Le particulier du 01-04-2018

Le particulier du 01-04-2018

-

Livres
100 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Informations

Publié par
Ajouté le 04 janvier 2018
Nombre de lectures 33
Langue Français
Signaler un abus

AV RIL2 018 - N° 1144 MON CO NSEI LL ER PR IVÉ
LE PARTIC UL IER .FR
CRÉD IT IMM OMAISO NS
DE RET RAITE:
COMM ENT FAI RE
LE BON CHOIX CH AN GEZ
TR OUVERD ES
BI LLETS D’AVIO N
MOINSC HER S D’ ASSU RANCE
LESP LACEME NTS
RESP ONSABL ES ETSONT -ILS
RENT ABLES? GA GNEZ
TESTÉ POUR
VO US :LAC ARTE 50 00 €
GRISE EN LIGN E Éc on omie mo yenne co ns tatée
par les court iers en cr édi t
en 2018
10 CONS EILS
POUR AGRAN DIR
SA MAISO N
DOM :6 ,20 €-M AR :50DH
NOUVEL LE
FORMULE
ASSU RANCEDEP RÊT-M AI SONSDER ETRA ITE -L ’A VION ÀP ETIT PR IX -P LA CEME NTSR ESP ONS ABLES -C ARTEG RISEENL IGNE- AG RA NDIR SA MA IS ON ● LE PAR TICU LIE R N° 1144 -AVR IL 2018*
(*) Les rendements pa ssés ne préjugent pas desr endements futurs.
Taux net de fr ais sur épargne gé rée, hors prélèvements sociaux et fscaux. Ce ta uxs 'applique aux garanties en co urs au
31 décembre de l'exe rcice concerné. Il ne s'applique pas en cas de décès ou de rachat au cou rs de l'e xercice con cerné.
Le don n’entre pas da ns le calcul de l’épar gne.
Entraid’Épargne Carace st un produit d'assurance viem onosupport libellé en euros.
(**) Association àc hoisir parmi les partenaires Carac.
Carac :M utuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité -S IREN : 775 691 165
NA18PR-P A
Mise en page :L ecaux Communication -m ars 2018 -I llustration :S téphanie Trémap
ÉDITORIAL
Et le marché s’ou vrit enfin
Nos vale urs à la co nc urrenc e
1 EXPERTISE
Nos informat ions
repose nt sur les
8ANS ! C’est le temps qu’il aura fallua uxcom pétences et
l’anal yse impartial e pouvoirspubli cs pour faire plierles banques
de nombre ux experts, dans un bras de fer dont l’issue était p our tant
ainsi que sur un
inéluct able. Imag inez que depuis desimp ortant travail
décen nies, celles- ci s’ét aient créé une vérit ablede docume ntation
et de vérif ication rente de situation en imposantàleurs clie nts
des sou rces légales emprun teurs de sousc rire l’assura nce maison,
2 sur laquelle elles pouva ient se pro curer desSENS PRATIQUE
marges très conforta bles, so uvent de 50 %.Nos articles répond ent
tous àd es probléma- Était- il normal, dans une économieo uverte
tiques concrèt es àlac oncurre nce, qu’il soit impossib le de sousc rire son assura nce de prêtfré quemment
au près de l’assur eur de son choix, ni de changer de contratc haque année,rencont rées par nos
lecteu rs. Ils aidentà com me c’est le cas pour tout es les autres catégo ries d’assur ances?
com prendre pour agi r,
Et c’est peu dire que les banques ont fait de la résistance pour défendredébouche nt sur des
leur pré carré. Elles ont d’abord multiplié les pressions auprès des différentscon seils pratiques ,
permet tent de bie n gouvernementsa fin de limiterlaportéed es 3l ois successives nécessaires pour
défendres es droits ouvrircemarché juteux àlaconcurrence.P uis, jouant leur va-tout, arguant
3 de l’illégalité de la loiB ourquin permettant la résiliationdes on assuranceACCESSIBILITÉ
àc haque date anniversaire, elles ont porté le conflit devantleConseilLes sujets et notio ns
abordés étant constitutionnel. Ce dernier amis fin àleursd erniers espoirs, le 18 janvier 2018,
souvent technique s en instituant, de manière irrévocable, la liberté de choisir son assureur.
