Fraternité Matin n°16361 - Mardi 2 juillet 2019

-

Presse
41 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Réforme de la Commission électorale indépendante.
Examens à grand tirage - Kandia Camara : "Nous allons continuer de traquer les fraudeurs".
Can Egypte 2019 - Les Éléphants qualifiés pour les 8es de finale.
Prise d'otages et menaces terroristes - Comment se font les enlèvements.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 juillet 2019
Langue Français
Signaler un problème

l
n
o
ti
sa
i
l
ti
u


e
u
q
i
n
o
r
t
ec
�l

i
a
n

u
a
t
n
a
ven
e
tr
n
o
c
t
u
o
T
e.
l
el
u
d
vi
d
i
n
L
i
u
d
o
r
ep
e r
r
t �t
u
e
p
e
e n
u
q
i
�r
m
u
n
t
TISSEMENT
e
r
u
o
j

n
u
st
e
e
u
x
q
m�r
u
n

T
A
M

T
A
i
FR
p
n
e

fi
i
d
mo
e
tr


d
es
l
b
ti
ep
sc
u
t s
n
s so
s.
o
L
!!!
AVER
e
p
u
o
r
G
u
d
e
l
a
�r
�n
G
n
o
ti
ec
r
i
a
D
ti

l


e
s
o
exp

s
s
n
o
ti
si
o
sp
i
d
es
t
sen
a

r
si
o
p
s
i
d
tes
n
�se
r
es p
r
L
i
o
l
a
e l
d
r
u
e
gu
.
i
T
n
i
d
ti
o
u
q
e
tr
vo

e
d

e
u
q
i
m�r
u
n

en
o

A
N
R
E
T
A
FR
es
l
a
�r
n
g�
s
n
o
ti
ma
r
fo
n
i
d

si
e
u
o
r
G

u
d
e
l
a
�r
g�n

n
o
ti
ec
r
i
D
a
p
L
Fr
ver
a
l
e
u
q
me
r
fo
n
i
I
s
vo

n
ti
a
M
t�
i
n
ter
u
a
T
u

T
A
M
T
A
e
FR
L
u
d
n
e ve
�tr
t
u
e
p
e
n
e,
n
q
u
M
T
A
e
FR
L
s�
u
ff
i
e d
r
�t
t
eu
e p
n

