Partition complète, Kassya, Delibes, Léo

-

Partitions
367 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Consultez les partitions de morceau Kassya partition complète, opéras, de Delibes, Léo. Cette partition romantique célèbre dédiée aux instruments suivants:
  • solistes vocaux
  • chœur
  • orchestre

Cette partition est constituée de plusieurs mouvements: 4 Acts et l'on retrouve ce genre de musique classifiée dans les genres
  • opéras
  • Stage travaux
  • pour voix, chœur mixte, orchestre
  • partitions pour voix
  • partitions chœur mixte
  • partitions pour orchestre
  • pour voix et chœur avec orchestre
  • langue française

Travaillez encore une grande sélection de musique pour orchestre, solistes vocaux, chœur sur YouScribe, dans la rubrique Partitions de musique romantique.
Date composition: 1890
Rédacteur: First edition
Edition: Paris: Heugel, 1893. Plate H. et Cie. 7148.
Libbretiste: Henri Meilhac (1831-1897)Philippe Gille (1831-1901)

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 118
Langue Français
Signaler un problème

^^>y
-TV KASSYA
^^
Opéraeoljyatre Actes 6tCio(| TableauxAl*-,
Poème de M- M.
Henri Mêilhacêt Philippe GiLLE
deJVIus/c/ue
Uo DaiB£$M>,
/TV
Partition pour Chant Piaaoet
Pnxnet.iOf
4>v
AU'MENESTREL2^!RuEVivJenne,HEUGELXC'-'^
Editeurs-PpBpriélaires pour tous Pa^s.
7ûi/sOm/è(fâffâ/!rûi/i/dm.dâTraduclion etdefippresenMiofréservés
Copyrightby HEUËEL X C'-^ 1893 JPSone,KASSYA
rOÈME DE Mil.
Henri MEILHAC et Philippe GILLE
(d'après SACHER-MASOCH)
Musique de
LÉO DELIEES
Représenté la première fois, sur la scène ilu Tliéàtre National Je l'Opéra-Comique,fOur
en 1893,
Sous LA Direction de M. Léon CARVALHO.
M. DANBÉ, chef d'orchestre.
J.
M. EMILE BOURGLOIS, chef du chant.— M. C.-^RRÉ, chef des chœurs.
—Décors de MM. CARPEZAT, RUBÉ et CHAPERON. Costumes de M. Tu. THOMAS.
DISTRIBUTION
KassyAj bohémienne tzigane, 20 ans, soprano M"" DE NUOVINA.
Sonia, paysanne, 18 ans, soprano SIMONNET.
Une Bohémienne, diseuse de bonne aventure, mezzo-soprano. ELVEN.
Cyrille, jeune paysan, ans, ténor MM. GIBERT.25
Le Comte de Zevale, ans, baryton SOULACROIX.30
KosTSKA, vieux paysan, père de Cyrille, basse LORRAIN.
K0LENATI, intendant du comte, baryton, ans CHALLET.40
MocHKOU, aubergiste , . BERNAERT.
Un Sergent recruteur ARTUS.
Un Buveur TROY.
Paysanne (soprano) M"" ROBERT. (contralto) DELORN.
Paysans, Paysannes, Buveurs, Mages et Bergers, Marchands juifs, Soldats, Messagers,
Seigneurs et Dames, Musiciens tziganes. Danseuses, Bohémiennes.
La scène se passe en Galicie,
—I" ACTE. Une place publique du village de Zevale.
2= —ACTE. Une salle dans le château du comte de Zevale.
3« ACTE. — lisièreLa d'une forêt.
—ACTE. Une grande salle du château de Zevale.A"
—5= ACTE. La cabane de Kostska.
"^^Filsi . .LOT C-& s 1^
- -.'i«IJ. Suéde laiiép'^i'jliqut -^.-.-.cXTH !RiANZA la brillante étoile de la danse,.Mlle \etta
l'hoto u^rt.a I Opéra-Comique dans KassiaTABLE
ACTE I
( a . Chœur des Buveurs : Ferse-noiis à pleines rasades
i h.. Aubade : Cyrille, ouvre la porte1
c. Chœur : A ta voix, ô Cyrille, aussitôt nous viendrons(
2. RÉCIT DE Cyrille : Celait là-bas sous les aulnaies
DE Rencontre (Cyrille, Kassya)3. Duo LA : Rien qu'une fois je l'ai revue! . . .
Scène et Mélodie (Sonia) : Pardonne-moi, je ne sais pas4.
bis.4 Chœur des Marchands juifs : Vene^, venex_ à notre appel