et complexes,
Le Particu lier s’attache à Rassurez-vous, les banques sont déjà en train d’imaginer les moyens
ce qu’ ils soient de compenser ce manque àg agner, estimé, selon le cabinet McKinsey &
traités dans un style
Company, entre 600 et 14 00 millions d’euros. Déjà, en 2014, lorsque leclair et intelli gible
gouvernement avait plafonné le coût des frais bancaires (dépassement de
4 RESPONSABILITÉ découvert, rejet de chèque…), les banquiers avaient répliqué en systématisant
Danst ous les consei ls la mise en place de frais de tenue de compte. Pour contrer la perte de leur
et informationsq u’il
monopole sur les assurances emprunteurs, elles pourraient désormaisapporte às es lect eurs,
chercher àr econstituer leurs marges en relevant les taux de leurs prêts.Le Pa rt iculier veille
àt oujours promouvo ir Re ste que vous av ez toutes lesr aisons de vous réjouir si vousavez
le strict respect de
un crédit en cours. Nous consacrons notredossieràc ette réfo rmela légali té et des valeurs
citoyen nes qui devr ait vous rapp orte r, en moyenn e, 50 00 €. No us vous guid ons dans
et humaniste s. vosdémar ches po ur dénicher l’assurance adaptée àv otre profiletcontrer
les dernières résist an ces de votrebanquier.
FRÉDÉRIC DURAND-BAZIN
RÉDA CTEURENC HEF
Le Pa rti cu lier • N° 114 4 • Avril 2018 / 3Sommaire AV RIL 2018 - N° 1144
70 5b onnes raisonsAction ! de rédiger un testament50
Des diagnostics 74 UN PATRIMOINE6 L’ACTU DU MOIS,
toujours ÀLALOUPE Bâtir sonLES DÉCISIONS ÀPRENDRE
pas fiables patrimoine pour l’avenir
16 AGENDA
AnalyseDossier
77 UNE LOI DÉCODÉE
19 CRÉDIT IMMO:CHANGEZ L’abattement
D’ASSURANCE Nos exceptionnel sur les
plusconseils pour économiser values des terrains à bâtir
des milliers d’euros
78 LA LEÇON DU MOIS
La gestion passive,
pour suivre les marchésPlacements à moindre coût
36 OSEZ ! Et si j’inv estiss ais 82 DÉFENDEZ-VOUS !
so ciale ment respo nsa ble ? « Des photos de moi
traînent sur internet »42 Faut-il alimenter son
épargne retraite en 2018 ? 86 ANTISÈCHES Le prix
du carburant. La fiscalité
du PEA
Immo 19
46 10 CONSEILS POUR Crédit immo : @
agrandir votre maison changez
d’assurance 88 LA RÉDACTION RÉPOND50 Des diagnos tics tech niques ÀVOS QUESTIONS
toujo urs pas fiabl es
92 L’ENVERS DU DROIT
«Jegâche lesvacances
de ma femmedeménage »Vie pro
94 TABLEAUX DE BORD54 Congés payés :àv os
comptes, prêt, partez 98 L’ACTU DU PARTICULIER
66
Les bons réflexesVie perso pour voler moins cher
Couv ert ur e : Gr ey gouar
58 Maisons de retraite :à Jeté sur 4CV :catalogueLeParticulier Éditions
l’heure du choix, les sur la totalité des abonnés ;encart Pack Fiscal
du Particulier sur la totalitédes abonnés ;encartfamilles sont démunies
Le ParticulierSanté sur une partie des abonnés ;
64 TESTÉ POUR VOUS encart Rencontres PatrimonialesduParticulier
Immatriculer son de Lyonsur une partie des abonnés ;encart
«5 minutespar jour» sur la totalité desabonnés ;véhicule sur internet
relancesderéabonnement sur unepartie des
66 Les meilleures pistes abonnés ;publicité Reliure surporte-adresse. Collé
pour voler moins cher p. 3:encartabonnementsur diffusion kiosques.
4 /A vril 2018 • N° 1144 • Le Pa rtic ulie rAction !
