Religion et spiritualité à l

Religion et spiritualité à l'ère de l'ego

-

Livres
320 pages

Description

En se fondant sur plusieurs enquêtes représentatives et plus de 70 entretiens approfondis, les auteurs de ce livre analysent les conséquences de l'hyper-individualisme contemporain sur l'expérience de la vie religieuse, spirituelle et séculière. La société de l'ego a vu se développer quatre types de relation au religieux-spirituel : l'institutionnel, l'alternatif, le distancié et le séculier. Chacun de ces caractères illustre une manière de vivre la croyance, la pratique religieuse ou séculière. Les auteurs montrent dans leur enquête comment le changement de régime du religieux amorcé au cours des années 1960 a favorisé l'affaiblissement des Eglises, le développement d'un « Do-it-yourself » religieux et l'avènement des biens spirituels au rang de produits de consommation de masse. Sur ce constat, l'avenir, pour les auteurs, verra une polarisation certaine entre communautés très religieuses et un large groupe de personnes indifférentes ou critiques envers la religion

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782830950144
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
En se fondant sur plusieurs enquêtes représentatives et plus de 70 entretiens approfondis, les auteurs de ce livre analysent les conséquences de l'hyper-individualisme contemporain sur l'expérience de la vie religieuse, spirituelle et séculière. La société de l'ego a vu se développer quatre types de relation au religieux-spirituel : l'institutionnel, l'alternatif, le distancié et le séculier. Chacun de ces caractères illustre une manière de vivre la croyance, la pratique religieuse ou séculière. Les auteurs montrent dans leur enquête comment le changement de régime du religieux amorcé au cours des années 1960 a favorisé l'affaiblissement des Eglises, le développement d'un « Do-it-yourself » religieux et l'avènement des biens spirituels au rang de produits de consommation de masse. Sur ce constat, l'avenir, pour les auteurs, verra une polarisation certaine entre communautés très religieuses et un large groupe de personnes indifférentes ou critiques envers la religion