Réfléchir vite et bien

-

Livres
226 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Il n'est pas indispensable d'être brillant pour réfléchir bien et efficacement, parce que c'est une affaire de méthode. Les techniques nécessaires peuvent s'apprendre facilement. Dans ce livre fondateur, Edward de Bono présente les meilleurs outils qu'il a conçus pour que chacun améliore sa capacité de réflexion. Il donne aussi des clés pour éviter les principaux pièges du raisonnement.




  • Réfléchir est une compétence qui s'acquiert


  • Comment aborder un problème


  • L'importance de la perception


  • La pensée latérale


  • Le rôle de l'affectivité


  • Comment prendre une décision




  • Introduction


  • Réfléchir : une compétence qui s'acquiert


  • Le PMI (Plus, Moins, Intéressant)


  • Alternatives


  • Perception et structures


  • La pensée latérale


  • Utiliser l'information et réfléchir


  • Les autres


  • Affectivité et systèmes de valeurs


  • La prise de décision


  • Savoir-réfléchir et savoir-faire


  • Réfléchir, un acte voulu


  • En résumé

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de visites sur la page 265
EAN13 9782212415995
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Réfléchir vite et bien
Dans la collection Eyrolles Pratique
Réfléchir vite et bien, Edward de Bono Mieux vivre avec l’analyse transactionnelle, Alain Cardon Sortir des conflits, Christophe Carré La PNL, Catherine Cudicio Avoir une sexualité épanouie, Catherine Cudicio Le coaching pour mieux vivre, Catherine Cudicio Mieux connaître sa personnalité, JeanFrançois Decker Petit guide de la retraite heureuse, MariePaule Dessaint La graphologie pour mieux se connaître, Marylène Estier et Nathalie Rabaud Savoir et oser dire Non, Sarah Famery Être soi sans culpabiliser, Sarah Famery Avoir confiance en soi, Sarah Famery Se libérer de ses peurs, Sarah Famery Proverbes psy pour mieux vivre, Ysidro Fernandez Slow down, John Hapax Mieux vivre avec ses émotions, Didier Hauvette La Gestaltthérapie expliquée à tous, Chantal HigyLang et Charles Gellman Découvrir la musicothérapie, Édith Lecourt Oser s’exprimer, Guyette Lyr Ce que disent vos rêves, Miguel Menning Couple : où en êtesvous ?, Catherine Olivier La sophrologie, Agnès Payen de La Garanderie Manipulation : ne vous laissez plus faire !,Jacques Regard Les émotions tout simplement, Jacques Regard Comprendre la crise d’adolescence, Françoise Rougeul La psychogénéalogie expliquée à tous, Isabelle de Roux et Karine Segart La graphologie tout simplement, Michelle Sardin Les troubles du comportement alimentaire, Laëtitia Sirolli
Réfléchir vite et bien
Edward de Bono
Traduit de l’anglais par Hélène Trocmé, Christiane et David Ellis
Traduction révisée et complétée par Stéphanie Ceccato
Quatrième tirage 2010
Éditions Eyrolles 61, Bd SaintGermain 75240 Paris Cedex 05 www.editionseyrolles.com
L’édition originale de cet ouvrage a été publié au RoyaumeUni par BBC Books, an imprint of BBC Worlwide Publishing, Londres, sous le titreDe Bono’s Thinking Course. © MICA Management Resources, 1982, 1985, 1994 La première édition française de cet ouvrage a été publiée aux Éditions d’Organisation sous le titreRéfléchir mieux.
Ce livre a fait l’objet d’un reconditionnement à l’occasion de son quatrième tirage (nouvelle couverture et nouvelle maquette intérieure). Le texte reste inchangé par rapport au tirage précédent.
Mise en pages : Istria
er Le Code de la propriété intellectuelle du 1 juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établisse ments d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nou velles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, 20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 1985, 2006, pour le texte de la présente édition © Groupe Eyrolles 2010, pour la nouvelle présentation ISBN : 9782212547665
Sommaire Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Chapitre 1 : Réfléchir : une compétence qui s’acquiert . . . . . . . . . . . . . 13 Chapitre 2 : Le PMI (Plus, Moins, Intéressant) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Chapitre 3 : Alternatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Chapitre 4 : Perception et structures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Chapitre 5 : La pensée latérale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Chapitre 6 : Utiliser l’information et réfléchir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 Chapitre 7 : Les autres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 Chapitre 8 : Affectivité et systèmes de valeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125 Chapitre 9 : La prise de décision. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 Chapitre 10 : Savoirréfléchir et savoirfaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Chapitre 11 : Réfléchir, un acte voulu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171 Chapitre 12 : En résumé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191 Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 Table des matières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219
