//img.uscri.be/pth/ea958b930293ee2f1452ddc5b4f827091524e516
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Télévision numérique

De
124 pages
Cet ouvrage appréhende le mouvement de transformation du paysage audiovisuel à partir d'un point focal, celui du lancement de la télévision numérique hertzienne en France, au printemps 2005. Cet épisode de tension permet d'observer la migration de l'ancienne télévision analogique vers un environnement numérique et informatique. La notion de média est saisie à travers l'articulation de trois dimensions : le contexte, le discours et le format.
Voir plus Voir moins
lancés dans l’aventure sans moyens fi nanciers, mais avec la même passion et le mêm objectif : celui d’aller jusqu’au bout de notre renouvelerlepoptaeslnsatiinoecnlécsertédalateinfsmdlêaanmvselentoodbjurefsmacitian:esdmceyaulolienstidclaeolnrcneiareotndetuobuauqsuj.mnêçmraseaeif,rsismavealac
lancés dans l’aventure san m yens fi na ci rs, mais ve la mêm ren uveler le potentiel créatif dans ledomaine de laction française. contenusaudiovisuels est configurée par les enjeux techniques, passion et le même objectif : celui d’aller jusqu’au bout de notre
contenus audiovisuels est configurée par les enjeux techniques,
d’agencement des contenus audiovisuels est configurée par les
renouveler le potentiel créatif dans le domaine de la fi ction française.
De VISU
VISU De
Céline Ferjoux
De VISU
TÉLÉVISION NUMÉRIQUE[de l’innovation technique à TÉLÉVISION NUMÉRIQUE l’innovation médiatique]
2005, la grande révolution du PAF
1
2
TÉLÉVISION NUMÉRIQUE [de l’innovation technique à l’innovation médiatique]
2005, la grande révolution du PAF
3
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10548-2 EAN : 9782343105482
4
Céline Ferjoux
TÉLÉVISION NUMÉRIQUE [de l’innovation technique à l’innovation médiatique]
2005, la grande révolution du PAF
5
La collection De Visu
Focalisée en direction de l’audiovisuel dans son sens le plus large et plus particulièrement des médias et des multimédias, la collection De Visu est un outil de travail destiné aux étudiants, aux enseignants en communication, en audiovisuel ou en cinéma, mais aussi aux professionnels de ces différentes disciplines.
Alliant exigences théoriques et facilité d’accès, cette collection d’ouvrages courts et de synthèses est ouverte à de jeunes chercheurs et à des professionnels/experts ainsi qu’à des chercheurs confirmés livrant le fruit de leurs réflexions sous forme de prémisses ou d’aboutissement de leur recherche ou de leur mission dans ces différents domaines.
Les productions originales et innovantes contribuent à défricher les champs de recherche ou d’expertise en cours de construction et à éclairer la compréhension des enjeux actuels et à venir. Yannick Lebtahi Directrice de collection
Déjà parus :
ZETLAOUI Tiphaine,Société numérique,mai 2016. EL SHOURA Olympe,Le visiteur du futur. Les coulisses d'une web-série culture,décembre 2015.
Avant-propos
Au cours des dix dernières années, l’appropriation progressive des technologies numériques par les médias a bouleversé les modes de fabrication, de diffusion et de réception des émissions de télévision. Le projet d’une thèse de doctorat élaboré au cours de l’année 2004 m’a permis d’adopter une posture scientifique privilégiée et de mettre en place le protocole nécessaire pour organiser l’observation de mouvements inédits dans l’histoire des médias français. Ce texte rend compte des travaux d’une recherche qui relève des Sciences de l’Information et de la Communication et réalisée au sein du Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias (CARISM) de l’Institut Français de Presse à l’Université Paris 2 Panthéon Assas. Le projet de cette publication s’intitule « Télévision numérique : de l’innovation technique à l’innovation médiatique » et il est composé de deux volumes qui correspondent à la structure adoptée pour la thèse. Le premier est dédié au contexte d’innovation technique dans lequel se situe la recherche. Il expose les caractéristiques d’une situation d’innovation, les conditions historiques du démarrage en France de la télévision numérique hertzienne, le 31 mars 2005. Le second est consacré aux formes de la programmation télévisuelle sur les pages des sites internet des chaînes de télévision françaises au printemps 2005. Dans un mouvement qui cherche à interroger les relations entre technique et société, il s’agit d’étudier la place des programmes et de la programmation télévisuelle dans les discours qui traduisent une situation d’innovation technique. La dimension éditoriale fondamentale de l’activité médiatique est mise en évidence. Cette opération
7
qui consiste à déplier, offrir une lecture et s’interroger sur le sens des pratiques médiatiques permet de comprendre le rôle décisif de la sélection et de la programmation des contenus dans un environnement médiatique informatisé et connecté, caractérisé par la profusion. Entre 2005 et 2015, on assiste à un passage. La trajectoire historique voit l’échelle de focalisation de l’écosystème médiatique transiter du média vers le format. L’unité de sens qui permet une lecture des activités médiatiques est passée des chaînes de télévision comme éditeurs et diffuseurs à celle du programme. Sur les réseaux numériques, la grille qui structurait l’activité télévisuelle est morcelée et les unités que représentent les programmes circulent en fonction d’une demande individualisée et reliée de manière directe aux formats d’émission. La chaîne de télévision comme entité structurante de l’offre télévisuelle se transforme. Et la fonction éditoriale des diffuseurs revêt un caractère stratégique décisif dans un paysage médiatique bouleversé par la culture informatique. Les discours d’actualité produits et diffusés lors du lancement en France de la diffusion numérique hertzienne sont le lieu privilégié 1 d’une expression de l’identité éditoriale des chaînes . L’analyse des productions médiatiques permet de mettre en évidence le rôle central de la programmation télévisuelle dans le mouvement d’adoption de cette innovation technique.
1 Afin d’alléger l’appareillage des notes, les références aux archives collectées pour l’élaboration du terrain d’étude sont codées et rassemblées dans un tableau situé en fin d’ouvrage.
8
Introduction
Dans un texte paru en 1971 Abraham Moles décrivait avec précision la nature physique des contenus télévisuels au détour d’un exposé sur le traitement d’images ou «»image processing . La télévision est en premier lieu, un mouvement, un flux d’images et de sons transmis au moyen de l’infrastructure technique d’un réseau de diffusion. L’auteur explique : Que réalise en effet une transmission de télévision ? Elle découpe d’abord le mouvement en 24 images chaque seconde, comme l’a déjà fait le cinéma. Elle prend chacune de ces images l’une après l’autre, et chacune de celles-ci est découpée fictivement en 625 (hauteur de l’image) x (4/3 x 625) (longueur de l’image rectangulaire), soit 520 833 « points » (dots) repérables sur l’écran par leurs coordonnées x et y. (…) donnant lieu à une séquence de signaux dont chacun est l’expression de l’intensité lumineuse de chacun des points successifs pris dans l’ordre de la lecture de gauche à droite, puis de la ligne suivante en allant de haut en bas (exploration cartésienne). C’est ce signal qui est le message de la télévision, celui qu’elle transmet dans un fil, puis à travers l’espace hertzien jusqu’au récepteur qui dispose d’un système complexe pour reconstruire le pattern des points initiaux (balayage) et affecter à chacun de ces points une intensité relative égale à celle qui lui 2 correspondait sur l’écran de l’émetteur . C’est ainsi qu’est résumée dans des termes techniques empruntés à l’électro-physique, la nature brute 2 A. Moles (1971)Art et Ordinateur. Blusson, Paris, 1990 (édition revue et augmentée), p. 64.
9