e,
u
q
i
m
�r
i
d
si
u
l
xc
�t� e
i
r
p
o
r
p
a
e l
r
u
eme
d
N
I
T
A
ve
M
e l
m�r
u
N
T
A
M
T
A
e
FR
l
E
e ,
e ti
c
A
.
I
C
E
P
N
S
tr
aEntreprises publiques
Le gouvernement veut de
meilleures informations
P.11Mardi 2 juillet 2019 / N° 16 361 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € financières
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Réforme de la Commission électorale indépendante P.5
Le point sur les discussions
Le rapport final sera transmis au Conseil des ministres pour être examiné par le gouvernement
Can Égypte 2019Examens à grand tirage / Kandia Camara :
P.22
Côte
PP.8-9“ Nous allons continuer d’Ivoire 4 –
Namibie 1
Les Éléphantsde traquer les fraudeurs ’’
qualifiés pour
esles 8 de finale
Prises d’otages et menaces terroristes
Comment
PP.2-3se font les
enlèvements
Zoom sur la formation et le recrutement des
combattants dans les zones sous contrôle djihadiste nquête2 Mardi 2 juillet 2019E
Zones sous contrôle djihadiste
Comment se font les enlèvements
Ils sont nombreux les soldats à quadriller les zones sous contrôle djihadiste. Certains n’ont
jamais tiré un coup de feu, d’autres ne savent même pas comment fonctionne une arme.
e ne suis pas arrivé au Voici les faits expliqués au
mocentre du Mali avec l’idée ment où nous arrivions au
cend’enquêter sur les tech- tre du Mali. Les faits narrés,
niques utilisées par les disons, d’un côté. Maintenant,Jdjihadistes pour opérer j’ai la possibilité de connaître
un enlèvement. C’est le hasard ‘’l’autre version’’.
qui a occasionné une conver- Mes hôtes n’ont pas
commansation en ma présence, qui va dité l’enlèvement. Ils ont été
inm’orienter sur le sujet. Mes termédiaires. Ils ont préfinancé
hôtes échangeaient au télé- l’opération mais, ils sont liés à
phone de façon énergique leurs ‘’clients ‘’ par une
obligaavec des interlocuteurs qui ré- tion de résultats. Explication.
clamaient un dû. « On va vous L’enlèvement des deux
Frandonner quoi encore  ? Nous- çais a été décidé depuis le nord
mêmes, on a trop perdu dans du Mali. « Quand vous
entenl’affaire ». dez enlèvement, c’est que ça
Qu’est-ce qu’ils ont perdu et vient de là-bas. C’est eux
seudans quelle affaire ?  Les lement qui ont les
infrastrucoreilles du journaliste ont capté, tures adéquates pour une telle
les idées bouillonnent dans sa opération ».
tête et les questions fusent. Au -Qu’est-ce que vous appelez
fond de lui-même. Mais, le be- infrastructure dans un
enlèvesoin de savoir est difficile à ment ? Les pick-up utilisés ?
étouffer. Sauf que dans ce -Nooooon ! Je parle de cadre
contexte, brusquer n’est pas la pour le garder et surtout de
résolution. Mon hôte, d’ailleurs à seau pour le marchander.
deux reprises, m’a répété que -Qu’est-ce qu’il faut pour
ven«  là où nous sommes, si on dre un otage ?Les djihadistes exploitent les divisions et les haines intercommunautaires d’où ils recrutent des combattants sans formation. (PhOtOS : D. R)
veut te faire du mal, tu n’as -Je dis marchander pas
venaucun moyen de t’échapper ». dre.notre faute. On ne savait pas -On monte une affaire ensem- ne connaît pas encore de dji- réenne, ont pu être libérés,
Le même hasard va remettre le Ce n’est pas la même chose ?que les Américains allaient se ble, eux, ils gagnent un peu, hadistes. malgré la perte de deux
solsujet au centre d’une autre -Non. Quand on prend unmêler ». nous, on perd beaucoup et ils La même affaire va aussi oc- dats, tombés au combat.
conversation téléphonique. otage, c’est qu’on veut quelqueLes propos étaient assez expli- veulent qu’on paie leur reliquat. cuper la Une des journaux, Selon l’état-major français, les
Cette fois, les propos sont plus chose. Ça peut être la libéra-cites pour ne pas poser de Est-ce que c’est normal ? parce que les otages vont fina- forces spéciales avaient
échaexplicites. « Ce n’est pas dans tion d’un combattant empri-questions. Mais d’un air désin- Je ne savais pas de quoi il lement être libérés dans un as- faudé un plan, progressé de
toutes les affaires on gagne. sonné dans un pays ou destéressé, osé-je. s’agissait, mais, est-ce que je saut digne d’un film western. nuit, traversé « une zone à
déNous, on a fait ce qu’on devait containers bloqués dans un-Apparemment, il y a quelqu’un pouvais le contredire  ? J’en- L’armée française, qui craignait couvert de 200 mètres jusqu’à
faire et en principe, tout devait autre. Des fois même, on faitqui t’énerve fonce ses interlocuteurs. que les otages ne fussent s’approcher à une dizaine de
marcher. On a réussi le plus l’enlèvement avant que la mar--Ce n’est pas quelqu’un, ils -Ce n’est pas du tout normal. Il transférés au nord du Mali, mètres des sentinelles. En
endifficile donc, ce n’est pas de chandise qui tient à cœur arrivesont nombreux y a des gens qui sont trop gour- avait monté une opération tendant pour la sentinelle
d’ardans un port.mands et ne pensent qu’à eux commando dangereuse, ris- mer son fusil, l’assaut a été
