173 pages
Français

Partition Dessus , partie, Les cent cinquante Pseaumes de David

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Consultez les partitions de Les cent cinquante Pseaumes de David Dessus , partie, psaumes, composition de Le Jeune, Claude. Partition de style renaissance.
La partition aborde plusieurs mouvements et l'on retrouve ce genre de musique répertoriée dans les genres pour voix et enregistrements (arr), pour voix non accompagnées, pour 4 voix, partitions pour voix, psaumes, religieux travaux, langue française
Visionnez encore tout une collection de musique sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique de la renaissance.
Edition: Paris: Pierre Ballard imprimeur de la musique du roi, 1613

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

m
i
*
/
M \DUKE
UNIVERSITY
LIBRARY
Treasure%oom
THE GUSTAVE LANSON
COLLECTIONJ, ,
4l€^^^fl€^^^l€aii^^l^âl^^fl€âl^^fl€M^
MONSEIGNEVRA
LE DVC BOVIL-MONSEIGNEVR DE
LON,PRINCE SOVVERAIN DE SEDAN
ET RAVCOVRT,VICONTE DE TVRENNE,
hommes desCapitaine de cent d'armes ordonnances duRoy
Premier Gentilhomme de fa Chambre,
Marefchal de France.
Onseignevr,
Dieu vous auoitdonné vn feruiteur entre plufieurs ,& àmoy vn ftui frerc
cognoiflance la cequi fur la qu'il eut de mort, de tour qu'il laifToit eut parti-
culièrement foin de m'obliger à faire après luy ce qu'il auoit refol" durât fa
l'Impreflionvie touchant de fes œuures en Mufîque, & nommément des
Dauid, defquels il vous en prefenta douze comme pour efchantMIon ily àPfeaumcs de , ,
vousoiFrir qu'il tcjuelqu années, auec delTein quandilauroitourdy tout l'œuuredele afines
titre decaftccchonneurayantàvoyagerpariemonded'auoirtoujourspouriauf-conduitkvoflre illiiftrc nom, qui n'apportcroit moindrebon-heur à l'ouuragc que vos mains ont,
de hberalirc enuersl'ouurier. Or,exerce Mon seignevr, le fcxedont il a pieu Dieuà
m'abbai^Ter & les fcricufcs occupations qui vous détiennent eftant ce que, vous eftes en fon
en cet cftat m'interdifent grandEglifc ,& , d'vfer de lane;age fur ce lujét ; car je croy de
voftre pieté qu'elle aura pitié de cet orphelin que le pcrc dcfiroit vous prefcnterauantque
luy défaillir :ce que je vien faire à cefte heure obciiTant à dernièrefa volonté. Et quoyque
peut eftre vous ne le cognoifTiés parles mains qui le vous offrent, je m'affeure vousque s'il
plaifl feulement l'ouir, la voix fuffira pour vous le faire rccognoiftre,& que vous daio^nerés
l'accueillir, afin que commeilàeltéconçeuenlicubien de voflreauthorité, nourry fousSi.
l'ombre de vos faueurs_.il puille comparoiftre plushardiment en public, s'il à cefte grâceque
elHmiés qu'il en digne car voftrevous eft : jugement, grand esplus grandes chofes mais,
trcs-grand en la Mufîque comme je l'ay (ouuent entendu du d<fund, profclTeur vérité( de
non de flatcrie:) vofire jugement di-je, Monseigne R,Iuy feruira& de garant contre
ceuxles atteintes de qui penfent cacher leurignorance par reprendre ce qu'ils n'entendent
pas ou calomnier ce qui eftpréférable à ce qu'iispeuuent.Si vous en receuésduplaifîi lepu-
voftre moy accomplillantblic en cherchera à exemple,& en cecy le defîr de l'autheur,lorsy
que jclefuiurayouileft, au-moins J'cinporteray ce contentement qu'en luy rendant céc
s aggréc leo^Ecc , vous . M N E I c N E V R , aurcs dcuoir ou s'en eft mifc
Xreasuie Room
FrJIretres-huinLle tr€s-obei(j'.tnîi:or
fertcuitc ,
Ceciie le Iivne.
179220 ^^^.
»^ « *n *i CL, .
lEVNE,DE CLAVD. LEEPITAPHE
CELEBRE MVSICIEN»
'^mepAYquiiimit le corps
Qui cetombeau^vénérablerend
Euji èienfarcï la }}tortp!tc-yaùle
Varfesmélodieux accords ,
Cireux elleamhapprisCares
corps unie^/luantcjucfire^ifon
Icurhdrmonïevr.tis tons deLes
ces c^crk .Qui infnt^enfont
Tûaii elle 'tenantfejourncr,
l'ennuieOu le dijcord re'tgne& ,
première 'vieVoulutàfa
—pouuoirretourner.Libres'en
M A I E RD V V REPITAPHE DE CLAVD.LE I E VN E,
SVR l'ANAGRAMME DE SON NOM.
Très Auoirenfesaccords ,
les cœursp.ir l'ouieHj'('(]'^-»s ,^\JX^V^l
it^y^C^AW L'hanmnicnfc tijclod'ie :
- ^ -^v y£r\J du ivortdlicnaffranchi
^uiremitfoname arn-fiéc,
C terre j.L^4VD IK cejie quittée
"Pour cielefire ^4.v ru Delie\-
P., E. .
A iij
>*}1 V--OOPLES PSEAVMESSVR EN CONTRE-
POINT DE MONSIEVR LE lEVNE.
Oubs cejtmple contrepoint
Secachet» artadmiruble,
D'autantplm inimitable,
ne l'ejkepoint»^tlfembk
O. D, L, M,,
CE MESME SVBIETSVR
Es hijommcs bien 'viudns eaux b/e^drrcsJcsOjJc
troupesd'angesif.f desbien-morts lesfain&escU>rits , ,
V^c^i^^
a.7^résLes leshautsdeuxWt^Oû'^ aftresflatnbojAns ,
• Dieu leslouanges .r^^^Ê chuintentà quimieuxmieuxdugrand
Du IEf^KEfeul lechantrauitmélodieux ,
^nges deuxHommes Ojfeaux, Ej^rits ^Jlres &, , , ,
T. T.H. D.
iiijA
Qi^î?