Emergence Economique n°54 spécial rentrée - septembre 2021
84 pages
Français

Emergence Economique n°54 spécial rentrée - septembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
84 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Emergence Economique n°54 spécial rentrée - septembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 octobre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 22 Mo

Exrait

#55 Septembre2021
UNE PUBLI CATI ON DU GROUPE
L E M E N S U E L D E S E N T R E P R I S E S D E L A F I N A N C E E T D U B U S I N E S S F2 0 0 0
Adama DIAWARA
N’GUESSAN
Mariatou KONÉ RENTRÉE ACADÉMIQUE2021-2022 Écoles, universités: de grands changements en vue CE QUI VA SE PASSER JUSQU'EN 2025
S'ORIENTER ET SEFORMER EN 2021 LESNOUVELLES FILIÈRES D'AVENIR
UNIVERSITÉVIRTUELLEDE CÔTE D'IVOIRE COMMENTELLEESTDEVENUE LA 3ÈME PLUS GRANDEUNIVERSITÉ DUPAYS
DIPLÔMES RECONNUS PARL'ETATLA LISTE DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉSQUI LES DÉLIVRENT
Investir dans l’économie du savoir, un enjeu stratégique
Vaentîn Mbougueng
laquestion : quelle Côte d’Ivoire dans dix ans ? Les à reÀvenu intermédiaire de la tranche réponses consignées dans la « vision Côte d’Ivoire 2030 » sont désormais connues : un pays supérieure (entre 3 996 dollars US et 12 375 dollars de Pnb/habitant), une catégorie qui, dans le jargon de la Banque mondiale, précède celle des pays à revenu élevé, le petit cercle des nations riches.
Un tel changement de catégorie, l’on s’en doute bien, exige de profondes mutations économiques et sociales regroupées aujourd’hui autour du vocable « transformation structurelle ». Cette transformation de l’économie qui suppose l’abandon du paradigme de l’exportation des matières premières au proIt de l’industrialisation et du développement de l’industrie manufacturière, ne peut se faire sans ressources humaines qualiIées et adaptées. Pour que la Côte d’Ivoire devienne, dans une décennie, un pays industrialisé, une refonte totale de son système éducatif et de formation professionnelle est un prérequis incontournable.
Plusieurs réformes de l’école ont déjà eu lieu ou ont été esquissées, mais force est de constater qu’en dépit des avancées obtenues, beaucoup de chemin reste à faire pour faire du système éducatif dans son ensemble, et du sous-secteur de l’enseignement supérieur en particulier, le levier de la transformation socioéconomique dont la Côte d’Ivoire a besoin pour atteindre de nouveaux paliers de développement.
Il est heureux que ces thèmes de
la réforme et de l’amélioration de l’école ivoirienne soient désormais sur le devant de la scène, alors que s’ouvre une nouvelle année académique. Précédée des Etats généraux de l’école conduits par la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, cette rentrée 2021-2022 devrait inaugurer une nouvelle série de mutations indispensables pour repositionner l’école et l’université ivoiriennes. L’Université de San Pedro qui ouvre ses portes en octobre symbolise la nouvelle génération des universités publiques de Côte d’Ivoire, avec des formations axées sur l’économie de la mer et la construction navale, ainsi que l’agro-industrie et les BTP répondant aux besoins et attentes des entreprises évoluant dans ces secteurs dont l’essor actera la nouvelle dimension économique de la Côte d’Ivoire. C’était déjà le cas, il y a quatre ans, avec l’Université de Man spécialisée dans les secteurs des mines, de la métallurgie et de la mécanique.
Cet efort de construction d’établissements de référence doit se poursuivre et s’intégrer dans un ensemble plus vaste : celui du développement de l’économie du savoir ou de la connaissance. C’est-à-dire une société où la productivité et la croissance de l’économie, bref la « performance économique » des pays, dépendent de plus en plus du savoir, de l’éducation, de l’information et de la technologie. C’est en accordant une valeur stratégique aux investissements dans le savoir que la Côte d’Ivoire changera de catégorie pour tutoyer, à brève échéance, les plus grands.
Bonne rentrée à toutes et à tous !
