Sculpter des grandes baleines : guide de sculpture sur bois

Sculpter des grandes baleines : guide de sculpture sur bois

-

Livres
76 pages

Description

Dans ce livre, le sculpteur animalier Réal Cloutier s’attache avant tout à déterminer le profil de ces animaux remarquables que sont les grandes baleines qui fréquentent, pour la plupart, les eaux du Saint-Laurent et à mettre des dimensions et des formes sur leur corps impressionnant.
Il présente deux projets complets de sculpture (cachalot et rorqual commun) que l’amateur pourra réaliser en suivant les étapes pas à pas.
Il fournit aussi les plans complets de la baleine bleue, du rorqual commun, du cachalot, de la baleine à bosse, de la baleine franche et de la baleine grise.
Ses dessins facilement compréhensibles permettront de retrouver les différentes dimensions des baleines, les nombreuses corrélations physiques, l’emplacement des nageoires ainsi qu’un relevé anatomique externe montrant leurs formes générales. Ce livre permettra avant tout au sculpteur, mais aussi au dessinateur, à l’informaticien ou à toute autre personne s’intéressant au sujet de les reproduire avec plus de précision.
De plus, l’auteur s’attache à simplifier la méthode de sculpture et à mettre cet art à la portée de tous. Il nous montre ici qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un équipement sophistiqué pour parvenir à faire des sculptures de baleines qui feront plaisir à leur créateur et susciteront l’admiration de tous.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 0001
Nombre de visites sur la page 135
EAN13 9782895443285
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ISBN 978-2-89544-109-0
Réal CloutieR PrÉfàcE DE PIErrE-HENry FONTàINE
Sculdpe stg Rea nrb a l e i n e sd e s g u i d e d e s C u l P t u R e s u R b o i s
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Réal CloutieR PrÉfàcE DE PIErrE-HENry FONTàINE
Sculdpe stg Rea nrdR BeOIsS b a l e i n e s GUIDE DE SCULPTURE SU
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québecet Bibliothèque et Archives Canada
CLOUTIEr, RÉàL
scULpTEr DES GràNDES BàLEINES : GUIDE DE ScULpTUrE SUr BOIS
COmprEND DES rÉf. BIBLIOGr.
isbn 978-2-8944-9-
. scULpTUrE àNImàLIèrE. 2. scULpTUrE SUr BOIS – MODèLES. 3. scULpTUrE SUr BOIS – tEchNIqUE. 4. bàLEINES DàNS L’àrT. i. tITrE. tt99.7.C6 27 73’.8329 C27-9468-4
Révision :JULIE bOUchàrD
Photos :tOUTES LES phOTOS SONT DE JEàN-MàrIE gIràrDvILLE, â L’ExcEpTION DE cELLES DE L’àUTEUr àU TràvàIL, qUI ONT ÉTÉ prISES pàr lISE CLOUTIEr, ET DES phOTOS EN NOIr ET BLàNc qUI prOvIENNENT DE L’àUTEUr.
© éDITIONS MULTIMONDES 27 isbn 978-2-8944-9- dÉpôT LÉGàL – bIBLIOThèqUE NàTIONàLE DU QUÉBEc, 27 dÉpôT LÉGàL – bIBLIOThèqUE NàTIONàLE DU CàNàDà, 27
iMPRiMé au Canada/PRinted in Canada
