//img.uscri.be/pth/54abfb11202ce9b6d3c4d1ca6da8468d4ba9a992
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 32,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vivre ensemble

De
472 pages
Ceuta et Melilla, deux enclaves espagnoles au nord de l'Afrique, sont des sociétés plurielles où cohabitent juifs, musulmans, chrétiens et hindous. Comment les relations interculturelles s'y sont-elles forgées ? Qu'est-ce que vivre ensemble veut dire dans ces territoires ? En s'appuyant sur des archives et un travail de terrain, et en étudiant les logiques de conflit et de cohabitation du vivre ensemble qui y les caractérisent, ce livre s'intéresse à l'histoire sociale de ces deux enclaves méconnues.
Voir plus Voir moins
Alicia Fernández García
Vivre ensemble Conflit et cohabitation à Ceuta et Melilla
Sociétéshispaniques
Vivre ensemble Conflit et cohabitation à Ceuta et Melilla
Sociétés hispaniques Collection dirigée par Alicia Fernández García La collectionSociétés hispaniquesa pour vocationla publication d’ouvrages de recherche de qualité en civilisation, en sociologie ou en histoire s’intéressant au monde hispanique contemporain et aux sociétés hispaniques du temps présent. Les aires culturelles privilégiées de cette collection sont aussi bien l’Espagne que l’Amérique latine, même si cette collection se veut aussi un outil de diffusion des travaux de recherche menés sur la diaspora hispanophone en Europe, en Asie ou en Afrique. Cette collection privilégie autant les études de cas sur l’air hispanique que les approches interdisciplinaires sur le monde hispanophone. Se voulant interdisciplinaire et transversale à la fois, elle s’intéresse aux enjeux de l’actualité sociale et politique dans le monde hispanique, mais aussi aux défis identitaires, culturels et linguistiques des sociétés hispaniques d’aujourd’hui.
Alicia FERNÁNDEZGARCÍAVivre ensemble Conflit et cohabitation à Ceuta et Melilla Cet ouvrage a été publié avec le soutien de l’École doctorale Lettres, Langues et Spectacle, du Centre de recherches ibériques et ibéro-américaines (CRIIA/EA 369) et du Conseil Scientifique de l’université de Nanterre
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-11982-3 EAN :9782343119823
- Table des matières -- Avant-propos -Ceuta et Melilla :villes de cultures, enclaves originales......................................13- Introduction -Penser les relations interculturellesde deux enclaves espagnoles......................211. Un état de la littérature sur Ceuta et Melilla.................................................................. 21 2. Les relations interculturelles à Ceuta et Melilla en question ........................................ 27 3. Des hypothèses pour penser la cohabitation sociale ..................................................... 28 4. Un dispositif d’enquête exigeant et novateur................................................................ 30 Première partieHistoire sociale des relations interculturelle - Chapitre 1-Ceuta et Melilla lors des premiers siècles de l’occupation:Le devenir espagnol de deux territoires contestés(1497-1860)...........................371. La conquête de Melilla par le royaume d’Espagne....................................................... 39 1.1. De la mission évangélisatrice au projet de la « grande Espagne » .................... 39 ème ème 1.2. Décadence, crise et misère (XVI - XVIII siècles) du Portugal et de l’Espagne.............................................................................................. 471.3. Le renouveau du colonialisme espagnol : Melilla comme sauvegarde de l’honneur patriotique et de l’Empire ............542. Ceuta, une enclave convoitée par les royaumes du Portugal et de l’Espagne.......... 56 2.1. Ceuta, symbole de la fierté du colonialisme portugaismalgré la menace espagnole..................................................................................57ème 2.3. Le XIX siècle : de l’hypothèse de l’abandonà l’acharnement hégémonique...............................................................................70- Chapitre 2 -L’Espagne et ses enclaves du nord de l’Afrique :du colonialisme à l’africanisme (1860-1956)........................................................ 77 1. Le colonialisme espagnol sur le continent africain : de la guerre d’Afrique à l’internationalisation de la question marocaine (1860-1912) ........................................... 78 1.1. La première guerre d’Afrique (1859-1860) :recherche de l’orgueil patriotique et ingérence coloniale au Maroc...........................791.2. Melilla : de l’effervescence commerciale autour de son port francà la fierté nationale de la guerre patriotique en 1893............................................831.3. La guerre d’Afrique et ses conséquences sur l’enclave de Ceuta........................87ème 2. L’impérialisme colonial à l’aube du XX siècle et le protectorat espagnol au Maroc (1912-1956) ....................................................................................................... 90 2.1. La course pour l’exploitation de l’or noir marocain............................................902.2. La division du Maroc : le Protectorat espagnol et l’avènement de la modernité à Ceuta et à Melilla.......93