Prédiction de la Bohémienne : C'est l'avenir qui s'ouvre
b. Mages et Bergers : La nuit est venue
ia.
c. Andante : Salut, d'Occidentfleur
d. Mazurka : C'est la Reine nouvelle
ACTE II
6. Fani-are et Chœur (dans la coulisse) : Marcher en chantant
. Chanson slave (Kassya) : O Nadja, dit le seigneur7
Air Comte : Eh quoi! pas un mot de tendresse8. du
la. Ensemble : Travailler à deux
Echelle. w,_Duo DEL9. :Rêverie de Kass3'a Ah ! que les seigneurs sont heuieux !
<". Plainte de Cyrille te croyais tout autre, Kassya.(Cyrille, Kassya). : Je .)
[ d. Ensemble : Ah! je le crois, j'en crois ta voix
et Chœur des Recruteurs Allons, allons,10. Scène : camarade
. du Rire : ris, quelle plaisanterie !J'en
b. Prière de Kassya ne menace plus,
: Je j'imploreSa
c. Chœur de Fête : Les ans passent rapides
ACTE m
Entr'actePrélude : La neige
12. Chœur des Frileuses : Rentrons au logis
Il d'attendre13. RÉCIT et Air de l'Hirondelle (Sonia) : suffit
„ . (a. Tous les trois nous voilà réunis„
Scène et Trio.14. \ t. /^ ,, 1 i .^ . ^
b. Cette douleur est trop amere
I
1 Scène et Finale : Marche^, que l'herbe tombe) . fauche^,
ACTE IV
chantons l'aurore16. Polonaise : Jouons, jusqu'à
Dumka (Kassya) : Quel est au .in cœur17. fond
a. Obertas
b. Danse ruthène
,, „ ,
iS. Ballet. < c 1
1 c. Sumka
d. Trepak
19. Finale ; A sac! à sac! le sang! l'ivresse!
ACTE V
20. Scène et Mélodie de Sonia : Quand tu seras parti
/ a. Cyrille : Vous voilà! qu'ave^-vous à me dire
^" K'^ssj'a : Oui, je coupable et cruellefusGR'iND Duo \
J c. Ensemble : A ses larmes, à son sourire
(Cyrille, Kassya).
J <;_ Kassya : La mort! je le veux bien
e. Ensemble : Qu'elle vienne, moi je l'implore\
22. Finale. Chœur de Noces : Jetons des fleurs sur les cheminsACTE I.
PLACE PUBLIQUE DU VILLAGE DE ZEVALE. ENUNE GALICIE.
d'une auberge,- devant l'arherge, une petite cour entouréeA droite, l'entrée d'une haie qni
2''-'"'jnaiju'au plan, presupie nuredesicend milieu de la scène;
l'auherye, tables et bancs pour les buteurs.entre la haie et A gauche, la maison
maisons pai/sans couvertes tuilesen perspeclirc, quelques de en de bois.de Cyrille;
Au fond, se dessine, dans le lointain, la sitliouetle des Carpathes.
N'.'l.
CHOEUR
et
SCÈNE D' ir\TRODlICTIO!\.
Allegretto marcato. (116 = J)
SONIA.
CYRILLE. fa:
MOCKOU
KOJSKÀ. ^BUVEUR.UN
fa=
SOPRAÎNOS.
ti:^
TENORS,
BUVEURS- PAYSANS.
BASSES. ^
^
Allegrett<» marcato.
i^^
PIA ISO.
it:^^^^u^ij
WWPFI
('.'?Copyright By HKUtiKL a ISy.'î.—tr tr
-tr^^
^rV^ ^\^ f f
"<»
y.3 p/ f-fi^ 1*^*=^^
*^^= 8^ i j?rfgi^f^9
BUVEURS.
"Icnors.
c^^sâsfe '
=« «.i.-«-^
i I' :j'jt r^V^^-£/ p P"pP ry f-7Tr
\i'r - ^('-Moiis. à nici .IM'> l'a.sn -de;-, Kiicort' un cdiii) <it' licaii-di' . Mil;
|{Hsse>. UN ms,t Ba-s,-..BUVEUR li-;
.»^^a^f^t-^^p^^[^-p^;^^HH
Ver . se -nous, plei.nes ru-sa-des. un coup de hi'an.de - vin;à Encore
i^r^ ly^ri fT^r^ j^j^
^^i
./
grr^^ ^ -?#3£* ^ ^
rt^n^TT 3Eii -^.irf^n^i 1 1' pi-'-'^jjt' ^aT^a- r^'Prrrr^f-f-^
l>ai> . >e__ la !(•>_ |e' . l'i'iiii.a -de>, Et \er>e-non^ du hran.tle .\ni.
l^ais . se_ la fes je. le'ini.a -des, El \<M'se-nou> du hran.de - mu.
^ ^ ^5.^^^^^:^ i*^
^ ^ j^^l^^»? ^ JTjy J^J Jl^^j j P» ^
nofo rit. Tempo.a
'
P- - --r
/ lllf
f f p. « »•, f
-» <^-
i^ i' i^ [jlJ^Il!l
^^ =F =Fi
(If - \iiiii. Kiicori' li;: iuii|i ilc hraiulcVi»Mix iiiaiigciii uaiii >;iiis If

