Fraternité Matin n°16366 - Lundi 8 juillet 2019

-

Presse
41 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

12e Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur la Zlecaf à Niamey - Ouattara : "La Côte d'Ivoire est déjà bien engagée dans le commerce intra-africain". L'Invité des rédactions - Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologie.
45e session de l'Apf - L'assemblée plénière s'ouvre aujourd'hui.
Can Egypte 2019 / 8es de finale - Les Éléphants prêts à se battre

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juillet 2019
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0019 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

l
n
o
ti
sa
i
l
ti
u


e
u
q
i
n
o
r
t
ec
�l

i
a
n

u
a
t
n
a
ven
e
tr
n
o
c
t
u
o
T
e.
l
el
u
d
vi
d
i
n
L
i
u
d
o
r
ep
e r
r
t �t
u
e
p
e
e n
u
q
i
�r
m
u
n
t
TISSEMENT
e
r
u
o
j

n
u
st
e
e
u
x
q
m�r
u
n

T
A
M

T
A
i
FR
p
n
e

fi
i
d
mo
e
tr


d
es
l
b
ti
ep
sc
u
t s
n
s so
s.
o
L
!!!
AVER
e
p
u
o
r
G
u
d
e
l
a
�r
�n
G
n
o
ti
ec
r
i
a
D
ti

l


e
s
o
exp

s
s
n
o
ti
si
o
sp
i
d
es
t
sen
a

r
si
o
p
s
i
d
tes
n
�se
r
es p
r
L
i
o
l
a
e l
d
r
u
e
gu
.
i
T
n
i
d
ti
o
u
q
e
tr
vo

e
d

e
u
q
i
m�r
u
n

en
o

A
N
R
E
T
A
FR
es
l
a
�r
n
g�
s
n
o
ti
ma
r
fo
n
i
d

si
e
u
o
r
G

u
d
e
l
a
�r
g�n

n
o
ti
ec
r
i
D
a
p
L
Fr
ver
a
l
e
u
q
me
r
fo
n
i
I
s
vo

n
ti
a
M
t�
i
n
ter
u
a
T
u

T
A
M
T
A
e
FR
L
u
d
n
e ve
�tr
t
u
e
p
e
n
e,
n
q
u
M
T
A
e
FR
L
s�
u
ff
i
e d
r
�t
t
eu
e p
n