L’actu du mois, les décisions à prendre
Les résidenc es sec ondaires
toujours plus tax ées
Mau vais e nouv elle pour les pr oprié tair es d’ un pied-à-t err e parisi en ou d’ une maiso n
de vaca nc es à la mer : de plu s en plu s de vi lles appliquen t la surtaxe d’habi ta tion.
ns ava it déjà 201 7, le taux maxim al Il est toutefois possi- 6C OMMUNES AYANT
qu’une rési- de sur taxe po uvan t ble d’échapper àlas
urVOTÉ UNE SURTAXEdence se co n- être appli qué est passé taxe : en proposant le
Villes TauxOdaire revenait de 20 à60%.C es der- logem ent àlal ocati on
plus cher qu’une rési- niers mois, dans le ou en le met tant en Bordeaux (33) 50 %
dence princ ipale : si ll agedeP aris, de vente au prix du mar- Hendaye (64) 40 %
au cun abattem ent su r nombr euses vil leso nt ché. Vous devrez appor- Nice (06) 60 %
la taxed ’habi tation, votélam ajoration de ter la preu ve des
cirParis (75) 60 %
une prime d’a ssura nce cettes urt axe qu’el les constances invoquées :
St-Jean-de-Luz (64) 40 %géné ralem ent plus éle- avaie nt institu ée. Un e gardezp récie usem ent
St-Nazaire (44) 60 %vée, en raison de l’inoc- désagréables urprise les documents
démoncupation prolongée du pour les pro priét aire s trant que vous cherchez Au total, près de 11 50 villes peuvent
appliquer une surtaxe d’habitation surbien… Cette dispar ité de pied-à-terre ou de àl ouer ou àv endre.
les résidences secondaires. La mesure
va encore s’a cc roître . résidences secondaires. ❁ VALÉRIE VALIN-STEIN entre progressivement en vigueur.
Depuis2 015, dansl es
zones tendues où il
existeund éséquili bre
importa nt ent re l’off re “ La hausse
et la demande de loge- restera soutenablements, les maires ont le
droit d’instaurer une àP aris, avecuntaux
surtaxe d’habit ation
de taxe d’habitationsur les «l ogements
meub lés nona ffe ctés à de 21,41 % „la résiden ce princi -
ANNE HIDAL GO, MAI RE DE PA RISpale»,c ’est -à- direl es
locations saisonnières La maire de Paris minimise
et les résidences secon- ↘ l’impact du relèvement à 60 %
daires. La liste des villes de la surtaxe d’habitation. À noter :
le taux moyen de la taxe d’habitationconcernées figured ans
en France est de 24,19 %le décr et n° 201 3-392
(source : DGFiP, REI ; calculs DGCL)du 10 mai 2013. En
6 /A vril 2018 • N° 1144 • Le Pa rtic ulie r
FIGAROPHOTOVO US PRÉFÉREZ
QUE VO TRE ÉP ARGNE
SOIT UNE SOURCE
DE PROBLÈMES
OU UNE SOURCE
DE REVENUS ?
AVEC CORUM,PRODUIT D’ ÉP ARGNE IMMOBI LIÈRE,DIT ES NON AUXSOUCIS.
(1 )NOS ÉP ARGNANTSP ERÇOIVENT LES REVENUS DE LEUR ÉP ARGNE
TO US LES MOIS.
Plus d’informat ions au
01 70 82 22 32
ou sur www .c orum. fr
(2) (3) (4)6,45 %d istribué en 2017 -5 ,53 %t aux de rendement interne 5a ns .A ccessible àp artir de 10 60 €( tous frais inclus ),
CORUM est un produit d’épargne immobilière avec un versement mensuel des dividendes potentiels. Comme tout
placement immobilier,ile xiste un risque de perte en capital et les revenus ne sont pas garantis, ils peuvent
donc varier àlah ausse comme àlab aisse.LaS CPI est un investissement long terme dont la liquidité est
limitée.Etc omme tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
(1) Revenus Po tentiels. (2) Distribution sur Va leur de Marché (D VM) :r apport entre le dividende brut distribué par part avant prélèvements français étrangers et le prix moyen annuel de la
part. (3) Taux de Rendement Interne (TRI) :c alcul de la rentabilité de l’investissement qui tient compte de l’évolution du prix de la part et des revenus distribués sur la période.( 4) Commission
de souscription incluse.A vant tout investissement, le souscripteur doit prendre connaissance de la note d’information présentant l’ensemble des caractéristiques, des risques et des frais
aférents àl ’investissement, disponible sur www .c orum. fr et doit vérifier qu’il est adapté àsas ituation patrimoniale.C ORUM Convictions, visa SCPI n° 12-17 de l’ AMF du 24/07/2012, notice
publiée au BAL O, bulletin n°3 du 06/01/2017,g érée par CORUM Asset Management agrément AMF GP -11000012 du 14/04/2011.