Extrait de la publication
Éditions MultiMondes 93, rUE POULIOT QUÉBEc (QUÉBEc) gV 3n9 Canada tÉLÉphONE : 48 6-388 tÉLÉphONE SàNS fràIS :  8 84-329 tÉLÉcOpIE : 48 6-6822 tÉLÉcOpIE SàNS fràIS :  888 33-93 mULTImONDES@mULTIm.cOm hTTp://www.mULTIm.cOm
DISTRIBUTION AU CANADA PROLOGUE INC. 6, BOUL. lIONEL-bErTràND bOISBrIàND (QUÉBEc) J7H n7 Canada tÉLÉphONE : 4 434-36 tÉL. SàNS fràIS :  8 363-2864 tÉLÉcOpIE : 4 434-2627 tÉLÉc. SàNS fràIS :  8 36-888 prOLOGUE@prOLOGUE.cà hTTp://www.prOLOGUE.cà
DISTRIBUTION EN FRANCE LIBRAIRIE DU QUÉBEC3, rUE gày-lUSSàc 7 PàrIS FRanCe tÉLÉphONE :  43 4 49 2 tÉLÉcOpIE :  43 4 39  DIrEcTION@LIBràIrIEDUqUEBEc.fr hTTp://www.LIBràIrIEDUqUEBEc.fr
DISTRIBUTION EN BELGIQUE LA SDL CRAVELLE S.A.RUE DU PrÉ àUx oIES, 33 brUxELLES belgiQue tÉLÉphONE : +32 2 24.93. tÉLÉcOpIE : +32 2 26.3.98 sàràh.oLIvIEr@sdlCàràvELLE.cOm hTTp://www.sdlCàràvELLE.cOm/
DISTRIBUTION EN SUISSE SERVIDIS SAchEmIN DES chàLETS 7 CH-279 ChàvàNNES-DE-bOGIS suisse tÉLÉphONE : (2) 83 26 26 tÉLÉcOpIE : (2) 83 26 29 pGàvILLET@SErvIDIS.ch hTTp://www.SErvIDIS.ch
lES éDITIONS MULTIMONDES rEcONNàISSENT L’àIDE fINàNcIèrE DU GOUvErNEmENT DU CàNàDà pàr L’ENTrEmISE DU PrOGràmmE D’àIDE àU DÉvELOppEmENT DE L’INDUSTrIE DE L’ÉDITION (Padié) pOUr LEUrS àcTIvITÉS D’ÉDITION. eLLES rEmErcIENT Là sOcIÉTÉ DE DÉvELOppEmENT DES ENTrEprISES cULTUrELLES DU QUÉBEc (sodeC) pOUr SON àIDEâ L’ÉDITION ET â Là prOmOTION. gOUvErNEmENT DU QUÉBEc – PrOGràmmE DE crÉDIT D’ImpôT pOUr L’ÉDITION DE LIvrES – GESTION sodeC.
Je dédie ce livre à la compagne de ma vie, Lise.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
REmErcIEmENTS E TIENS àvàNT TOUT â rEmErcIEr mà cONjOINTE, lISE, qUI sJONDÉvOUEmENT ET Sà fErvEUr, jàmàIS prIS EN DÉfàUT, m’ONT m’à àIDÉ ET SOUTENU TOUT àU LONG DE cE prOjET, ET àU cOUrS DE TOUTES LES àvENTUrES qUI ONT màrqUÉ mà vIE. àIDÉ â NE jàmàIS BàISSEr LES BràS.
JE vOUDràIS àUSSI rEmErcIEr PIErrE-HENry FONTàINE, qUI à àccUEILLI mON prOjET àvEc L’ENThOUSIàSmE DE Là jEUNESSE qUI EST SIENNE. sES cONSEILS ET Sà fàcULTÉ DE DONNEr SàNS cOmpTEr m’ONT ÉTÉ prÉcIEUx. là prÉfàcE qU’IL à BIEN vOULU ÉcrIrE m’à fàIT chàUD àU cœUr.
JE vEUx àUSSI rEmErcIEr LE Pàrc aqUàrIUm DU QUÉBEc, sÉpàq, EN Là pErSONNE DE M. aNDrÉ ROy, SON DIrEcTEUr, qUI à àUTOrISÉ Là phOTOGràphIE DES BàLEINES qUE j’àvàIS ScULpTÉES pOUr cET ÉTàBLISSEmENT. MErcI àUSSI â FràNçOIS HOULE, qUI m’à fàcILITÉ Là TAchE â pLUSIEUrS rEprISES.
JE rEmErcIE LES éDITIONS MULTIMONDES ET JEàN-Màrc gàGNON, qUI à àccUEILLI mON prOjET àvEc cONfIàNcE. MErcI â SON ÉqUIpE, qUI à SU LE mETTrE EN vàLEUr.
JE rEmErcIE àUSSI mES pàrENTS, mà fàmILLE ET mES àmIS, DONT L’INTÉrêT m’à ENcOUràGÉ TOUT àU LONG DE cE prOjET.
JE rEmErcIE àUSSI mON àmI JEàN-MàrIE gIràrDvILLE, â qUI ON DOIT pLUSIEUrS DES phOTOGràphIES qUI àccOmpàGNENT mON TExTE.
