Une lettre au bout du monde
90 pages
Français

Une lettre au bout du monde

-

Description

Une lettre au bout du monde est le carnet de voyage d’un sédentaire. Entre l’abîme et l’invention de l’autre, se superposent et se confondent des êtres, des lieux et des époques. S’ouvrant sur le constat d’un échec, cette suite revient sans cesse sur d’impossibles promesses, invoquant la lumière et l’espace, la rupture et le geste, pour faire de la parole l’ultime asile du corps et de ses certitudes.

Informations

Publié par
Date de parution 06 août 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782896913268
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Jean-Philippe Raîche
Une lettre au bout du monde
LES ÉDITIONS PERCE-NEIGE
Poésie
Jean-Phîlîppe Raïche
Une lettre au bout du monde
Collectîon Poésîe Les Édîtîons Perce-Neîge
JeanPhilippe Raîche
Une lettre au bout du monde
Collection Poésie Les Éditions PerceNeige
Tous droîts réservés pour tout pays. © 2001 Les Édîtîons Perce-Neîge. Dépôt légal / Deuxîème trîmestre 2001, BNQ et BNC.
Conceptîon graphîque : Paul J. Bourque. o Œuvre en page couverture : Sylvîa Safdîe,7Earth Notes n (détaîl), 2000. Photo de l’auteur : Jean-Sébastîen Côté.
CATALOGAGEAVANTPUBLICATIONDEBIBLIOTHÈQUEETARCHIVESCANADA Raïche, Jean-Phîlîppe, 1970- Une lettre au bout du monde / Jean-Phîlîppe Raïche. (Poésîe.) Publîé en formats împrîmé(s) et électronîque(s). ISBN 978-2-920221-89-5 (couverture souple). ISBN 978-2-896910-39-7 (PDF). ISBN 978-2-896913-26-8 (HTML).  1. Tître. PS8585.A337L48 2001 C841’.6 C2001-900601-2 PQ3919.2.R34L48 2001
DISTRIBUTIONAUCANADA Dîmedîa 539, boulevard Lebeau Saînt-Laurent (Québec) H4N 1S2 Tél. : (514) 336-3941
Les Édîtîons Perce-Neîge edîtîonsperceneîge.ca 22-140, rue Botsford perceneîge@nb.aîbn.com Moncton (N.-B.) Tél. : (506) 380-0740 Canada E1C 4X5
La productîon des Édîtîons Perce-Neîge est rendue possîble grâce à la contrîbutîon inancîère du Conseîl des Arts du Canada et de la Dîrectîon des arts et des entreprîses culturelles du Nouveau-Brunswîck.
I
Je suis un voyageur que le langage invente
Claude Beausoleil
C’était un soir de minovembre il y a longtemps bien avant les Weldon et les Somerset Blues je vous avais légué ma violence secrète alors que vous rêviez des landes océanes aux îles innocentes où nous n’irions jamais.
souvenezvous nous n’avions pas vingt ans mais l’urgence de vivre et nous ne savions pas que chaque homme se meurt dans la mémoire d’un autre.
9
Nous n’avions pas la même langue ni les mêmes angoisses ni la même façon de regarder la mer
d’autres musiques vous hantaient d’autres amours aussi
nous n’étions pas de la même maison pas des mêmes chamailles ni du même mensonge
je vous aimais pourtant
je vous écris du bout du monde avec ma langue qui résonne au son des leaps de track des j’ma rappelle des viens ouère ‘citt’ ta là
des j’te oirai bétôt en montant l’chman du clos pis j’m’élong’rai dans l’harbe té ma vie
des m’aller t’qu’ri’ che vous y chial’ront si qu’y veulent pis j’criss’rai l’feu partout j’me form’rai p’us la yeule
te câlice pas c’qu’on va on va y’aller pareille l’ôte bôrd du clos p’us loin que l’large ayoù c’que rien nous bâd’e
10