Fraternité Matin n°16394 - Samedi 10 et Dimanche 11 Août 2019

-

Presse
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16394 - Samedi 10 et Dimanche 11 Août 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 août 2019
Langue Français
Signaler un problème

Aid El-Kebir
La SNPECI souhaite un joyeux Aïd El-Kebir
à toute la communauté Musulmane.
Expérience et référence depuis 1964
Santé
Ce qui change
P. 7dans la gestion
Samedi 10 - Dimanche 11 - Lundi 12 août 2019 / N° 16 394 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 €
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES des ambulances
La Tabaski, Football / Ligue 1 ce dimanche
Des moutonsFini
pour toutes
P. 4l’amateurisme ! les bourses
• Un nouveau cahier des charges
•Les marchés suffisammentimposé aux clubs PP. 2 - 3
approvisionnés
Rti /
Émissions de vacances
Barthélémy
Inabo :
Pourquoi
Variétoscope
P. 13revientla une2 Samedi 10 - Dimanche 11 - Lundi 12 août 2019À
Regard
De l’amateurisme au Football ivoirien
professionnalisme
e club n’est plus une
seconde famille, il est
devenu une entreprise. Par La Fif fixe de nouvelles règles aux clubs
cette petite phrase, onLrésume bien ce qui a
peut-être le plus changé dans
le football. La Fédération ivoirienne de football a entrepris de réorganiser la participation de ses membres à ses compétitions officielles.Jusqu’au début des années
1990, les joueurs étaient plu- premiers grands bénéficiaires
tôt sédentaires. L’on ne quit- de l’adoption du cahier des
tait pas facilement son club. Et charges, ce sont les athlètes
celui-ci, d’ailleurs, le leur ren- et les encadreurs. Dans les
dait bien. Il y avait, tout conditions matérielles et
fid’abord, les rémunérations du nancières des prescriptions,
club au joueur (officieuses, les clubs ont désormais
l’oblidéfiscalisées et non contrac- gation d’être à jour du
paietuelles) pour le dédommager ment des salaires et des
du temps passé à s’entraîner, primes des joueurs. La Fif a
à se déplacer pour les compé- insisté sur le fait que les
satitions. Mais elles n’étaient pas laires versés par les clubs
doile seul lien entre eux. Le club vent être conformes au salaire
était aussi un véritable ascen- interprofessionnel minimum
seur social pour le joueur. Il garanti (Smig) en vigueur en
était très courant que le sportif Côte d’Ivoire. C’est l’un des
trouve un emploi par l’entre- points importants des critères
mise du club, de ses diri- financiers qui oblige les clubs
geants ou de partenaires. à tenir une comptabilité
réguBref, le footballeur, tout lière au début de chaque
saicomme dans les autres son sportive et avant
sports, était pris en charge par l’ouverture du championnat.
son club de façon amicale, Les clubs devront également
non contractuelle et il se de- fournir à la Fif un budget
équivait de lui être fidèle. S’il deve- libré en recettes et dépenses
nait dirigeant, il faisait alors ce d’au moins 100 millions de
que les autres avaient fait FCfa. La faîtière met
égalepour lui. ment l’accent sur la formation
Aujourd’hui, ces relations sont en demandant aux clubs de
bien différentes. Elles sont de- consacrer au moins 10% des
recettes globales à la
formation et l’encadrement de ses
PAR Avec des salaires dé sormais garantis, les joueurs pourront exercer leur mé tier l'esprit tranquille. (PhotoS : D. R ) joueurs des catégories
miPAUL BAGNINI nimes et juniors, dans lea Ligue1, le champion- on veut attendre que toutes ministratives et juridiques et de l’équipe fanion et un