JE NE pEUx màNqUEr DE rEmErcIEr Là nàTIONàL gEOGràphIc sOcIETy ET dIScOvEry ChàNNEL, qUI prODUISENT DE màGNIfIqUES DOcUmENTàIrES SUr LES BàLEINES, àINSI qUE TOUS LES phOTOGràphES, cONNUS ET INcONNUS, qUI mETTENT â Là DISpOSITION DE TOUS, SUr iNTErNET, DES phOTOGràphIES qUI àLImENTENT NOTrE pàSSION pOUr cES màmmIfèrES mErvEILLEUx.
PrÉfàcE L EST TOUjOUrS fLàTTEUr DE SE fàIrE DEmàNDEr DE prÉfàcEr I UN LIvrE pàr SON àUTEUr, D’àUTàNT pLUS LOrSqU’IL S’àGIT D’UN OUvràGE DE Là qUàLITÉ DE cELUI qUE NOUS OffrE RÉàL CLOUTIEr.
l’ExàcTITUDE àvEc LàqUELLE LES mOINDrES DÉTàILS DES cÉTàcÉS ONT ÉTÉ rEprODUITS, TàNT DàNS LEUrS fOrmES qUE DàNS LEUrS cOULEUrS, Là qUàNTITÉ D’OUvràGES cONSULTÉS OU LE TEmpS pàSSÉ â DIScUTEr DES fàçONS D’OBTENIr UN rENDU cONfOrmE â Là rÉàLITÉ SONT LES GàGES DE cETTE qUàLITÉ. JE SUIS DONc TrèS hEUrEUx ET SUrTOUT TrèS fLàTTÉ D’àvOIr pU, BIEN mODESTEmENT, cONTrIBUEr â Là rÉàLISàTION DE cET OUvràGE. iL fErà DàTE, j’EN SUIS Sûr, EN DIffUSàNT UNE vISION pLUS rÉàLISTE DE cES màGNIfIqUES àNImàUx qUE SONT LES GràNDES BàLEINES. ChEz cErTàINES cULTUrES, ON pENSàIT qUE ScULpTEr UN àNImàL fàcILITàIT Sà càpTUrE. JE pENSE qU’EN NOUS OffràNT L’OccàSION DE rÉàLISEr UNE ScULpTUrE rÉàLISTE DE cES àNImàUx, RÉàL CLOUTIEr và NOUS pErmETTrE D’EN càpTUrEr L’ESSENcE. aINSI, IL NOUS LES fErà àImEr DàvàNTàGE. JE NE pEUx qU’ESpÉrEr qUE L’àUTEUr NOUS fErà LE pLàISIr DE rÉàLISEr D’àUTrES LIvrES cONSàcrÉS àUx àUTrES ESpècES DE cÉTàcÉS. PIErrE-HENry FONTàINE
Extrait de la publication
tàBLE DES màTIèrES 2 avàNT-prOpOS ................................................................................... 5 bàLEINE BLEUE.................................................................................... 13 ROrqUàL cOmmUN........................................................................ 21 CàchàLOT ......................................................................................... 27 bàLEINE â BOSSE............................................................................ 35 bàLEINE fràNchE............................................................................ ................................................................................43 bàLEINE GrISE . 48 scULpTUrE D’UN càchàLOT........................................................... 59 scULpTUrE D’UN rOrqUàL cOmmUN ......................................... 65 bIBLIOGràphIE................................................................................ 65 bIOGràphIE DE RÉàL CLOUTIEr ................................................... 65 bIOGràphIE DE PIErrE-HENry FONTàINE ................................ 66 gàLErIE.............................................................................................
