Fraternité Matin n°16419 - Mercredi 11 Septembre 2019

-

Presse
36 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16419 - Mercredi 11 Septembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 septembre 2019
Langue Français
Signaler un problème

L’Éditorial de Venance Konan
Pourquoi un musée ?
la mort d’Arafat DJ, le ministre de la Culture et de
la Francophonie avait émis l’idée de lui construire
un musée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que
cette proposition avait été diversement appréciée.AMais en y réfléchissant plus sérieusement, pourquoi
pas, si le musée a pour rôle de conserver et exposer des
Mercredi 11 septembre 2019 / N° 16 419 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € objets dans un souci d’enseignement et de culture ?
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES SUITE PAGE 5
P.2Valorisation et durabilité du secteur du cacao
Les quatre grands défis de Duncan
e•Le vice-Président a procédé, hier, à l’ouverture de la 100 réunion
du Conseil international du cacao.
Mise en œuvre de la Cmu Prise en charge de l’autisme
Plus de 200 établissements Les acteurs se forment
sanitaires prêts aux particularités
P. 3à accueillir l’opération P. 6africaines
À l’intérieur, notre page Spécial Burkina Faso
PHOTO : JOSÉPHINE KOUADIOation2 Mercredi 11 septembre 2019N
Valorisation et durabilité du secteur du cacao
Les quatre défis de Kablan Duncan
eLe vice-Président a procédé hier à l’ouverture de la 100 réunion du Conseil international du cacao.
n procédant hier, à la mières « est un véritable
prosalle des conférences blème qui plombe l’économie
du ministère des Af- du pays », Kablan Duncan a
faires étrangères dans rappelé la nécessité de trou-E le quartier du Plateau, ver des « solutions durables ». eà l’ouverture de la 100 réu- Car, pour lui, « le juste est
innion du Conseil international dispensable » si la filière se
de l’Organisation mondiale veut pérenne. Cette position,
du cacao (Icco), le vice-Pré- Souleymane Diarrassouba, le
sident Daniel Kablan Duncan ministre du Commerce et de
a partagé les quatre défis à l’Industrie qui la partage,
relever afin de rendre le sec- pense également qu’il est
néteur de l’or brun dynamique cessaire de « renforcer le lien
et surtout durable. Change- production-transformation »
ment climatique, valorisation pour apporter de la valeur
et transformation du cacao, ajoutée à l’or brun. Si Régis
volatilité du cours du cacao et Méritan, porte-parole des
promotion de la consomma- pays importateurs de l’union
tion du cacao. Ce sont ces européenne, juge nécessaire
chantiers que le vice-Prési- de « continuer à assurer cette
dent ivoirien a appelé à met- durabilité du cacao et
l’amétre en œuvre par tous les lioration du revenu » des
proacteurs intervenant dans la ducteurs, il insiste également
chaîne cacaoyère. sur la nécessité de mettre un
Pour y arriver, Daniel Kablan accent sur la lutte contre la
Duncan a exhorté toutes les déforestation et le
dérègleparties à faire de la promotion ment climatique.
ede solutions durables leur Pour cette 100 réunion du
priorité dans un contexte de Conseil international du
préservation des ressources cacao, où plusieurs
recomLes acteurs intervenant dans la chaîne cacaoyère appelés à se mobiliser en vue de garantir la pérennité de ce secteur. (PHOTO : JOSéPHInE KOuADIO)naturelles. Il a également ap- mandations sont attendues,
pelé « à créer une prospérité la question du revenu des
de FCfa). Ce qui représente producteurs, à l’ouverture rapprochement vers despartagée » dans la mesure Faible consommation africaine producteurs se trouve
égaentre 2 750 et 3 300 milliards des travaux, n’est pas allé pays émergents commeoù les producteurs, les Dans un contexte où la lement au centre des
de FCfa. La Côte d’Ivoire, le avec le dos de la cuillère pour l’Inde, la Chine, la Russie, lepresque laissés-pour- consommation en Afrique préoccupations. Pour son
Ghana et le Cameroun, re- dénoncer ce qui paraît injuste Brésil. Ces pays représententcompte, ne perçoivent qu’en- reste marginale (4% de la président, Philippe
Fonprésentant environ 70% de la pour lui. « C’est un scandale. d’importants marchés pour letre 5% et 6% des revenus production et environ 500 g tayne, il faut « faire bouger
production mondiale ne tirent Cette donne doit changer et secteur. une aubaine que lad’un secteur qui génère envi- par habitant contre 4 à 12 Kg les lignes » dans la filière
que 3% de cette manne. Aly elle changera », a-t-il promis. Côte d’Ivoire, premier pro-ron 100 milliards de dollars en Europe), le vice-Président au profit de tous les
acTouré, porte-parole des pays ducteur mondial (environus (environ 55 000 milliards suggère une nouvelle ap- teurs. Cela devrait passer
deux millions de tonnes)proche orientée sur des habi- par un plan stratégique
pourrait saisir. tudes de consommation du d’action..