2.3. 1921, une année noire : le désastre d’Anoual et le déclin de la présence espagnole au Maroc......................................................................962.4. Ceuta et Melilla durant la Seconde République et la Guerre civile....................992.5. Les dernières années du Protectorat espagnol : ruine et déclin des enclaves.1013. L’africanisme espagnol et ses répercussions à Ceuta et Melilla : 1860-1956........... 103 3.1. Du romantisme au colonialisme belliciste puis diplomatique (1860-1920) .....1043.2. Le projet africaniste à la recherche de la régénération nationale....................1073.3. L’africanisme du régime franquiste et la question des juifs sépharades ..........111- Chapitre 3-Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melillaà l’époque contemporaine, de 1956 à nos jours................................1..................51 1. Ceuta et Melilla durant la dictature franquiste (1939-1975) : rivalités hispano-marocaines et terre d’asile ................................................................... 116 1.1. Melilla, de l’après-guerre à la fin du Protectorat espagnol au nord du Maroc ................................................................................................1171.2. Ceuta sous le régime franquiste : politique et idéologie ...................................1232. La transition démocratique et les enjeux de la modernité (1976-2000) ..................... 131 2.1. Des bouleversements socioculturels : pluralisme social et urbanisation .........1312.1.1. Des changements démographiques et culturels.................................1312.1.2. Les défis de l’urbanisme et de la précarité........................................1332.1.3. La révolution sociale de 1986 : la politisation du collectif musulman ..........................................................1352.3. 1982, une année charnière : les accords internationaux signés par l’Espagne et leurs implications à Ceuta et Melilla ..............................................................1402.4. La lente reconnaissance internationale des « villes autonomes » (1986-1999)1413. Ceuta et Melilla aujourd’hui, 2000- 2015 : deux « villes-frontières » ....................... 144 3.1. Ceuta et Melilla face aux nouveaux défis sociaux une hypertrophie commerciale ?...............................................................................149Deuxième partie Société, politique et nationalisme- Chapitre 4 -Ceuta et Melilla, mosaïques socioculturelles :dynamiques identitaires et cohabitation sociale.................................................1571. Ceuta et Melilla, villes multiculturelles : une étude de leurs différentes communautés .................................................................. 158 1.1. La communauté hindoue : une communauté d’installation récente .................1601.2. La communauté juive : une communauté historique en déclin mais très influente.................................1641.3. La communauté chrétienne : le groupe majoritaire et dominant......................1681.4. La communauté musulmane : croissance démographique et intégration progressive....................................................................................1702. La génération de 1986 : les enjeux de l’accès à la nationalité espagnole de la population musulmane............................................................................................ 175 2.1. Radiographie de la population musulmane des villes à l’aube de 1986...........176
- 6 -
2.2.1. Divergences internes et politisation de la communauté musulmane de Ceuta ......................................................................................................1812.2.2. Mobilisations des musulmans et contre-manifestations à Melilla .....1833. Ségrégation spatiale et sociale à Ceuta et Melilla ....................................................... 186 3.1. Ceuta : « une ville, deux espaces » ....................................................................1863.2. Melilla : une répartition communautaire de la population ...............................190-Chapitre 5 -Les partis politiques etles enjeux de l’identité locale (1977-2015)...........................................................1971. Des arènes politiques locales à l’épreuve d’une souveraineté et d’une citoyenneté contestées ......................................................................................................................... 198 1.1. L’« españolidad » des enclaves en question ......................................................1981.2. Un statut autonomique imprécis ........................................................................2001.3. L’enjeu de la citoyenneté et de l’intégration politique des musulmans ............2022. L’évolution des équilibres politiques lors des élections législatives : 1977-2015 ..... 203 2.1. Les premières années démocratiques et les enjeux locaux (1977-1979) ..........2042.2. La période 1982-1993 : vers la consolidation du bipartisme ........................... 212 2.3. L’hégémonie politique du PP et le renforcement du conservatisme (1996-2015) .........................................................................................................2143. Les élections municipales et les défis du localisme : 1979-2015 ............................... 216 3.1. Les municipales de 1979 : le difficile choix entre le centre et les candidatures indépendantes.......................................................................2163.2. L’hégémonie du PSOE (1983-1987)..................................................................2223.4. Les élections municipales de 1999 : la victoire du populisme ..........................2263.5. Les dernières municipales (2003- 2015) : l’hégémonie du PP et la consolidation du vote conservateur............................................................................................2274. La participation et l’intégration politique des musulmans.......................................... 230 4.1. Du PST à la récupération politique du vote musulman pour le PSOE.............2304.2. Comportement électoral et essor de la participation ........................................2334.3. Le difficile accès des musulmans aux responsabilités politiques ......................237- Chapitre 6 -Mémoire et nationalisme à Ceuta et Melilla..........................................1.....25........1. L’armée et le nationalisme espagnol ........................................................................... 252 1.1. L’empreinte coloniale et l’omniprésence de l’armée ........................................2521.2. L’armée comme agent de sauvegarde du nationalisme ....................................2562. Les soutiens sociaux du nationalisme espagnol.......................................................... 