entraîcadre d’une structure de for-nat d’élite du football les conditions soient réunies, les conditions matérielles et fi- neur titulaire en charge desvenues des relations em- mation créée dans les condi-ivoirien saison 2019- on ne l’appliquera jamais », a nancières. catégories jeunes). Les mem-ployeurs-salariés. Depuis, les tions fixées par la direction2020, débute le 17 août expliqué Laurent Boli, prési- Au niveau administratif, bres du personnel doiventclubs font signer des contrats technique nationale.L prochain, avec 14 clubs dent délégué de l’Afad. chaque club doit avoir, au obligatoirement disposer d’unde travail aux joueurs. D’une outre les critères financiers,dont les deux promus, Issia Le document présenté aux préalable, une licence club contrat de travail. Enfin, sur lesituation un peu floue, parfois la Fif a également élaboréWazi et Sol Fc d’Abobo. Mais clubs regroupe les conditions délivrée par la Fédération ivoi- plan juridique, le club doitfolklorique au début, les ins- des dispositions aux niveauxdésormais, plus rien ne sera et modalités de participation rienne de football. Cette li- ajouter à son dossier déjà dé-tances dirigeantes ont réussi, sportif et matériel. Ainsi, toutcomme avant. Plusieurs fois au championnat, les modali- cence est octroyée à ceux qui posé à la Ligue profession-tant bien que mal, à résoudre club qui prétend participer auévoqué, le cahier des tés de contrôle des gestions disposent d’un siège adminis- nelle de football, les copiesla grande partie des pro- championnat d’élite de Côtecharges obligatoire pour les administratives et financières tratif à usage de bureaux, des documents juridiquesblèmes rencontrés. Les d’Ivoire devra obligatoirementclubs participants aux compé- et les sanctions prévues en équipé et qui dispose d’un (statuts et règlement intérieur,joueurs et les clubs n’ont pas avoir en son sein une équipetitions de la Fédération ivoi- cas d’infraction. personnel administratif (un récépissé de déclaration auencore une convention collec- senior, une équipe junior etrienne de football est effectif Ainsi, pour cette saison 2019- chargé de la gestion adminis- ministère etc.).tive de branche, des règle- une équipe cadette qui parti-cette saison. Selon le projet 2020 qui démarre la semaine trative, un responsable finan-ments intérieurs, etc. Mais la ciperont également aux com-proposé par la faîtière du foot- prochaine, les clubs devront cier, un responsable de la Les salaires désormais nature de leurs relations a pétitions de leur catégorieball ivoirien, cette innovation remplir deux catégories de sécurité, un staff médical, un garantis aux athlètesévolué. qu’organisera la Fif.est une passerelle vers la conditions : les conditions ad- entraîneur titulaire en charge Cela ne fait aucun doute, lesEn décidant d’imposer un
caprofessionnalisation du foot-hier des charges, la Fif veut
ball ivoirien. Ce sont des rè-obliger les clubs à faire
évogles spécifiques décrivantluer leur Pme. Comment
come l’ensemble des prescriptionsprendre qu’au 21 siècle, un
obligatoires assorties declub aussi vieux que l’Africa
sanctions à satisfaire par lesSports d’Abidjan vive aux
croclubs et qui ont été élaboréschets de la Fédération
ivoien collaboration avec ces der-rienne de football, sans siège
niers. « Cela fait un certainsocial ?
temps qu’on a élaboré ce ca-Avec cette nouvelle exigence
hier. On a réfléchi et on l’ade la Fif, un tel club n’aura
conçu entre nous les clubs.plus droit au championnat de
C’est l’application qui posaitLigue 1. Les efforts des
diriproblème. C’était reportégeants, désormais, doivent
chaque année. On n’a jamaisêtre concentrés sur le budget
trouvé le moment idéal. Cetteà boucler, le marketing, la
néannée, on s’est dit qu’il fallaitcessité de structurer
l’entrecommencer, même s’il estprise. Des obligations loin de
possible qu’il y ait des man-celles du passé. Préparation
quements en cours de route.minutieuse, salaires,
obligaIl faut démarrer et, au fur àtion de sécurité, on peut le
mesure, nous allons l’amélio-dire, tout est différent
aurer, le perfectionner et adapterjourd’hui..
Les clubs et la faîtiè re ont dé cidé d'é crire ensemble une nouvelle page du football ivoirien.les choses au cas par cas. Si