Une famille au Cambodge

-

Français
250 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans quelle mesure le souvenir permet-il la transmission et l'appropriation de valeurs et de repères communs entre membres d'une famille cambodgienne ? Telle est la question initiale de l'auteure, qui prend également soin d'inscrire cette famille dans son contexte socio-historique en s'appuyant sur l'étude de son fonctionnement économique et social. Le résultat présenté constitue ainsi une analyse ethnographique fine d'une parentèle cambodgienne.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2014
Nombre de lectures 8
EAN13 9782336338897
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Cécile MARGUET
UNE FAMILLE AU CAMBODGE
Rôle du souvenir et transmission des valeurs
INSTécroiEe2n0cRP1or1uerNims2S01Aècr2i,TeelIancySuOtnesérNetshèaPoAeL
Préface d’Alexandra Oeser
Une famille au Cambodge Rôle du souvenir et transmission des valeurs
Collection « Inter-National » dirigée par Denis Rolland, Joëlle Chassin et Françoise Dekowski Cette collection a pour vocation de présenter les études les plus récentes sur les institutions, les politiques publiques et les forces politiques et culturelles à l’œuvre aujourd’hui. Au croisement des disciplines juridiques, des sciences politiques, des relations internationales, de l’histoire et de l’anthropologie, elle se propose, dans une perspective pluridisciplinaire, d’éclairer les enjeux de la scène mondiale et européenne. Série Premières Synthèses – jeunes chercheurs (dernières parutions) : Marine BOURGEOIS,Gérer au quotidien l’attribution des logements sociaux. Enquête ethnographique dans un organisme HLM, 2013. Camille BOULLENOIS,La révolution culturelle chinoise sous le regard des Français (1966-1971),2013. Victoire DEWAEGENEIRE,La photographie humanitaire en question. Entre éthique du photographe et loi du tapage médiatique, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. Stéphanie TRILLE,La coopération territoriale en Europe. L’exemple de la frontière franco-espagnole, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. R. FATHI, Représentations muséales du corps combattant de 1914-18. L'Australian War Memorialde Canberra et l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012.Flore LEMOINE-GOUÉDARD,Le Mexique et l’Europe : droits de l’homme et coopération, 2013.Clara BAMBERGER,: une image partiale etFemmes et médias partielle, 2012. Fanny PARENT,Le feng-shui en France. Aménagement de l’espace, aménagement de soi, 2012 Louis-Marie BUREAU,La pensée de Fethullah Gülen. Aux sources de l’islamisme modéré, 2012.Damien LARROUQUÉ,Le plan Ceibal en Uruguay. Un exemple de bonne gouvernance ?, 2012 Benjamin BORD,Du bouclier antimissile aux nouvelles relations américano-russes (2000-2011), 2012. Édouard BOINET,Hydropolitique du Nil, Du conflit à la coopération ?, 2012. Milena DIECKHOFF,L’individu dans les relations internationales, Le cas du médiateur Martti Ahtisaari, 2012.
Cécile Marguet Une famille au Cambodge Rôle du souvenir et transmission des valeurs Préface d’Alexandra Oeser
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02966-5 EAN : 9782343029665
Préface d’Alexandra Oeser
Introduction
SOMMAIRE
9
13
Chapitre I : Description de la situation d'enquête 27 1. Récapitulatif historique et situation du Cambodge aujourd'hui 27 2. Focus sur le terrain d'enquête : Battambang hier et aujourd'hui 33 3. Description de la relation enquêteur-enquêté 44
Chapitre II : Le culte du souvenir des générations antérieures comme facteur de domination 1. Le souvenir familial, support de deux processus : la transmission et l'appropriation 2. La domination basée sur l'âge : l'autorité des anciens sur les plus jeunes 3: La domination sexuelle : l'autorité des hommes sur les femmes
Chapitre III : La solidarité par l'espace ; un souvenir localisé d'une histoire commune 1. Les lieux de vie, support d'une histoire et de stabilité 2. Les lieux de culte et de pèlerinage 3. Les lieux d'un intérêt économique
Conclusion Annexes Entretiens Bibliographie Table des matières
69 69 90 116
135 135 149 159
165 169 181 239 243
PRÉFACE
Il n’est pas si fréquent que des étudiants de master d’un Institut d’Études Politiques qui ne se destinent pas à la recherche s’investissent dans un terrain prolongé, pour réaliser leur mémoire de fin d’étude. Il est encore moins fréquent qu’ils aillent à l’étranger pour faire une enquête anthropologique et sociologique, par observation et entretiens informels. Il est très rare enfin qu’ils arrivent à avoir accès à un intérieur domestique, des informateurs fiables, des traducteurs et guides. Cécile Marguet a fait tout cela, et bien plus pour mener son étude sur le rapport au souvenir dans une famille cambodgienne. Après son année à l’étranger en 2008-2009, qu’elle a passée au Cambodge, travaillant dans une organisation humanitaire, elle a profité des liens tissés pendant cette période pour penser un travail universitaire tout à la fois ambitieux et modeste : ambitieux par l’investissement dans l’enquête, en donnant de sa personne ; modeste car effectué dans un temps limité (une année). À ce niveau, le travail effectué est remarquable. Après avoir défini un cadre théorique, elle est retournée sur le terrain entre mai et septembre 2010, vivre au jour le jour avec une famille cambodgienne, qui est devenue sa principale source d’investigation pour réfléchir sur le fonctionnement d’une maisonnée cambodgienne. Cécile Marguet a dû surmonter nombre d’obstacles pour mener à bien son étude. Obstacles linguistiques, d’abord : ne maîtrisant pas le khmer, elle a recours à un ami qui lui sert de traducteur et qui l’accompagnera dans l’avancement de son enquête. Obstacles méthodologiques, ensuite : Cécile Marguet, Européenne, blanche, étudiante en master de Science Politique se retrouve dans une famille cambodgienne, pays parmi les plus pauvres de la planète, dans la ville et la province de Battambang, ou plus de 80 % des habitants vivent de l’agriculture et dans une famille dont seul le fils Samol parle l’anglais. Dans cette famille, les membres de la génération de Samol sont des commerçants, les autres membres de la famille, parents et grands-parents, vivent essentiellement de la riziculture et de
9