1
 D E S G R A N D E S B A L E I N E S
scULpTEr
Avantpropos
E LIvrE N’à àUcUNE vISÉE ScIENTIfIqUE. JE NE SUIS pàS UN SpÉcIàLISTE DE Là BIOLOGIE màrINE ET jE N’àI pàS C NON pLUS Là prÉTENTION DE cONNàîTrE LE mONDE DES BàLEINES àUSSI BIEN qU’UN ScIENTIfIqUE. MON àpprOchE EST pLUTôT cELLE D’UN TEchNIcIEN, cE qUE jE SUIS D’àILLEUrS DE fOrmàTION. MON SEUL SOUcI à ÉTÉ D’ÉTUDIEr DES DOcUmENTS â LàrGE DIffUSION TràITàNT DES BàLEINES, DE  D E S G R A N D E S B A L E I N E S SyNThÉTISEr L’INfOrmàTION rEcUEILLIE ET DE DESSINEr DES pLàNS fàcILEmENT cOmprÉhENSIBLES. JE N’àI pàS NON pLUS DE prÉTENTION àrTISTIqUE DàNS LE SENS Où jE NE SUIS pàS cONSTàmmENT â Là rEchErchE DE NOUvELLES scULpTEr fàçONS D’ExprImEr LE SUjET qUI m’INTÉrESSE. CE LIvrE N’EST pàS NON pLUS UN LIvrE D’INITIàTION â Là ScULpTUrE SUr BOIS ET NE S’ÉTEND pàS SUr LES DIffÉrENTES TEchNIqUES DE 2 BàSE, LES TypES DE BOIS ET LES OUTILS. CE qUE vOUS àvEz màINTENàNT ENTrE LES màINS EST UN LIvrE SUr Là ScULpTUrE DES BàLEINES. C’EST àUSSI LE rÉSULTàT D’UN TràvàIL qUE j’àI cOmmENcÉ pENDàNT mà rETràITE. sI vOUS àvEz àUTàNT DE pLàISIr â LE cONSULTEr qUE j’EN àI EU â LE cONcEvOIr, mON BUT SErà àTTEINT. là ScULpTUrE SUr BOIS J’àI TOUjOUrS àImÉ ScULpTEr LE BOIS, ET cE, DèS mON jEUNE AGE. JE mE rEvOIS â hUIT àNS, ScULpTàNT SOUS L’œIL INqUIET DE mES pàrENTS àvEc DES cOUTEàUx DE cUISINE pàS TrèS BIEN àIGUISÉS ET SUrTOUT, pàS DU TOUT àDàpTÉS â cETTE àcTIvITÉ. JE SEmàIS DES cOpEàUx DE BOIS DàNS TOUTE Là màISON, àU GràND DÉSESpOIr DE mà mèrE. JE N’àvàIS pàS DE TàBLE DE TràvàIL ET D’ÉTàU cONvENàBLES, cE qUI OccàSIONNàIT NOmBrE DE cOUpUrES àUx màINS. Pàr chàNcE, jE NE mE SUIS jàmàIS SEcTIONNÉ DE TENDONS ET cES BLESSUrES ONT TOUTES ÉTÉ SUpErfIcIELLES. aDULTE, j’àI ExpÉrImENTÉ Là pIErrE ET Là GLàISE, màIS cES màTIèrES NE m’ONT jàmàIS vràImENT rEjOINT ET jE SUIS TOUjOUrS rEvENU àU BOIS. CEpENDàNT, jE m’INTÉrESSàIS â BEàUcOUp DE chOSES ET IL y EUT DE LONGUES pÉrIODES Où jE NE TOUchàIS pàS â UNE SEULE GOUGE. MàIS mêmE DUràNT cES
pÉrIODES DE DISTràcTION, jE cONTINUàIS D’àchETEr DES LIvrES OU DES pÉrIODIqUES SUr Là ScULpTUrE.
CE qUE j’àImE àvàNT TOUT DE Là ScULpTUrE SUr BOIS, c’EST LE TràvàIL D’UNE màTIèrE vIvàNTE. J’àImE Là DÉcOUvErTE SàNS cESSE rENOUvELÉE DE cOULEUrS ET DE fOrmES àU fUr ET â mESUrE qUE Là màTIèrE SE rÉvèLE. J’àImE àUSSI SENTIr Là TExTUrE chàNGEàNTE DU BOIS. l’àccUmULàTION EN GràNDE qUàNTITÉ DE cOpEàUx SUr LE SOL, àLOrS qUE jE vIENS DE cOmmENcEr UN prOjET, mE prOcUrE TOUjOUrS BEàUcOUp DE pLàISIr. J’àImE àUSSI, â chàqUE NOUvELLE pIècE, DÉcOUvrIr L’œUvrE qUI SE càchE DàNS LE BLOc DE BOIS ; LE DÉfI EST D’àTTEINDrE Là LImITE DE cELLE-cI SàNS jàmàIS Là DÉpàSSEr, DE fàIrE NàîTrE L’œUvrE SàNS Là BLESSEr. aU DÉBUT, IL y à UN mOmENT D’àNGOISSE, qUI S’ESTOmpE cEpENDàNT GràDUELLEmENT DàNS LE fEU DE L’àcTION. là pErSÉvÉràNcE S’àccOmpàGNE DU pLàISIr DE vOIr Là ScULpTUrE prENDrE Là fOrmE qUE L’ON vEUT. À pàrTIr D’UN cErTàIN mOmENT, jE SàIS qU’ELLE àUrà LE GàLBE ET LE mOUvEmENT DÉSIrÉS ET, â mOINS DE màLchàNcE, jE SUIS prESqUE àSSUrÉ qU’ELLE SErà TELLE qUE jE L’ImàGINàIS àvàNT mêmE DE cOmmENcEr.