JE SO UHAI TE RECEV OIR UNED OCUMENTAT ION ÀL ’A DRESSE IN DIQUÉEC I- DE S S OU S.
J’env oie mon bul le tinà CORUM -1 rue Eul er 75008Paris.
Nom Prénom
Tél E-mail
Adresse Code postal Ville
Lesd estinataires des informations demandées dans ce document sont les seuls services internes de CORUM Asset Management. Ces informations sont nécessaires pour prendre en compte votre
demande.Enapplicationdelaloi 78-17 du 06. 01. 78, vous disposez, d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur les informations vous concernant auprès de CORUM AssetM anagement, 1rue Euler ,
75008 Paris. Sauf opposition de votre part, ces informations pourront être utilisées par CORUM Asset Management àdes fins de prospection.
LEP1803Action !
MÉMOCONV EN TION DE COMP TE
La réforme du code↘ du travail a été ratifiéeBNP Paribas épinglée par les parlementaires qui ont
apporté quelques retouches aux
ordonnances du gouvernement.pour 19 clauses abusives
Une dizaine de mesures sont
encore contestées devant le
Conseil constitutionnel qui rendra
sa décision d’ici la fin mars.
Employeur et salarié↘ peuvent formaliser leur
accord sur la mise en place
d’un télétravail occasionnel
ou régulier par un simple mail
(art. 11 de la loi de ratification).
L’employeur peut↘recourir àune rupture
conventionnelle collective
même en l’absence de comité
social et éco nom i que ( ex-comité
a cour d’appel de Paris vient ap rès l’opéra tion. La banquene
d’entreprise). L’accord signé devra
de déc larer abus ives ou illi- peut pas non plus mettre fin sans préciserladurée pendant laquelle
cites 19 clau ses pré sentes motif àu ne facil ité de caisse,ni les ruptures peuventêtre engagées.Ldans l es conventions de s’exonérer de sa responsabilité en Si l’administration ne valide pas
compte Esprit Libre de BNP Pari- cas d’informations boursières l’accord, l’employeur devrarouvrir
bas, de juill et 2012 et déc emb re er ronéess ur son sit e. Les ju ges des négociations (art. 11).
201 4 (CAdeP ar is du 9.2 .18 , soulignent aussi qu’en cas de Le barème des indemnités
n° 16/ 03064).E lles ont, pour la modification de ses tarifs, la ban- ↘de licenciement est contesté
plupart, déjà été corrigées par la quedoit informer son client qu’il devant le Conseil constitutionnel.
Et ce, en dépit des aménagementsbanq ue.L es jug es ont not am- peutr ésiliers on contr at. L’arr êt
apportés, notamment le fait quement rappelé que tout chèque de la courn ’est pas déf init if, la
le juge ne peut pas tenir comptedéposé doit être portéauc réd it banq ue pouvantsep our voiren
de l’indemnité légale de licenciementdu client au plus tard le jour ouvré cassatio n, mais il offred ’oreset
reçue pour fixer les indemnités
suivant. Quant à la date de valeur déjà de sérieux arguments de
pour licenciement abusif, et que
d’un vire ment, il s’agit du jour contestat ion si vous repér ez une le barème ne s’applique pas
ouvr able au cours duqu el son clau se de ce type dans vot re aux ruptures de contrat aux torts
montant est crédité sur le contrat, quelle que soit votre ban- de l’employeur (art. 11).
compt e, et non 2j ours ouvrés que. ❁ CAROLINE MAZODIER
d’amende si vous prenez un couloir
du métro parisien en sens interdit.60 €
La mésaventure récente d’une usagère révèle que ces règles sont souvent ignorées↘du public. Vous êtes passible de la même contravention si vous laissez un journal dans
une rame ou êtes vêtu de manière «m alpropre ou incommodante » (art. 15 de l’arrêté du
9.2.68).C ’est plus cher que si vous voyagez sans ticket (50 €), mais moins que si vous fumez
(68 €). Cons ultez les régies des tran sports pour connaître les infractio ns et les tari fs appliqu és.