CONJONCTURE
Pour que la Côte d’Ivoire devienne, dans une décennie, un pays industrialisé, une refonte totale de son système éducatif et de formation professionnelle est un prérequis incontournable
Emergence ÉconomiqueSpecial rentrée scolaire 2021 20223
- Tél. : (225) 27 20 30 60 00 / 01 - Fax. (225) 27 20 37 25 45 •
Président du conseil d’administration: Sangaré Ibrahîma Séga Directeur général : Serge Abdel Nouho
Directeur de publication/ Directeur du développement des rédactions : AMÉDÉE ASSI
Rédacteur en che AMÉDÉE ASSI
Responsable du Pôle Magazines Valentîn Mbougueng (Valentîn.mbougueng@fratmat.înfo) (225) 05 06 75 75 78
Rédaction : Valentîn Mbougueng Daouda Coulîbaly, Ahua Kouakou, N’drî bonils,Jean-Jacques Kobî, Ibrahîma S. Kamagaté, Phîlîbert Emî-Aka
Direction commerciale & marketing: Mamadou N’Dîaye
Direction artistique Chrîstîan COUMOUE
Photographies Servîce photo Fraternîté Matîn et accords spécîaux
Siège social-administration rédactionAbîdjan-Adjamé - Boulevard du Gal de Gaulle
Impression Snpecî - Abîdjan Côte d’Ivoîre - Tél :+225 27 20 32 01 82 Website www.emergenceconomîque.cîEmail emergence@fratmat.înfo
Abonnements & archives Tél. (225) 27 20 30 01 83 Fax : (225) 27 20 30 01 84Difusion Edîpresse-09 bp 254 abîdjan 09Tél :(225) 27 22 40 42 42-Fax :(225) 27 22 44 56 57• Editeur SNPECI (société nouvelle de presse et d’edition de côte d’ivoire), Société d’etat au capital de 175 millions Fca • Dépôt légal : n° 11530 du 6 octobre 2014 rc206202-cc5012019l •
Tirage :5 000 exemplaîres
47
SOMMAIRE
EN COUVERTURE
Ecoles, Lycées, universités Ce qui est prévu jusqu’en 2025 Enseignement supérieur et recherche Des réformes et 14 nouvelles universités à construire Rentrée scolaire 20212022 Les grands changements annoncés
EDUCATION NATIONALE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
Ecole de qualité La ministre Mariatou Koné vatelle réussir ?Etats généraux de l’éducation et de l’alphabétisation : Ce qu’attendent les acteurs
12
16
18
22
26
UNIVERSITES ET GRANDES ECOLES
Enseignement supérieur La révolution Adama Diawara en marche
ESPE L’école pétrolière qui tombe à pic Diplômes reconnus par l’Etat de Côte d’Ivoire Les écoles qui les délivrent Arstm Une école d’excellence au service de l(‘économie bleue
GRANDE INTERVIEW
Koné Tiémoman Président de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (Uvci)
ŒUVRES UNIVERSITAIRES
Résidences universitaires Voici les conditions pour avoir une chambre en cité Résidences universitaires Près de 1000 chambres encore disponibles
ETUDIER A L’ETRANGER
18
FAvis d’expert Mexent Kokou, Directeur Général de ASKO ETUDES « Voici comment préparer l’aventure pour les universités occidentales» Bourse d’études à l’étranger Comment en trouver ? Etudes à l’étranger Bien choisir votre université : les classements à connaitre
GUIDE DES FORMATIONS ET CARRIERES LE BAC EN POCHE, QUE FAIRE ?
S’orienter après le bac
30
33
36
38
45
50
52
54
56
58
62
26
30
50
71
Mouvements
Aziz Akhannouch, Milliardaire et Premier ministre du Maroc 60Maroc a été nommé 1erans, ce patron à A succès et présîdent mînîstre par e Roî M6, du Rassembement et chargé de ormer un natîona des îndépendants nouveau gouvernement. arrîvé en tête des dernîères Bon vent ! éectîons égîsatîves au
Solange Amichia Directrice générale du Cepici récédemment dîrecteur généra P adjoînt (depuîs évrîer 2014), cette experte en banque a été nommée, e 8 septembre, Dîrectrîce générae du Centre de promotîon des învestîssements en Côte d’Ivoîre (Cepîcî). Ee succède à ce poste,àEmmanue Essîs Esme, ’actue mînîstre de ’Investîssement et du déveoppement du secteur prîvé.
Malékah MouradCondé Directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme, ’est a consécratîon pour cette Dg de Sodertour-Lacs, a socîété quî àCYamoussoukro. Désormaîs Dîrectrîce gère e patrîmoîne hôteîer de ’Etat générae de Côte d’Ivoîre Tourîsme, bras sécuîer de ’Etyat en matîère de tourîsme et d’hôteerîe, ee succède à ’întérîmaîre Isabee Anoh et à Mme Nassénéba Touré, promue au gouvernement.
e Comîté de Poîtîque Monétaîre de a Banque centrae des L Etats de ’Arîque de ’Ouest a reevé une accéératîon des prîx à a consommatîon, e taux d’înflatîon
Uemoa Attention à l’inflation !