Conscient que la volatilitéchocolat ou des produits du ANOH KOUAO
des cours des matières pre-cacao dès le bas âge et unDéforestation, travail des enfants... : •
Initiative Compact avec l’Afrique du G20 sur le financement mixteLe Ghana et la Côte d’Ivoire en concertation
en marge de la 100 réu- Joseph Aidoo, le directeur du questions, la situation suscite
nion du Conseil inter- Ghana Cocoa Board (Coco- encore beaucoup d’attention Abidjan accueille l’évènement demain
national du cacao bod) et Yves Brahima Koné, au niveau international », fait
(Icco) qui se tient à le directeur général du remarquer le Ccc. Cette pro- a capitale économique biliser davantage l’ensemble des ministres des Finances,E Abidjan depuis hier, la Conseil du café-cacao (Ccc) blématique de la Côte d’Ivoire ivoirienne, Abidjan, ac- des acteurs au financement dénommée «  Compact avec
Côte d’Ivoire et le Ghana, sont présents à Abidjan pour concerne également son voi- cueille demain, le sémi- mixte afin d’accroître l’intérêt l’Afrique du G20 ». Cette
initiaedeux poids lourds (plus de cette 100 réunion du Conseil sin du Ghana, avec lequel naire international d’un grand nombre d’investis- tive vise à promouvoir les
in60% de la production mon- international du cacao. elle entretient d’excellentes Ld’apprentissage entre seurs dans l’utilisation de ce vestissements privés dans les
diale) de cette culture de Selon une note du Conseil du relations. Dans le cadre du Pairs de l’Initiative Compact mécanisme pour la mobilisa- pays africains, en liaison avec
rente, sont en concertation, café-café (Ccc), au cours de renforcement de cette colla- avec l’Afrique du G20 sur le fi- tion des ressources néces- les priorités de ces pays. Il
au Sofitel Abidjan Hôtel ces dernières années, « des boration, les deux pays, en nancement mixte. Cet impor- saires au financement des s’agit, en d’autres termes,
d’inIvoire. L’objectif étant de dé- attaques répétées d’Ong et juin dernier, dans le souci tant rendez-vous d’une journée projets structurants dans les citer les investisseurs privés en
fendre davantage leurs inté- de journalistes relatives à des d’une allocation du revenu aura lieu demain au Sofitel pays africains. Les participants provenance des pays du G20
rêts. Tous les acteurs de la problématiques au niveau de des producteurs, avaient sus- Abidjan Hôtel Ivoire. sont au nombre de 200 et à intervenir massivement en
filière, notamment les choco- la chaîne de production du pendu la vente des récoltes Cette rencontre d’envergure in- comprennent des représen- Afrique, à travers des
investislatiers, industriels et les négo- cacao sont de plus en plus de 2020-2021 jusqu’à nouvel ternationale vise à réunir les tants des gouvernements des sements directs étrangers.