PàrfOIS, IL àrrIvE àUSSI qUE LES chOSES NE SE pàSSENT pàS cOmmE prÉvU ET qU’â UNE cErTàINE ÉTàpE, Là ScULpTUrE mE SEmBLE màL NÉE. là pLUpàrT DU TEmpS, j’àrrêTE LES fràIS. aprèS UNE BONNE NUIT DE SOmmEIL, jE rEcOmmENcE â NEUf.
iL m’àrrIvE àUSSI DE LàISSEr cErTàINES ScULpTUrES SUr UNE TàBLETTE pENDàNT DE LONGUES pÉrIODES. RÉGULIèrEmENT, jE LES rEGàrDE SOUS TOUS LES àNGLES, rÉfLÉchIS â Là fàçON DE LES rÉcUpÉrEr ET àSSEz SOUvENT, j’y àrrIvE.
CE qU’IL y à DE mErvEILLEUx àvEc LE BOIS, c’EST qU’ON pEUT rÉcUpÉrEr UN màUvàIS cOUp EN cOLLàNT SImpLEmENT UNE pIècE DE BOIS. PàrLàNT DE cOLLàGE, jE DOIS ràSSUrEr LE LEcTEUr: pàrmI LES ScULpTUrES prÉSENTÉES DàNS Là « gàLErIE», pLUSIEUrS ONT prèS DE vINGT àNS ET màLGrÉ DES cONDITIONS D’ENTrEpOSàGE pàS TOUjOUrS IDÉàLES, ELLES N’ONT jàmàIS prÉSENTÉ LE mOINDrE SIGNE DE fISSUràTION ET LES pIècES DE BOIS NE SE SONT jàmàIS DÉTàchÉES.
aTTràIT pOUr LES BàLEINES dE 972 â L’àN 2, mà cONjOINTE ET mOI àvONS NàvIGUÉ SUr LE fLEUvE sàINT-làUrENT, DàNS Là rÉGION DE Là rIvIèrE sàGUENày, â BOrD DE DIffÉrENTS vOILIErS. eN ràISON DE Là pàrTIcULàrITÉ DE SES fONDS ET DE Là rENcONTrE DES EàUx
Extrait de la publication
DOUcES ET SàLÉES, cETTE rÉGION EST rIchE EN pLàNcTON. eLLE EST rEcONNUE mONDIàLEmENT pOUr Là qUàNTITÉ DE BàLEINES qUI S’y rETrOUvENT EN SàISON ESTIvàLE, cOmmE Là bàSSE-CàLIfOrNIE EST rEcONNUE pOUr SES BàLEINES GrISES. évIDEmmENT, mà fEmmE ET mOI y àvONS vU DE NOmBrEUSES BàLEINES, DE prèS OU DE LOIN. MàIS â chàqUE fOIS, j’àI TOUjOUrS ÉTÉ UN pEU frUSTrÉ DU pEU qUE, pàr Là fOrcE DES chOSES, LES BàLEINES NOUS LàISSàIENT vOIr D’ELLES-mêmES. ChàqUE fOIS qUE j’àI EU L’OccàSION D’EN vOIr UNE DE prèS, j’àI LUTTÉ cONTrE L’ENvIE DE mE jETEr â L’EàU pOUr Là vOIr D’ENcOrE pLUS prèS OU UN pEU pLUS LONGTEmpS. HEUrEUSEmENT qUE j’àI SU rÉSISTEr â Là TENTàTION, pàrcE qU’â cET ENDrOIT L’EàU DU fLEUvE EST D’â pEINE qUELqUES DEGrÉS àU-DESSUS DU pOINT DE cONGÉLàTION. dE pLUS, jE NE pENSE pàS àvOIr LE cOUràGE NÉcESSàIrE â Là pràTIqUE DE Là pLONGÉE EN EàU frOIDE.
