//img.uscri.be/pth/1ff17db23cbe6f54441abf1682bdacce420bbc31
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Will & Patrick rencontrent la famille

De
170 pages

Rencontrer sa belle-famille est éprouvant pour n’importe quel nouveau couple. Mais pour Will et Patrick, les moments un peu gênants en famille n’en deviennent qu’hilarants – et pénibles – quand ils doivent cacher la vérité sur leur situation aux personnes qu’ils chérissent le plus.

Ajoutez la tension sexuelle qui règne entre eux, les inconfortables rencontres avec le tout récent ex de Will, un papa poule mafieux, et un espion de la mafia les filant autour de Healing, dans le Dakota du Sud, et vous avez la recette parfaite pour des rires effrénés, et de surprenantes sensations qui font chaud au coeur.


Voir plus Voir moins
Gay
Publié par JUNO PUBLISHING 19 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 92100 Boulogne-Billancourt Tel : 01 39 60 70 94 Siret : 819 154 378 00015 Catégorie juridique 9220 Association déclarée http://juno-publishing.com/ Will & Patrick rencontre la famille Copyright de l’édition française © 2017 Juno Publishing Copyright de l’édition anglaise © 2015 Leta Blake & Alice Griffiths Titre original : Will & Patrick Meet the Family © 2015 Leta Blake & Alice Griffiths Traduit de l’anglais par Flora Guillemin et Jade baiser Relecture française par Valérie Dubar Conception graphique : Dar Albert
Tout droit réservé. Aucune partie de cet ebook ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing : http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-029-0 Première édition française : Juillet 2017 Première édition : novembre 2015 Édité en France métropolitaine
Table des matières
Avertissements
Remerciements
Dédicace
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
À propos des Auteurs
Résumé
Avertissements Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les person nages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur , ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement ex istées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
Cet ebook contient des scènes sexuellement explicit es et homoérotiques, une relation MM et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertiss ement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous ave z effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne sero nt pas accessibles à des mineurs.
Remerciements Les auteurs souhaitent exprimer leur gratitude et l eur appréciation à Vanessa North pour ses commentaires et ses conseils, et à Keira A ndrews pour une correction rapide et minutieuse. Merci à Jenn pour les informations s ur le diabète. Leta souhaite remercier ses amis et sa famille pour leur soutien sans fin. Alice souhaite remercier Leta d’avoir été une merveilleuse partenaire d’écri ture et pour tous les fous rires. Leta aimerait remercier Alice pour la même chose. C’étai t génial !
Dédicace Cette série est pour lesGirls Who Cried Havocconsorts pour célébrer la et communauté d’écrivains en herbe dans laquelle nous nous sommes joyeusement fait les dents et avons exercé notre créativité.
WILL & PATRICK RENCONTRENT LA FAMILLE Se réveiller mariés Volume 2
Leta Blake & Alice Griffiths
Chapitre 1 Patrick n’auraitjamaisqu’il devrait un jour rencontrer des beaux-p arents. Il pensé préférerait plutôt manger des cerveaux de yak, visi ter la Russie en hiver ou s’immoler. D’accord, peut-être pas s’immoler. Mais il serait p artant pour les hivers russes ou les cerveaux de yak si cela pouvait le sortir de là.
Alors que Will parle beaucoup trop fort à sa mère a u téléphone, Patrick a de plus en plus l’impression que sa merveilleuse sieste va être écourtée. — Euh, qu’as-tu entendu ? demande Will, se grattant nerveusement derrière l’oreille. Maman, maman, calme-toi. Tout va bien. Il y a un long silence. — Oui. Mais ce n’est pas ce que tu crois ! Eh bien, si. Mais je ne suis pas en danger. Tout va bien. Ce n’est rien de tel. Patrick enfonce sa tête sous l’oreiller. Les mères inquiètes sont fatigantes.