ciants… prennent également nombreuses  ». Il s’agit no- ordre. Objectif : pour la mise parties prenantes à l’initiative pays africains du Compact Le Compact avec l’Afrique du
part à cette rencontre sur la tamment de l’expansion ca- en place d’un prix minimum. Compact G20 autour des prin- G20, des institutions finan- G20 rassemble à ce jour douze
durabilité du cacao. Au centre caoyère au détriment des Abidjan et Accra avaient dé- cipales questions visant à dé- cières de développement, des (12) pays africains (Benin,
Burdes discussions : la préserva- forêts, de l’exploitation des cidé de vendre leur cacao à velopper le financement mixte institutions multilatérales, des kina Faso, Côte d’Ivoire,
tion des forêts et la lutte enfants dans les plantations, 2 600 dollars la tonne (plus en s’adaptant efficacement aux représentants des pays du égypte, éthiopie, Ghana,
Guicontre la déforestation, la pro- de la non maîtrise de l’origine de 1,4 million de FCfa). Ce conditions locales. Cet événe- G20 ainsi que ceux des orga- née, Maroc, Rwanda, Sénégal,
motion de la cacaoculture en des produits commercialisés matin, à partir de 10h30, ces ment offrira l’opportunité de nisations du secteur privé des Togo et Tunisie), trois (03)
oragroforesterie, la mise en (traçabilité) et de l’utilisation deux pays vont rendre pu- tirer des enseignements des pays africains. ganisations financières
internaplace d’un système de traça- de pesticides dangereux bliques les conclusions de bonnes pratiques et de débat- En mars 2017, les pays du tionales (FMI, Banque
bilité du produit. à cela, et/ou prohibés. « Malgré les leurs échanges.. tre des moyens d’améliorer le G20, sous la présidence de la mondiale et BAD) et les pays
s’ajoute la lutte contre la pire efforts déployés par la Côte A. KOUAO financement mixte. Il devrait, République fédérale alle- du G20..
forme de travail des enfants. d’Ivoire pour adresser ces par ailleurs, contribuer à sensi- mande, ont lancé une initiative A. KOUAON 3Mercredi 11 septembre 2019 ation
Mise en œuvre de la Cmu
Plus de 200 établissements sanitaires prêts à accueillir l’opération
Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique est sur le terrain depuis plusieurs jours pour s’assurer
du démarrage effectif de la Couverture maladie universelle.
e ministre de la Santé et
de l’Hygiène publique,
qu’on pourrait désigner
comme le vagabond deLla santé des Ivoiriens, ne
s’accorde plus de temps de
repos dans cette période qui
précède la mise en œuvre, le
er1 octobre, de la Couverture
maladie universelle (Cmu). Il
veut s’assurer, dans les
moindres détails, que les Ivoiriens
et les habitants de la Côte
d’Ivoire pourront, à la date
indiquée, avoir accès aux soins
de santé à moindre coût. En sa
qualité de point focal de la
Couverture maladie
universelle, puisque le ministère de
la Santé et de l’Hygiène
publique n’est pas la tutelle de
cette assurance publique, il
doit mettre à disposition le
dispositif de la mise en œuvre de
la Cmu. Et ce, à travers la mise
à disposition des équipements
et infrastructures, des
praticiens du corps médical ainsi
que des médicaments. À ce
niveau, le ministre Aka Aouélé
affirme que les produits
pharmaceutiques sont disponibles
à plus de 90%. C’est pour
atteindre ces objectifs qu’il
parcourt le pays depuis plusieurs Au Chu de Cocody, le Dr Aka Aouélé a constaté les travaux effectués et les matériels présents...
semaines.
Rentré la veille de la région du est le déficit en ressources hu- Attié en consultation, 7 500 en bio- Cmu. Toutefois, le
gouverneGbôklê, le premier responsa- maines pour l’exploitation ef- A cela, il faut ajouter quatre Objectif : 4 millions logie et 2 879 en soins den- ment a pris toutes les
disposible de la santé des Ivoiriens a fective des différents box d’accouchement en plus d’assurés en 2019 taires. Les résultats de la mise tions pour permettre l’accès
fait le tour de plusieurs établis- équipements. Aussi, quelques de la salle dédiée. Et ce, pour Dans sa volonté de garantir la en œuvre effective de la Cmu aux médicaments, avec un
sements hospitaliers d’Abid- questions liées au fonctionne- permettre une prise en charge santé au plus grand nombre sont plus que rassurants. En dispositif de sécurité pour
évijan, dans la journée d’hier. ment de certains ascenseurs rapide des femmes en travail d’habitants de la Côte d’Ivoire, février 2019, ce sont plus de ter d’éventuels détournements.