-Ah oui ?seuls. La souffrance des autres quée mais qui a payé. Les lancé sans ouvrir le feu pour ne
-Oui. En tout cas, quand on faitne les regarde pas. Rien que deux otages, ainsi qu’une pas risquer de blesser un
un enlèvement, c’est qu’il y aleur ventre et leur poche Américaine et une Sud-co- otage».
-On dirait que toi tu les connais.
L’histoire elle-même, si je
t’explique, tu ne vas plus vouloir
leur parler. L’otage parfait
Le contexte est propice. à
moins d’être maladroit, je de- l y a otage et otage ». pression sur leur gouverne- pas une occasion de parler
vais lui faire cracher le mor- Quand j’ai demandé com- ment. » Il ajoute que l’opinion d’elle, mais elle est toujours
ceau. bien rapporte un kidnap- est toujours émue quand on introuvable. « Elle n’est pas
L’histoire dont il est question, je ping, j’ai eu cette réponse : parle d’humanitaire en dan-Les gens
refuvais donc finir par le savoir. I « Il y a d’abord les ressor- ger. sent de payer, c’est tout. ElleMon hôte parlait de l’enlève- tissants des pays africains Dans leur système de com- est Française et Suisse en
ment de deux touristes français qu’on ne kidnappe pas ». Ça, munication, les djihadistes même temps. Ç’a un prix »
au Bénin. je le comprends de moi- prévoient une relance. Où est-elle exactement ?
Ces deux Français, Patrick même. Ensuite, il y a les pays « Quand l’otage commence à Si tu payes, tu la verras
Picque et Laurent Lassimouil- qui ne paient pas de rançons, tomber dans l’oubli, on lui fait La seule information que
j’aulas, avaient été enlevés le tels que ceux du continent une vidéo qui émeut. Ils finis- rai, c’est qu’elle est bien entre-er1 mai, alors qu’ils étaient en asiatique, les pays d’Amé- sent toujours par payer ». tenue, « parce que c’est une
voyage de noces dans le parc rique du Sud. Les factures montent au fur à femme qui a beaucoup fait
national de la Pendjari, dans le L’otage parfait est une Euro- mesure que l’otage reste pour les gens avec son Ong.
nord du Bénin, une réserve péenne, de préférence Fran- longtemps entre leurs mains. Ce sont des gens qu’elle a
frontalière avec le Burkina çaise, âgée, intervenant dans Le profil établi ressemble bien aidés qui la gardent ».
Faso. Leur guide avait été as- l’humanitaire, ayant des en- à celui de Sophie Pétronin, Si je paie, je la verrai ? « On
sassiné. L’affaire avait fait fants et des petits-enfants. une otage française enlevée peut t’envoyer là-bas mais on
grand bruit, parce que « Quand tu tombes sur un en décembre 2016 à Gao, et ne sait pas si de là-bas on
lorsqu’on enlève un Français, cas comme ça, les enfants et détenue par le Groupe de peut te ramener. Il faut voir »
ça fait toujours du bruit et en- les petits-enfants font le tra- soutien à l’islam et aux mu- Je n’ai pas encore vu….
suite parce que l’enlèvementSophie Petronin, 76 ans, une Franco-suisse enlevée depuis 2016 vail à ta place. Ils mettent la sulmans. Son fils ne manque BLEDSON M.
avait eu lieu au Bénin, pays quià Gao est toujours otage au Nord du Mali. nquêteE 3Mardi 2 juillet 2019
des enjeux importants. Même mèche. « On leur a toujours dit Après des échanges houleux
la vente pure se fait en termes de se méfier des Américains. entre les deux camps, ils ont
de plusieurs centaines de mil- L’Américaine avait peut-être exploré plusieurs solutions de
lions de FCfa, des fois de mil- des trucs de connexion avec retour sur investissement,
liards. Ce que vous devez sa base, mais comme nos élé- dont une me parviendra à
savoir, c’est que quand on en- ments sont nuls, il se sont lais- l’oreille. Vaguement…
lève des gens, ce n’est pas sés distraire ». Je sais me montrer curieux,
pour les tuer. Quand on veut Les ravisseurs ne s’atten- mais je sais aussi à quel
nituer, on les tue sur place et daient pas non plus à une veau m’arrêter. Le
journavous appelez ça attentat. » réaction prompte des Fran- lisme, ce n’est pas
Une fois l’enlèvement effectué, çais. « Les Français nous ont l’espionnage. Le premier est
la plus grosse difficulté est de surpris. Eux qui aiment les neutre, le second est
combatdisposer d’un « réseau fiable et réunions avant chaque action, tant d’un camp….
sûr pour échanger avec le pays même pour manger, ont réagi
de l’otage sans se mettre en trop vite ». BLEDSON MATHIEU
danger. Et ça, ce sont nos gars
du nord qui maîtrisent cela ».
Mes hôtes m’expliquent aussi
que, malheureusement, « ceux Soldats spontanés
qui ont ces infrastructures ne
peuvent plus faire de prise Des soldats aguerris, les djihadistes en ont. Mais en très petit nombre. (photo : d. R ) es djihadistes trouvent vente de terres cultivables
d’otage, parce que dans les sur leur passage des par l’administration à des
zones qu’ils maîtrisent, plus dans le cas spécifique des de nos contacts. Qui voulait un relais. Mais, elle va prendre gens prêts à rejoindre fonctionnaires en poste à
Baaucun Européen ne s’y aven- Français enlevés au Bénin, qu’on vienne les punir. Comme sur elle la décision de mener leur camp. Il y a ceux mako a fait beaucoup de