e,
u
q
i
m
�r
i
d
si
u
l
xc
�t� e
i
r
p
o
r
p
a
e l
r
u
eme
d
N
I
T
A
ve
M
e l
m�r
u
N
T
A
M
T
A
e
FR
l
E
e ,
e ti
c
A
.
I
C
E
P
N
S
tr
aDroit d’auteur, copie privée...
PP. 20 - 21La
sous-région
à l’école
Lundi 8 juillet 2019 / N° 16 366 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 €
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES du Burida
e12 Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la Zlecaf à Niamey
Ouattara : “ La Côte d’Ivoire est déjà bien
P. 2engagée dans le commerce intra-africain ”
•Le Président de la République a
pris part, hier, au sommet des
Chefs d’État qui a lancé la phase
opérationnelle de la Zone de
libreéchange continentale africaine.
L’Invité des rédactions
Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines
e45 session de l’Apfet de la Géologie
L’assemblée plénière“ Le gouvernement veut
P. 3s’ouvre aujourd’hui
esCan Égypte 2019/ 8 de finaledoubler la part du secteur
P. 22Les Éléphants
prêts à se battreminier dans le Pib ” PP. 4 - 5
PHOTO : BOSSON HONORÉ
PHOTO : PRÉSIDENCE
PHOTO : SÉBASTIAN KOUASSILundi 8 juillet 2019olitique2 P
e12 Sommet extraordinaire de l’Ua à Niamey sur la Zlecaf
Alassane Ouattara : « La Côte d’Ivoire est déjà bien
engagée dans le commerce intra-africain »
Le dernier rendez-vous des dirigeants africains s’est appesanti sur les échanges économiques sur le continent.
e Président Alassane
Ouattara a raison quand
eil affirme que le 12
sommet extraordinaire deL l’Union africaine pour le
lancement de la phase
opérationnelle de la Zone de
libreéchange continentale africaine
(Zlecaf), hier à Niamey, a été
« un très bon sommet ».
En effet, avec la signature, lors
de la cérémonie d’ouverture de
la rencontre, de l’accord
portant création de la Zlecaf par
les Présidents Muhammadu
Buhari du Nigeria et Patrice
Talon du Bénin, ce sont
aujourd’hui 54 pays africains qui
ont rejoint cette initiative de
l’Union africaine sur le
commerce intra-africain. Et ce n’est
pas tout. Car, ce même jour, le
Gabon et la Guinée ont, de leur
côté, déposé leurs instruments
ede ratification portant à 27 le Le Président Alassane Ouattara a pris une part active au 12 sommet de l’Ua qui a planché à Niamey sur la question Zlecaf. (PHOTO : DR)
nombre de pays ayant ratifié
ledit accord. revue, durant leur huis clos, les riennes sur leur territoire. » Cependant, refusant de tom- lors de son adresse au som- qu’en dehors de la prise deEt quand on est comme le différents textes pour se mettre Véritable cheville ouvrière de ber dans un triomphalisme met, le président Faki Maha- conscience des Chefs d’ÉtatChef de l’État ivoirien d’accord sur ce qui reste à faire la zone de libre-échange, le béat, il a indiqué à ses pairs mat a tenu à mettre l’accent et de gouvernement et de leurconvaincu que le « commerce, pour démarrer de manière ef- Président nigérien, Mahama- qu’il y a bien d’écueils à fran- sur « l’impérieuse nécessité engagement fort à mettre laet non l’aide au développe- fective l’accord le 1èr juillet dou Issoufou, l’hôte du som- chir. En effet, selon lui, l’opti- de ratifier le Protocole sur la Zlecaf en route à partir du 1erment, est la clé du développe- 2020. met, désigné leader de la misation des effets positifs de libre circulation qui est une juillet 2020, lors de la cérémo-ment », on ne peut qu’être En ce qui concerne la Côte Zlecaff par ses pairs en jan- la Zlecaf ne sera obtenue que condition à la liberté du com- nie d’ouverture , la Banqueheureux à une telle occasion. d’Ivoire, il s’est réjoui du fait vier 2016, s’est lui aussi féli- si les protocoles déjà signés merce. Il est en effet para- africaine d’exportation et d’im-« Si nous améliorions le com- que notre pays ait le taux de cité de l’adhésion quasi-totale «sont accompagnés d’ac- doxal et inexplicable que les portation ( Afreximbank) a an-merce entre nos États, pour- couverture de commerce à cet accord portant sur la li- cords, actuellement en cours Africains se sentent, encore noncé qu’elle financerait lasuit-il, la croissance intra-africain le plus élevé du béralisation du commerce des de négociation, sur les inves- aujourd’hui, étrangers chez zone de libre-échange conti-économique sera encore plus continent, avec 23-24%, là où marchandises, des services tissements, sur le commerce eux, subissent un régime de nental à hauteur de 15 milleforte. Et je considère qu’à partir la moyenne est de 16%. « ainsi que sur le règlement des et sur la propriété intellec- visas moins favorable par rap- milliards de francs Cfa.de maintenant, les choses vont Nous sommes déjà bien en- différends. Pour lui, la Zlecaf tuelle. » port aux autres citoyens du Nous reviendrons dans noss’améliorer pour que les popu- gagés dans le commerce in- «est une forte contribution à Si donc l’entrée en vigueur re- monde, comme cela apparaît prochaines parutions surlations africaines aient de meil- terafricain. J’ai, ajoute-il, sortir des 84 mille kilomètres lativement rapide de la zone dans certains de nos États. » cette rencontre qui, en plusleures conditions de vie. Et insisté dans mon discours de