Visite au bout de laquelle il a ou salles d’eau défectueuses et baisser considérablement le surtout les économiquement 1,2 million de personnes qui se « Les médicaments Cmu
seaffirmé sans ambages que ont-elles été portées à la tôt d’évacuation. Le hic à Was- faibles, le Président de la Ré- sont fait enrôler pour un objec- ront sécurisés avec une
étiplus de 200 établissements connaissance du ministre. Qui sakara, c’est le manque d’inci- publique a mis en œuvre la tif de 4 millions en 2019. Cette quette spéciale. On saura d’où
hospitaliers, toutes catégories a rassuré ses interlocuteurs de nérateur et de groupe Couverture maladie univer- assurance qui concerne toutes vient le médicament, quel est
confondues, sont prêts à ac- ce que des mesures urgentes électrogène. La direction de selle. La phase expérimentale les personnes qui habitent le son circuit et où il va… »,
rascueillir les patients dans le seront prises pour trouver une l’établissement explique qu’en du régime général de base a sol ivoirien est obligatoire avec surait Bamba Karim, le
direccadre de la mise en œuvre de solution à la question de l’ap- l’absence de ces deux disposi- été lancée le 25 avril 2017 un coût de 1000 FCfa par per- teur de la Caisse nationale
la Cmu. « C’est vrai que l’opé- provisionnement en praticiens. tifs, il serait difficile de faire avec 150.000 étudiants, dont sonne. Ce qui permet de bé- d’assurance maladie, au cours
ration ne débutera pas, le Au Chu d’Angré, inauguré de- tourner les blocs opératoires. 112 357 effectivement enrôlés. néficier de soins dans les d’un entretien avec la presse.
même jour, sur toute l’étendue puis 2017 par le Président de La faible pression d’eau entraî- La phase expérimentale a per- établissements sanitaires de Les prélèvements pour le
du territoire national, mais plus la République Alassane Ouat- nant des coupures intempes- mis de délivrer plus de 66 000 premier contact. Puisque les compte de la Cmu ont
déde 200 établissements hospi- tara, Aka Aouélé a pu se ren- tives a été aussi dénoncée. actes ainsi déclinés. Plus de cliniques privées ne sont en- marré en juillet 2019
taliers sont prêts à recevoir les dre compte de quelques petits A l’hôpital général de Yopou- 25 000 en pharmacie, 31 000 core pas parties prenantes à la MARC YEVOU
patients  », assure-t-il. Même réglages à gérer pour faire gon Attié, anciennement
aps’il constate quelques petits re- tourner à 100% l’établissement pelé Pmi, Aka Aouélé n’a pas
tards par endroits. sanitaire. Le cap a été ensuite caché sa colère face au retard
mis sur la commune de Yopou- considérable constaté dans les
Besoin de personnel gon. Là-bas, la visite ministé- travaux de réhabilitation de cet
au Chu de Cocody rielle répondait à deux enjeux. établissement sanitaire. Qui,
Dès 8h du matin, c’est le Cen- En plus de l’opérationnalité de pourtant, est le plus grand sur
tre hospitalier universitaire la Cmu, les établissements sa- lequel doit reposer la stratégie
(Chu) de Cocody qui a ouvert nitaires de cette partie de la de continuité du service après
ses portes à la délégation mi- ville d’Abidjan doivent suppor- la fermeture du Chu de
Yopounistérielle. Au troisième étage ter les patients du Chu de Yo- gon. Devant des explications
des urgences où elle est pougon. Puisque la fermeture peu convaincantes des
techniconduite, huit blocs opéra- de ce centre hospitalier univer- ciens trouvés sur place, le
miertoires de spécialité sont entiè- sitaire est prévue pour le 1 nistre a donné des instructions
rement rénovés. Il s’agit de la novembre. La formation sani- fermes pour que
l’établissetraumatologie, la chirurgie pé- taire communautaire urbaine ment soit livré dans les délais
diatrique, la gynécologie, la de Wassakara est en pleine prescrits dans le cahier des
stomatologie, l’urologie, la chi- mutation. Deux blocs opéra- charges de l’entreprise
charrurgie digestive et l’Orl. En plus toires sont prêts à être livrés, le gée des travaux. La
détermides salles de réveil, elles aussi temps pour les techniciens de nation du ministre de la Santé
équipées. Des équipements tester la climatisation et les ap- a été payante, puisque dès
flambant neufs, pour la plupart pareils de chirurgie. l’après-midi, un lot de matériel
encore emballés, sont sur a été débarqué sur les lieux et
place. La difficulté relevée par Pression sur Yopougon les techniciens se montrent
...pendant que l’hôpital général de Yopougon Attié peine à retrouver les différents services. la direction du Chu de Cocody plus rassurants.
(PHOTOS: DR).