8 /A vril 2018 • N° 1144 • Le Pa rtic ulie r
ISTOCK, RÉA7
1
0
2
E
I
V
E
C
N
A
R
U
S
S
er1
MIF
A
'
L
E
D
X
I
R
P
D
N
A
R
GAction !
ME UB LÉ SAIS ONNIER La loca tion
touris tique n’estp as si rentable
’apr ès unerécente nombre de jours de mise
étude publiée par le en location. Comme dans
ca binetA ste res, la ca pita le, la transf or -D lo uerenm eublé mation d’un logement
saisonnier àParis ne serait en meublé de tourism e
rentableq u’à par tir de doit s’a ccom pagnerd ’une
126n uit ées da ns l’a nnée . compe nsati on :l ’obli
gaSelon la même source, ce tion par allèle de tran
sforseuil atteindrait 134 nuitées mer en logement un local
àB ordeaux. Donc biena u- qui n’yé tait pas initi
aledelà des1 20 joursa utorisés mentd estiné (un bureau,
sansf ormal ités ad min istra - une boutiqu e…). La
locatives par la loi pour la loca- tion meubléedel ongue
tion d’uneréside nceprincipale. De manièreg énéra le, les pro- durée (util isée com me
résiDès lors que vous dépassezce prié tair es de me ubl és to uri sti - dence prin cipale de l’oc cu pant)
seuil ou que vous déten ez un ques assis tentàund urci sse- semb le être en pa sse de de venir
bien ent ièr ement desti né au ment prog ressif des règles la mei lleu re solut ion pourl es
meublés ais onnier, vous devez pesant sur leur activité. Après bailleurs.P lus rémun ératrice
demander en mairie un change- Pari s, c’est la villedeB ord eaux que la lo cati on nue (vo ir le
erment d’u sage. En effe t, dans ce qui les oblig e, depu is le 1 mar s n° 1118 du Particulier,p.4 2) ,
cas, le bien n’est plus considéré 2018, às ’immatriculer. Cette elle est soumi se àb eaucou p
comme un logement mais déma rche gratuite permettra à mo ins de contr aintesq ue la un lo cal comme rcial, à la commune de garder un œil sur location saisonnière !
l’instar d’une chambre d’hôtel. leursa ff aire s, no tamm ent sur le ❁ VALÉRIE VALIN -ST EIN
PROJET DE LOI
d’amende
LESPLA TEFORMESDEL OCAT IONpour Airbnb8000 €
La plat eforme de locati on aé té INF OR MERONT LE FI SC↘cond amnée àv erser cette somme à La loi de finances recti ficati ve pour 2016 (art. 24)
un bail leur parce qu’elle n’ avait pas pr is soin oblige, dès 2019, les plateformes de loc ation en
de véri fier que sonlocataire avait recueillis on ligne, tel Airbnb ou Abritel,àt ransmettre
directeauto risat ion de pou voir sous -lo uer son ment àl ’adm inistr ation fisca le les reven us
lo gement sur le site. Facteura ggrava nt, locatifsp erçus par leurs utili sateurs.Enp ratique ,
Airb nb avait refusédes uppri mer l’a nno nce la mise en œuvre de cette dispos ition crée des
commeler écl amait le propri ét aire . difficultés juridiq ues (dis torsion de concur rence
entre les plat eformess ituées dans l’Hexag one
et celles situé es àl ’étrang er). Certainesm esures
du Plan d’action pour la crois sance et la transfo
rmation des entre prises (Pacte) présenté dans
les prochai nes semai nes par Bruno Le Maire,
ministredel ’Économie, devraientp ermettre de
rendre ce dispositif applica ble l’ann ée proc haine,
comme prévu. ❁ VAL ÉR IE VAL IN- STEIN
10 /A vril 2018 • N° 1144 • Le Pa rtic ulier
DIVERGENCE, SHUTTERSTOCK
Source :Tribunal d’instance de Paris du 6.2.18, n° RG 11-17-000190