ressortant à 3,3% au deuxîème trîmestre 2021 contre 2,2% un trîmestre pus tôt. Cet accroîssement du rythme de progressîon des prîx est împutabe essentîeement au renchérîssement des produîts aîmentaîres, du aît de a baîsse de a productîon céréaîère dans certaîns pays et des dîicutés
Climat des affaires La fin du rapport « Doing Business » : bonne ou mauvaise nouvelle ? près que des bonne nouvee pour es édîAtîons 2018 et 2020 du rapport à eurs avancées en îrréguarîtés dans détracteurs de ce rapport es données des (quî cassaît es pays par rapport « Doîng Busîness matîère de acîîtatîon des » ont été sîgnaées en afaîres), quî ont souvent înterne en juîn 2020, a poînté es însuisances dîrectîon de a Banque méthodoogîques. Une mondîae a suspendu mauvaîse nouvee par ’édîtîon suîvante et ancé contre pour nombre une sérîe d’examens et d’opérateurs économîques d’audîts du rapport et de quî tîraîent profit de a a méthode utîîsée pour surenchère sur es réormes ’étabîr. Suîte à ces audîts, îbéraes préconîsées a dîrectîon du Groupe en obtenant des de a Banque mondîae a envîronnements d’afaîres décîdé de mettre un terme pus avorabes et pus à a pubîcatîon du rapport transparents. « Doîng Busîness ». Une
d’approvîsîonnement des marchés înduîtes par es crîses sanîtaîre et sécurîtaîre dans d’autres pays, note ’Uemoa dans un communîqué. Le taux d’înflatîon sous-jacente est égaement ressortî en hausse, s’étabîssant à 2,7%, après 1,9% un trîmestre pus tôt
ChineAfrique Un rapport et un appel à « s’enraciner en Af rique »
Le rapport « Les entreprîses chînoîses învestîssent en Arîque » récemment pubîé par a Chambre de commerce sîno-arîcaîne a montré que depuîs 2000, sous ’împusîon du Forum sur a coopératîon sîno-arîcaîne, es entreprîses prîvées chînoîses sont p r o g r e s s î v e m e n t devenues a prîncîpae orce de a coopératîon é c o n o m î q u e , commercîae et d ’ î n v e s t î s s e m e n t
entre a Chîne et ’Arîque, et sont en traîn de passer du « aer en Arîque » à « s’înstaer en Arîque » puîs à « s’enracîner en Arîque ».
À a fin de 2020, es î n v e s t î s s e m e n t s dîrects de a Chîne en Arîque avaîent atteînt 47,35 mîîards de doars. Maîs es deux partîes savent qu’ees doîvent aer pus oîn, vu e potentîe économîque et socîa du contînent.
Inf rastructures routières 300 milliards pour renforcer la côtière AbidjanSan Pedro ortement dégradé Grand-Lahou - Fresco (80 au fi des ans, e Km) et e tronçon Fresco aF capîtae économîque tronçon routîer reîant - Sassandra - San Pedro -Grand-Béréby (180,5 Km). îvoîrîenne, Abîdjan, au En outre, es ocaîtés deuxîème pôe économîque traversées bénéficîeront du pays, San Pedro et son d’un înéaîre de voîrîe de port, devraît connaïtre une 72 Km, dont 25 Km dans a nouvee jeunesse avec e vîe de San Pedro, ont aît coup d’envoî des travaux savoîr es autorîtés. de renorcement de cette route Côtîère ongue de Cette route sert égaement 353,5 Km. Ces travaux d’outî d’întégratîon sous-ouverts par e 1er mînîstre régîonae, en tant que Patrîck Achî sont répartîs maîon du réseau routîer en troîs ots et attrîbués communautaîre à travers à troîs entreprîses. Le a Transcôtîère quî part tronçon Songon - Dabou - de Dakar au Sénéga à a Grand-Lahou (93 Km) ; ’axe rontîère du Nîgerîa.
Ambition Africa Rendezvous à ParisBercy Après es succès de ses ’Économîe et des Fînances. deux premîères édîtîons, Opérée comme es années en 2018 et 2019, et après précédentes par es équîpes ’înterruptîon de 2020 pour de Busîness France, cette cause de pandémîe, es troîsîème édîtîon est, ee rencontres d’afaîres Arîque- aussî, pacée sous e Haut France d’AMBITION AFRICA patronage du Présîdent de revîennent cette année à a Répubîque rançaîse, Parîs-Bercy, dans es saes de Emmanue Macron. conérences du Mînîstère de
Banques NSIA Banque CI affiche un résultat net en hausse de 25 %
e résutat de a fiîae C îvoîrîenne du groupe bancaîre NSIA est porté par un accroîssement du Produît net bancaîre (PNB) et a maïtrîse du coût du rîsque de crédît au cours du premîer semestre 2021. I s’étabît à 10 028 mîîons de Fca (contre 2 826 mîîons de FCa en juîn 2020). Seon un communîqué de a banque, a hausse du PNB, quî s’étabît à 35,9
mîîards de Fca au 30 juîn 2021 contre 30,4 mîîards de Fca au 30 juîn 2020, s’expîque prîncîpaement par a progressîon de a marge d’întérêt de 27 %, maîs égaement par un éger recu de 1 % des commîssîons. Avec un bîan en égère contractîon (3%) s’étabîssant à 1 506 mîîards de Fca au 30 juîn 2021, NSIA Banque CI demeure dans e top 5 du marché bancaîre îvoîrîen.
LE CHIFFRE
33 milliards de dollars
Ce sont es onds îmmédîatement dîsponîbes pour reancer es économîes arîcaînes, et quî provîennent de ’augmentatîon des réserves du Fonds monétaîre înternatîona, désormaîs efectîve, comme annoncé e 28 août par sa dîrectrîce générae, Krîstaîna Georgîeva
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents