//img.uscri.be/pth/74784b252ece7df8b80c8c1b57f166c0a50733a4
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Révolution culturelle et développement en Afrique

De
188 pages
Actuellement, la lutte entre l'Occident et l'Afrique est avant tout une lutte culturelle, et il est évident que l'on ne peut pas se développer avec une culture d'emprunt. Si l'Africain désire réellement le développement intégral et harmonieux de son continent, il doit entreprendre une révolution culturelle contre le néocolonialisme et les mentalités rétrogrades enkystées dans sa propre culture.
Voir plus Voir moins
Actuellement, l aultt enert elciOcntdet  eAfluqirse eva t tna unetoutte c luterllluut tli,ee vi ést eue qntdeen nol ap tuep lepoep r sesd vé cultureavec une .tnl iSed urpmdén resifrAaiiceld ne tllmer eé intmentoppeévelinomrah te largétion con sdex eupertdnerc eraruontneil, oi dent ovulitnoc luutergeusement une réainolocote emsilntcoe llnée  lregoarérrtneyked s men lestés taliretuTo. reopul cs snrp aeétsad ses éconoprogrammalsne  tsul sep cc oledèmoe  lurs séuqlac seuqim usorésélaété no tuq iat ldine drsouncpos see noitalupitrap ,slà pquelAfour  easiruq eocsnl on, mot réntou t setruelil setimculièrement des amsssep yaasnnsefe ertê y ruop ,leti uets cecafiei séhroset .s mentoppeévelde dllocitcesnem noiunmmtaau evecot tnt neri,sd veorde sa di compte tairirégiec .onnalutiet lire qinhcet ovér ,eura pe,irete qutilepoepemtnd  uospétuation du dévirt reual àrep reno cr,steon ceut ne près progc  ene,tdnmeneete trnos an dt. tnemeppolevédsu prolémains. aseA rfci eotsul muom dneriep cse enurtneertêuq friq lAt deemenrfciseA ral eup es lurpot  ensaid te ,sniacirfA u progrèatique dnid io t sfairac ereten ensndteevédppolsemr ed e  n ténà L 9195 (RDubaoDoctC). p ne ruehposolihle  dieutitstInno cedd vélepoepment autocentré e tegodn.enèsoJ Kaé tapuot Lesa rofnid étlucaf lae  deno detr ut tsnitl Inoà estide ue atied eoR ntlesl cainaon pfitiorefssueeletnp t actuele il es  àaa.asshinatlucaf no eri au llerstèrini atéI  lsnie éocrceete ro pssfeépusueired roc iel à lInstitutue r àetp saptronsie  dcoa isd noc serpéRisse99 à 19ale de 1rb eedl 99  e ldei luceà t  enoitan eionocÉes ffairs fe de919e  nrèsenoic 5te rid etce urérén dalCeu tef notcoinniaers de lÉtat en ud ellecesneceR es dntes nte a scéireieunoo 199s en de 9 etcoaiele ceitnos hef de seillerc étésnoci  a letll1  àui  rrei eéf.D  5 àe  » doo eL « sialoncol retuul crentaine et Occident édneitéta rfci lunreint iulit a libup  éileenarln t. no salitl  eaceèrstniiRes dee rutluc t ua ellee et dévultuRellulitnoc 81 éRovS-DERIAFquRiTUeEe tnfA npoleemepTIONVOLUA_RE-LOTUPAT_FAKSEP_ACNI  ddinT.ENEMPPLOEVED-ELLERUTLUC-alité.633-2-872-92900- 9 :BNIS18 12//0  138: 1
José Kaputa Lota
15
Préface de Pierre Mutunda Mwembo
Révolution cultu Relle
et développement en Af
Rique
      
 
 
Révolution culturelle
et développement en Afrique
Études africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa   Dernières parutions
 Bernard SIMITI, De lOubangui-Chari à la République centrafricaine indépendante , 2013. Jessica HAMADZIRIPI, Poverty eradication in Zimbabwe, 2013.  M. Rachel ZONGO , La mondialisation et la société de linformation. Quelle place pour lAfrique au sud du Sahara, 2013.  Essè AMOUZOU, Partenaires en développement et réduction de la pauvreté en Afrique noire , 2013. Essè AMOUZOU, La démocratie à lépreuve du régionalisme en Afrique noire , 2013. Abou-Bakr Abélard MASHIMANGO, Les conflits armés africains dans le système international. Transnationalisme ethnique et États dans la Corne de lAfrique (1961-2006) , 2013. Joseph DOMO, Les relations entre frontaliers. Cameroun-Tchad , 2013. Idrissa BARRY, Migrations, ONG et développement en Guinée , 2013. Windpagnangdé Dominique KABRE, La conclusion des contrats électroniques. Étude de droits africains et européens , 2013. Yafradou Adam TAIROU, Préoccupations environnementales et droit de lentreprise dans lespace OHADA , 2013. Gabin KORBEOGO, Pouvoir et accès aux ressources naturelles au Burkina Faso. La topographie du pouvoir , 2013. Jean-Claude MASHINI, Le développement régional en République démocratique du Congo de 1960 à 1997 , 2013. Kouamé René ALLOU, Les Nzema, un peuple akan de Côte dIvoire et du Ghana , 2013.  Emmanuel NKUNZUMWAMI, Le partenariat Europe-Afrique dans la mondialisation , 2013. Lang Fafa DAMPHA, Nationalism and reparation , 2013. Jean-François BARLUET, Un drame colonial en Côte dIvoire : laffaire Quiquerez Segonzac (1891-1893), 2013.  
 