méture. Ils sont donc obligés d’aller l’idée première était de mener au même moment, on cherchait toute seule l’opération de trans- L qui rejettent l’autorité contents dans les villages. àchercher loin, à des endroits l’opération à ouagadougou. un Blanc, on est allé chercher fert, et pire, aller chercher deux de l’état. dans ce lot, on dé- ce sentiment d’être
persécuqu’ils ne maîtrisent pas. D’où la C’est lors de sa préparation les deux. » autres otages, l’Américaine et la nombre les touaregs qui, tés par l’état central, va
sous-traitance. C’est à ce ni- qu’un des nombreux contacts L’équipe qui est allée les cher- Sud-Coréennes, prises dans justement, sont allés cher- s’ajouter l’absence de
réaliveau que mes hôtes intervien- qu’ils ont dans les frontières (il cher au Bénin a réussi sa mis- une autre opération. « Ils vou- cher les groupes terroristes sations d’infrastructures de
laient gagner gros en même en 2012 pour qu’ils les aident cet état pour les populations.
temps » à porter la victoire à une ré- Qui, souvent, vivent dans
pour eux, ce sont les Américains bellion qu’ils entretenaient l’extrême pauvreté. Autre
qui ont donné les informations depuis la colonisation. facteur d’engagement des
aux Français. Comme les touaregs, les dji- jeunes pour la cause des“ Quand on prend un otage, c’est qu’on
« Ils font des bêtises et ils veu- hadistes vont trouver sur leur groupes d’extrémisme
violent qu’on les paie. C’est à cause terrain des individus ayant en lent.veut quelque chose. Ça peut être la d’eux qu’on a tout perdu ». horreur le pouvoir central. Autre cause et non des
Que va-t-il se passer mainte- L’autre lot de soldats sponta- moindres : les conflits
internant que l’opération a capoté ? nés est constitué de per- communautaires. peulh,libération d’un combattant emprisonné « Ils ont abandonné les otages, sonnes ayant des relations dogon et Bambara qui
visans surveillance. Comment difficiles avec les représen- vent dans ces zones ont
révous pouvez être dans votredans un pays ou des containers bloqués tants de l’état. Notamment gulièrement été opposés et,
zone et puis vous vous laissez les militaires ou policiers aujourd’hui, l’exacerbation
surprendre ? » racketeurs, les fonction- ne profite qu’aux bandes ar-dans un autre. On ne prend pas un otage Ceux qu’ils ont eus au télé- naires corrompus. mées..
phone suspectent mes hôtes dans le Centre du Mali, la B. M.
d’avoir eux-mêmes vendu lapour le tuer. Sinon on le ferait sur place et
vous appelez ça attentat ”
nent ». me dira ‘’vous nous surveillez, sion et a été payée. C’est celle
Quand ils veulent une opération, on vous surveille’’) leur parlera qui était chargée d’assurer le
ils appellent et disent, on veut un de deux Français en train de transfert du Burkina au Mali qui
Blanc. Tu envoies, on te donne s’entrelacer au Bénin. « Ils se a «  foutu la m…  Qui a tout
telle somme. Tu te débrouilles sont embrassés et les étonne- gâté».
pour le reste. Ce qui veut dire ments ont drainé des rumeurs Cette équipe avait pour mission
que tu finances l’opération. qui sont arrivés aux oreilles d’un de conduire les otages jusqu’à
Ces combattants…tâcherons
Il n’y a pas d’école militaire Le dernier groupe est com- donner de la peine à former
dans les zones sous contrôle posé de gens « que tu ne des soldats comme l’Etat
isdjihadiste. Il n’y a pratique- verras pas réellement pa- lamique l’a fait en Syrie ?
Làment pas de camps d’entraî- trouiller. Ni ici, encore moins bas, ils avaient en face
nement. Nous n’en avons au Burkina Faso où il y en a l’armée de Bachar el-Assad
pas vu au nord du Burkina et vraiment peu. Ce sont des qui leur menait la vie dure
le centre du Mali ne nous a soldats qui ont participé à de Et ici ?
pas non plus offert d’occa- vrais combats. Ils sont tou- Ici, quand on arrive, les
milision d’en découvrir. Alors, où jours en arrière-plan et on ne taires fuient, abandonnant
ces jeunes et aussi ces les voit que lorsqu’il y a des armes et véhicules. on
adultes qui déambulent dans opérations d’envergure. Ils cherche même leurs camps
les villages avec les armes sont en nombre très res- pour attaquer.
ont-ils reçu leur formation ? treint ». Cette sorte d’absence de
« Ils sont trois groupes. Il y a Quand on explique, on finit réactions appropriées a fait
ceux qui ont des armes mais par poser une question : que les djihadistes forment
n’en ont jamais fait usage, -Est-ce à dire que toute cette peu. Quelques petites
ceux qui ont une fois tiré zone est aux mains de sol- séances de tirs et
l’enrôlemais pas en situation de dats inexpérimentés, de ment est fait. Ils ont aussi
combat. C’est par exemple le gens n’ayant aucune forma- l’avantage de trouver sur le
cas de ceux qui ont participé tion ? terrain des gens prêts à les
à des massacres. Ils sont ar- -oui rejoindre..
rivés dans un village, les -Bizarre BLEDSON M.
gens dormaient et ils ont tiré -Rien de bizarre. Quel
comsur eux. » bat menons-nous ici pour se