Souffle d

Souffle d'un été mystique

-

Français
44 pages

Description

Enidnama est une jeune adolescente sensible et tourmentée, qui possède de véritables talents d'artiste. Sujette aux railleries de ses camarades, son amitié fusionnelle avec Nadège et Adelin l'aide à surmonter sa maladie. Lorsque des phénomènes paranormaux se produisent et que son amie Gretchen est sauvagement assassinée, elle se mue en enquêtrice pour démasquer le coupable. Malgré ce drame, elle va courageusement de l'avant, puisant son énergie dans la nature et des audacieux projets d'avenir.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782334195041
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-19502-7

 

© Edilivre, 2016

Préface

Née en 1988, Fleur Bleue, de son vrai nom Amandine Taillepierre, est titulaire d’un baccalauréat Littéraire spécialité mathématiques et option arts quand elle termine cet ouvrage. Elle écrit la première page de son roman à l’âge de 10 ans. Ce livre fut écrit dans le but de faire sortir une souffrance indescriptible d’une âme meurtrie à travers le temps, une âme que la vie n’a pas gâtée, étant donné qu’elle souffre d’épilepsie. Lecteur, cet ouvrage contient beaucoup de sentiments, se laissant porter par l’imagination de son auteur. Il n’a pas été écrit dans un genre littéraire précis car sa base est son contenu.

Vous êtes seul(e) juge de cette œuvre.

BONNE LECTURE !

Tristesse dans un monde hostile

Dans une ville appelée Saulstisse, vivaient une jeune fille simple, Enidnama, et sa sœur Sophiane. Elles étaient aussi belles l’une que l’autre. Un jour, sans prévenir, cette tristesse surgit de nulle part, telle une ombre dans la nuit. Les jours passaient comme un train sur un chemin de fer. Un jour elle rencontra Nadège, une jeune fille de sa classe, et elles devinrent les meilleures amies du monde. Cependant, Nadège finit par s’en aller, lasse des moqueries à son encontre. Malgré tout, elles restèrent en contact et s’écrivirent régulièrement pour tout se raconter. Quand Enidnama y songe, elle retrouve le sourire, un sourire qui dure quelques instants, tel un coucher de soleil. Comme elle l’entend souvent, la vie n’est pas toujours belle, rose, facile comme on l’imagine, alors autant passer son temps à vivre de bons moments, à se construire de beaux souvenirs. Enidnama était, contre toute attente, dégoûtée de la vie. On se demande bien comment une petite fille de 10 ans peut être dégoûtée de la vie avant même de l’avoir expérimentée. Eh bien il se trouve que cette dernière avait une maladie (l’épilepsie) contre laquelle elle se battait depuis déjà trop longtemps. Les moqueries qu’elle subissait à l’école n’arrangeaient pas les choses. Elle se sentait seule, si seule qu’elle se repliait sur elle-même, et pas un jour ne passait sans qu’elle eût versé une larme. Un jour, son meilleur ami Adelin, à qui elle disait tout, lui raconta une histoire qui lui redonna pour quelque temps goût à la vie. L’histoire qu’Adelin lui raconta était celle d’une petite fille âgée de 5 ans, qui succomba à un cancer malgré tous les médicaments qu’elle prenait pour s’en guérir. Parmi ses amis, Adelin est l’un des seuls qui restèrent au pays, presque tous les autres déménagèrent.

Enidnama était une fille appréciée par ses amis mais, étant trop gentille, elle se laissait toujours marcher sur les pieds. En revanche, elle était dotée de certains talents ; elle peignait, écrivait des poèmes, des histoires et chantait également. Cette petite fille était une artiste dans l’âme et ses plus gros défauts étaient sa timidité et sa naïveté.

Un jour, elle reçut une lettre de Nadège, sa meilleure amie qui vivait dans un autre pays. Cette lettre contenait une très mauvaise nouvelle. Le père de son amie était décédé. Enid se sentit très mal pour Nadège ; elle aurait aimé être présente pour elle dans ces moments difficiles. Il y avait cependant quelque chose de positif à cela, Nadège allait revenir au pays et Enid était si excitée qu’elle ne savait plus où donner de la tête.

Lorsque ce jour arriva enfin, elle voulut lui faire une surprise, mais son père ne l’y autorisa pas. Elle passa une bien triste journée à se demander si ses premiers mots à l’égard de son amie devaient être : « Tu es de retour, tu m’as beaucoup manqué ! » ou, au contraire : « Salut ! Comment vas-tu ? » Tout cela l’inquiétait.

Cependant, les deux amies ne se virent pas une seule fois durant toute la...