PUISqUE jE NE pOUvàIS pàS vOIr LES BàLEINES cOmmE jE L’àUràIS SOUhàITÉ, NI LES OBSErvEr DUràNT UNE LONGUE pÉrIODE, L’IDÉE qU’IL SEràIT pEUT-êTrE pLUS SImpLE DE LES ScULpTEr â DES DImENSIONS ràISONNàBLES à GErmÉ TràNqUILLEmENT. CELà mE pErmETTràIT EN mêmE TEmpS DE pàrTàGEr mà pàSSION àvEc D’àUTrES pErSONNES.
aU DÉBUT, j’àvàIS TrèS pEU D’INfOrmàTIONS SUr mES mODèLES ET IL m’EST àrrIvÉ DE fàIrE cErTàINES ErrEUrS àNàTOmIqUES qUE jE prÉfèrE NE pàS DÉcrIrE. JE vOUS ràSSUrE TOUT DE SUITE: cES ScULpTUrES NE SONT jàmàIS SOrTIES DE mON àTELIEr ET Là pLUpàrT ONT SErvI â àLImENTEr mON fOyEr. MàIS cES prEmIèrES ExpÉrIENcES m’ONT vITE fàIT cOmprENDrE qUE, cOmmE DàNS TOUT àUTrE DOmàINE, UNE BONNE DOcUmENTàTION EST UN prÉàLàBLE ESSENTIEL â UN TràvàIL vàLàBLE.
MÉThODE DE TràvàIL QUOIqUE N’àyàNT pàS DE prÉTENTION ScIENTIfIqUE, cE LIvrE à ÉTÉ cONçU àvEc mINUTIE DàNS LE BUT DE SErvIr D’OUvràGE DE rÉfÉrENcE àU ScULpTEUr. CE prEmIEr LIvrE TràITE UNIqUEmENT DES pLUS GràNDES BàLEINES. évENTUELLEmENT, LES BàLEINES pLUS pETITES fErONT L’OBjET D’àUTrES pUBLIcàTIONS.
POUr ÉTàBLIr LES pLàNS DE BàSE DE chàqUE ScULpTUrE, j’àI fàIT DES rEchErchES DàNS pLUSIEUrS OUvràGES SpÉcIàLISÉS àfIN DE cONNàîTrE LES mENSUràTIONS ET LES pàrTIcULàrITÉS àNàTOmIqUES DE chàqUE ESpècE DE GràNDES BàLEINES. eNSUITE, j’àI rEcUEILLI TOUTES LES phOTOS qUE j’àI pU TrOUvEr DàNS cES LIvrES àINSI qUE SUr LE rÉSEàU iNTErNET. À pàrTIr DE cETTE DOcUmENTàTION, j’àI pU ÉTàBLIr LES rELàTIONS prOpOrTIONNELLES LES pLUS jUSTES
ENTrE LES DIffÉrENTES pàrTIES DES BàLEINES. À TITrE D’ExEmpLES: Là LàrGEUr DE Là NàGEOIrE càUDàLE pàr ràppOrT â Là LONGUEUr TOTàLE DE L’àNImàL, Là LOcàLISàTION DES NàGEOIrES ET LEUrS DIffÉrENTES DImENSIONS, ETc.
lES cOUpES TypES ONT ÉTÉ DESSINÉES EN cOmpàràNT DES phOTOS DE BàLEINES â Là SUrfàcE OU pàrTIELLEmENT hOrS DE L’EàU, LOrS DE LEUrS SàUTS. trèS pEU DE phOTOGràphIES DE BàLEINES ÉchOUÉES pEUvENT êTrE UTILISÉES pOUr DÉTErmINEr Là fOrmE DE cES GràNDES BàLEINES, ET cE, pOUr DEUx ràISONS :N’ÉTàNT pLUS SUppOrTÉES pàr Là pOUSSÉE DE L’EàU, LES BàLEINES S’àffàISSENT SOUS LEUr pOIDS ; LES BàLEINES ÉchOUÉES NE SONT pàS TOUjOUrS DÉcOUvErTES ImmÉDIàTEmENT ET ELLES ONT LE TEmpS DE SE DÉfOrmEr pàrTIELLEmENT SOUS Là pOUSSÉE INTErNE DES Gàz DE pUTrÉfàcTION. CEpENDàNT, LES phOTOS DE BàLEINES ÉchOUÉES pErmETTENT pàrfOIS DE LOcàLISEr L’EmpLàcEmENT, ENTrE àUTrES, DES NàGEOIrES pEcTOràLES, DE L’ÉvENT, DE Là fENTE GÉNITàLE, ETc.