frontières héritées de la co- de libre-échange est une fierté Mais le président de l’Union d’avoir choisi Accra, la capi-c’est à cela que nous tra- pour dire que la Côte d’Ivoire lonisation. Elle permet d’en pour les Chefs d’État afri- africaine n’a pas oublié l’autre tale du Ghana, comme siègevaillons en Côte d’Ivoire.» le fait parce qu’elle est une sortir, dit-il, non pas en redes- cains, et qu’elle devrait, prérequis pour l’opérationnali- du secrétariat général de laLa satisfaction du Président économie libérale et que nous sinant les frontières actuelles, comme l’a indiqué M. Moussa sation effective de la Zlecaf : Zlecaf, en a également arrêtéAlassane Ouattara vient aussi attendons la même chose des mais en sortant par le haut, Faki Mahamat, président de la la réalisation des infrastruc- les statuts, les cadrages bud-du fait que cette rencontre a autres. Nous voulons qu’ils par l’intégration. En éliminant Commission de l’Union afri- tures qui permettront l’inter- gétaires et de financement.réuni près de trente Chefs acceptent nos produits et l’ins- progressivement les droits de caine, entraîner une crois- connexion des pays et des Notons qu’après Niamey, led’État et qu’ils ont passé en tallation d’entreprises ivoi- douane sur le commerce sance deux fois plus rapide de régions (routes, chemin de fer, Président de la République
intra-africain, elle offre, avec l’économie africaine par rap- ponts, aéroports, énergie, té- Alassane Ouattara s’est
enun marché de 1,2 milliard de port à celle des pays dévelop- lécommunication). volé pour Paris où il doit
renconsommateurs aujourd’hui et pés, la Zlecafne pourra être Tout indique que le sommet contrer le Président français,Toute l’Afrique visée 2,5 milliards en 2050, des effective si les États africains de Niamey marquera à ja- Emmanuel Macron.
possibilités commerciales im- n’ouvrent pas leurs frontières mais l’histoire contemporainea Zlecaf, on le sait, communauté de développe- menses, notamment pour les entre eux. de l’Afrique en ouvrant une AMÉDÉE ASSI, vise à créer un mar- ment d'Afrique australe entreprises africaines.» On comprend donc pourquoi, ère nouvelle, d’autant plus ENVOYÉ SPÉCIAL À NIAMEYché unique pour les (Sadc), avec d'autre part la
marchandises et les Communauté économiqueL services afin de ren- des États de l'Afrique
cenforcer l’intégration écono- trale (Ceeac), la
Commumique du continent et nauté économique des États Paroles fortes
d’améliorer les conditions de de l'Afrique de l'Ouest
(Ceors de son discours des jalons du processus de tuaires, aéroportuaires, et atteindre les objectifs devie des populations. Cette deao), l'Union du Maghreb
devant ses pairs, le notre intégration écono- énergétiques et de télécom- l’agenda 2063.zone de libre-échange conti- arabe et la Communauté
Président du Niger, Is- mique, ne seront obtenus munications, la zone de - L’entrée en vigueur de lanentale africaine ambitionne des États
sahélo-sahasoufou Mahamadou, que le jour où l’Union doua- libre-échange continentale zone de libre-échange conti-de couvrir l’ensemble du riens1. L'objectif du projet
eL l’hôte du 12 sommet, nière (prévue normalement africaine sera une coquille nentale africaine est l’évè-continent africain. Elle doit est d'intégrer, à terme,
l'ena eu des paroles fortes qui pour 2019), le Marché com- vide. nement le plus importantregrouper la zone tripartite semble des États de l'Union
ont, à chaque fois, reçu de mun africain (qui doit être - La Zlecaf n’est donc pas dans la vie de notre conti-de libre-échange, qui va in- africaine au sein de la zone
vifs applaudissements. mis en place en 2025) et un programme isolé. Elle nent depuis la création declure le marché commun de de libre-échange. Nous vous en proposons l’Union monétaire (prévue forme avec les autres plans l’Oua et sa transformationl'Afrique orientale et australe À ce jour, 57 états en sont si- quelques-unes. pour 2030) seront une réa- et programmes de l’Union en Union africaine.gnataires et 27 l’ont ratifiée.(Comesa), la communauté - Les pleins effets de la zone lité. africaine, un tout cohérent A. ASSId'Afrique de l'Est (Cae) et la A.A. de libre-échange continen- - Sans infrastructures rou- dans la perspective de
ren(SOURCE WIKIPÉDIA) tale africaine, qui n’est qu’un tières, ferroviaires, por- forcer l’intégration régionaleLundi 8 juillet 2019 3olitiqueP
ème45 session de l’Apf en Côte d’Ivoire
L’assemblée plénière s’ouvre aujourd’hui en présence de Duncan
Abidjan est la capitale du parlement francophone depuis quelques jours.
ujourd’hui a lieu la cé- çaise. Ouverte le 5 juillet, sur
rémonie solennelle le thème « parlements et
rend’ouverture de la forcement de la démocratie »,
ème ème45 assemblée plé- la 45 session referme sesAnière de l’assemblée portes demain mardi, où sont
parlementaire de la franco- attendues les résolutions
fiphonie (apf). La grand-messe nales.
se déroulera au Sofitel abid- L’on espère notamment
déjan hôtel ivoire, ponctuée de couvrir les nouveaux visages
plusieurs allocations. Notam- du bureau de l’apf puisqu’il va