261 2.1. L’Église : garante de la moralité et de l’identité nationale et catholique.........2612.2. Le rôle des cérémonies religieuses catholiques.................................................2632.3. La ferveur patriotique des habitants ..................................................................2653. Iconographie et toponymie au service d’un nationalisme héroïque ........................... 269 3.1. La reconstruction historique de l’espace urbain : la création de mythes originels............................................................................2703.2. Nationalisme espagnol et lieux de mémoire : monuments, rues et musées.......2734. Mémoire et nationalisme : lepassé duprésent............................................................ 281 4.1. Le calendrier mémoriel, outil de promotion d’une histoire officielle ...............2814.2. Les cérémonies militaires et l’entretien de la mémoire nationaliste.................284
- 7 -
4.3. Les manuels scolaires : l’enseignement de l’histoire comme élément patriotique ...................................287Troisième partieStéréotypes, école et langues - Chapitre 7 -Stéréotypes culturels et constructions identitaires............................................. 2991. La cohabitation sociale à Ceuta et Melilla : des discours et des pratiques.......... 299 1.1. La promotion de la diversité par les institutions ...............................................2991.2. La fabrique quotidienne de la coexistence.........................................................3031.3. Des stéréotypes culturels au racisme ordinaire.................................................3062. Des constructions identitaires aux référentiels multiples............................................ 312 2.1. Des identités imprégnées du référentiel religieux..............................................3132.2. Un patriotisme partagé.......................................................................................3142.3. L’identité locale et l’enjeu de l’autochtonie.......................................................3163. Les nouveaux défis du vivre ensemble ....................................................................... 319 3.1. De la promotion de la diversité aux limites de l’intégration .............................3193.2. Du malaise identitaire à l’islamisation de la radicalité ....................................323- Chapitre 8-L’école à l’épreuve des inégalités sociales et des relations interculturelles..... 3311. Cohabitation et conflit dans les écoles de Ceuta et Melilla ........................................ 332 2. Représentations interculturelles et attitudes face à autrui ........................................... 337 2.1 Valorisation de la multiculturalité dans les salles des cours .............................3372.2. La portée des stéréotypes dans les salles de cours ............................................3433. Pratiques et comportements interculturels .................................................................. 349 3.1. L’école multiculturelle face à la violence et au racisme ...................................3523.2. Les nouveaux défis éducatifs et leur impact sur la cohabitation scolaire.........3564. Diversité culturelle et inégalités sociales..................................................................... 360 4.1. Radiographie scolaire des élèves d’origine marocaine ....................................3604.2. Échec scolaire et inégalités socioéducatives .....................................................364- Chapitre 9 -Nationalisme linguistique et contact de langues................................................. 3711. Le nationalisme linguistique et son impact à Ceuta et Melilla ................................... 372 1.1. Les justifications normatives et politiques du nationalisme linguistique ..........3731.2. Des effets multiples sur les pratiques et les représentations linguistiques........3782. Méthodologie de la recherche et caractéristiques ....................................................... 381 3. Des représentations linguistiques partagées................................................................ 386 3.1. Les représentations à l’égard des langues.........................................................3863.2. Attitudes et comportements à l’égard du dariya et du tamazight......................3894. Pratiques linguistiques : de la pluralité des langues395à l’hégémonie du castillan ....... 4.1. Compétences linguistiques et environnement social .........................................3954.2. Pratiques linguistiques et identités subjectives..................................................3994.3. Pratiques linguistiques dans l’environnement familial .....................................401
- 8 -
- Conclusion – Vivre ensemble à Ceuta et Melilla : conflit et cohabitation en perspective..................................143................................1. Les relations interculturelles à travers l’histoire : la dominance du conflit ........ 414 2. L’ère de la cohabitation : coexistence, intégration, inégalités et espoirs déçus......... 422 3. L’imaginaire du vivre ensemble : pratiques et représentations .................................. 427 4. Ceuta et Melilla, deux villes espagnoles emblématiques............................................ 431 4.1. Deux villes espagnoles très conservatrices........................................................ 432 4.2. Deux villes-frontières différentes du reste de l’Espagne ................................... 433 - Sources écrites - ................................................................................................... 437 - Sources orales -.................................................................................................... 445 - Grilles d’entretiens et questionnaires - ................................................................ 449- Bibliographe - ..................................................................................................... 455
- 9 -