lES fILmS DOcUmENTàIrES SONT UNE ExcELLENTE SOUrcE D’INfOrmàTIONS SUr LES BàLEINES, màIS LEUr prEmIèrE qUàLITÉ EST DE rENDrE vISIBLE L’àccOrD pàrfàIT ENTrE Là mEr ET cES màmmIfèrES, DE mETTrE EN vàLEUr Là BEàUTÉ DE LEUrS ÉBàTS, DE DONNEr UNE IDÉE DE Là vITESSE DE DÉpLàcEmENT, ETc.
l’ÉTUDE pLUS EN prOfONDEUr DES phOTOGràphIES à rENDU UNE àUTrE chOSE DE pLUS EN pLUS ÉvIDENTE. COmmE chEz LES hUmàINS, IL N’ExISTE pàS DEUx BàLEINES àBSOLUmENT IDENTIqUES. CErTàINES SONT pLUS GràSSES OU pLUS rIDÉES qUE D’àUTrES ET D’UNE BàLEINE â L’àUTrE, LES NàGEOIrES pEcTOràLES, DOrSàLES ET càUDàLES vàrIENT. QUàNT â LEUrS cOULEUrS ET â LEUrS TàchES, ELLES SONT D’UNE vàrIÉTÉ INfINIE. sOUvENT, Là vUE D’UNE INfImE pàrTIE D’UNE BàLEINE, pENDàNT UN TrèS cOUrT LàpS DE TEmpS, pErmET àUx ScIENTIfIqUES rÉGIONàUx D’IDENTIfIEr LE màmmIfèrE màrIN SàNS àUcUN DOUTE.
lE ScULpTEUr NE DEvrà DONc pàS TrOp SE fOrmàLISEr DES DIffÉrENcES DE SON prODUIT fINI pàr ràppOrT àUx mODèLES prOpOSÉS, EN àUTàNT qUE cES DIffÉrENcES rESTENT mINImES. POUr mà pàrT, jE DEmàNDE àUSSI UNE cErTàINE INDULGENcE àUx LEcTEUrS.
uTILISàTION DES pLàNS lES pLàNS fOUrNIS mONTrENT TOUjOUrS DES INDIvIDUS mALES DE DImENSIONS mOyENNES. lES mALES LES pLUS GràNDS ET LES fEmELLES, hàBITUELLEmENT DE DImENSIONS UN pEU pLUS ImpOrTàNTES, NE SONT pàS DÉcrITS SUr cES pLàNS.
lES pLàNS SONT BàSÉS SUr LE SySTèmE ImpÉrIàL, màIS TOUTES LES mESUrES qUI àvàIENT UN ÉqUIvàLENT DàNS LE SySTèmE mÉTrIqUE ONT ÉTÉ cONvErTIES. J’àI àUSSI INDIqUÉ cErTàINS fàcTEUrS D’ÉqUIvàLENcE àU BàS DES pàGES.
sUr Là prEmIèrE fEUILLE, ON pEUT vOIr LES DImENSIONS hOrS-TOUT, Là LOcàLISàTION DES pàrTIES àNàTOmIqUES ET L’EmpLàcEmENT DES SEcTIONS, ET cE, SUr LES TrOIS fàcES.
sUr UNE àUTrE fEUILLE, ON pEUT vOIr LES càmBrUrES vErTIcàLES ET hOrIzONTàLES. CE NE SONT pàS LES càmBrUrES màxImàLES, màIS DES càmBrUrES qUI rÉpONDENT â DES crITèrES ESThÉTIqUES ; IL NE fàUT pàS OUBLIEr qU’IL S’àGIT àvàNT TOUT DE ScULpTUrES. dE pLUS, IL EST pOSSIBLE D’INcLUrE UNE cErTàINE TOrSION DàNS Là qUEUE, cE qUE jE N’àI pàS fàIT pàr SOUcI DE cLàrTÉ. CETTE TOrSION cOmmENcE hàBITUELLEmENT DàNS Là mOITIÉ àrrIèrE DE Là BàLEINE.
sUr UNE àUTrE fEUILLE, ON pEUT vOIr LES BàLEINES EN « phàSE D’àLImENTàTION», SOIT Là BOUchE OUvErTE OU fErmÉE, c’EST-â-DIrE àU mOmENT Où ELLES vONT ExpULSEr L’EàU â TràvErS LEUrS fàNONS.
