politique est la réélection ; pour un parlementaire, le bonheur suprême est de devenir ministre. Aucune considération, politique ou morale, ne peut faire obstacle à cette aspiration. »
Valéry Giscard d’Estaing,Les Français. Réflexions sur le destin d’un peuple, Paris, Plon, 2000.
a situation des membres de l’Assemblée nationale en L France est paradoxale à plus d’un titre. Depuis le début de la Cinquième République, le Parlement est considéré – aussi bien par les responsables politiques que par les constitutiona-listes – comme une institution particulièrement faible, qu’il 1 conviendrait de relever ou de refonder . Pourtant, alors que la centralité de l’État et de ses institutions est remise en cause à la fois par l’intégration européenne et par la poursuite de la décentralisation, l’Assemblée nationale reste le principal lieu du débat politique. Par ailleurs, malgré la mauvaise image qui affecte le personnel politique national, les élections législatives suscitent encore une assez forte participation et une compéti-tion politique très intense. Enfin et surtout, malgré le succès récent de concepts tels que la démocratie participative ou le dialogue civil, aucun responsable politique français ne remet en cause la centralité du Parlement; ils sont au contraire nombreux à réclamer ou proposer une revalorisation de son
1. André Chandernagor,Un parlement pour quoi faire?,Paris, Gallimard, 1967; Pierre Birnbaum, Francis Hamon et Michel Troper,Réinventer le Parlement,Paris, Flammarion, 1978 ; Jean-Claude Masclet,Le rôle du député et ses attaches institutionnelles sous la Cinquième République,Paris, LGDJ, 1979; Jean-Michel Belorgey,Le Parlement à refaire,Paris, Gallimard, 1992; «Le Parlement »,Pouvoirs,64, 1993.
10
QUI SONT LES DÉPUTÉS FRANÇAIS ?
rôle et/ou la suppression de certains instruments de rationalisa-tion du parlementarisme introduits par la Constitution de 1958. Dans le champ scientifique français, l’attitude vis-à-vis du Parlement est tout autant déconcertante. Tandis que les études relatives au Congrès américain mobilisent des centaines de chercheurs, le Parlement français ne suscite guère d’intérêt, tant il semble acquis qu’il est « faible » et que le politique se déploie désormais en marge des institu-tions historiques de la République. Les politistes – qui traitent abondamment des mouvements sociaux, des recompositions partisanes, du comportement des électeurs, des médias ou des évolutions de la démocratie – n’ont consacré aucun ouvrage d’ampleur au Parlement ou aux parlementaires fran-2 çais depuis plus de vingt ans . Les données les plus fonda-mentales sur les activités des chambres françaises ou sur l’identité de leurs membres font défaut. On peut juger ce manque d’intérêt disproportionné et estimer que la rengaine du déclin parlementaire ne constitue pas un paradigme très utile pour appréhender le fonctionne-3 ment du système politique français . Si l’équilibre des pouvoirs penche clairement, en France, en faveur de l’exécutif, le député n’en est pas moins un acteur clé de la vie politique. On aurait d’ailleurs tort de le réduire au cliché du législateur impuissant ou de l’auteur insolent ou complaisant de questions au gouver-nement. L’Assemblée nationale reste l’arène centrale de la confrontation des partis et le lieu privilégié de formation et de sélection des élites politiques. Les députés sont également les animateurs les plus en vue de la vie politique, que ce soit à
2. Il existe plusieurs ouvrages récents relevant du droit parlemen-taire ou constitutionnel. L’anthropologue Marc Abélès a par ailleurs consacré un livre à l’Assemblée nationale, en jouant du faible intérêt que cette institution suscite dans la communauté scientifique et en insistant sur les malentendus qui l’affectent. Voir Marc Abélès,Un ethnologue à l’Assemblée, Paris, Odile Jacob, 2000. 3. Olivier Costa, Éric Kerrouche et Paul Magnette (dir.),Vers un renouveau du parlementarisme en Europe ?, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2004.
INTRODUCTION
11
l’échelle nationale ou locale – notamment en raison du cumul des mandats. La « faiblesse» institutionnelle de l’Assemblée nationale n’entame en rien la visibilité de ses membres, qui restent très sollicités par les acteurs politiques, économiques et sociaux aux différents niveaux de gouvernement. En tant que principaux médiateurs entre les territoires et les centres de décision de l’État, les députés assurent un travail politique fondamental. Si ce rôle de médiation, voire «d’assistance sociale », est bien connu, on sait peu de chose de l’importance qu’y accordent les députés, de la manière dont ils l’articulent avec les autres aspects de leur fonction (travail au sein de l’hémicycle, activités partisanes locales et nationales…) et, plus généralement, du rapport de ces élus aux territoires et aux citoyens. L’objectif de cet ouvrage est de contribuer à réduire le déficit de connaissances sur ces questions. Notre ambition n’est pas d’étudier l’Assemblée nationale en tant qu’institution, mais de nous focaliser sur ses membres, sur leur identité, leurs pra– tiques, leurs valeurs, leur carrière, leurs choix. Il nous semble particulièrement important de se pencher sur la manière dont ils répondent aux diverses exigences de leur mandat. Les députés doivent composer sans cesse entre les différentes dimensions nationales (à l’Assemblée, au sein du parti, dans les médias…) et locales (en circonscription, dans le cadre d’autres mandats…) de leur fonction, et concilier ces deux niveaux d’action. Par ailleurs, ils doivent arbitrer en permanence entre les multiples demandes contradictoires qui leur sont adressées par de nombreux acteurs et groupes (électeurs ; élites politi-ques, économiques et sociales de la circonscription ; pairs ; hiérarques du parti et du groupe politique ; groupes d’intérêts divers ; « opinion publique » ; médias ; gouvernement, pour les élus de la majorité…). En bref, notre objectif est de révéler les différentes facettes du métier de député, et de cerner l’identité, les pratiques et les représentations de ceux qui l’exercent. Nous aurons recours à trois outils analytiques : le concept d’éligibilité, l’approche principal/agent et la sociologie des rôles.