Commande floue 2 : de l
195 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Commande floue 2 : de l'approximation à l'apprentissage (Traité IC2, série systèmes automatisés)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
195 pages
Français

Description

Ce volume analyse la modélisation des systèmes dynamiques. Chaque chapitre est centré sur des approches utilisant des concepts traditionnels de l'automatique. Le premier chapitre introduit les propriétés d'approximation universelle des systèmes flous et présente quelques résultats essentiels qui mettent en évidence le lien entre cette propriété et la modélisation des systèmes. Le deuxième chapitre s'intéresse à une approche structurale de la modélisation floue à partir de données utilisant, d'une part, différentes méthodes de classification floue et, d'autre part, une méthode incrémentale par ajout de fonctions d'appartenance. Le troisième chapitre développe une approche paramétrique de la modélisation sur la base de modèles locaux. Le quatrième chapitre traite de l'apprentissage par renforcement et montre comment cette technique peut être utilisée pour l'optimisation de systèmes flous destinés à la commande de systèmes dynamiques.
Avant-propos. Introduction -Sylvie Galichet, Laurent Foulloy. Propriété d'approximation des systèmes flous -François Delmotte. Modélisation floue : approche structurale -Pascal Bortolet, André Titli. Identification des systèmes dynamiques non linéaires : approche multimodèle -Komi Gasso, Gilles Mourot, José Ragot. Apprentissage par renforcement. Application aux systèmes d'inférence floue -Pierre-Yves Glorennec. Bibliographies/Index.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 février 2003
Nombre de lectures 106
EAN13 9782746203839
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0585€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Avant-propos
Les premiers travaux sur la commande floue remontent à plus de 30 ans. En France, même si les travaux en logique floue sont plus anciens, le premier intérêt pour la commande floue s’est fait sentir à la fin des années 1980, début des années 1990. La commande floue n’a pas échappé aux effets d’annonces, malheureusement de plus en plus classiques en science. Ainsi, cet intérêt s’est vite transformé en une espèce d’engouement irrationnel, conduisant certains à trouver toutes les vertus à cette approche et les autres à ne lui trouver aucun intérêt.
Entre l’exagération et le refus polémique, seule une démarche réellement scientifique pouvait permettre de mieux aborder l’utilisation des techniques floues en commande. Cela s’est traduit par la mise en place, entre 1991 et 1996, du groupe de travail « Commande symbolique et neuromimétique » dans le cadre du groupement de recherche en automatique du CNRS. Depuis cette période, au niveau national et international, un certain nombre de laboratoires font un travail extrêmement sérieux dans ce domaine. A côté des avancées à caractère méthodologique et fondamental, les chercheurs concernés ont contribué à la mise en œuvre de nombreuses applications industrielles, même si seulement quelques-unes sont évoquées dans les deux ouvrages consacrés à la commande floue que nous avons coordonnés dans le traité IC2.
Ces deux ouvrages,Commande floue 1 – De la stabilisation à la supervision et Commande floue 2 – De l’approximation à l’apprentissagele point dix ans font après ce qui a été appelé le « boum du flou ». Ils n’ont pas d’équivalent en langue française et devraient intéresser les étudiants des écoles d’ingénieurs, de DEA, de DESS, les doctorants, les chercheurs et les ingénieurs en charge d’applications et de problèmes de commande. Enfin, nous tenons à remercier l’ensemble des auteurs pour leur contribution, leur aide et leur soutien.
Laurent FOULLOY, Sylvie GALICHET, André TITLI