ment les adresses du maire être renouvelé. L’ivoirien
de Cocody, Jean Marc Yacé, amadou Soumahoro, déclaré
du président de l’apf, Fran- à l’unanimité de ses pairs
parçois Paradis, du secrétaire lementaires comme candidat
général de l’Oif, Louise Mus- unique en lice, devrait tout
nahikiwabo et du président de turellement hériter de la
prél’assemblée nationale ivoi- sidence de l’organisation
rienne, amadou Soumahoro. francophone, pour un mandat
Le vice-Président de la Répu- de deux ans.
blique, daniel Kablan dun- La précédente assemblée
can, doit également délivrer plénière de l’apf s’est tenue à
un discours à cette cérémo- l’hôtel Le Concorde du
Quénie où il représentera le chef bec, les 9 et 10 juillet 2018.
de l’état alassane Ouattara. Elle avait réuni près de 300
aux interventions des offi- parlementaires de 58
secciels, succèderont les travaux tions et planché sur «les
en plénière entre les 400 invi- bonnes pratiques des
parletés venus de 87 pays ayant ments à l’ère du numérique»
en partage la langue fran- Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, s’est assuré en cours de semaine que les sites d’accueil étaient fin prêts. BENOIT HILI
Les parlementaires plaident pour plus de femmes en politique
médias, cela pourrait dissua- mêmes amplitudes.
actuelleèreder des personnes de grande ment 1 vice-présidente du
qualité de s’investir dans la Réseau, Maryse Gaudreault
vie politique active. Au réseau succédera à Eyoum Minono
èmedes femmes, nous faisons en Epoube à l’issue de la 45
sorte que nous devenions session de l’apf qui a lieu à
des modèles et des sources abidjan.
d’inspiration pour de jeunes Le Réseau des femmes
parfemmes et de lementaires est né en 2002
hommes à se présenter en pour promouvoir une
meilpolitique », a plaidé Maryse leure participation des
Gaudreault, députée québé- femmes à la vie politique,
coise. Qui estime que les en- économique, sociale et
cultujeux du genre sont les mêmes relle, tant au niveau national
sous toutes les latitudes, que dans l’ensemble de
l’esmême si les fossés des discri- pace francophone.
minations n’ont pas les B. HILI
Case des mots
Par BENOÎT HILILa
Offrir, c’est agir!Les femmes parlementaires issues de 87 pays de langue française militent pour plus de femmes sur l’échiquier
politique. (PhOtO JOSéPhiNE KOuadiO)
ir, offrir, ce n’est pas s’appauvrir ou se dessaisir !
Nourrir un sbire, lui fournir un collyre ou le prémunir
ssues des 87 pays mem- évoquées : de l’accès à l’état nous prenons, pour que les postes de décision et à occu- contre le pire, ce n’est pas souffrir son martyre. Offrir,
bres, les femmes de l’as- civil à l’autorisation de la pays et les gouvernants es- per les échiquiers politiques. ce n’est pas s’asservir, mais agir. C’est investir dans
semblée parlementaire femme à l’ère du numérique, saient d’aborder le problème Mais ce n’est pas acquis. «A le plaisir de faire plaisir. Car il y a un plaisir pour l’émir
francophone (apf) se sont en passant par la cyber-vio- des femmes sous des angles chaque élection, on veut faire Sà voir le sbire transir de plaisir pour le loisir qu’il vientI concertées samedi au So- lence contre les femmes et favorables. Cela part de l’édu- en sorte qu’il y ait plus de de lui offrir. S’abstenir de s’enrichir du plaisir d’autrui relève du
fitel hôtel ivoire d’abidjan, les enfants, le harcèlement cation à la santé et aux autres femmes. Et c’est une lutte de vampire. à vrai dire, offrir puis voir le bénéficiaire choisir deèmedans le cadre de la 45 ses- sexuel, la traite des femmes domaines », a résumé la pré- tous les instants dans tous les vous trahir est moins pire que de vous repentir de voir mourir
sion de cette communauté. et les inégalités homme- sidente en exercice du Ré- pays, que ce soit en Amé- un sbire qui n’avait besoin que de trois Birr pour se nourrir.
Elles ont débattu de la ques- femme devant la loi. seau des femmes de l’apf, rique, en Asie, en Afrique et On peut même dire qu’offrir, c’est acquérir, sans pâtir de voir
tion épineuse du genre dans Leurs réflexions ont un carac- Eyoum Minono Epoube. dé- partout dans le monde. En- ses biens partir. Mais offrir, ce n’est pas courir le plaisir de s’en
l’espace francophone. a abid- tère consultatif. Et sont desti- putée du Cameroun, Eyoum semble, je pense que nous enorgueillir, mais chercher à assoupir vraiment le soupir de
jan, le réseau des femmes n’a nées aux gouvernements Minono Epoube se dit réussirons à faire en sorte celui qui souffre le martyre. Secourir autrui ou le munir de quoi
pas privilégié un thème en ayant en partage la langue confiante quant aux avancées que les jeunes femmes ne éviter le pire, cela surpasse de garnir des gâteaux ou de les
particulier. française. sur la question de la voix des voient pas la politique comme fleurir pour son propre plaisir. Et pour finir, il faut offrir et laisser
Les multiples discriminations «Nous apportons notre pierre femmes et de leur aspiration quelque chose de négatif. Tel dire !
contre les femmes ont été à travers les résolutions que à briguer de plus en plus de que c’est présenté dans les