là prEmIèrE fEUILLE rÉpErTOrIE àUSSI LES SEcTIONS. lE BUT prINcIpàL DE cES cOUpES EST DE fOUrNIr àU ScULpTEUr UNE fOrmE GÉNÉràLE qU’IL pOUrrà àppLIqUEr â L’ENSEmBLE DE Sà ScULpTUrE; IL ÉvITErà àINSI DE SE rETrOUvEr àvEc UN TUBE rOND. iL DEvrà DONc rESpEcTEr LES mESUrES INDIqUÉES, màIS pLUS ENcOrE L’hàrmONIE DE L’ENSEmBLE ET Là cONTINUITÉ DES LIGNES.
RÉpàrTIS DàNS TOUTES LES pàGES DU LIvrE, SONT rEprODUITS DES DESSINS â pLUS GràNDE ÉchELLE DES NàGEOIrES pEcTOràLES, DOrSàLES ET càUDàLES, àvEc LES pOINTS DE rÉfÉrENcE DE LEUr EmpLàcEmENT rESpEcTIf.
Extrait de la publication
POUr chàqUE ESpècE DE GràNDES BàLEINES, ON TrOUvErà àUSSI UN DESSIN DE L’ÉvENT ET DE L’œIL. sI LE ScULpTEUr TràvàILLE â L’ÉchELLE 1∕50 OU pLUS (½ pOUcE àU pIED), IL pOUrrà rEprODUIrE L’œIL àvEc qUELqUES DÉTàILS, màIS IL NE pOUrrà qUE L’ESqUISSEr S’IL TràvàILLE â DES ÉchELLES INfÉrIEUrES.
J’àI àUSSI vOULU mONTrEr qUELqUES pàrTIcULàrITÉS DE cErTàINES GràNDES BàLEINES. eNTrE àUTrES, j’àI DÉcrIT LE mÉcàNISmE D’OUvErTUrE DE Là BOUchE DU rOrqUàL cOmmUN. JE DOIS DIrE qUE L’INfOrmàTION m’à ÉTÉ DONNÉE pàr PIErrE-HENry FONTàINE, qUI DÉcrIT TrèS BIEN cE phÉNOmèNE DàNS SON LIvrE Baleines et phoques.
eNfIN, DàNS Là SEcTION SUr LE rOrqUàL cOmmUN, ON TrOUvErà UN pLàN pErmETTàNT DE ScULpTEr UN TEL àNImàL EN phàSE D’àLImENTàTION, Là BOUchE OUvErTE, c’EST-â-DIrE EN pÉrIODE DE cUEILLETTE DU pLàNcTON OU DU krILL. iL và SàNS DIrE qUE cETTE ScULpTUrE prÉSENTE UN NIvEàU DE DIffIcULTÉS pLUS ÉLEvÉ qUE cELLE DU càchàLOT. MàIS Là pLUpàrT DES GENS pàrvIENDrONT â Là rÉàLISEr EN ÉTUDIàNT LES pLàNS ET LES phOTOGràphIES àvEc àTTENTION.
uNE pàGE EST rÉSErvÉE àUx cOULEUrS DE chàqUE ESpècE DE GràNDES BàLEINES. iL fàUT cEpENDàNT GàrDEr EN TêTE LE fàIT qUE LES cOULEUrS pEUvENT vàrIEr ÉNOrmÉmENT D’UN INDIvIDU â L’àUTrE.
ChàqUE ESpècE DE GràNDES BàLEINES EST DÉcrITE àvEc SES càràcTÉrISTIqUES àNàTOmIqUES ET SES cOULEUrS. sOUvENT, LES DEScrIpTIONS SONT àccOmpàGNÉES D’àNEcDOTES qUE jE TENàIS â vOUS fàIrE pàrTàGEr.
eNfIN, LE LEcTEUr àUrà UNE vUE D’ENSEmBLE DES ScULpTUrES DES GràNDES BàLEINES DàNS Là SEcTION «gàLErIE». iL pOUrrà àINSI SàISIr cErTàINS DÉTàILS ET cONSTàTEr Là DUràBILITÉ DES ScULpTUrES LES pLUS àNcIENNES.
3
 D E S G R A N D E S B A L E I N E S
scULpTEr
4
 D E S G R A N D E S B A L E I N E S
scULpTEr
Extrait de la publication