© Groupe Eyrolles
5
Note de l’éditeur Dans ce livre, Edward de Bono met en garde le lecteur contre les diffi cultés et les pièges qui le guettent s’il s’engage dans une démarche intellectuelle menée à l’encontre du fonctionnement du cerveau. Ouverture puis convergence, objectif puis technique appropriée : c’est dans cette successivité que la pensée de l’homme se structure et fonc tionne avec efficacité. Ce livre est destiné à tous ceux qui désirent utiliser efficacement leurs ressources et le potentiel dont ils disposent.
Préface à la nouvelle édition française
L’analyse,lalogiqueetleraisonnementnesuffisentpas.Malheureusement, trop de penseurs croient qu’en effet, ces trois éléments suffisent.
Une recherche menée à l’université de Harvard par David Perkins a démontré que 90 % des erreurs de réflexion sont en fait des erreurs de perception. Si votre perception est erronée, alors vous conclurez à une mauvaise réponse, même si la logique utilisée est parfaite. C’est en fait même pire que cela. Le théorème de Gödel démontre qu’au sein même d’un système, il est impossible de démontrer logiquement les points de départ. Donc ces points de départ, ou d’origine, sont des perceptions et des valeurs arbitraires.
Pendant des siècles, nous avons basé notre réflexion sur la logique et la raison, mais jamais sur la perception. Ce livre contient des outils formels qui tiennent compte de la nature de la perception. Les résul tats de mon travail sur la perception sont enseignés aujourd’hui dans des milliers d’écoles à travers le monde et font parti des programmes scolaires officiels de nombreux pays. Il a été prouvé que la réflexion par cette approche a permis de réduire le taux de criminalité de 90 % (Hungerford Guidance Centre, RoyaumeUni). Il a été également prouvé que le taux d’embauche a augmenté de 500 % (New Deal Programme for the Unemployed, gouvernement du RoyaumeUni).
Un exemple flagrant de l’importance de la perception dans la réflexion a été démontré en France par la réaction suscitée par la loi promulguant le Contrat Première Embauche (CPE), qui facilite le renvoi d’un employé
© Groupe Eyrolles
7
de moins de vingtsix ans. Bien que cette loi soit bien intentionnée et logique, elle a été très mal perçue. C’est un parfait exemple de l’impor tance de la perception. Avoir raison n’est pas suffisant. Notre réflexion traditionnelle est basée sur le jugement. Nous analysons une situation, nous identifions un élément standard et donnons une réponse standard. Tout comme un médecin : il diagnostique la maladie et ensuite applique le traitement standard. Nous consacrons beaucoup de temps à l’analyse et pas assez à la conception (design). Pourtant, cette dernière est tout aussi importante. Pour concevoir nous sélectionnons les éléments avec lesquels nous voulons travailler et qui permettront d’aboutir aux valeurs et résultats que nous souhaitons. Si nous voulons trouver un moyen de lutter contre le chômage, nous pourrions suggérer ceci : les entreprises seraient autorisées à un certain montant de profit défini par nombre d’employés. Si une société veut augmenter ses profits, alors elle doit embaucher plus de personnes. C’est le contraire de ce qui est actuellement fait : on cherche à augmen ter les profits en réduisant le nombre d’employés. L’idée suivante pourrait être considérée pour améliorer la proposition du CPE : pour un emploi dont les paramètres sont déjà établis et en place, la sécurité de l’emploi reste identique à l’« avant CPE », mais pour un nouveau type d’emploi, la sécurité est moindre mais le salaire double. R é f l é c h i r v i t e e t b i e n Ainsi un employé choisirait : plus d’argent ou plus de sécurité. Réfléchir est une compétence complexe. Nos méthodes de réflexion actuelles sont excellentes et indispensables, tout comme la roue arrière d’une voiture peut l’être. Mais il faut plus qu’une roue arrière pour avancer. De manière générale, l’homme n’a jamais réellement appris à réfléchir. Nous excellons dans les domaines de la technologie et de la science parce que le jugement y est suffisant. Par contre, nous sommes médio cres au niveau social et dans nos rapports avec les autres. La démocra tie, par exemple, est un système très insuffisant et mal adapté pour générer de nouvelles idées.
8
© Groupe Eyrolles