— Ryan ? Bien sûr qu’il est venu te rapporter cela.
Une autre pause.
— Maman, mes chiffres sont bons. Je me teste. Je va is bien. Oui, oui, vraiment. Maman, je ne peux pas te donner de détails au télép hone.
Patrick grogne.
— Ce n’est pasLe Parrain, rappelle-t-il à Will qui le fusille du regard.
— Maman, te souviens-tu de ces règles qu’Owen nous a expliquées lorsque j’ai touché l’héritage des Molinaro ? Tu sais, au sujet de l’argent qui m’a servi à fonder Good Worksmariage avec? Eh bien, disons que c’est une bonne chose que mon Patrick soit conforme àchacune d’entre elles,j’ai reçu un gros bouquet de car félicitations de la part des Molinaro le lendemain. Roulant sur le dos, Patrick soupire. D’accord, c’es t un peu commeLe Parrain. Il espère que la population équine de Healing ne va pa s perdre la tête. — Écoute, pouvons-nous parler de cela plus tard ? d emande Will. Oui, d’accord. Il raccroche et redresse les épaules. — Lève-toi. Tu dois rencontrer ma famille.
Ils font le trajet chez la mère de Will en silence. Les sièges sont chauffés et la voiture est chaude. On entend doucement les cantiqu es de Noël à travers les haut-parleurs. Patrick se demande s’il va souffrir d’un TSPT après ce traumatisme. Il se rappellera toujours avoir été piégé dans l’enfer du Dakota du Sud chaque fois qu’il entendra des grelots.
La BMW est agréable, mais Patrick ne peut pas s’emp êcher de faire des critiques.
— Une berline de la série 6 ? Vraiment Will ? Est-c e que tuessaiesde ne pas trop paraître comme un gosse de riche ? Si c’est le cas, cela ne fonctionne pas.
Will ne dit rien.
Patrick hausse les épaules.
— Je préfère la 650i, mais chacun ses goûts.
— J’ai deux petites sœurs et un petit frère, d’acco rd ? Parfois, j’aide en les conduisant où ils veulent aller. Malgré ce que tu p enses, je ne fais pas que m’amuser dans la vie.
Patrick lève ses mains en signe de reddition. Will est de toute évidence sur les nerfs, et Patrick ne peut pas lui en vouloir. Il n’ y a rien de tel que le sentiment nerveux de ramener chez sa mère un inconnu avec lequel on a couché pour le présenter comme son tout nouveau mari.
— J’aurais pu rester à l’hôtel, tu sais.
— Non. Cela aurait été suspicieux. Les Molinaro se seraient demandé pourquoi je n’étais pas fier de te présenter.
La voix de Will est crispée.
— Il y a de quoi être fier ! Je suis brillant, beau , doué au lit et tu es fou amoureux de moi. Alors, courage, cow-boy. Tu vas y arriver.
Will ricane. — J’aurais aimé que tu sois amoureux de moi. — Je te demande pardon ? Le cœur de Patrick fait une embardée dans sa poitri ne. — Non. Will repousse ses mots de la main avant d’agripper à nouveau le volant. — Je veux simplement dire que j’ai toujours imaginé que cela serait différent. Je pensais que si je me mariais, ce serait avec Ryan, ou au moins avec un homme qui est aussi fou de moi que je le suis de lui. Pas… pasça. Patrick hausse les épaules et se dit que Ryan n’aur ait jamais rempli cette condition de toute façon.
— Oui, ça craint pour toi.
— Je pense que ça craint également pour toi, Patric k. — De ne pas être amoureux de toi ? Nan. Jusque-là, cela m’a bien servi. D’après ce que je comprends, ça va rendre cet éventuel divo rce sacrément plus facile. — Tu sais ce que je voulais dire.
Will ne sourit même pas.
Patrick ouvre la boîte à gants, regarde à l’intérie ur et le referme en soupirant. — Quoi ? — Il n’y a que le mode d’emploi à l’intérieur. — Et alors. Qu’est-ce que tu espérais y trouver ? L’estomac de Patrick gargouille et Will lève les ye ux au ciel.
— Non, laisse-moi deviner. Une petite épicerie qui sert des sandwichs chauds et des frites.
Patrick laisse échapper un petit sourire.
— Un paquet de fruits secs, des M&M’s, des bonbons à la menthe, ou même un flacon de glaçage ferait l’affaire. Surtout avec to n diabète. — J’ai mon kit d’urgence ici, dit Will en tapotant le compartiment entre les deux