FFR f gnf^^^Hf—P i P Ifef^
sjiiis II' - (|h hraiideVioiix tiiiirigciii (le pJiiii ^alll, Kiirnrc un coup
paco lit. a Tempo.
*^f *r^-S^^-Sk^^
*«^ >S fc^jjrï: SS^
-^f-ie^1 i
P^ ^
=>#^
c—#— NA^i'J^ ^^—^=fT^ l J j"?jF^=a ?^ ^=F
(If.\iii, un coup hraiidc . viti!_ ALIons!_
^"f
-« *v
^^^^-^-^ ''•u ^ ^IP ^^P lplf^p
.AI. Ions!-. MU, un coup (If liraudf . viu
^l^LJkm-ttM
/;(/(« a Tempo./iV.
.j
^:^rjiP j4^^;^E;PMr^?
Encore uu coup de hraiulc . vin, nu coup de hrandf .vin!
./•^ *?^4Mi kUsT^ V^ 1^ s^^
Hucor(Min decoup hraude . viii, iiu_ coup de lirarulf . vin!
po(ii_ril. a Tempo. :» v^»-
Jâ*=t *£ ps sr^/i-f^^f^ ^ i
p.f
m V-.
' '' ^-">—ie feï/ .M ^^ j
î*: iî? m_UN BUVEUR ,j^ ^
_A[)li'in\er _ rc il faut hdi _ rc, il (uni lidi-ic. C'est (•cr.lain;
'^*"r^^ -?îi ^ ^i# # -rr

^»> ppQ^irpt P^lg r7 kB i
l'uui- chasser riimiR'urnoi . soirn\ Du au ma .tin.
!s;
>;1C:^^ -à--0- ^^ij^fr
l
m
*^M —i;:^^ :? • ;^
BUVEURS.
Teuoi's.
U-
^•Q^/iJ j^^iJiJtJ. ^ii,i;i i' t;
|)lt'iii\«'r rtA . . il (aul l)()i . . n- faut hoi . re,
Basses. UN BUVEUR hm'i- li^ Basses
r ^p q I f^ f;^^ ëEEEES^
plein ver . . re il faut \\vt\ re. Il faut lt(ti . re,A . .
^^ H ; s-#( 1^
./*
^ « *
I^u tr^r^J^i.J Il ^ ^i LJ j J J
lii'^J,^'p^T^r> . ^..M^^^.Q.lf?
C'est cer.tain, il faut hoi _ ic. T()ii|(iiirsh()i . re, i)ii soir
^ tfi=^ ?^=^êK ^^rp k T-HH^P S Ë
V
C'est eer.tain, il faut hoi _ re, Touiourshoi . re. On soir
.A#
:^ ^/^ }^ .. -.c-^^^^^ ^=-^:^ 3^
^'
k' /
;iii ma tin. ^t'^- >e-ii(jiis, à plei-iics ra>a .dfs, Eii.rorf' iiiuoiip. d«'^
; •f.
' ' ;^V \^
i> 1 ^^^^^^^ ^
> au ma . tin. Ver ^c-nous. à plei.nés rasa .des. Eii.forp nnfoiip df
f^ 4»^
wi= #. • -T»-!h' • 0-â--^ #--» » 0*fM •m Fr»-^;—•^ ;> If=t«: f jg —fr^i 3fjE £
-Lraii-dc . \in; Lai< . se là le je'- remi.a.des, verse-nous duEt
"3^
1'''^.•t^ • m » 0—^Tf
.",.'^ 1 1 I ,.: ,. I.". 1,.. .,,:„,; „ ,i, r. i..-Lai> - -e lit les je. re'nii.a .des, El \er>e-iioiis duhrau- de . vin;
?mn
^t toJ^ ^
->^^ g ^^I
^p-^^t^-r ;^ mf ** T»#-131 M î^
.MOCKOU.
(fi'nppaiit de juiir-^vcnes sur la table). _l)e^
• ••
^^=5
>^ ^' .^^iT*»# ^ ^
liraii _de . vin! Holà I vin !Holà ! du
fffi±.
.^>^^g=^ f-^^^ ^ ^
bran .de . vin!
'sji* g'. ^ »=^'=H«= (9-^r^ 1
i^i
Diihriiil! Col Idu . le l;i mon . n;i
(
I iIP P F ft^
o Dont on nif p;ii - e: -UN BUVEUR.
m
-Eh!
-«OCKOU.
Je i'roi> qu'à no _ tre