      
José Kaputa Lota  
Révolution culturelle et développement en Afrique   
 
 Préface de Pierre Mutumda Mwembo                      
 
                       En couverture : uvre dart taillée par le grand-père de lauteur.        
 
© LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-00929-2 EAN : 9782336009292  
egarvuo tec eidé dJe g ûo éelluuqi cn ma quielui à c al tcel                det     m nod fé amAsi,ierre Loture : Pi
 
                
     
 
                      .      nu tèper                
Remerciements
  Durant lélaboration de ce travail scientifique dont nous publions les résultats ce jour, nous avons pu bénéficier de la contribution sous plusieurs formes de moult personnes.  Nous tenons à exprimer nos sentiments de vive reconnaissance à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté qui nous ont assisté dune manière ou dune autre jusquà laboutissement heureux de nos recherches.  Notre profonde gratitude sadresse avant tout au Professeur Pierre Mutunda Mwembo de lUniversité de Kinshasa pour avoir accepté de préfacer cet ouvrage avec compétence et bienveillance. Nous saurons aussi gré au Professeur Aniceto Molinaro de lUniversité Pontificale du Latran et de lInstitut Pontifical Saint Anselme de Rome pour ses remarques et suggestions pertinentes et pour nous avoir fait part de ses appréciations critiques.  Nos vifs remerciements vont à lendroit de Madame Anna Maria Amoroso et de nos amis de Massafra pour leur contribution généreuse et discrète à cet ouvrage.  Parmi les gens à remercier, nous ne pouvons pas oublier notre beau frère, le Colonel Aimé Mbiato ainsi que lAbbé Constantin Yatala, Curé de Nolay, pour leur remarquable assistance pendant la rédaction de cet ouvrage.  Nous manifestons notre sincère reconnaissance envers Monsieur Denis Pyren et toute léquipe de lHarmattan pour leur judicieuse décision déditer cette uvre scientifique.  Enfin, que toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la confection de ce livre, trouvent ici lhommage de notre sincère gratitude et ne se sentent en rien oubliées.   
7
Préface
  Le continent noir se porte mal : il traîne péniblement le poids dune destinée historique déficitaire. Sur le plan du développement il tarde à décoller, en dépit des potentialités fabuleuses de nombreuses portions de son sous-sol, de son sol, de ses forêts et de ses eaux. La pauvreté a doublement élu domicile en son sein. Sur le plan de la gouvernance politique et économique, le berceau de lhumanité semble habité par une humanité plutôt demeurée au berceau, dans lenfance. Et daucuns de penser que lAfrique refuse le développement, la démocratie, la modernité. Sur le marché de la littérature africaniste, lafro-pessimisme est une valeur boursière  plutôt bien cotée. Langoisse est justifiée : lAfrique ne va-t-elle pas mourir ?  José Kaputa Lota, un amoureux de lAfrique dont la passion est déjà connue du lecteur, revient sur le drame du continent noir, non pour remuer le couteau dans la plaie, mais pour appréhender à nouveaux frais la question des rapports entre lAfrique et le reste du monde, la problématique de lémancipation de peuples noirs si longtemps asservis, le complexe problème du tiraillement entre la tradition et la modernité.  Ne cédant pas au fatalisme de lafro-pessimisme, il pose sur le drame africain le regard dune investigation philosophique en quête de solutions concrètes, et de voies dune révolution transformatrice de mentalités, libératrice et génératrice dun bien- être partagé.  Examinant toutes les voies de rédemption de lAfrique- sans exclure la déconnexion chère à Samir Amin- José Kaputa Lota ne tombe cependant pas dans le piège dune critique partiale, unilatérale, accusatrice de lautre. Il sait en effet que les Africains eux- mêmes ont  
9